Formalités d'entrée en Croatie : quels documents pour partir en vacances? 2

Formalités d’entrée en Croatie : quels documents pour partir en vacances?

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

Quels sont les papiers d’identité nécessaires pour partir en vacances en Croatie? C’est l’une des premières questions que se posent les touristes envisageant de découvrir ce pays sur les bords de l’Adriatique dans les Balkans. Un séjour touristique en Croatie ne pose aucune difficulté, depuis l’acquisition de son indépendance en 1995. Très rapidement, la république s’est ouverte aux touristes venant de toute l’Europe ; bien avant d’intégrer l’Union européenne en 2013. Éclairages sur les formalités douanières.


SOMMAIRE

Formalités d'entrée en Croatie : quels documents pour partir en vacances? 3

Tout ce qu’il fait retenir en bref si vous êtes pressé


Quelles sont les formalités d’entrée en Croatie?

Carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité

Pour tout séjour de moins de trois mois, les voyageurs provenant des pays membres de l’Union européenne ou de Suisse, ou de Grande Bretagne peuvent rentrer sur le territoire croate avec une carte nationale d’identité (CNI) ou un passeport valides avec photo obligatoire pour l’identification, notamment pour toutes les pièces concernant les mineurs. Les voyageurs du Canada doivent présenter leur passeport.

icons8-coronavirus-64

Suite à l’épidémie de covid 19, pour des raisons de sécurité sanitaire, la Croatie oblige les voyageurs à s’inscrire sur un formulaire en ligne pour faciliter le passage aux frontières et un meilleur traçage des contaminations éventuelles grâce aux signalements des hébergements.

N’oubliez pas que si vous allez de Split à Dubrovnik par la route, vous devrez aussi franchir une frontière bosnienne au niveau de Klek Neum; au moins jusqu’à juillet 2022, date à laquelle le pont liant le continent à la presqu’île de Peljesac devrait être achevé et permettra de contourner ce passage. Les formalités douanières en Bosnie-Herzégovine et au Montenegro sont les mêmes qu’en Croatie.

Peut-on aller en Croatie sans carte d’identité ni passeport? Non!

Même si vous êtes ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne, il est indispensable de pouvoir prouver son identité auprès des douanes ou de la police au moyen de l’un des deux seuls documents officiels reconnus par l’Etat croate ; carte d’identité, ou passeport originaux. Aucun certificat de renouvellement de la CNI, ni des photocopies d’une ancienne pièce, ni un permis de conduire international n’est autorisé en substitution. Le situation épidémiologique liée au coronavirus a renforcé certains contrôles aux frontières avec la Slovénie, la Bosnie, la Serbie et le Montenegro, donc on évite d’autant plus.


Peut-on partir en Croatie avec un passeport ou une carte d’identité périmée?

En théorie, selon la réglementation nationale, l’une ou l’autre de ces pièces doivent être encore valides au moins 6 mois, à compter du jour où vous rentrez dans le pays. Les papiers disposant de 3 mois et 1 jour peuvent être tolérés. Mais tout dépend du bon vouloir du douanier qui contrôle et hélas la situation liée à la covid accroît l’incertitude. Si vous venez en Croatie en avion, cela dépend de la politique de tolérance de la compagnie aérienne.

Il est impossible de prévoir le niveau des contrôles aux frontières lors des voyages en itinérant en voiture. Ceux-ci sont totalement aléatoires. Bien que l’on ait parfois l’impression une fois sur place qu’il n’y a pas vraiment de vérifications, malgré des ralentissements aux douanes en haute saison, mieux vaut disposer de tous les papiers théoriquement attendus.

Les compagnies nationales restent en revanche très rigoureuses sur la réglementation du pays, tout comme les ferrys. Quelle que soit votre destination finale, les douaniers ne vérifient pas que les personnes : vous devez aussi déclarer tous les produits l’exigeant auprès des douanes et disposer des autorisations et documentations nécessaires si vous avez un animal de compagnie (voir chapitre 3).


icons éclairage

La carte d’identité française a changé de durée de validité passant de 10 à 15 ans automatiquement et donc sans renouvellement. Si vous êtes concerné par cette prolongation sans motif recevable de renouvellement, vous devez vous munir d’un formulaire édité par le ministère de l’Intérieur que vous devez imprimer sur son site, pour justifier de votre situation, si sa date est dépassée. Il n’a pas de valeur légale, mais il peut servir à la compréhension.

La prolongation n’est valable que pour les majeurs et non pour les mineurs ou ceux qui l’étaient encore lors de l’édition de leur CNI.

Formalités d'entrée en Croatie : quels documents pour partir en vacances? 4

Attention aux cartes d’identité prolongées, valides en France mais périmées sur le papier

Malgré des accords bilatéraux reconnaissant la prolongation, des voyageurs français se sont vu refuser l’entrée sur le territoire croate en présentant une CNI prolongée de 5 ans et qui étaient donc valides en théorie mais périmées sur le papier!



Peut-on séjourner en Croatie si on dispose d’un visa Schengen ? Qui sont les touristes soumis à un visa?

visa schengen pour voyager en croatie sans visa touristique

Si vous êtes étranger extra européen, titulaire d’un titre de séjour délivré dans un pays de l’Espace Schengen ou résident en France, vous pouvez faire du tourisme et voyager en Croatie sans demander de visa touristique. Attention, vous devez obligatoirement présenter la carte de séjour ou le visa Schengen ET votre carte d’identité ou votre passeport et pas uniquement l’un ou l’autre!

Suite à un décret du Gouvernement de la République Hrvatska depuis 2013, vous n’avez plus besoin de demander un visa pour un court séjour ou un transit. Vous trouverez les informations détaillées sur le site de l’Ambassade de Croatie à Paris?

Les personnes en possession d’une des pièces suivantes en cours de validité lors de l’entrée et à la sortie du territoire n’ont pas besoin de visa :

  • une carte de séjour délivrée par l’un des Etats membres de l’espace Schengen
  • un visa Schengen (C) – valable pour tout l’espace Schengen (i.e. sans limitation territoriale)
  • un visa issu d’un Etat de l’espace Schengen pour 2 ou plus entrées
  • un visa de long séjour (D) délivré par l’un des Etats membres de l’espace Schengen

A titre indicatif, si vous ne pouvez pas prétendre à cette solution pour faire du tourisme : le prix d’un visa temporaire est aux alentours de 70 € au titre des frais consulaires auquel il faut ajouter le prix de certaines autres pièces à fournir.

Les modalités sont encore aussi simplifiées, si vous accompagnez un groupe de voyageurs résidents de l’Espace Schengen ; à condition de ne pas vous séparer d’eux, pendant tout le séjour.


Se rendre en Croatie en avion ou avec une agence de voyage : gare aux papiers périmés!

Si vous comptez aller en Croatie en avion, consultez systématiquement la compagnie aérienne pour vérifier sa politique en matière de papiers périmés mais valides. Ce n’est pas la veille de votre vol qu’il faut vérifier vos papiers. Il y a de mauvaises surprises et de refus d’embarquement à cause de ce problème y compris chez Air France, Croatia Airlines ou depuis les départs de Belgique. Avant la réservation de votre vol, consultez les conditions générales de vente et d’utilisation de la compagnie. Ce sont des questions courantes que l’on peut trouver aussi dans une rubrique FAQ pour ne pas s’embêter à tout lire.

De nombreuses agences de voyage refusent les clients ayant des cartes périmées et prolongées, même si elles ont vendu des services. Il appartient toujours aux clients d’être en règle pour les formalités douanières en Croatie ou ailleurs. Vous devrez donc être en mesure de présenter des papiers renouvelés et officiellement valides si vous ne voulez pas courir le risque de rester à l’aéroport le jour du départ sans recours ni remboursement possible.


Voyager en Croatie avec des mineurs

Si vous voyagez en famille, prévoyez bien que vos enfants disposent de leur carte d’identité personnelle, même s’ils sont très jeunes.

Tous les mineurs doivent être obligatoirement munis d’un passeport ou d’une CNI individuels. Aux frontières, on peut demander (surtout si les noms sont différents) un document attestant de l’autorité parentale ou de l’accord des détenteurs de cette autorité, conformément à la réglementation française d’autorisation de sortie du territoire. Qu’ils soient accompagnés de leurs parents, d’un tuteur, d’un tiers, ou qu’ils circulent seuls, les mineurs font l’objet d’une surveillance accrue et il peut arriver que la police réalise des investigations en cas de doutes.

Il est par ailleurs conseillé aux mineurs ou enfants ayant un patronyme différent de celui de leur(s) parent(s) ou accompagnateurs, de se munir du livret ou d’un extrait de naissance plurilingue, délivré par la mairie du lieu de naissance.

Conformément à la Loi sur les étrangers de la République de Croatie en vigueur depuis le 1 janvier 2008, qui vise à protéger les mineurs (jusque 18 ans), des conditions spécifiques ont été proscrites concernant leur entrée, leur transit ou leur sortie de Croatie.

Tout ressortissant étranger mineur, n’étant pas accompagné par un de ses parents ou par son tuteur légal, doit être en possession d’une attestation de son représentant légal, comprenant :
– les données personnelles des représentants légaux du mineur
– les données personnelles de la personne adulte accompagnant le mineur
– la déclaration de consentement
– le type de séjour
– la durée du séjour
– la durée exacte durant laquelle l’attestation est valable
– la signature du représentant légal

L’attestation en question doit être certifiée par un notaire ou par un établissement dûment autorisé à le faire et doit être traduite par un traducteur assermenté.

Pour ce qui est des ressortissants de l’UE, de l’Espace économique européen et de la Confédération suisse, il est suffisant que l’adulte accompagnant le mineur soit en possession de l’original ou de la copie d’un des ses parents ou de son tuteur légal. Le document doit comprendre tous les éléments mentionnés ci-dessus et être certifié par l’autorité légale dans le pays du mineur et être obligatoirement traduite en croate.

Néanmoins, ladite attestation n’est pas nécessaire dans les cas suivants:

  • le ressortissant étranger mineur voyage en avion et est muni d’un document d’accompagnement délivré par la compagnie aérienne selon les standards IATA;
  • il fait partie d’une excursion scolaire et figure sur la liste des participants de l’excursion scolaire, laquelle doit être certifiée par l’établissement scolaire et traduite en croate ou en anglais;
  • il participe à une manifestation culturelle ou sportive et figure sur la liste des participants à cette manifestation.

N’oubliez pas la carte européenne de santé

Si on pense à vérifier la CNI, on peut oublier des évidences comme la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). En général valable pendant deux ans, l’ancien formulaire E111 devenu CEAM doit toujours être renouvelé au moins quinze jour avant le départ pour chaque membre de votre famille, que vous puissiez bénéficier des remboursements des soins et des frais de santé durant votre séjour.

Il est probable que l’on vous demande d’avancer les frais auprès des hôpitaux, des urgences ou des consultations médicales. Vous devrez alors réclamer une facture pour obtenir le remboursement lors de votre retour en France.


Quels voyageurs doivent s’enregistrer auprès de la police croate?

Bien que la Croatie ait intégré l’union européenne depuis 2013, elle n’est pas dans l’espace Schengen et la circulation y est donc contrôlée en théorie. Lors du passage aux frontières,  votre entrée est (normalement) enregistrée par les services douaniers. Selon les réglementations croates, il est cependant nécessaire en cas de séjour prolongé (plusieurs jours d’affilée) de procéder à son enregistrement auprès des services de police du lieu où vous résidez. C’est vivement recommandé, même s’il est peu probable que vous soyez sanctionné, si vous ne le faîtes pas. Pour éviter tout problème, demandez à la douane une confirmation de votre autorisation (un petit papier doit vous être donné et doit être conservé jusqu’à la sortie du territoire).

L’enregistrement de tout étranger faisant du tourisme ou transitant en Croatie incombe à l’hébergeur lorsqu’il s’agit d’un hôtel, d’une chambre chez l’habitant, d’un camping. Il remplit en général une fiche, qui peut vous être remise en double au cas où vous seriez interpellé par la police.

En revanche, si vous faîtes du couchsurfing ou du camping sauvage (interdit!) ou du camping hors sites dédiés, par exemple sur le terrain d’un particulier, vous devrez vous enregistrer en personne auprès du poste de police le plus proche et renouveler l’opération lors de chaque changement.

Quels documents faut-il pour circuler en voiture en Croatie?


Faut-il un permis national ou international pour rouler en Croatie avec une voiture de location ou personnelle?

Tout touriste se déplaçant en voiture, en camping-car ou en moto doit disposer d’un permis à son nom, qu’il s’agisse d’un permis national ou d’un permis international. Le permis national est reconnu pour les séjours privés, sur des véhicules vous appartenant (et normalement aussi sur ceux de location). Le permis doit bien être au même nom que celui de vos papiers d’identité, évidemment. Il est recommandé de présenter un permis international si on en possède un, lors des contrôles de police pour faire faire à une éventuelle suspension.

Il existe quelques spécificités pour la location de voiture en Croatie : pensez à ajouter l’assurance sortie du territoire pour circuler sans contraintes et / ou l’équivalent pour emprunter le ferry, si vous comptez vous rendre de Split jusqu’à Dubrovnik par la route ou voie maritime. Ces éléments seront notifiés sur la carte verte du véhicule et éventuellement vérifiés aux douanes, ce qui évitera que les policiers réclament des taxes.

Les contrôles de police en Croatie restent toujours possibles au cours de votre séjour, même si les policiers sont un peu moins zélés qu’avant l’entrée dans l’UE. Ils avaient à l’époque tendance à contrôler systématiquement tous les véhicules étrangers. Cela a évolué. Ils persistent sur le bord du littoral pendant les périodes entre avril et septembre, quand sont présents l’essentiels des touristes, mais rarement sur les îles. N’oubliez pas aussi que les autorités ont renforcé les contrôles routiers avec des vidéos sous prétexte de renforcement de la sécurité. Vous pourriez donc recevoir une contravention chez vous au retour des vacances en cas d’infraction au code!

Quelle assurance et carte verte pour transiter en Croatie en voiture privée?

Aux douanes, comme lors des contrôles policiers, on vous demandera les documents du véhicule, tels que la carte grise (pour les français) d’identification et la carte verte d’assurance. Celle-ci doit couvrir la destination pour tout transit : vérifiez la mention HR (au dos) pour que vous puissiez voyager à l’intérieur du pays et être couvert en cas d’accident, de vol ou de préjudice à l’égard d’un tiers.

Dans le cas où HR serait barré d’une croix, ne passez pas par votre assureur qui facturera cher ce simple ajout. Souscrivez une autorisation de transit auprès de la douane du pays concerné. Sans cette autorisation, vous n’aurez pas le droit de franchir les frontières. Il vous en coûtera quelques dizaines d’euros pour un mois. Il est fréquent que l’assurance délivrée aux frontières soit moins onéreuse que celle des assureurs français, même si elle reste très limitée en terme de couverture des risques. Il s’agit le plus souvent d’une garantie au tiers.

Nul n’est censé ignorer la loi lors de son séjour en Croatie. Les contrôles étant nombreux, surtout auprès des étrangers, il est vivement recommandé de disposer de tous ces documents et de respecter les réglementations notamment routières en vigueur en Croatie, dispositions renforcées qui obligent les touristes à payer leurs amendes et qui renforcent même les sanctions depuis 2008.

Ce qu’il faut retenir en bref

quels documents pour partir en croatie en vacances infographie voyage en bref

Pour des informations officielles concernant les formalités, c’est vers l’ambassade de Croatie qu’il faut se tourner !

  • Ambassade de Croatie

7, square Thiers, 75116 Paris
Tél. : 01 53 70 02 80
Fax : 01 53 70 02 90
vrh.pariz@mvpei.hr
Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi de 9 h à 17 h (sauf jours fériés)

  • Chancellerie consulaire

7, square Thiers, 75116 Paris
Tél. : 01 53 70 02 91
Fax : 01 53 70 85 80
Courriel : cons.paris@mvp.hr

Hebrangova 2, 10 000 Zagreb
Tél. (+385) 1 48 93 600
Télécopie (+385) 1 48 93 660

Crédits icônes : icons8.com

 

 48,067 Visites au total,  6 aujourd'hui

16 réflexions sur “Formalités d’entrée en Croatie : quels documents pour partir en vacances?”

  1. Je dois partir de Duvroknik jusqu a Split et je dois passer une des douanes.me faut il une autorisation de sortie du territoire à demander quant je récupère ma voiture de location à l agence de location?merci pour l info. …

  2. Bonsoir, nous accueillons une jeune fille thaïlandaise (17 ans) et elle a une carte d’identité de résidente en Belgique, son école organise un voyage en Croatie, quels sont les documents nécessaires pour y aller sans problèmes ?

  3. Bonjour,

    Je pars Samedi avec mes 3 enfants et mon mari, et on vient de s’aperçevoir que la pièce d’identité de notre fils de 16 ans est périmée depuis 10 Jours !
    La preuve de la demande de renouvellement de pièce d’identité avec un livret de famille et un domovnica, suffira t’il ? Que dois prendre d’autre pour ne pas être bloqué ?

    1. Bonjour Natacha,

      Il est délicat de vous répondre. En fait, il y a de moins en moins de contrôles aux frontières, mais ils demeurent, y compris d’ailleurs dans les pays voisins comme la Slovénie, où une carte d’identité en cours de validité reste obligatoire. Bien sûr, tous les documents indiquant un renouvellement sont à prendre, mais je crains que si vous tombez sur un contrôle, ça ne suffise pas. C’est à l’appréciation du douanier, qui peut réaliser un visa de transit. N’oubliez pas que si vous devez aller aussi à Dubrovnik par la route, elle sera obligatoire pour la Bosnie.

  4. ‎@Georgette: Ca parait tellement logique, je sais, mais si tu savais combien de personnes j’ai vu refouler à la frontière croate à cause d’une chose aussi… “stupide”.

  5. Dès l’instant où la carte d’identité est en cours de validité, il n’y a aucun problème. Par contre, si votre carte est périmée et que vous pensez pouvoir entrer en Croatie avec le certificat de demande de renouvellement (écrit seulement en francais) vous pouvez oublier vos vacances, même si votre mairie vous garantie le contraire. La Croatie n’étant pas membre de l’espace schengen, elle ne reconnaît même pas les documents périmés depuis la veille! (expériences personnelles).

  6. Non non, il n’y a aucun souci avec la carte d’identité du moment qu’elle est munie d’une photo… et qu’elle est en cours de validité! Le passeport est aujourd’hui inutile dans tous les pays sauf le Kosovo. Mais pour la Serbie, il est préférable quand même d’avoir un passeport!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *