Aller au contenu

les roms

Intégration et circulation des Roms ; la France et la Roumanie recherchent des solutions bilatérales et européennes

Le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes Pierre Lellouche a plaidé à Bucarest pour une « mobilisation commune » franco-roumaine pour endiguer les allers-retours de Roms roumains en France et travailler au niveau européen à leur insertion. Pierre Lellouche aura pratiquement consacré, jeudi et vendredi, toute sa visite en Roumanie à la situation précaire de cette minorité contraire, selon lui, aux « valeurs » européennes et donc « inacceptable« . « En Roumanie ce sont deux millions de personnes, à l’échelle de l’Europe dix millions de personnes, il faudra qu’on se donne les moyens de réussir« , a-t-il déclaré.

Lire la suite »Intégration et circulation des Roms ; la France et la Roumanie recherchent des solutions bilatérales et européennes

Les Roms et les droits des minorités ethniques en Roumanie

Dès la moitié des années ’90, soit bien avant d’être admise à l’Union européenne, la Roumanie était déjà reconnue comme un modèle régional en matière de respect des droits des minorités nationales. Toutes les 18 ethnies reconnues par l’Etat, à commencer par les Ukrainiens et les Serbes jusqu’aux Italiens ou aux Turcs, bénéficient d’office d’un siège à la Chambre des députés, nonobstant leur poids démographique et électoral. Dans une arithmétique parlementaire de plus en plus équilibrée entre le pouvoir et l’opposition, les voix des députés qui les représentent sont devenues dernièrement décisives pour l’installation ou la démission des gouvernements.

Lire la suite »Les Roms et les droits des minorités ethniques en Roumanie

Les Rroms de Roumanie : une minorité importante confrontée à de graves problèmes

Selon le recensement de la population de 2002, en Roumanie vivent environ 500 mille Roms. C’est là, en fait, le nombre de ceux qui ont déclaré appartenir à cette ethnie. Pourtant, selon les statistiques non officielles fournies par différentes ONGs, la Roumanie pourrait compter deux millions et demi de Roms.

Lire la suite »Les Rroms de Roumanie : une minorité importante confrontée à de graves problèmes

Les Suisses face au principe de libre circulation pour les Roumains et les Roms

Depuis que la Suisse a intégré en 2008 l’espace Schengen, le pays voit arriver un nombre croissant d’immigrés roumains, des Roms en majorité. Ceux-ci viennent y faire des petits boulots ou simplement mendier dans les rues. C’est le cas à Genève, où les Roms d’Aiud, ville du centre-ouest de la Roumanie, viennent régulièrement faire la manche dans les rues du centre-ville. Prises de court, les autorités ont commencé par interdire la mendicité…Lire la suite »Les Suisses face au principe de libre circulation pour les Roumains et les Roms

Macédoine (FYROM) : Aujourd’hui, le temps des gitans!

Aujourd’hui, la Macédoine rend hommage a une minorité de sa population que sont les gitans qui vivent plutôt d’une façon sédentaire ici. C’est le jour des gitans. La plupart vivent dans les environs de Skopje dans le quartier de Shuta Orizari. Mais ils vivent aussi dans toutes les régions de Macédoine et on les retrouve dans a peu près toutes les villes. La plupart sont sédentaires mais il y en a qui se déplacent.

Le 21 février, Journée Internationale de la Langue Maternelle

Regard sur les langues et la tolérance des pratiques en Roumanie…

Le 21 février a été déclaré Journée Internationale de la Langue Maternelle par la Conférence générale de l’UNESCO de novembre 1999, dans le but de promouvoir la diversité culturelle et le multilinguisme. En théorie, tous les efforts de sauvegarder les langues maternelles sont censés encourager la solidarité entre les gens, la tolérance et le dialogue. Mais qu’en est-il de la pratique en Roumanie? Réponse, dans le reportage de Andreea Demirgian de RRI.Lire la suite »Le 21 février, Journée Internationale de la Langue Maternelle

Le musée de l’histoire de la culture Rom à Brno

Seul en son genre en République tchèque, le musée situé rue Bratislavska retrace l’implantation des tziganes en territoire tchèque et slovaque. De l’élimination physique des Roms tchèques entre 38 et 45, aux migrations économiques qui ont menés les Roms slovaques dans les usines abandonnées par les Allemands des Sudètes jusqu’à la vie de la communauté aujourd’hui et propose des soirées musicales.  A l’origine du projet, un homme Karel Holomek, écrivain, journaliste et engagé dans la vie politique de la ville.

Lire la suite »Le musée de l’histoire de la culture Rom à Brno

  1. Accueil
  2. /
  3. les roms