IDEOZ Voyages > CROATIE > DESTINATIONS > Istrie : une région aux airs d’Italie, un terroir de saveurs et de traditions > Visiter l’Istrie : un riche patrimoine culturel et historique

Visiter l’Istrie : un riche patrimoine culturel et historique

amphithéâtre de pula

Des vacances en Croatie sur les bords de l’Adriatique en Istrie, l’une des régions les plus touristiques et appréciées, c’est la promesse de paysages verdoyants et d’un littoral parsemé de villages et de villes pittoresques et à la culture riche d’influences…. L’héritage historique et les visites et manifestations culturelles que condense la péninsule justifie plus qu’un séjour…


L’Istrie est multiculturelle et multilinguistique, mais aussi particulière parce qu’une multitude de variétés sont entrelacées sur un aussi petit espace : un riche patrimoine culturel et historique avec l’architecture et l’art moderne, des plages intactes et la mer claire avec des petites villes pittoresques et des beautés naturelles à l’intérieur, des hôtels et des villas luxueux avec la chaleur de l’agrotourisme, la cuisine méditerranéenne saine avec des spécialités autochtones de l’Istrie…

L’ISTRIE, TERRE MAGIQUE PARSEMÉE DE TRÉSORS CULTURELS

sl_043010115907

Un séjour en Istrie est un peu comme un voyage dans le temps condensé sur un bout de terre entre mer et campagne. Cette péninsule est véritablement une terre magique. Elle abrite le fameux archipel des îles Brijuni, l’un des plus beaux de Méditerranée, et une nature intacte de la côte à l’intérieur des terres. Mais l’Istrie est aussi une région au riche passé historique, dont les strates successives sont visibles partout, en commençant déjà par l’empreinte de pas d’un dinosaure. L’Istrie a vu passer de nobles civilisations : les Histriens, les Celtes et les Romains, en passant par les Byzantins, les Slaves et les Vénitiens, jusqu’à l’Empire austro-hongrois. On comprend que l’Istrie abrite dès lors quelques uns des plus beaux sites culturels de Croatie : amphithéâtre romain de Pula, Basilique euphrasienne de Porec, ville de Rovinj, Labin…

L’intérieur des terres en Istrie Verte vous charmera également, avec ses villages médiévaux juchés sur les collines, ses vignobles, ses oliveraies et ses fermes agrotourisme. N’oubliez surtout pas d’y déguster les saveurs de l’Istrie ! Qu’il s’agisse de ses délices de la mer, de ses savoureuses truffes ou des gouttes dorées du vin blanc Malvoisie, du muscat parfumé de Momjan – ou encore du vin rouge Teran à la belle robe rubis que consommait autrefois Casanova lui-même -, votre palais enregistrera durablement ces plaisirs divins.

Vivifiée par le mistral ‘bora’, enveloppée du parfum odorant de la sauge et de la lavande, de l’odeur somnolente des pins, de l’immortelle et du thym, et bénéficiant d’un climat idéal avec une saison de baignade qui dure 5 mois, l’Istrie est tout simplement une destination touristique idéale.

Arrêtez d’imaginer vos vacances idéales, réveillez-vous en Istrie !

Visites CULTURELles ET HISTORIQUEs EN ISTRIE

Des preuves trouvées dans des grottes istriennes révélèrent que des hommes primitifs y vécurent en paléolithique, et plus de 400 ruines des châteaux témoignent d’une grande densité de population en Istrie à l’age de bronze et de fer.

La première urbanisation fut le mérite des Romains : des monument fascinants nous parlent de ces temps passés. Le règne de Byzantin laissa une marque profonde – la basilique euphrasienne est une des plus belle églises byzantines en Europe. L’intérieur de l’Istrie est riche en bourgades et fortifications médiévales perchées sur les collines, de nombreuses petites églises abritent des vieilles fresques médiévales.

L’amphithéâtre de Pula, ou l’Arène, fut construit en 1ère siècle sous le règne de l’empereur Vespasien. De forme elliptique, 132 m x 105 m, 32 m de hauteur, l’Arène est le plus grand monument antique bâti en Istrie et parmi les six plus grands amphithéâtres romains au monde. Son premier but fut de servir pour des combats de gladiateurs et elle pouvait accueillir environ 20 000 spectateurs.

Pula amphithéâtre d'Auguste

Aujourd’hui elle est ouverte pour des visites touristiques. Les sous-sols abritent une exposition consacrée à la culture de la vigne et de l’olive à l’époque romaine, et montre des outils pour la production de l’huile et du vin, on peut y voir aussi beaucoup d’amphores. Pendant les soirs chauds d’été l’Arène devient une scène idéale pour des concerts de rock, des opéras et des ballets, et accueillit aussi un festival de film.

La basilique euphrasienne fut construite au 6e siècle par l’évêque de Poreč le nom duquel elle porte aujourd’hui. Bien qu’elle abrite des mosaïques plus vieilles au sol, les mosaïques plus précieuses se trouvent dans l’abside. Le complexe entier (l’église à trois absides, le baptistère, l’atrium et le palais d’évêque d’autrefois) fut classé au patrimoine monde par l’UNESCO en 1997.

Porec basilique euphrasienne

Dvigrad, situé sur une élévation dans une vallée de la Limska draga près de Kanfanar, est la plus grande citadelle abandonnée. Jadis deux châteaux s’y élevaient (d’où le nom de Dvigrad – deux villes), mais seulement les ruines d’une sont préservées. Dvigrad fut abandonné en 17e siècle après une épidémie de la peste. Aujourd’hui c’est un monument culturel qui s’étend sur 16 000 m2.

Nesactium (Nezakcij), une ville antique à quatre kilomètres de Pula et la capitale des Histres, fut assiégé par les Romains en 177 av. J.-C. A part des vestiges préhistoriques du château, on y trouve aussi des constructions romaines et des plans des basiliques paléochrétiennes.

L’église Saint-Blaise (Crkva sv. Blaža) à Vodnjan est la plus grande église istrienne, son clocher de 60 m est le plus haut en Istrie. Mais elle est aussi importante parce qu’elle garde les corps momifiés des trois saints et la plus riche collection d’art sacré en Istrie avec 730 objets d’art.

En Istrie il faut aussi visiter l’allée Glagolitique (Aleja glagoljaša – une série de plaques commémoratives élevées au long de la route de Roč à Hum pour célébrer le plus ancien alphabet slave – l’alphabet glagolitique), puis le complexe résidentiel antique en baie Verige à Brijuni, l’Arc des Sergi (Slavoluk Sergijevaca), le Temple d’Auguste (Augustov hram), le Petit théâtre romain (Malo rimsko kazalište) et le Château (Kaštel) à Pula, l’église Sainte-Euphémie (Sv. Eufemija) à Rovinj, le plus grand couvent des Pauliniens en Istrie à Sveti Petar u Šumi, des fresques aux églises Sainte-Marie-sur-les-Dalles (Sv. Marija na Škriljinah) à Beram et Saint-Jacob (Sv. Javov) à Vižinada, et finalement des kažun istriens – cabanon voûtés en pierres sèches, qui sont le symbole le plus connu d’Istrie.

MANIFESTATIONS CULTURELLES

L’héritage historique tellement riche est revalorisé par de différentes manifestations. Chaque juillet l’amphithéâtre de Pula accueille le festival de film Pula Film festival, cette année pour la 53e fois, tandis que la beauté de Motovun est une bonne base pour le charmant Motovun Film Festival. L’Arène accueillit des musiciens comme Luciano PavarottiAndrea BocelliStingJames Brown, Joe CockerSimply Red et Jamiroquai, mais aussi des opéra et ballet ensembles connus.

Le festival de la musique médiévale de Dvigrad – Dvigradski festival srednjovjekovne glazbe – a lieu au début de chaque été en plusieurs villes, mi-juillet le festival des orgues Organum Histriae a lieu aux plusieurs villes, la musique classique est jouée à la basilique euphrasienne à Poreč pour des décennies, tandis qu’en été les concerts de jazz ont lieu au lapidaire du musée régional de la Poreština.

En été Grožnjan, la charmante ville des artistes, accueille des concerts de la musique classique et aussi le festival Jazz Is Back. Il ne faut pas oublier le festival Istra Etno Jazz, qui amène des musiciens éminents de la musique jazz et ethno aux différents châteaux. On peut entendre la musique blues et jazz au festival Music Nights à Novigrad, la musique punk au festival Monte Paradiso à Pula, et pour ceux qui aiment la musique électronique il y a des party à travers l’Istrie.

Svetvinčenat est connu pour le festival du danse et du théâtre non verbal (Festival plesa i neverbalnog kazališta), Umag pour le festival du théâtre de la musique de chambre le Lion d’Or (Zlatni lav ), Pula pour les festivals de théâtre internationaux PUF et MKFM, à Brijuni on peut voir les spectacles du théâtre Ulysses.

Poreč présente l’exposition international de l’art moderne les Annales de Poreč (Porečki Annale) l’exposition Grisia à Rovinj est particulière parce qu’elle présente des œuvres d’enfants et aussi de peintres affirmés…

Le parc nature de Dubrova à Labin accueille des sculpteurs internationaux au Symposium international de la sculpture (Međunarodni kiparski simpozij), fin été à Vrsar est marquée par l’Ecole de la sculpture Montraker (Kiparska škola Montraker), où on peut aussi visiter le Parc des sculptures de Dušan Džamonja (Park skulptura Dušana Džamonje).

place

Distances et temps nécessaire en voiture selon Via Michelin :

Pula – Poreč : 60 km soit 1h00

Pula – Rovinj : 50 km soit 50 mn
Poreč – Rovinj : 35 km soit 40 mn
Pula – Opatija en passant par Pazin : 100 km soit 1h30
Pula – Opatija par la cote : 90 km soit 1h30 de route

Les derniers articles par Croatiafulloflife (office de tourisme de Croatie) (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *