Aller au contenu

Yalta, station balnéaire de charme en Crimée

Yalta est une ville thermale pittoresque et une station balnéaire de charme au pied des montagnes de Crimée.


Yalta (du grec Ialos, « littoral ») se situe dans les vallées de deux rivières, sur des versants contigus. Depuis la mer, elle impressionne par son cadre grandiose : elle semble placée dans l’arène d’un amphithéâtre de montagnes.

Yalta, la station balnéaire la plus célèbre de Crimée

Comme le rappelle Yalta, colonie grecque, apparaît dans les premières chroniques en 1145, sous le nom de Galita. À cette époque, la côte méridionale est sous domination byzantine. Pendant des siècles, Yalta n’est qu’un petit village de pêcheurs uniquement accessible par bateau. À la fin du XVIIIe siècle, alors que la Crimée est rattachée à l’Empire russe, la ville ne compte que 300 habitants. Au milieu du XIXe siècle, Yalta est reliée par la route à Sébastopol ; la ville se développe alors rapidement.

Grâce à la famille impériale, qui a choisi sa résidence d’été à Livadia, la côte Sud s’orne des premiers palais et villas de l’aristocratie russe. On aménage des routes, on façonne des paysages, et Yalta devient une ville recherchée. Aujourd’hui, elle compte 90 000 habitants, Yalta est la plus prestigieuse station balnéaire de la côte méridionale de la Crimée, avec soixante établissements de cure.

Le centre névralgique de la Riviera de l’Ukraine, « perle de la mer Noire »

Nichée au creux d’une baie d’une exceptionnelle beauté, la ville de Yalta s’est développée au fil du temps comme la station estivale et la ville thermale la plus en vogue de Crimée. Fondée au Haut Moyen-âge par les Grecs, de nombreux aristocrates, artistes et intellectuels y firent des séjours réguliers au cours du 19e siècle. Aujourd’hui encore, cette ville portuaire se prête à la flânerie le long des quais sous une allée de palmiers et émerveille par ses palais et ses villas de style Tudor ou Art Nouveau construits au milieu de jardins soignés. Vous pourrez également vous imprégner de l’ambiance de la ville en savourant une tasse de café et une délicieuse pâtisserie dans l’une des nombreuses maisons du café du centre-ville.

Nous vous recommandons aussi à Yalta la visite de la « datcha blanche » aux jardins enchanteurs, dans laquelle l’écrivain et dramaturge russe Anton Pavlovitch Tchekhov passa les dernières années de sa vie et conçut certaines de ses œuvres les plus significatives, comme « La Cerisaie » et « Les Trois Sœurs ». Tchékhov, qui avait pour habitude d’inviter ses connaissances à passer quelques temps à Yalta, fit de cette datcha un haut lieu de rencontres littéraires et artistiques. Parmi les visiteurs réguliers, on peut nommer les écrivains Maxime Gorki et Ivan Bounine, le peintre Isaac Lévitan et le chanteur d’opéra Fédor Chaliapine.

Ne manquez pas non plus d’aller jeter un coup d’œil à la cathédrale Alexandre Nievski, construite en 1902 dans le pur style vieux-russe, avec ses coupoles magnifiques, ainsi qu’à la cathédrale arménienne Saint-Ripsime, ayant également servi plusieurs fois de décor pour des films.

Alexander (Ukraine Voyages)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. LA CRIMEE : une...
  4. /
  5. Que voir en Crimée...
  6. /
  7. Yalta, station balnéaire de...