Aller au contenu

Les merveilles de l’Adriatique en croisière en huit jours

Faîtes de l’Adriatique une expérience …

De Venise à Kotor : le littoral de la Croatie et du Montenegro en bateau

Quel que soit votre préférence de bateau, en voilier, en catamaran, en yatch, en paquebot de luxe, l’Adriatique vous offre un éventail d’expériences entre des cités culturelles et historiques splendides, des îles phares ou plus secrètes, et des sites touristiques majeurs comme Dubrovnik, Split, Kotor et Venise, qui façonnent tout l’imaginaire et l’attractivité de cette mer fermée.

Découvrez l’essentiel de la Croatie en une semaine au fil de l’eau

L’Adriatique invite à s’immerger dans cette mer quasi fermée qui fut pendant des siècles dominée par la puissance de la Sérénissime. A n’en pas douter, que vous soyez déjà un habitué des voyages en bateau, ou souhaitiez vous initier, vous allez adorer fendre les flots de l’Adriatique lors d’une croisière en voilier tout en farniente. Il semble donc évident que Venise soit le point de départ de toute croisière pour appréhender le rôle central qu’à joué cette ville des Doges unique dans le développement économique, historique et culturel de cette sphère s’étendant jusqu’à l’Albanie. Le littoral de l’Istrie, de la Dalmatie jusqu’aux bouches de Kotor au Montenegro et les belles îles dalmates de Korcula et Hvar sont des étapes incontournables d’un séjour où l’on admire l’essentiel de la Croatie en 8 jours.


De ville en ville antique sur l’Adriatique

Du littoral dalmate, on retient Split, l’élue de Dioclétien, et la plus confidentielle Sibenik, dont le charme est bien plus évident que son manque de renommée touristique par rapport à sa voisine Zadar. Toutes deux sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco et révèlent leurs ruelles pavées et ombragées, leurs cathédrales, Saint Jacques et Saint Domnius, les façades de quelques anciens palais médiévaux ou encore leurs fortifications protectrices. A Split, l’attraction majeure reste le palais de Dioclétien, chef d’oeuvre préservé malgré les affres de l’histoire, dont le mausolée de l’empereur a été converti en cathédrale au VIIème siècle. Dotée de son campanile au XIIème siècle, Saint Domnius reflète l’influence vénitienne typique de la majorité des églises de la région. Exception faite de Sibenik justement.

palais de dioclétien Split (1)

Aller à Split sans se balader sur sa riva bordée de palmiers et animée par d’agréables terrasses, ce serait comme aller à Nice sans aller sur la promenade des Anglais. Inimaginable. Mais ce qu’on aime aussi c’est l’ambiance du marché alimentaire quotidien, où l’on trouve encore quelques petits producteurs locaux venus vendre leurs fruits et légumes, leurs huiles d’olive, leurs fromages et leur prsut, le jambon sec fumé dalmate. Une occasion de déguster ces saveurs typiques de la région.

Hvar et Korcula : un condensé des plus belles îles dalmates

Hvar et Korcula ne se résument pas à leurs capitales. Ces bouts de terre parsemés de vignes, d’oliviers, de cyprès, et de champs de lavande et d’agriculture ont leur identité propre. Pour les insulaires, on n’est pas tout à fait en Croatie, bien que tout mais bien sur des terres à part. Mais les villes de Hvar et Korcula constituent bien sûr le centre névralgique et leur meilleur condensé de l’histoire de ces petites villes.

Quand on a fait escale dans la baie de Hvar, on n’a qu’une idée : pouvoir y revenir et y passer plus de temps. Une halte ne suffit pas à s’imprégner de tout ce que cette capitale de 2000 habitants en temps normal offre aux voyageurs, surtout quand on prend le temps de grimper jusqu’à la forteresse espagnole et Tvrđava Fortica pour prendre de la hauteur et admirer la large baie et la couleur azurée de ses eaux.

port de hvar et forteresse espagnole

Korcula, considérée par certains comme l’île natale de Marco Polo, est aussi l’une des villes fortifiées les mieux préservées de l’Adriatique, avec Dubrovnik et Kotor que l’on découvre lors de cette croisière. Son environnement est des plus attractifs, et la vue sur les îles environnantes, sa campagne parsemée de vignobles, ses petites criques à l’eau turquoise, en font une des étapes préférées des voyageurs.

Vieille ville de Korcula

De Dubrovnik et Kotor : les plus belles villes fortifiées de l’Adriatique

Vient ensuite la Star du circuit, Dubrovnik, la ville qui fait peut-être le plus rêver avec Venise et qui n’a pas volé sa réputation de « perle de l’Adriatique ». En dépit de sa beauté évidente et de ses airs de musée à ciel ouvert, on n’oublie pas les désagréments du tourisme de masse en été. C’est pourquoi une croisière au printemps ou à l’automne, me semble plus judicieuse pour éviter les foules de touristes envahissants et pas toujours respectueux des lieux, hélas.

Le tour des remparts, les vues sur les toits de tuiles rougies, les clochers des églises et des monastères complète la magie à la vue de l’Adriatique et des îles voisines depuis les hauteurs des fortifications. La visite de la cathédrale Saint Blaise et du Palais des recteurs, une balade rapide sur le Stradum et surtout des flâneries dans les ruelles adjacentes en pente, donnent un aperçu des trésors de la vieille ville de Dubrovnik. Quant aux plus motivés, ils apprécieront encore de prendre de la hauteur en empruntant le funiculaire jusqu’au mont Srd qui protège la ville et réserve une vue panoramique sans équivalent.

Panorama sur la vieille ville de Dubrovnik

On quitte une perle pour en découvrir une autre. La « perle du littoral montenegrin », Kotor, toujours associée dans l’esprit du touriste à ses splendides bouches a beaucoup à dire aussi et les points d’attractions ne se concentrent pas tous dans la ville elle-même. La capitale littorale, ceinturée par ses fortifications et condensé des influences religieuses du Montenegro, prolonge la leçon d’histoire que donnent les plus belles villes de l’Adriatique. Depuis la citadelle surplombant la vieille ville à flanc de montagne, on admire l’un des plus beaux points de vue sur le golfe de Kotor, à tort considéré par certains comme le plus grand fjord méridional.

Centre de la vieille ville de Kotor

Car les bouches de Kotor, c’est aussi une carte postale qui contribue à faire rêver la plupart des voyageurs : Perast, avec son clocher et ses palais vénitiens, et surtout l’îlot de Gospa od Skrpjela, où se trouve une chapelle en hommage à tous les hommes de la région, morts en mer.

Montenegro baie de kotor Chapelle Notre dame des rochers

Vers Rovinj, la perle de l’Istrie

Sur le chemin du retour vers Venise, on fait étape à Rovinj, l’istrienne romantique. Plus que Pula, surtout connue pour son amphithéâtre, Rovinj incarne la poésie de l’Istrie bleue. On flâne dans cette ravissante petite cité médiévale aux façades colorées, qui est toujours une source d’inspiration pour les voyageurs. Quelle que soit la luminosité dont elle bénéficie, Rovinj ressemble à un tableau impressionniste. Elle varie selon l’humeur et la météo, en affichant tantôt ses couleurs soutenues de la période estivale et printanière, tantôt des tons plus pastels et doux, en particulier à l’automne.

ROVINJ en istrie

Cette croisière en Croatie pour visiter l’essentiel des incontournables en une semaine jusqu’au Montenegro est très riche et variée. Mais la croisière privilégiant les îles dalmates n’a rien à lui envier, si vous préférez les escapades insulaires pour prendre la mesure de cette Dalmatie un peu à part, par rapport à la Dalmatie continentale et littorale.

Entre Zadar et Kotor, vous en prendrez aussi plein la vue lors de votre passage dans l’archipel des îles Kornati aux paysages lunaires et falaises magistrales, puis votre visite de la charmante Trogir, avant de rejoindre une île peu connue des touristes, et qui leur a longtemps été interdite jusqu’aux années 90 : l’île de Vis. Ce petit bout de terre d’à peine 15 km a servi de lieu de tournage au film Mamma Mia 2 et il révèle cette insularité rurale, ces modes de vie tournés exclusivement vers la pêche vivrière et des techniques de pêche encore artisanales. Hvar, Korcula, Dubrovnik et Kotor complètent le programme de la semaine.

Paysages et criques des iles Kornati
Iles Kornati

Envie d’une croisière en Croatie ?

L’agence Adriagate spécialiste de la Croatie, Comptoir des Voyages, Voyageurs du monde et Evaneos spécialisés dans le voyage sur mesure avec des croisières en voilier privé de luxe, et l’agence Ponant proposent une sélection très qualitative de croisières en Croatie le long de la côte dalmate, à la découverte des plus beaux sites naturels, des îles ou des cités et patrimoines culturels, selon votre préférence.

David Maksan skipper dans les Kornati

Si vous préférez un voyage en itinérant en privé ou en mode partagé, mais que vous ne savez pas naviguer, contactez David, skipper francophone (contactez ici) passionné et formidable interlocuteur pour dénicher des coins secrets dont vous vous souviendrez longtemps…

hvar

La Croatie, pays des îles dentelles

Voyage à Brac et Hvar entre deux virées à Split, deux îles dalmates riches de spots naturels, culturels et balnéaires. Les îles de Brac et Hvar ne se ressemblent ni ne s’opposent ; elles se complètent l’une et l’autre. 

8 jours / 7 nuits -à partir de 1200 €

yatch en croatie dans le port de split (1)

Croisière Deluxe d’île en île en Croatie

Embarquez sur un bateau Deluxe aux cabines tout confort pour découvrir les plus belles îles de Dalmatie, Hvar et Korcula, et les magnifiques villes de Split à Dubrovnik. 

10 jours à partir de 2000 €

merveilles de croatie en voilier (1)

Adriagate Croisières Nature et Culture

Profitez d’une croisière unique le long de la côte croate. Vous naviguez un itinéraire le long de belles îles, des baies d’une couleur bleu azur, de divers lieux de baignade et d’une zone naturelle protégée.

8 jours dès 475 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. OU ALLER EN CROATIE...
  6. /
  7. Croisière sur l’Adriatique :...
  8. /
  9. Les merveilles de l’Adriatique...