7 vues

Combien de "farangs"…

0

“Farangs…

Certains n’aiment pas ce substantif, le considèrent désobligeant…

Combien d’occidentaux blancs, car telle est la traduction générale
de « farang » pour les thaïs de toute classe sociale : du paysan
à la Hi So (High Society) en passant par les gamins des rues…

Combien de farangs vivant en Isan avec leur épouse thaïe
savent pourquoi dans cette région on parle le lao-isan plutôt que le « thaï
khlaang », le thaï officiel, le thaï de Bangkok ?

Pourquoi un petit pays comme le Laos que les thaïs appellent
avec condescendance « petit frère », se positionnant ainsi en « grand
frère », comment un pays d’environ 7 millions d’habitants a-t-il pu transmettre
sa langue à une province grande comme presque un tiers de la Thaïlande ?

Longtemps le petit royaume de « Lane Xang » (le
royaume du « million d’éléphants ») fut vassal du Siam, d’où ce sentiment
de supériorité qui perdure à travers les âges vis-à-vis du petit voisin.

Un personnage historique Jao Anouvong –  Jao Anou – chercha à délivrer son pays du joug
des siamois. Après quelques tristes épisodes de révoltes contre l’armée de Rama
III, celle-ci occupa Vientiane. Jao Anou ne s’avoua pas vaincu et alla chercher
de l’aide du côté des vietnamiens et reprit Vientiane aux siamois. Rama III
décida d’en finir avec ce petit peuple et Vientiane fut pillée, rasée. Non contents
d’avoir détruit la ville, les vindicatifs siamois procédèrent durant les années
suivantes, à des transferts massifs de population lao vers la grande région du
nord-est thaïe, la région Isan. (Besoin de main-d’oeuvre sûrement) Ce qui explique le fait paradoxal qu’il y a aujourd’hui
dix fois plus de Lao en Thaïlande que de l’autre côté du Mae Nam Khong (Mékong)

Après ça, Auguste Pavie (explorateur et diplomate français) revendiqua
l’ensemble du Laos (il avait obtenu en 1886 la création d’un vice consulat à
Luang Prabang) mais ceci est une autre histoire.

Khao djaï maï ? (tu comprends ?) Et selon que vous êtes lao ou thaï vous
répondrez : baw khao djaï (isan) ou maï khao djaï (thaï)… Je ne comprends pas. Et finalement ça
se terminera sûrement en “Baw pen yang  deuh” (lao) ou en “maï pen raï kha” (thaï) : quelle importance, ça ne fait rien ! shaï mai ?

 

Et pour ceux qui voyagent du nord au nord-est et au centre,
comment dire « délicieux » (important en Thaïlande de savoir
apprécier la nourriture et de le faire savoir) : « aroï maak  loeï »  (thaï) « sep illi deuh » (isan) « ram
tae tae » (langage de Chiang mai)


Blog _1461
Une enseignante Lao au Laos et mon compagnon thaï qui parle aussi bien lao (isan) que “khlaang” (officiel) que “meuang” (dialecte nord)

Powered By WizardRSS.com &
Pocket Chainsaw – a must have Survival tool, with many uses.

michele jullian malee

 

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!