993 vues

L’Holodomor en Ukraine : un crime contre l’humanité longtemps ignoré

0

L’Holodomor  (terme datant des années 80) est une tragédie de l’histoire de l’URSS ignorée de beaucoup, notamment en France. Cet évènement se produisit en Ukraine et dans le Kouban entre 1932 et 1933. Il s’agit d’une extermination par la faim, perpétrée  contre le peuple ukrainien et contre l’humanité, à l’origine de 2,5 à 5 millions de morts selon les historiens. Bien que l’holodomor d’Ukraine s’inscrive dans le contexte des grandes famines soviétiques qui débutèrent en 1931, il présente des caractéristiques spécifiques.  Holodomor Ukraine

Le 23 Octobre 2008, le Parlement européen reconnaissait « l’Holodomor (famine artificielle de 1932-1933 en Ukraine) comme un crime effroyable perpétré contre le peuple ukrainien et contre l’humanité »  (source).

La responsabilité russe dans l’Holodomor en Ukraine

Holodomor (голодомо!р) est un néologisme ukrainien composé à partir des termes holod (faim) et moryty  (faire souffrir, tuer) qui exprime l’extermination par la faim. Il désigne la famine de 1932-1933 en Ukraine, sciemment organisée par Staline et ses acolytes.
 
La responsabilité des autorités soviétiques, au-delà de la responsabilité personnelle de Staline, dans la genèse et l’ampleur de la famine est aujourd’hui largement reconnue. Elle est due à la collectivisation, aux campagnes de « dékoulakisation », aux réquisitions excessives de denrées alimentaires auprès des paysans et aux limitations des déplacements, imposées en pleine famine. Mais de nombreuses divergences d’analyse persistent entre historiens sur l’importance relative des différents facteurs qui ont engendré la famine, sur les visées réelles de Staline et sur le bilan lui-même (le chiffre de 4 à 5 millions de morts ukrainiens semble être le plus souvent retenu).
 
Certains font remarquer que l’Ukraine n’a pas été la seule République soviétique à être touchée. Si l’on étudie les statistiques officielles de l’URSS sur l’évolution de la population entre 1926 et 1939, on remarque que la population de l’URSS a augmenté de 16 %, dont + 28 % pour la Russie et + 11 % pour la Biélorussie. Par contre, celle de l’Ukraine a diminué de 10 %. En 1933, la mortalité dans les zones rurales en Ukraine a augmenté jusqu’à…617 % par rapport au même mois de 1932 !

Entre révisionnisme, amnésie et tragédie tardivement reconnue

 
Au plus fort de cette sombre tempête, 17 paysans Ukrainiens mouraient chaque minute, 1 000 à chaque heure, 25 000 chaque jour. Comment accepter qu’au nom du réalisme politique, on taise cette réalité ? Parce que nous voulons que demain ne répète pas les erreurs d’hier, nous avons ce devoir de Mémoire afin que l’Histoire ne se répète pas.
Certains essaient de faire porter la responsabilité au seul Joseph Staline, en oubliant au passage ses collaborateurs zélés, notamment Lazare Kaganovitch (qui est aussi un des cosignataires de l’ordre d’exécution des 25 700 officiers polonais de Katyń) et Viatcheslav Molotov (signataire du pacte Molotov-Ribbentrop à la suite duquel l’Union soviétique a été l’alliée sur le terrain de l’Allemagne nazie pendant 2 ans). Staline et Molotov cosignent la directive secrète du 22 janvier 1933 qui ordonne le blocus de l’Ukraine et du Caucase du nord afin d’empêcher tout déplacement de population,  preuve du caractère ethnique du génocide contre les Ukrainiens. Mais, en fait, c’est tout un système criminogène qui est responsable. L’inhumanité atteint son comble lorsque l’on sait que, pendant ces deux années où il affame volontairement toute une population, le gouvernement de l’URSS exportera dix-huit millions de quintaux de blé !
Holodomor Ukraine Dzhugashvili avec Kaganovich
Kaganovitch et Staline
Que penser par ailleurs de ces « idiots utiles » qui ne voient rien ? Que penser du voyage en 1933 au cours duquel Edouard Herriot, ex-Président du Conseil français, se fait berner par les autorités soviétiques qui utilisent des comédiens pour faire de la figuration à la table des banquets qu’on lui offre ? Lesquels comédiens seront fusillés afin qu’ils ne puissent pas témoigner. Édouard Herriot ne se rendra pas compte de la famine qui sévit dans le pays et déclarera n’avoir vu que « des jardins potagers de kolkhozes admirablement irrigués et cultivés » !
 
Si l’on compare avec la dénonciation des crimes nazis, la France souffre d’une curieuse amnésie quand il s’agit de dénoncer ceux du communisme. Aurait-on imaginé d’ériger une statue d’Hitler à Montpellier en Août 2010, alors que celle de Lénine y a trouvé sa place sans problème ?  Que penser de l’omerta qui entoure le film « Katyń » d’Andrzej Wajda, pratiquement pas diffusé en France (distribué uniquement dans 13 salles lors de sa sortie en 2009) ?
 
Que penser surtout du révisionnisme stalinien d’une Annie Lacroix-Riz, qui, sauf erreur, sévit toujours à Paris VII ? Elle nie même qu’il y ait eu famine, écrivant notamment : « L’URSS a connu en 1932-1933 une sérieuse disette (sic) conduisant à un strict renforcement du rationnement, pas une famine et en tout cas pas une famine à “six millions de morts”… », dénonçant une « opération de propagande » et un « bobard ». Que l’on se souvienne de ce qu’il est advenu de Robert Faurisson, qui avait nié le génocide des Juifs par les nazis et l’existence des chambres à gaz. Mais reconnaître son erreur serait reconnaître que, comme des millions d’autres croyants communistes, elle s’est trompée toute sa vie ! 
Les crimes d’Hitler sont légitimement l’objet d’un « devoir de mémoire », concept récurrent des politiciens et des journalistes. Mais qu’en est-il des crimes de Staline et de ses comparses ? Deux poids deux mesures hélas ……  
Pour aller plus loin:
holodomor ukraine
Monument commémorant l’Holodomor à Kyiv 
 

Commémorations de l’Holodomor : à la mémoire de toutes les victimes

 

 
holodomor kiev
 
Holodomor ukraine monumentLa tragédie  de l’Holodomor est commémorée par les Ukrainiens et leurs amis fin Novembre, sans doute parce que sa reconnaissance en tant que génocide (reconnaissance contestée par le pouvoir ukrainien actuel) a été votée par le Parlement Ukrainien (Verkhovna Rada Oukraïny, Верховна Рада України)le 28 Novembre 2006.
bougie
Le quatrième samedi du mois de Novembre est devenu, pour les Ukrainiens et pour tous ceux qui, de par le monde, défendent le respect de la nature humaine, le jour du souvenir en mémoire des millions qui ont péri par la volonté d’une idéologie génocidaire.
Nous nous joignons à eux pour nous rappeler l’Holodomor, ce sombre chapitre de l’histoire de l’Ukraine que nous ne devons pas oublier.
 
Il est fait état ci-dessous du programme des cérémonies commémoratives qui se dérouleront à Paris, à Lyon et dans le Nord.
 
PARIS

30 oct au 20 nov/ жовтня-листопада
14:00–17:00 (sauf lundis et dimanche 20)
Exposition « Exécution par la faim : le génocide inconnu des ukrainiens – 1932-1933 qu’en savez-vous ? »
Proposée par la Fondation Ukraine 3000
CRCUF – 186 Bd St Germain des Près Paris 6 – M° rue du Bac

Mardi 8 novembre / листопада
19:00
Projection des films
Paysage après le désastre de Yourii Terechtchenko et Ciel, des invités de Pavlo Fareniouk (vo)
Ciné Club ukrainien
Espace culturel de l’Ambassade d’Ukraine
22 avenue de Messine – Paris 8 – M°Miromesnil

Dimanche 13 novembre / листопада
12:30
Projection /Rencontre avec Bénédicte Banet réalisatrice du film «Holodomor, le génocide oublié »
Et exposition des photos du film et de portraits de témoins
En collaboration avec l’Association H-Gir
CRCUF 186 Bd St Germain des Près Paris 6 – M° rue du Bac

Jeudi 17 novembre / листопада
18:00
Remise du Prix « Holodomor » à Igort «Cahiers ukrainiens » Ed. Futuropolis
Centre culturel italien
4 rue des Prêtres Saint Séverin Paris 5
Nombre limité de places (réservation obligatoire au 06 83 32 62 93)
 
Samedi 19 novembre / листопада
17 :30
Dépôt de gerbes à l’Arc de Triomphe
(Place Charles de Gaulle Paris 8)
Rendez-vous au coin de la rue de Tilsit et les Champs Elysées, pour départ du cortège traversant la Place de
lEtoile
Покладання квітів на могилі Невідомогосолдата Тріумфальна Арка
 
Dimanche 20 novembre / листопада
10:00
LiturgieetPanaxheda / Панахида – церква Св.Симона
Eglise orthodoxe autocéphale ukrainienne Saint-Simon
6 rue de Palestine Paris 19
14:00
Rassemblement / Зібрання
Square Taras Chevchenko
186 Bd St Germain – 75006 Paris /сквер Тараса Шевченка
14:30
Départ du cortège silencieux en direction de la Cathédrale Notre-Dame de Paris
Початок мовчазної ходи до Собору Паризької Богоматері
15:30
LiturgieetRequiem Œcuménique / Служба Божата Реквієм
Cathédrale Notre-Dame de Paris / Собор Паризької Богоматерi
21 au 27 nov/ листопада
14:00–17:00
Exposition « Exécution par la faim : le génocide inconnu des ukrainiens – 1932-1933 qu’en savez-vous ? »
Réalisée par la Fondation Ukraine 3000
Espace culturel de l’Ambassade d’Ukraine
22 avenue de Messine – Paris 8 – M°Miromesnil

Dimanche 27 novembre/ листопада
19:32 à 19:33
Minute de silence, précédée de l’allumage de bougies,
respectée par les Ukrainiens et leurs amis, où qu’ils se trouvent dans le monde.
Dimanche 4 décembre
13:00
Avant-première
Projection du film « La terre pillée »
En présence du réalisateur Yuri Luhovyj
(vo ukrainien « Окрадена Земля»)
Participation 6 euros
186 Bd St Germain des Près Paris 6 – M° rue du Bac


RHONE ALPES

Samedi 26 novembre / листопада
14:30
Dépôts de gerbes au Mémorial de tous les Génocides
Place Antonin Poncet – 69002 LYON
La communauté ukrainienne de LYON, Le Comité Ukraine 33 et le Collectif reconnaissance
 
Dimanche 27 novembre / листопада
10:00
LiturgieEglise gréco-catholique ukrainienne Saint-Athanase
Villeurbanne 69100
NORD

Dimanche 27 novembre / листопада
10:30
Liturgieet Panaxheda
Chapelle de la Résidence des Orchidées
41, rue Jean Lebas 59170 Croix
 
 

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

 



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!