131 vues

Pyramides de Bosnie à Visoko : une supercherie? Un site entre mystère et polémique!

0


L’affaire des pyramides de Bosnie à Visoko a fait couler beaucoup d’encre et continue d’en faire couler encore beaucoup aujourd’hui en Bosnie-Herzégovine et même un peu partout dans le monde, si on en juge au grand nombre de forums anglophones consacrés au sujet : le mystère des pyramides de Bosnie.  Le dossier était à mon sens doublement passionnant, d’une part parce qu’il se passait en Bosnie, mon pays, et d’autre part  en raison de ma passion personnelle par les civilisations anciennes, leurs religions, leurs cultes, leurs constructions. Autant dire que les pyramides de Visoko méritaient un intérêt soutenu.

Quand j’ai eu vent de cette “découverte” j’étais très enthousiaste, je me disais : Enfin ! On va parler de la Bosnie pour dire autre chose que “c’est la crise” ou “tout va mal”. Hélas, l’affaire a vite tourné à la polémique, et la “pyramide bosniaque du Soleil” s’est avérée ne pas être aussi lumineuse que cela… J’imaginais déjà les touristes affluer du monde entier et découvrir le pays, ce qui aurait été bon pour son économie, alors que tout va si mal à ce niveau. Le tourisme aurait pu être d’un grand secours, car les mystères attirent toujours les curieux. Malheureusement, on apprend peu après que cette pyramide de Visoko est largement plus ancienne que toutes les pyramides connues à ce jour. Je dis “malheureusement”, parce que forcément, le doute s’installe : on dit qu’elle a été construite par une civilisation méconnue, hautement évoluée, dont il ne resterait plus aucune trace, à l’image d’Hyperborée ou Atlantide.

pyramides de Bosnie à Visoko

 

Ce qui relevait de la géologie et de l’archéologie donc d’une science officielle se teinte d’un coup d’ésotérisme ou de pseudo-ésotérisme. Cela se gâte plus encore quand on comprend qu’Emir Osmanagic, le découvreur des “pyramides”, n’est en réalité pas plus archéologue que vous et moi, et qu’il s’est surtout illustré avec des ouvrages underground sur les peuples disparus. Trouver une pyramide était incroyable et qu’elle se trouve en Bosnie était un miracle. A ceci près que son origine suscite la suspicion et à raison. Comment cette Pyramide de Bosnie pourrait-elle avoir été élaborée par une civilisation inconnue? Les archéologues du monde entier crient au scandale.

Visoko Pyramide de Bosnie

Visoko aperçu de la pyramide du soleil

Sur la colline de Visoko où se situerait la pyramide, se trouvaient les restes d’un village médiéval (bien réel celui-ci). Visiblement, Emir Osmanagic aurait procédé à des fouilles approximatives et indélicates, piétiné du pied et tout ravagée au point de détruire les ruines de ce village médiéval. Le doute est encore plus permis sur ce type de méthodes. Pour sa défense, il affirme avoir reçu le soutien de nombreux fameux archéologues, qui sont eux-mêmes d’illustres inconnus venus d’Egypte ou d’ailleurs, et leur seul argument est toujours : “Ce que nous avons vu nous a convaincus”. Mais qu’ont-ils vu, ça, ils ne nous le disent pas.

Pyramides de Visoko en Bosnie

Visoko en hiver

La découverte des Pyramides de Bosnie ; réalité historique ou ésotérisme?

Revenons sur les faits. Fin 2005, le Bosniaque Semir Osmanagic, archéologue amateur passionné et spécialiste des pyramides du monde entier (du moins c’est ainsi qu’il se présente) s’arrête devant une colline dont les formes lui paraissent étrangement géométriques et peu naturelles. Nous sommes tout près de Visoko, bourgade au Nord-Ouest de Sarajevo. Cette colline semble posséder deux faces parfaitement plates et formant un angle droit, comme on peut le constater sur les photographies un peu plus bas sur cette page. Semir Osmanagic réunit alors une petite équipe d’archéologues, amateurs pour la plupart, et entreprend de creuser le sol aux alentours de Vicocica.

Il y découvre alors de grandes plaques de grès qui là encore lui paraissent peu naturelles, puisque ces plaques sont immenses et très plates. Pour lui, à n’en pas douter, ce sont des “dalles” de fabrication humaine, preuve de l’existence d’une civilisation humaine très éloignée dans le temps. Puis il “découvre” une seconde pyramide et rebaptise la région “Vallée des pyramides”, auxquelles il attribue les jolis noms de “pyramide bosniaque du Soleil” et “pyramide bosniaque de la Lune”. Plus tard viendra la “pyramide bosniaque de la Terre”. Il met ensuite à jour des pierres aux détails et aux formes étrangement esthétiques, preuve encore selon lui d’une civilisation humaine. Les gens du pays lui parlent ensuite d’un tunnel traversant le sol sur plusieurs centaines de mètres. Hélas, un spéléologue entreprend d’étudier le tunnel : celui-ci est comblé, et rien ne prouve qu’il aboutisse dans une antique chambre funéraire.

Puis un autre homme, Senad Hodovic, conservateur du musée de Visoko, vient appuyer les hypothèses en précisant que la ville avait été autrefois une cité médiévale relativement importante. On mène alors des investigations dans la région, et on découvre – ou redécouvre – d’étranges roches étonnamment sphériques…

Visoko géologie et topologie des pyramides de Bosnie

Je trouve que toutes ces nouvelles, d’un seul coup d’un seul, ça fait beaucoup… Pour commencer, il faut savoir qu’aucune pyramide n’a été découverte en Europe. En Afrique, en Amérique et en Asie, oui, plusieurs. Mais en Europe, aucune. Alors découvrir une pyramide en Bosnie-Herzégovine, c’est déjà en soi un événement absolument inouï et sensationnel, et il est à priori inutile de broder autour. Avec une pyramide au Nord de Sarajevo, notre petit pays pourrait espérer un afflux de touristes par millions, comme c’est le cas en Egypte ou au Mexique. La pyramide de Bosnie serait également très haute : entre 70 et 100 mètres. C’est moins que celle de Kheops en Egypte, mais c’est plus que celles construites par la civilisation maya. Mais là où notre pyramide battrait réellement tous les records c’est sur son ancienneté, estimée par Semir Osmanagic à une dizaine de milliers d’années ! De quoi faire pâlir de jalousie la civilisation égyptienne dont les pyramides remontent au troisième millénaire av. J.-C., et couvrir de ridicule les constructions mayas, encore plus récentes.

J’ouvre une petit parenthèse, le temps d’un paragraphe, pour expliquer que malgré mes années de fac de science je suis loin d’être une sceptique convaincue. Je suis prête à croire à beaucoup de choses, et je crois en beaucoup de choses. Je crois en Dieu, aux anges, aux esprits, et à la puissance de la pensée et de la prière. Je suis même prête à discuter très sérieusement des civilisations antiques disparues telles l’Atlantide. Et pour ce qui est de la science, je suis loin d’avoir en elle une confiance absolue. Au contraire, je pense qu’à l’heure actuelle nous en sommes rendus à un point où le progrès technique est devenu plus dangereux que bénéfique pour l’humanité. Mais cela dit, ceci ne doit pas nous empêcher d’observer un minimum de rigueur scientifique. Et en la matière, la règle de base c’est de tirer des conclusions après les recherches, et non pas avant. Or ici, il semblerait que Semir Osmanagic ait d’abord conclu à l’existence d’une pyramide en Bosnie-Herzégovine, avant même de commencer à chercher quoi que ce soit…

pyramides de bosnie Visoko

Les thèses de Semir Osmanagic à propos des pyramides de Bosnie à Visoko

Pour plus d’objectivité, nous allons confronter deux sources opposées. La première n’est autre que le site officiel de Semir Osmanagic : Pyramide du soleil (en bosniaque, avec version anglophone… la version francophone a été supprimée récemment). La seconde est le site d’une passionnée d’archéologie et de géologie, qui a scrupuleusement étudié les thèses de Semir Osmanagic afin de les exposer à la lumière de la géologie dite “officielle”. Etant donné que je n’y connais rien en géologie, je me suis beaucoup référée à ses articles dans tout ce qui suit.

Site multilingue, version française très complète, voici le lien : le site d’Irna (également sur ma page de liens)

La “pyramide bosniaque du Soleil”
Source : Site de la Fondation (multilingue)

Reprenons donc tous les éléments de l’affaire, point par point :

  • Selon Semir Osmanagic, la colline présente une forme étrangement géométrique, beaucoup trop géométrique pour être naturelle. Oui… si on observe la photographie ci-dessus, en effet, on observe deux faces très plates et qui semblent former un angle droit. Cependant, la troisième face se “fond” dans le flanc de la montagne, et la quatrième face est difficile à déceler. Selon Semir Osmanagic, cette quatrième face a été recouverte d’une rampe d’accès. Quant aux angles entre les différentes faces (enfin les deux faces visibles…), ils ne seraient pas aussi droits que cela (chose difficile à prouver ou à contredire, étant donné l’imprécision des photographies aériennes).
  • Selon Semir Osmanagic, la pyramide est orientée selon les quatre points cardinaux. Là encore c’est très approximatif, car la boussole ne semble pas du même avis. Semir Osmanagic a beau expliqué que les points cardinaux ont “dérivé” au fil des millénaires (ce qui est vrai), de sorte que le Nord magnétique d’aujourd’hui n’est pas tout à fait dans la même direction que le Nord magnétique d’autrefois, cet argument ne peut être valable qu’à condition de connaître précisément l’âge de la pyramide, ce qui n’est évidemment pas le cas, puisque notre chercheur l’estime entre 8000 et 12 000 ans… fourchette beaucoup trop large pour déterminer à quel endroit se trouvait le Nord.
  • Selon Semir Osmanagic, les “dalles” découvertes sous la terre, autour des pyramides, sont beaucoup trop droites et géométriques pour être l’oeuvre de la nature. Irna nous explique cependant que ce sont des phénomènes très courants et tout à fait naturels, qui sont la combinaison de “facteurs structuraux (soulèvement et déformations des couches géologiques) et facteurs climatiques (dégradation des roches et évacuation des débris).” Lire : Géologie des pyramides de bosnie (sur le site d’Irna).
  • Semir Osmanagic explique que les trois pyramides de Bosnie-Herzégovine, qu’il a baptisées “pyramide bosniaque du Soleil”, “pyramide bosniaque de la Lune” et “pyramide bosniaque de la Terre”, forment un triangle équilatéral. Hélas, d’un rapport à l’autre, il ne place pas les trois pyramides au même endroit, et il n’est donc pas bien difficile, dans ce cas, de déceler une “géométrie sacrée” dans la vallée des pyramides (lire : Une pyramide parfaite ? sur le site d’Irna)
  • Semir Osmanagic et son équipe ont découvert plusieurs artéfacts (= outils et objets divers ayant appartenu à des peuplades préhistoriques). Si certaines de ces découvertes sont réellement des artéfacts, comme on en trouve d’ailleurs à peu près partout dans le monde, d’autres au contraire sont de simples “créations naturelles” qui n’ont rien d’humain, et là encore je renvoie au site d’Irna : Artefacts

 

Des “dalles” près de la “pyramide”
Source : Site de la Fondation(multilingue)
pyramide du soleil à Visoko source pyramidologie

Je manque de connaissances pour étudier le sujet plus profondément, mais je pense que ceci constitue une première approche assez satisfaisante et, je l’espère, objective.

pyramide de Visoko projectionLa science officielle rejette catégoriquement les “découvertes” de Semir Osmanagic. Plusieurs archéologues de renommée internationale ont signé une pétition afin de protester contre ses travaux. Une équipe de géologues bosniens de l’université de Tuzla s’est rendue sur place, et son rapport va tout à fait à l’encontre des hypothèses de Semir Osmanagic. Les seuls archéologues professionnels qui ont reconnu une certaine valeur aux travaux de Semir Osmanagic sont des archéologues égyptiens, invités spécialement pour l’occasion. Malheureusement, ils sont restés très évasifs sur la question et n’ont apporté aucune preuve supplémentaire, se contentant d’un “Ce que nous avons vu nous a convaincus”… C’est tout de même léger.

Quant au gouvernement de Bosnie-Herzégovine, on le sent plutôt mitigé sur la question. D’un côté, il aimerait y croire, et d’un autre, il aimerait des preuves plus convaincantes. Moi aussi, j’aimerais y croire. Je serais ravie que la Bosnie-Herzégovine abrite une telle merveille. Je serais très heureuse que tous les Bosniens, quelle que soit leur nationalité, se retrouvent enfin autour d’un projet commun, qui les unisse au lieu de les diviser. Et par ailleurs ce serait une excellente chose pour le tourisme. C’est un argument très prosaïque, oui, mais que voulez-vous… depuis la guerre, le pays a beaucoup de mal à se relever. Les recherches de Semir Osmanagic auraient été financées à 90% par des fonds privés, et à 10% (selon ses dires) par la Bosnie-Herzégovine.

Je ne pense pas qu’Emir Osmanagic soit un manipulateur, je pense qu’il a vraiment foi en sa découverte. Mais à mon avis, c’est surtout un vrai poète ! Le retrait du projet de la plupart de ceux qui le soutenaient tendrait à soutenir qu’il n’y a pas de pyramide à Visoko. Pas plus céleste que lunaire. Ce n’est pas la venue des Miss Bosnie pour célébrer l’événement qui rendra la découverte plus légitime, ni sérieuse. Pas plus que l’association entre un proto-alphabet gravé sur certaines pierres qui se trouve mélangé avec des pierres rondes également gravées trouvées dans les environs.

Non, pour moi, ces pyramides de Bosnie sont de simples collines, certainement super agréables à escalader, mais c’est tout! Et finalement pour quelques vendeurs de souvenirs, les pyramides sont devenues une source de revenus …

souvenirs des pyramides de Visoko

Voila pour les pyramides… Maintenant, je ne résiste pas à l’envie de rappeler qu’en dehors de ces pyramides (ou pseudo-pyramides), la Bosnie abrite des merveilles d’architecture, qui celles-ci sont bien réelles, comme nous l’avons déjà vu avec le pont de Mostar.

Chacun se fera son avis : voici quelques vidéos




Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.