IDEOZ Voyages > CROATIE > ALLER EN CROATIE : quand et comment? > Quand partir en Croatie ? : climat et météo par région et saison > Quel climat en Croatie ? : Influences météorologiques selon la saison et la région

Quel climat en Croatie ? : Influences météorologiques selon la saison et la région

Makarska en Dalmatie centrale

4 influences climatiques

Située entre Adriatique, Balkans et plaine danubienne, la Croatie n’a pas un climat uniforme, mais compte au moins 4 influences climatiques assez faciles à identifier :


  • méditerranéenne sur la façade littorale (jusqu’à 15 km à l’intérieur des terres) et sur les îles
  • continentale sec en Croatie centrale et dans la vallée de la Lika
  • continentale plus humide à l’est sous l’influence des affluent du Danube
  • montagnarde en moyenne et haute montagne dans les zones traversées par les massifs du Velebit (Lika dans la région de Plitvice) et les Alpes dinariques

Quelques spécificités ou variations apparaissent comme dans la région de Rijeka, qui peut être exposée à de fortes chutes de neige, des tempêtes et des températures parfois glaciales malgré la mer.

carte des régions de croatie

Climat continental

La Croatie centrale, région de Zagreb, et du nord, la Slavonie, à l’est sont marquées par un climat continental, froid et sec en hiver, avec de la neige, notamment entre décembre et février ou mars.

La région du Gorski Kotar dans l’arrière-pays de Rijeka et la Lika Senj, région de Plitvice, sont d’influence continentale à montagnarde, selon l’altitude. Comptez sur un enneigement supérieur à 50- 60 jours par an et une pluviosité dépassant les 3000 mm par an avec quelques épisodes de de précipitations abondantes en automne et entre le début et la moitié du printemps. Les hivers sont rigoureux avec des températures qui peuvent atteindre les – 10 et – 15°C, tandis que les étés peuvent être chauds et secs et les intersaisons très capricieuses, avec des variations de températures importants lors d’une même journée.

La Slavonie Baranja est une région de la plaine pannonienne marquée par une influence danubienne, qui bénéficie d’un climat modéré, en été (entre 22 et 25°, rarement au-delà de 28-30 en cas de canicule), et beaucoup plus humide qu’en Croatie centrale. On observe donc des pluies plus abondantes entre mai et juin et entre septembre et octobre. L’hiver en Slavonie, la neige perdure entre 25 et 40 jours, dans les régions au nord de la Save, et de la Drave.

Influence méditerranéenne sur le littoral et dans les îles

L’Istrie, au nord, sur la façade littorale bénéficie de l’influence méditerranéenne, comme les îles du Kvarner. En revanche, la frange littorale du Kvaner dans la région de Rijeka connaît un microclimat avec des étés chauds, mais des températures qui peuvent être très froides en hiver, et une exposition aux tempêtes hivernales et notamment de fortes tempêtes de neige. Le taux d’ensoleillement hivernal est aussi plus réduit qu’en Istrie, alors qu’il est excellent en été et jusqu’au début de l’automne. Vous constaterez que Rijeka peut donc connaître des températures négatives entre novembre et mars, ce qui est rarement le cas à Pula en Istrie, à peine distante de 100 km.

La zone littorale et les îles de Dalmatie sont sous influence méditerranéenne également. Les amplitudes thermiques diurnes s’avèrent limitées (entre 5 et 10°) ; les matins sont déjà chauds à partir de 9-10h et les températures très chaudes entre 12h et 17h, ce qui invite à limiter les visites extérieures pendant ces heures pour éviter de subir cette sensation de chaleur pesante, exigeant une bonne hydratation régulière pour ne pas subir les effets de telles températures. Malaises, vertiges, vomissements sont de fréquents motifs de consultations aux urgences en été, car s’ajoute aux températures la forte concentration de touristes sur des espaces réduits très exposés comme sur les remparts de Dubrovnik.

Le littoral croate bénéficie d’un climat côtier, d’autant que la côte est très découpée et bordée par des massifs montagneux … Les îles ont aussi un climat maritime méditerranéen, avec une douceur quasi garantie pendant l’hiver, puisqu’on observe rarement des températures en dessous de 5 à 8°, et des températures chaudes en été.

Grosso modo, cela correspond aux tendances météorologiques de la côte d’Azur, avec des températures chaudes en été (avec quelques excès jusqu’à 35°-40° en phases de canicule ; il y a environ deux à trois épisodes par an de canicule). La Dalmatie insulaire est moins exposée aux pluies et aux intempéries très violentes. Le climat y est agréable quasiment toute l’année, contrairement aux îles du golfe du Kvarner où l’hiver peut être plus sensible.

La pluviométrie en Dalmatie est assez contrastée surtout entre le littoral exposé à des phénomènes de fortes pluies par épisodes brefs, au printemps et en automne et l’intérieur des terres, où des phases de sécheresse durables en été alternent avec des précipitations plus durables mais moins violentes. Sur le littoral, on peut donc craindre ces périodes courtes mais intenses de pluies qui peuvent causer des inondations, car il tombe en quelques heures l’équivalent de plusieurs mois de pluie (cela ressemble aux épisodes « cévenols » sur la frange méditerranéenne en France).

Les hivers en Dalmatie littorale sont doux et le printemps et l’automne conservent des températures clémentes malgré une certaine pluviosité sous forme d’orages ou d’averses concentrées entre mi mai et début juin, et début à mi septembre. Il n’est pas rare qu’un épisode ou deux d’irruption de froid, par hiver, accompagné de neige puisse toucher la côte dalmate entre janvier et février.

Néanmoins, prenez en compte que le littoral s’arrête à une frange de 10 à 15 km depuis le bord de mer, puisque les montagnes bordent toute la Dalmatie et l’intérieur des terres dalmates est soumis à un climat plus continental, avec des sécheresses et températures très chaudes en été (plus de 35° régulièrement entre fin juin et août) et des températures froides et même souvent négatives en hiver. Au printemps et à l’automne, l’air maritime frais arrive sur des terres très chaudes.

La pluviosité annuelle reste assez limitée à Zadar, Split et Dubrovnik (entre 800 mm de 1000 mm de pluie par an). Logiquement, plus on va vers le sud, plus les températures seront chaudes, mais il y a rarement plus de 2-3° d’écart entre Zadar et Dubrovnik.

Les villes aux températures les plus agréables pour un séjour en Croatie en toutes saisons sont donc Split, Dubrovnik, Makarska, Sibenik et Zadar, Korcula et Hvar.


Risques de tempêtes et alertes météologiques

Attention à la Bura, un vent violent et dangereux sur l’Adriatique

Mais pourquoi le terme Bura ou Bora fait-il si peur? Il s’agit d’un vent du nord qu’on pourrait rapprocher de notre Mistral ou tramontane. Ce vent qui vient des régions intérieures souvent des montagnes comme le Velebit est très puissant et provoque chaque année des tempêtes dont les rafales dépassent parfois les 200- 230 km à l’heure. Il peut provoquer non seulement une sensation de froidure encore plus importante, surtout en hiver, car il est vraiment glacial, mais surtout, il influe sur les paysages de certaines zones particulièrement exposées.

bura en dalmatie du nord


Dans quelles régions la Bora sévit elle le plus ?

  • le golfe de Trieste, où ce vent est encore plus tourbillonnant qu’en Croatie
  • le golfe et le littoral du Kvarner, entre Rijeka, Pag, les villes de Senj et Karlobag
  • en Dalmatie du nord, notamment dans l’archipel des Kornati qui ne seraient pas façonnées comme elles le sont sans son influence
  • dans la région de Split et en Dalmatie du sud surtout en hiver, on a observé plusieurs tempêtes qui ont fait des dégâts entre janvier et avril

La Bura peut toucher l’intérieur des terres en Dalmatie, ou dans le Gorski Kotar et la Lika où elle
Il existe deux types de bora (termes italiens, je ne connais pas les croates) : Bora chiara ; est un vent de force acceptable qui maintient un ciel dégagé et clair ; par opposition, la Bora scura : accompagnée en général de très fortes pluies ou tempêtes de neige!

Une évidence : les jours de Bura, on évite d’emprunter le ferry ou catamaran ou de partir en mer sous peine de faire un voyage très agité et dont on se souviendra pour de mauvaises raisons! Les ferries sont souvent suspendus quand les vents sont trop forts. Prenez la peine de vérifier régulièrement la météo et de vous assurer que les liaisons sont maintenues s’il y a le moindre doute ou alerte météo!

Attention : bien que beaucoup de voyageurs m’interrogent en prévision de leurs vacances comme si j’étais Madame Irma de la météo croate, il est impossible de prévoir le temps en Croatie plusieurs semaines ou mois à l’avance.

Les informations n’ont aucune valeur prédictive et sont données à titre indicatif sur la base de données géographiques relevées dans le pays.

Les valeurs pour les températures et précipitations sont des observées par des climatologues et sont des moyennes prenant souvent l’ensemble des températures observées dans le pays. Ajoutez 3 à 5° pour obtenir les températures sur la côte en hiver ; ajoutez 2 à 4° pour les températures à l’Est et au centre du pays en été…

L’auteur de l’article n’engage aucune responsabilité dans les informations rapportées.


Quel site utiliser pour s’informer sur la météo en Croatie?

Bien s’informer sur un site détaillé qui actualise en temps réel est important avant mais aussi pendant le voyage.

Je recommande Meteo.hr ; l’équivalent de météo France en Croatie : il communique de multiples informations sur le climat, l’hydrologie, les avis de vents, de tempêtes, les alertes officielles pour mieux orienter les voyageurs en cas de problèmes notables: orages, pluies ou vents violents, neige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *