158 vues

Découvrir le parc Krka en un jour hors des sentiers battus en évitant la foule!

0




Quelles sont les visites à ne pas manquer lors d’une journée dans le parc de Krka ? Comment organiser votre visite de Krka, en alternant les immanquables de Skradinski buk, la rocailleuse zone confidentielle de Roski slap et les sites insolites et méconnus? Voici mes recommandations pour transformer une simple visite touristique dans un parc très voire trop fréquenté, en expériences de la nature et de la culture dalmate au-delà des évidences.

Les touristes abordent souvent le parc de Krka en ayant simplement à l’esprit une baignade dans les chutes circulaires et une balade sur le sentier en pontons et en rondins de bois entre Skradinski Buk et Lozovac, où l’on borde les ruisseaux alimentant la rivière Krka. Si la méconnaissance des attraits de Krka justifie cette approche simpliste et déjà très satisfaisante, ce n’est pas une raison pour vous en contenter. Ce qui fait la principale différence entre Plitvice et Krka, outre l’environnement montagneux de la Lika et celui de la plaine dalmate et la nature karstique des terrains, c’est le potentiel de visites culturelles, historiques, religieuses, folkloriques dans le parc national Krka.

Pourquoi auriez-vous tort de limiter Krka à son aspect de parc naturel? A Plitvice, tout s’impose visuellement dès qu’on pénètre dans le parc. La découverte des lacs et des cascades enserrées dans un écrin de végétation montagnarde expose le visiteur ébloui aux chutes puissantes formées par un phénomène géologique appelé travertin. Se sont façonnés depuis la dernière période de glaciation, 16 lacs liés les uns aux autres par des chutes. Des barrières de tuf calcaire ont généré la formation de bassins de rétention d’eau et ont travaillé les roches karstiques et les paysages au point de voir naître quelques 98 cascades et chutes dont la plus grande mesure plus de 60 mètres. Plitvice, c’est un royaume de la nature non investi par les hommes pendant des siècles. D’ailleurs, les habitants de la région de Lika qualifiaient Plitvicka jezera d’antre ou de jardin du diable et se refusaient à pénétrer dans cet espace, entouré de légendes et de mystères angoissants.

Dans le parc de Krka, vous pourrez constater au contraire que la rivière et son environnement ont été investis par l’homme et recèlent de nombreux sites culturels majeurs à l’échelle de la région de Dalmatie du nord. Tous ont été les témoins d’événements déterminants au cours des siècles. Bien avant que le parc soit érigé parc national et classé au patrimoine de l’Unesco, il a été un terrain privilégié pour les Romains, qui avaient établi un camp militaire à Burnum, avant sa destruction en 639 durant les guerres avaro-slaves.

Krka a constitué une ligne de démarcation entre les empires d’Autriche hongrie, ottomans et la république de Venise. Dès le moyen-âge, ce territoire couvrant les 72 km du trajet de la rivière fut l’objet de toutes les convoitises. D’où la succession d’une dizaine de forteresses de la rivière Krka qui devaient protéger la région des envahisseurs. Les communautés religieuses notamment catholiques et serbes, y vivaient dans une cohabitation rare dans les Balkans jusqu’à ce que les Ottomans affichent leurs prétentions. Les monastères de Krka et Visovac témoignent de cette présence et ont partagé des destins d’oppressions et de persécutions de la part des Ottomans, qui ont toujours tenté de prendre possession de ces terres. Le parc de Krka a même servi d’expérimentation à l’électrification d’une ville comme Sibenik. On est bien loin d’une simple rivière connue pour une série de chutes d’une hauteur de 46 mètres, où les touristes rêvent de prendre un bain !

Bien sûr, vous comprenez d’emblée que l’on ne peut découvrir Krka de façon satisfaisante en quelques heures. Beaucoup de touristes envisagent un premier séjour en Croatie en cochant les cases des sites incontournables, ce qui est compréhensible. Ils prévoient rarement plus d’un jour à Krka et certains sont déjà satisfaits d’y avoir consacré 2 à 3 heures, car leur objectif est de voir le plus de choses possibles en peu de temps en variant les expériences. Si comme moi vous faîtes partie des voyageurs curieux, voici un circuit itinérant à réaliser sur et autour de la rivière Krka en 10 heures environ (et idéalement plusieurs jours). Je ne saurais trop conseiller aux voyageurs qui ont restreint leur voyage en Croatie à la découverte de la seule Dalmatie du nord (ou de la Dalmatie plus largement) d’envisager au moins trois jours autour de Krka grâce au billet “tous les sites” pour 3 jours valable pendant une semaine.

Ce petit film officiel du parc national de Krka vous donnera un aperçu de l’essentiel des sites dont je vais ici vous parler :


Quel itinéraire pour visiter le parc de Krka en un jour en se montrant curieux?

Le parti pris d’IDEOZ est de découvrir le parc de Krka en sens inverse de la majorité des voyageurs pour éviter les foules de touristes agglutinés autour des chutes Skradinski buk principalement entre 10h et 16h. En terminant par ce sentier classique, vous conclurez votre visite par ce que les touristes considèrent comme le point d’orgue du parc. A ceci près que vous aurez vu bien d’autres facettes du parc pour en juger!

La question : quelle est la meilleure entrée pour visiter le parc de Krka ? revient souvent chez les touristes, qui ne se représentent absolument pas l’organisation et la grandeur du site. Contrairement à Plitvice, où les 8 circuits depuis l’entrée 1 et 2 sont définis par des sentiers balisés, Krka ne comporte qu’un sentier dit classique, déterminé par l’entrée de Lozovac et le site des chutes circulaires. Trois sentiers sont aussi accessibles depuis Roski Slap mais on ne peut relier ce site depuis Lozovac ou Skradin sans utiliser un moyen de transport pour effectuer les 19 à 26 km. D’autres territoires plus ouverts révèlent l’environnement et sont parsemés des chutes de l’amont de la rivière, des forteresses, des villages et des églises et monastères. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise entrée pour découvrir Krka, mais des expériences différentes et de vos envies découleront le choix de l’entrée.

Notre mission ici est de vous donner envie d’explorer la rivière Krka sur ses différents versants plutôt que de vous contenter d’un point de vue, si beau soit-il!

Circuit autour de la rivière Krka en été

Les sites référencés sont classés dans l’ordre de visite recommandé en haute saison, mais pas dans l’ordre de niveau d’intérêt :

1 – Roski slap (***), chutes d’Ogrlice (*), chutes de Rogovo Roski slap (**), moulins à eau et musée (*) panorama de Rogovo sur Visovac (**), et sentier de Šetnica (**), Oziđana pećina (*)

2 – Monastère Krka (**)

3 – Canyon de Krka (**)

4 – Site archéologIque de Burnum et son musée

5 – Chutes de Manojlovac (***)

6 – Bilušića buk  (**)

7 – Sentier Lozovac (**) – chutes circulaires de Skradinski buk (****)

Visites pour explorer la rivière Krka en un jour hors saison

En dehors de la période estivale, quand la durée du jour est longue entre avril et juin, vous pouvez parfaitement suivre le sens proposé ci-dessus ou débuter l’itinéraire par le sentier de Lozovac- Skradin, y compris en incluant la balade en bateau depuis Skradin pour avoir une approche sur l’eau.

1 – Départ de Skradin : chutes circulaires de Skradinski buk (****) et Sentier Lozovac (**)

2 – Roski slap (***), chutes d’Ogrlice (*), chutes de Rogovo Roski slap (**), moulins à eau et musée (*) panorama de Rogovo sur Visovac (**), et sentier de Šetnica (**), Oziđana pećina (*)

3 – Monastère Krka (**)

4 – Canyon de Krka (**)

5 – Aperçu des Forteresses de Trosenj et Necven (**)

6 – Burnum et son musée

7 – Chutes de Manojlovac (***)

8 – Bilušića buk  (**)

Attention, à partir de la mi septembre, le jour tombe de plus en plus tôt et réduit le temps de visite. A partir de 18h30 18h45, le crépuscule invite à arrêter les visites. Ce type de circuit n’est envisageable que si vous disposez d’au moins 10h de jour pour profiter des sites dès leur ouverture. C’est pourquoi je recommande de débuter par Skradin pour avoir découvert les chutes circulaires en priorité et prendre ensuite la direction des sites plus méconnus en fonction de votre niveau d’intérêt. A vous de piocher dans les suggestions et de créer un circuit de visites à votre mesure pour découvrir les merveilles que recèle la rivière Krka.

carte parc national KRKA Forteresses et attractions de la rivière Krka

Cap vers Roski Slap, ses chutes, ses falaises et ses sentiers de randonnées

Roski Slap attire en raison de ses cascades de Rogovo, formées par le travertin. Certes, ces chutes sont moins impressionnantes que les chutes de Skradinski buk, mais leur succession met en évidence plusieurs facettes de la rivière Krka, ici enserrée par les falaises abruptes de karst. Des masses rocheuses formèrent tour à tour des “barbes”, des roches coniques, des barrières et pour certaines des grottes, où l’homme de Neandertal trouva refuge, il y a plus de 5000 ans. Le site de Roski Slap tire son nom du village voisin et de la forteresse de Rog, l’une des dix citadelles médiévales dont on ne voit aujourd’hui que des vestiges.

Les cascades de Rogovo sous leur nom générique Roski slapovi sont constituées d’une série de 12 petites cascades, qu’on peut admirer depuis un point de vue panoramique situé sur le sentier de Stinica. Ce sont donc les premières étapes de votre visite du parc Krka à travers un sentier facile d’accès pour tous y compris les enfants et identifié ci-dessous en jaune.

Temps à prévoir à Roski Slap selon votre niveau d’intérêt et les randonnées choisies : 1h30 minimum

Temps à prévoir pour une vraie exploration : 4h-4h30 pour les deux principaux sentiers dont celui de 8,5 km

Plan Roski slap Krka

Comment aller jusqu’à Roski Slap?

Ce n’est possible qu’en voiture, en vélo ou en scooter. Pas en transports en commun. Vous êtes à 19km de Skradin et 26 km de Lozovac. Depuis Skradin, prenez la direction de Dubravice et Rupe  et au 14ème km, vous trouverez un panneau vers la droite indiquant Roski Slap. Suivez la petite route jusqu’au parking du parc national.


Sentier Roski Slap Ogrlice autour des chutes de Rogovo

A votre arrivée, idéalement à l’ouverture vers 8h. Pénétrez dans la zone de Roski slap et entamez par le sentier le plus facile d’accès pour vous échauffer. Il s’agit d’une boucle de 2,6 km autour de la chute de Roski Slap et des chutes d’Ogrlice. La plus grande chute de Roski slapovi se localise tout près des moulins à eau, tandis que les plus modestes cascades d’Ogrlice ne sont pas moins séduisantes avec leur force tranquille et le bruissement de leurs eaux.

chutes de roski slap krka

Comptez 1h pour ce circuit

Les belvédères des chutes de Rogovo (1,4 km) permettent d’obtenir de beaux points de vue sur le monastère de Visovac

Vue du monastère de Visovac sur la rivière Krka depuis Roski Slap Stinica

L’île de Visovac abrite le monastère franciscain de Notre-Dame de la Miséricorde, datant du XVe siècle. Vous pouvez l’admirer depuis le belvédère de Rogovo ou vous rendre jusqu’à l’îlot en optant pour une excursion payante depuis Lozovac ou Skradinski buk, d’une durée de 2h ou de 3h si vous allez jusqu’à Roški Slap en bateau.


Sentier de Stinica : mission panoramique jusqu’à la grotte d’Oziđana pećina

Ou comment vos vacances vous donneront l’occasion de tester la bonne santé de vos jambes en grimpant les marches de Stinica…

Poursuivez par les 516 marches du sentier pédagogique Stinica montant jusqu’à la grotte et au panorama sur la rivière. L’ascension reste exigeante, surtout s’il fait chaud! Prenez beaucoup d’eau avec vous. Vous aurez besoin de vous hydrater car la journée sera longue et éprouvante.

Durée : entre 1h30 et 2h

roski slap krka
Roski Slap

Krka Roski Slap en automne
riviere krka roski slap
Roski Slap
Attention, la montée est sportive et raide!

Parmi les options depuis Roski Slap au choix :

Si vous avez vraiment envie de découvrir Roski Slap, amorcez les choses plus sérieuses par le sentier Stinice-Roški slap-Oziđana : la randonnée que je vous recommande dure environ 3h30 (8,5 km) et vous permettra d’explorer des sentiers méconnus du parc en mélangeant sites culturels et naturels. Il s’agit d’un sentier éducatif envisageable à pied ou à vélo.

Envisagez votre pause déjeuner à Roski Slap, où il y a un petit restaurant et café dans le cadre agréable et ombragé, entouré de ruisseaux. Poursuivez par la visite des moulins à eau transformés en musée ethnographique.

Prévoyez pour l’étape suivante environ 3h30, car cela suppose de circuler dans les terres et les routes restent lentes.

Il est aussi possible d’opter pour une excursion payante (comptez 18€), assurée par les services du parc. Vous irez ainsi jusqu’au monastère de Krka en bateau, en empruntant le canyon de la Krka afin d’admirer depuis les flots deux des forteresses Trosenj et Necven qui se font face.

Nečven grad krka
Nevcen

La voie de Kistanje ; entre le canyon de Krka et le monastère de Krka

Vers 13h-13h30, mettez le cap vers le monastère de Krka Манастир Крка que vous atteindrez vers 14h. Empruntez la route 59 vers Kistanje et suivez les panneaux marrons avec un monastère qui indiquent le monastère serbe orthodoxe de Krka. Que vous soyez croyant ou non, concevez cette étape comme une découverte culturelle. Les moines du manastir Krka sont très accueillants et produisent un vin que j’ai beaucoup apprécié, donc si vous aimez ramener des souvenirs culinaires et viticoles dans vos bagages, ce sera l’occasion.

Ce monastère serbe orthodoxe rappelle la longue présence serbe en Dalmatie notamment en Krajina.. Ne confondez pas le monastère de Krka avec le monastère catholique de Visovac situé sur un îlot dans le parc national de Krka … Car Krka, ce sont aussi des lieux de résistance, une ligne de démarcation religieuse et historique. Comme le monastère Visovac, le Monastère Krka dédié à l’archange Saint Michel (Sv.Arhandjela Mihajla) témoigne de la complexité de l’histoire régionale… et des nombreuses tentatives d’invasions auxquelles les moines ont du s’opposer… avec plus ou moins de réussite… Il a été construit sur les catacombes et des vestiges datant de l’époque romaine.

Monastère de Krka monastère serbe orthodoxe
monastère Krka en dalmatie

Rattaché à l’éparchie orthodoxe de Dalmatie, le monastère de l’archange Michel daté du XVème siècle, est lové près de la rivière. Entouré de prés où paissent les moutons et se reposent les chevaux et les ânes, ce centre spirituel majeur pour l’orthodoxie en Croatie semble si paisible malgré les affres nombreux de l’histoire qui ont entraîné sa destruction à plusieurs reprises au cours des siècles. On parcourt le petit musée avec quelques copies d’ouvrages rarissimes que recèle la bibliothèque. Pénétrez dans l’église et la chapelle pour admirer au moins l’icone du saint protecteur Michel et l’icone de la Vierge à l’enfant, qui est l’une des oeuvres notables.

Temps de visite minimal du monastère Krka : 30-45 min

Temps de visite recommandé : 1h30 si vous faîtes le circuit de 2,1 km autour du monastère pour voir la rivière

Pour tenir les délais du circuit dans la journée, prévoyez un départ : vers 15h

Regardez la vidéo sur le Manastir Krka (même si elle est en serbe, vous aurez un aperçu de l’ambiance et des paysages)


L’entrée de Puljane ; la voie vers Burnum et les chutes de Manojlovac et Bilušića buk 

Rendez vous vers la chute de Manojlovac que vous pouvez observer à distance depuis le point de vue panoramique qui vous projette sur la succession de chutes. Il existe depuis 2011 un sentier en lacets de 360 m qui facilitera votre accès au plus près de cette chute. Soucieux de faire découvrir la rivière Krka sous ses diverses dimensions, le parc de Krka a mis en place des points de vue révélant la beauté de ces chutes méconnues. On peut observer les chutes en escaliers qui atteignent 59 mètres et constituent les chutes les plus hautes de Krka : Manojlovački slapovi.

Durée de la visite des cascades de Manojlovac : 15 min pour apprécier le point de vue depuis le panorama

Durée recommandée : 1h pour vous rendre au plus près des chutes par le sentier

Chute Manojlovac sur la rivière Krka
Cascades de la riviere Krka Manojlovac slapovi
Manojlovac slapovi
chutes de manojlovac vue panoramique sur la rivière Krka

Juste à quelques kilomètres des chutes de Manojlovac se trouve une autre chute encore plus méconnue et pourtant extrêmement puissante au point qu’elle dut être modifiée par des interventions humaines pour éviter les nombreuses inondations de la Krka dans la plaine de Knin, kninska polje. Bilušića buk  est protégée par une importante végétation, mais son bruit impressionne et dès qu’on l’approche, on comprend ce qui caractérise la première cascade de la rivière Krka.

Comptez 300 mètres pour rejoindre Bilušića buk  par le sentier prévu depuis la zone possible de stationnement.

Bilušica Buk cascade de la rivière krka

Sur le chemin, le site archéologique de Burnum représente les vestiges de l’histoire antique en Dalmatie. Le camp militaire de Burnum est très peu connu des touristes et mérite pourtant une halte. Chaque année au mois d’août (en général le 13 août) se déroulent les festivités romaines du Burnum : Burnum Ide. Des spectacles, des passionnés habillés en costumes reconstituent les scènes de vie et les combats qui se déroulèrent sur ces terres.

camp militaire romain de burnum puljane dans le parc de krka
burnum camp militaire romain près de krka

A Burnum, vous trouverez un petit musée où sont rassemblées les collections d’objets, fouilles et explications historiques sur le site.

Durée de la visite du Burnum : 30 min pour les pressés

Durée de la visite recommandée : 1h


Le sentier de Skradin Lozovac et les chutes circulaires de Skradinski buk

Rejoignez Skradin (arrivez avant 17h pour ne pas avoir à attendre le bateau suivant qui serait le dernier) ou privilégiez Lozovac selon votre préférence pour l’accès en bateau ou en bus. L’avantage de l’entrée par Lozovac est de ne pas être contraint par le transport interne du parc. Un sentier autorise l’accès à Lozovac à pied sans prendre le bus, ce qui n’est pas possible quand on choisit l’accès par Skradin. Ici débute le tour “classique” du parc de Krka dont les chutes circulaires sont l’attraction ! La durée du parcours sur le sentier est d’environ 1h30 en prenant son temps pour observer la nature et prendre des photos. Comptez 2h si vous voulez vous accorder une petite baignade.

exclamation-picto

En entrant à partir de 17h entre juillet et août, vous éviterez l’afflux maximal de touristes autour de Skradinski buk et bénéficierez d’environ de 2h dans cette zone, quand elle est déjà beaucoup moins fréquentée par les touristes.

Les chutes circulaires sont le clou du spectacle. Voici une vue panoramique depuis le premier belvédère sur le sentier de Lozovac.

vue panoramique sur skradinski buk Krka
CHUTES DE SKRADINKSI BUK
Chutes de Krka
Chutes circulaires de Krka skradinski buk

Le circuit des forteresses de Krka ; entre héritage historique et nature

Il n’y a pas moins de 11 forteresses médiévales ; la plupart en ruines. Elles ont été bâties sur les massifs karstiques de la région de Dalmatie du nord, sur les bords de la rivière Krka et en constituent son système défensif. Kamičk, Trošenj, Nečven, Bogočin, Ključica, Uzdah Kula, Bribir sont les principales et la randonnée entre Necven et Trosenj sera l’occasion d’admirer le point de vue sur le canyon de Krka. Elles étaient aussi des bases d’implantations pour plusieurs familles nobles croates, à l’instar des Šubić qui construisirent les forteresses Trošenj et Rogovo sur la rive droite de la Krka, tandis que la rive gauche accueillait les forteresses de Nečven, Bogočin et Kamičak appartenant aux familles Nelipić, Martinušić, Bogetić, Utješinović et Mišljenović. Ces propriétés étaient en général le centre névralgique et tous les villages environnants en dépendaient au XIVème siècle.

La forteresse de Ključica datant du XIIIème siècle était la plus grande et reste la mieux préservée des forteresses de la Krka. Érigée par la famille Nelipić, elle devait les protéger des familles rivales environnantes dont la famille Šubić. Sous le contrôle des Šibenčani au XVème siècle, elle tomba aux mains des Turcs en 1546 jusqu’à leur éviction en 1648, alors qu’elle avait déjà été un point stratégique très convoité pendant deux siècles en raison de sa position exceptionnelle. Dès lors, elle ne fut plus jamais habitée.

La Forteresse Bogočin est située près de Vilin Grad, surnommée la ville des fées. Sa construction sur une falaise isolée au dessus du gouffre de Bogatići-promiński en a fait une des forteresses stratégiques du système défensif élaboré le long de la Krka. Elle a été le résultat du contrôle de Vilin most, le pont des fées et de la zone nord est. On rentre dans Bogočin par un pont.

Bogočin grad krka
Bogočin Vilin Grad
forteresse de Bogocin sur la rivière de Krka

Le circuit des forteresses de la Krka permet de sortir des sentiers battus et de profiter des paysages très sauvages, tout en prenant une petite leçon d’histoire sur le rôle de la Krka comme espace historique et culturel majeur dans la région … Il peut intégrer la visite de la forteresse de Drnis et de Knin, qui sont très proches.

Prévoir deux jours supplémentaires en intégrant l’ascension jusqu’à Trosenj, Necven et Ključica.


Le canyon de Cikola, l’un des affluents de la Krka

Et la cerise sur le gâteau à prévoir le lendemain, par exemple : selon votre niveau d’intérêt et le temps disponible pour découvrir la zone de Krka, vous pouvez aller jusqu’au canyon de Cikola près de Drnis.

Ce site ne faisant pas partie de ceux accessibles avec le billet de Krka, vous pouvez le reporter au lendemain si vous voyez que vous manquez de temps ou terminer votre journée en quittant Lozovac par cette étape. Un sentier éducatif de 1600 mètres mène de Ključica, jusqu’à la rivière de Čikola en passant par Brnjica. Vous pourrez aussi admirer Bilušića buk si vous n’avez pas encore été voir ces chutes et les chutes de Brljan et Krnići Gornji.

Les plus motivés s’offriront le plein de sensations fortes en faisant le grand saut avec la tyrolienne de Cikola ou en empruntant la via ferrata de Cikola où vous frôlerez les rochers de l’imposant canyon.

canyon cikola en automne
tyrolienne canyon cikola
tyrolienne dans le canyon de Cikola

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.