4 662 vues

Que voir et que faire à Cracovie Krakow en Petite Pologne?

6

Je vous emmène à Cracovie, au cœur de la Pologne, ma patrie, pays de ma tendre enfance, ce pays qui m’a vu naître et grandir… J’espère vous faire découvrir la capitale de la Petite Pologne, Krakow, qui mérite d’être visitée au moins une fois dans sa vie !

Cracovie, dans la vallée de la Vistule (Wisla en polonais), est campée sur le plateau calcaire de Cracovie-Czestochowa, qui s’étend sur une centaine de kilomètres, du nord au sud, là où commencent les Carpates. Cracovie, ancienne capitale historique de la Pologne, située dans une cuvette, est très proche des montagnes.

Cracovie, berceau de la Pologne historique

cracovie2Berceau des rois et de la culture, la naissance de Cracovie remonte bien avant l’an 1000, époque à laquelle elle se dota d’une cathédrale.
Celle que je considère comme la plus belle ville du pays compte aujourd’hui pas moins de 800.000 habitants.
Il faut aussi savoir qu’elle demeura la capitale de la Pologne jusqu’en 1596, avant de passer la main à Varsovie.
Lorsque la Pologne fut rayée de la carte en 1792 pour un siècle, Cracovie obtint un statut de petite république autonome qui l’enracina dans sa vocation de principal centre culturel et spirituel du pays.
Elle servit longtemps aux intellectuels et aux artistes.

Épargnée par la dernière guerre, la longue histoire de Cracovie Krakow se lie à travers ses trésors architecturaux :
Pas moins de 300 bâtiments historiques et une soixantaine d’églises et de palais intacts à ce jour.
C’est cette richesse qui lui a valu, dès 1978, d’être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Aujourd’hui beaucoup d’habitants de la capitale prétendent que les Cracoviens sont conservateurs et fiers (pour ne pas dire prétentieux)


Cracovie, mon coeur, ma patrie en Petite Pologne


Visiter Cracovie, belle ville au riche patrimoine

Cracovie n’est pas uniquement un musée à ciel ouvert, c’est une ville très vivante (un habitant sur dix est étudiant), elle totalise quelque 300 bars branchés, rendez-vous de prédilection de la jeunesse.
Les théâtres et les galeries d’art sont légion et les plus grands artistes polonais, poètes, dramaturges ou cinéastes, tels que Andrzej Wajda ou Roman Polanski, ont marqué la cité de leur présence.

La ville n’est pas très grande et se visite aisément à pied, depuis la « Barbacane », forteresse ronde qui témoigne encore de l’époque (15 ème siècle) où la ville était cernée par 4 kilomètres de remparts pour se protéger des invasions turques.
Les murailles ont été démolies au siècle dernier et remplacées par des Planty, une ceinture de jardins, mais il reste encore quatre tours.
On pénètre dans la cité moyenâgeuse par la Porte Saint-Florian, point de départ de la Voie Royale qui mène tout droit au Château du Wawel, situé le long de la vistule, vous y découvrirez sur la place du château un énorme dragon crachant du feu… impressionnant !

*** La légende de Cracovie raconte qu’à l’époque du règne du roi krak, est venu se réfugier dans les grottes du château un méchant dragon. Celui-ci se nourrit essentiellement de pauvres petites bêtes sans défense ; telles que des moutons, lapins, chiens et parfois même de pauvres passants !
Si les habitants voulaient rester en vie, ils devaient lui faire des offrandes (nourriture exclusivement)
Le roi en eu assez et décida d’agir, « J’offre la main de ma fille et la moitié de mon royaume à celui qui tu la bête ! »
C’est ainsi que de vaillants chevaliers s’en allèrent pour vaincre le terrible dragon, mais aucun n’y parvint… terrible désespoir pour la ville.
Un jour, un petit cordonnier de banlieue, maigrichon et sans aucun carrure de conquérant, eut l’idée de coudre une peau de mouton remplie de souffre et de s’en servir comme appât pour le dragon. Celui-ci mourant de faim avala le soit disant mouton (pauvre de toi le dragon, si tu distingue même pas un vrai mouton d’une simple boule de peau de mouton).
Quelque temps après le souffre agit et le dragon se précipita dans la Vistule pour boire, boire, boire… jusqu’à ce qu’il devienne rond comme un ballon et qu’il explose !
C’est ainsi que le dragon est mort, le cordonnier épousa comme promis la fille du roi et devint donc… le cordonnier le mieux chaussé au monde ! ***

Que visiter et voir à Cracovie Krakow?

La rue Florianska, grande artère qui débouche sur le Rynek Glowny; la Grand Place qui fut au 13 è siècle la plus grande place d’Europe médiévale), bordé de riches maisons bourgeoises aux façades Renaissance et de cafés d’artistes célèbres, comme le très bel établissement Art Nouveau, Jama Michalika, ancienne patisserie où se réunissaient, au siècle dernier, les artistes de la « Jeune Pologne).
Le soir, les habitants descendent dans les caves, aménagées en boîtes de nuit ou en bars, où les cracoviens rivalisent d’imagination côté décoration ! (parfois totalement déjanté, comme chez « szuflada », un café surréaliste, près du Rynek que je recommande au plus curieux d’entre-vous).

*Je signale aussi au passage que c’est dans l’église Saint-Florian que Jean-Paul II entama sa carrière ecclésiastique en tant que vicaire, avant de devenir chanoine de la cathédrale, puis archevêque de Cracovie*.

Le Rynek est bordé par la Halle aux draps, un bâtiment à arcades couronné d’un attique orné de mascaron. Cette immense galerie de deux étages abrite aujourd’hui les « boutiques à touristes » qui proposent du verre (bouteilles, carafes,…), des jouets en bois ou des colliers d’ambre de la Baltique.
L’entrée des Halles est gardée par un coq et un dindon qui illustrent le proverbe des marchands cracoviens : « Si tu veux être aussi riche que le dindon, tu dois te lever aussi tôt que le coq »…
La place Rynek est dominée par la tour gothique de l’ancien Hôtel de Ville surmontée d’une flèche d’une flèche baroque, qui donne la réplique à l’église Notre-Dame, l’un des plus beaux monuments gothiques de Pologne.
Toutes les heures, en guise de carillon, un trompettiste joue quelques notes mélancoliques dans quatre directions.
Si vous vous y rendez un jour, ne rater surtout pas l’intérieur de l’église, somptueusement décoré d’un magnifique retable en bois sculpté et de fresques murales de Jan Matejko, le plus grand peintre de Pologne !
L’autre église incontournable est celle des Franciscains, qui contient un magnifique vitrail moderne.

La Voie Royale se poursuit vers la rue Grotska, au début de laquelle s’est installé le restaurant le plus cher et le plus renommé de la ville : « Wierznnek », dont les prix restent abordables pour nous, les touristes occidentaux.

Je continue la visite de la vieille ville par la rue Kanonicza, l’une des plus belles artères, avec ses célèbres cafés littéraires (la Pologne a une très grande tradition poétique), ses théâtres, tel Cricot 2, et de superbes maisons du 16 ème siècle dotées de cours renaissance.

Là, je m’approche du quartier de l’Université Jagellone, la première de Pologne, fondée par Casimir le Grand au 14 ème siècle. Ses beaux bâtiments s’ordonnent de part et d’autre de la rue Jagiellonska.
D’ailleurs le non moins célèbre astronome polonais Copernic, y a fait ses études !
La partie la plus prestigieuse, le Collegium Maius, possède une cour qui s’inspire des modèles italiens.
A l’entrée de la rue, Saint-André est le sanctuaire roman le mieux préservé de la ville. Cette ravissante église côtoie Saints-Pierre-et-Paul et sa superbe façade baroque.

La plus grande et de loin la plus belle attraction de la ville est pour moi, le grand château du Wawel, c’est le monument le plus visité du pays !
Tout comme la cathédrale, il est perché sur un rocher calcaire surplombant la Vistule, dont les berges servent de promenade du dimanche.
Dès le début de l’histoire de la Pologne, le Wawel à Cracovie fut le centre du pouvoir laïque et ecclésiastique.
Le château de Cracovie devint la résidence des rois de Pologne vers le milieu du 11 ème siècle et, lorsque cinq siècles plus tard, la capitale fut transférée à Varsovie, il resta le lieu de couronnement et de funérailles des souverains.
Le bâtiment actuel comprend des fragments romans et d’importantes parties gothiques, mais il apparaît surtout comme un magnifique château Renaissance doté d’une grande cour à arcades remaniée par des maîtres italiens.
J’ai pu visiter les superbes appartements royaux superbement décorés, et qui renferment une impressionnante collection de tapisseries et de beaux poêles en fonte.
Les plafonds sont somptueux, surtout dans la salle du trône, où des dizaines de têtes en bois sont sculptées dans les caissons.
Les derniers appartements décorés dans le style baroque, sont quant à eux entièrement tapissés de cuir.

La cathédrale de Cracovie est la plus prestigieuse église de Pologne, les rois y étaient sacrés et inhumés aux côtés des grands artistes polonais et de héros nationaux.
Ce « panthéon » de style gothique a remplacé les deux premiers édifices romans et toutes les époques sont illustrées à l’intérieur de l’église :
Maître-autel baroque, chapelles rococo,… Les tombeaux des souverains, en marbre rouge, sont placés de part et d’autre de la nef centrale.
Mais le plus extraordinaire pour moi reste la chapelle de Sigismond, construite par l’italien Berrecci. Elle est l’un des plus beau monuments du pays et, elle le doit à sa magnifique coupole dorée.

picto ampouleIl est possible de visiter Cracovie avec un guide francophone de manière personnalisée. Si vous voulez découvrir Cracovie un peu différemment, pensez à cette option.

visite guidee cracovie

Et vous pouvez aussi retrouver le top des activités et des excursions depuis Cracovie…

Musées et quartiers à découvrir à Cracovie

Cracovie compte pas moins de 34 musées.
L’une des plus belles pinacothèques se trouve près de la porte Saint-Florian : c’est le musée Czartoryski, qui mérite une visite rien que pour ses deux tableaux les plus célèbres :
La Dame à l’hermine (de Leonard de Vinci)
Le paysage avec le bon samaritain (de Rembrandt).

Ceux qui ont vu le film « La liste des Schindler », du cinéaste américain Steven Spielberg, reconnaîtront s’ils visitent Cracovie, le quartier « Kazimierz », il a servi de décor pour le film. Je vous conseille  de visiter Kazimierz avec un guide (comptez environ 15€) car c’est la meilleure manière de comprendre tout ce qui s’est vraiment passé dans le quartier.
Ce quartier, au sud-est du Wawel est pauvre aujourd’hui, alors qu’autrefois c’était une cité autonome florissante. C’est le quartier juif de la ville je le précise, il ne reste plus que 10.000 juifs aujourd’hui dans ce quartier.
La plupart des monuments sont classés bâtiments historiques, et on n’y compte pas moins de 7 synagogues.
Les deux plus célèbres, la Vieille Synagogue, qui abrite le Musée Juif, et Remu’h, avec son cimetière Renaissance extrêmement bien conservé, s’élèvent dans la rue Szeroka, qui ressemble plus à une place, bordée de cafés et de restaurants.
Si vous vous y rendez, je vous conseille un charmant petit café, le « Singer », à deux pas de la Zydowsky Plac, qui accueille un marché quotidien et les puces du week-end.
Cet établissement qui porte le nom du célèbre fabricant juif américain de machine à coudre, est décoré de ses plus vieux modèles, posés sur de petites tables en bois, dans une atmosphère jazzy au charme suranné.

Excursions depuis Cracovie : Que voir aux environs de Cracovie ?

Les excursions depuis Cracovie sont nombreuses et variées mais 5 sont particulièrement recommandées.
Wieliczka, ou plutôt le royaume souterrain du sel !
Cette mine de sel de Wieliczka classée à l’Unesco est exploitée depuis plus de 700 ans et est située à 15 kilomètres de la ville, elle est fermée depuis peu.
Le plus profond de ses neufs niveaux descend à plus de 300 mètres et s’étend sous la ville de Wieliczka.
C’est à cause des risques d’effondrement qu’on a arrêté l’exploitation.
Cette mine nous est accessible (droit d’entrée pour un adulte, à partir de 48 Zloty), on visite les trois premiers niveaux, en descendant 64 mètres d’escaliers en bois (pas de panique, il y a un ascenseur pour remonter, mais faudra faire la queue comme tout le monde).
Si vous y aller, une petite laine est de rigueur pour cette petite ballade qui a duré un peu plus de deux heures, car la température doit être maintenue à un certain degré ( 12-14 je crois) pour empêcher la fonte des sculptures de sel.
La mine de Wieliszka est ouverte tous les jours de 8h à 18h et les visites se font uniquement en groupe ! Vous devez donc comme moi vous rendre d’abord dans un bureau touristique pour réserver. Pour éviter la queue à l’entrée de la mine en haute saison, vous pouvez aussi réserver votre visite de la mine de Wieliczka en ligne.

A 60 kilomètres de Cracovie, vous avez la ville de Oswiecim, ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant… Cette petite ville a un lourd passé, les nazis ont pris possession de la ville dans les années 30-40, d’horribles crimes y ont été commis tels que le gazage.
Et oui, il s’agit bien du camp de concentration et d’extermination Auschwitz (c’est ainsi que les nazis l’ont renommée à leur arrivée).
Après une visite du camp Auschwitz-Birkenau, j’ai eu l’estomac tout retourné. Cela m’a rappelé ces images que j’ai vues dans « La vie est belle ». Cette visite m’a donné froid dans le dos, quand je pense à tous ces innocents morts ! Il est possible d’effectuer une visite guidée d’Auschwitz (transport compris) à partir de 30€ ou vous pouvez y aller en itinérant en voiture ou en bus (environ 1h30).
Dans les camps, les traces de sang sur les murs sont témoins à jamais de cet horrible époque des nazis …

 

Vivre à la polonaise à Cracovie

Maintenant je vais vous initier un peu, histoire que vous vous mettiez à la place d’un polonais durant une journée, que vous « vous fondiez dans la masse »

La journée à Cracovie commence tôt, car les bureaux et les administrations ouvrent leurs portes à 8h et les ferment à 16h.
Dans cette ville se nourrir est une grande affaire et le proverbe dit d’ailleurs : « Quand on mange, on ne parle pas ».
Le petit déjeuner (sniadanie), beaucoup plus copieux que chez nous, est composé essentiellement de pain et de beurre, de fromages, de charcuteries, de salades et il est arrosé de thé ou de café au lait.
Les polonais en général s’offrent une collation vers 11h (drugie sniadanie), composée d’un sandwich et d’un fruit ou d’un yaourt, car le repas le plus important de la journée (obiad) se prend dans l’après-midi, après le travail, entre 15h et 18h.
Composé d’une soupe, de viande en sauce avec des légumes et d’un dessert, il sera généralement suivi, plus tard dans la soirée, d’un léger souper (kolacja).

Qui dit hiver long et froid dit cuisine copieuse à base de pommes de terre, de choux et de viande.
On trouve aussi beaucoup de poisson, la carpe est une spécialité, à côté du traditionnel hareng, souvent servi en entrée.
Le plat national est la choucroute additionnée de choux frais, de champignons et de saucisses ou viandes (bygos), mais les pierogis, sorte de raviolis, et la barszcz, soupe nationale à base de betterave (recette dans mon avis « entrées de noël »), figurent aussi souvent au menu.
Les polonais boivent rarement à table et préfèreront les sodas à l’eau minérale.

Côté alcool, le vin d’importation est rare (la Pologne n’en produit pas), mais il existe plusieurs bières nationales, la Zywiec et l’Okocim étant les plus répandues.
La vodka reste bien sûr la boisson privilégiée des polonais et les place d’ailleurs au premier rang mondial des consommateurs d’alcools (d’où l’expression être saoul comme la Pologne)
Même au temps des pires privations, ce breuvage à base d’orge ou de seigle n’a jamais fait défaut.
La vodka est parfois parfumée aux herbes (la plus célèbre est la zubrowka) ou aux fruits (les jeunes occidentaux en raffolent avec du jus de pomme, le drink à la mode).
La vodka plus traditionnelle telle que la Wyborowa, la Zytnia ou la Chopin, je vous invite à la boire, comme tout bon polonais ou bonne polonaise qui se respecte, cul sec, en lançant un « Na zdrowie! (santé) »

Sortir à Cracovie : boire et manger

Bons restaurants typiques à Cracovie

Où bien manger à Cracovie ?

A Cracovie, depuis quelques années, de nombreux restaurants ont ouvert leurs portes et l’on y trouve souvent une cuisine de qualité, à des prix parfaitement abordables pour nous touristes d’Europe de l’Ouest.
Je vais néanmoins vous recommander quelques bonnes adresses où vous pourrez manger à votre faim sans vous ruiner pour autant:

Restaurant U Bonera Krakow: Grand restaurant de cuisine typiquement polonaise, situé Floranska 17

Restaurant Dezerter : Restaurant dont la cuisine est typiquement slave, situé Bracka 6

Restaurant Sphinx : Restaurant dont les spécialités sont les grillades, la cuisine orientale et les pizzas est situé sur le Rynek Glowny 26

Restaurant U Babci Maliny : Cuisine typiquement polonaise, Slawkowska 17

Pas cher du tout. L’idéal est d’y aller à midi puisque le restaurant ferme à 19h.
 

Cafés et pubs à Cracovie

Café Camelot, chic et cosy – Sw. Tomasza 17
Café Stalowe Magnolie, un site à ne pas manquer – Sw. Jana 15

» Retrouvez toutes les adresses des meilleurs restaurants à Cracovie…

En conclusion: vous mangerez bien et pour pas grand chose, si on compare avec un restaurant qui offre le même plat chez nous, on paiera presque le double ( entre 30 et 50 %) du prix proposé à Cracovie.

Informations pratiques sur la Pologne


La monnaie officielle en Pologne est le Zloty
1 euro = 4,42 zloty

Il faut savoir que la Pologne souhaite rentrer dans la zone « Euro », mais n’y est toujours pas.
Aussi il est recommandé de changer vos Euros ou dollars dès votre arrivée en Pologne en évitant les bureaux de change des aéroports et les bureaux de change en général pour privilégier les banques où les taux de change sont plus avantageux.
Question logement, les hôtels à Cracovie d’après ce que j’ai pu voir, sont à des prix relativement abordables : pour un trois étoiles comptez à partir de 40 à 60 euros la nuit par chambre double, mais en haute saison, les prix peuvent atteindre jusqu’à 80-100€.

Hôtel recommandé à Cracovie à 5 min de la vieille ville à pied dans un quartier très calme : l’Hôtel Batory 3*picto coeur

et appartement Grodzka 21 tout confort en plein coeur de la vieille ville!

Aller à Cracovie

Aller à Cracovie en avion: La compagnie nationale LOT assure un vol quotidien pour Varsovie (2 heures de vol approximativement) de là une correspondance est assurée vers Cracovie (1 heure). Il vous en coûtera 300-350 €, mais on trouve des offres très intéressantes sur la Bourse aux vols et sur GoVoyage ou Bravofly.
D’autres compagnies assurent également des vols, mais toujours avec une correspondance et leur prix sont moins compétitifs, bien que, la lufthansa propose des prix relativement semblables à ceux de LOT.

Aller à Cracovie en train:

La SNCF et SNCB avec le pass Interrail proposent des liaisons pour Varsovie, avec une correspondance à Berlin ou Cologne. Le trajet dure approximativement 20 heures. De là prendre le train pour Cracovie.

Aller à Cracovie en bus:
Quelques compagnies comme Eurolines organisent des départs vers Cracovie, le trajet dure en moyenne 22 heures.

Aller à Cracovie en voiture:
Le moyen que je recommande le moins, question de sécurité, en ville, les vols de voitures sont fréquents (sauf s’il y a un parking dans l’hôtel).

Voici un bref aperçu des distances à parcourir:
Bruxelles-Cracovie: 1300 Km
Liège-Cracovie: 1200 Km
Paris-Cracovie: 1550 Km
Marseille-Cracovie: 1770 Km
Strasbourg-Cracovie: 1110 Km
Lille-Cracovie: 1400 Km
Bordeaux-Cracovie: 2100 Km

Comment y aller au meilleur prix?

Avant toute réservation : Comparez et vérifiez les prix sur plusieurs sites d’agences, compagnies en direct et comparateurs en prenant en compte les conditions, assurances et options. Pour obtenir les meilleures offres de vols, de séjours ou de location de voiture sans mauvaise surprise: réservez aux heures creuses entre minuit et 6h hors week-end et fériés (les mardi et jeudi sont les meilleurs jours!) ou 8 – 10 semaines avant le départ avec des dates souples.

 

Quand partir à Cracovie?

A Cracovie, les saisons sont bien marquées comme souvent dans les pays marqués par un vrai climat continental.
L’hiver est froid (la neige apparaît souvent dès novembre) et les températures peuvent descendre jusqu’à -20°.
Le printemps, froid et venteux en mars, s’adoucit jusqu’à l’été, où le mercure peut grimper jusqu’à 30° si pas plus.
Juillet est le mois le plus chaud.
L’automne y est relativement chaud et ensoleillé jusqu’en septembre ou octobre. C’est le moment idéal pour visiter la ville.

Formalités pour aller à Cracovie

Si vous séjournez moins de trois mois,  votre carte d’identité nationale en cours de validité ou un passeport valide au moins 3 mois sera requis. Au-delà de cette période, un visa s’avère obligatoire.
Attention, la Pologne n’a toujours pas reconnu officiellement la prolongation automatique de la carte nationale d’identité française de 10 à 15 ans. Vous pourriez donc être refoulé aux frontières ou à l’aéroport ce qui est à la libre appréciation des douaniers et ce même si vous présentez le document officiel expliquant la prolongation.
Voilà, j’espère que la balade vous a plu.

Pour toute information ma messagerie est ouverte à tous ! N’hésitez pas à me poser des questions.

Préparez votre séjour à Cracovie en consultant nos articles dédiés à Cracovie et le guide voyage Pologne réalisé par les voyageurs d’IDEOZ…

Pour en savoir plus à propos de Cracovie :



Partager

A propos de l'auteur

6 commentaires

  1. Personnellement, j’ajouterais Varsovie à cette liste. C’est une ville fantastique, l’une des moins chers en Europe mais comparable avec d’autres villes européennes. Et il y a beaucoup de clubs fantastiques. Pour moi, le meilleur c’est New Orleans. C’est un club de nuit complètement différent des autres – élégant et exclusif. Le club offre un grand choix d’alcool, chacun peut trouver quelque chose pour soi. Mais ce qui distingue vraiment New Orleans ce sont les danseuses – jolies, sexy, avec de la classe et talentueuses. Il vaut la peine d’y aller parce qu’on ne voit pas chaque jour des femmes qui sont tellement belles. http://neworleans.pl/en/?nkpage=4

  2. Pingback: Visiter la Pologne en voiture : mon itinéraire de Wroclaw aux Carpates

  3. Pingback: Où fêter Noël ou le Réveillon du Nouvel An en Europe?

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!