133 vues

Honoré de Balzac, la Touraine et l’Ukraine

0
Le 1er Prairial de l’An VII de la République (20 Mai 1799) naît, au 25 de la rue de l’Armée d’Italie (devenue depuis 39 rue Nationale) à Tours, Honoré Balzac, fils de Bernard-François Balssa (devenu Balzac entre 1773 et 1783), originaire du Tarn, Directeur des vivres de la 22ème Division Militaire à Tours.
 
 
Il n’est pas question ici de retracer la vie de celui qui a laissé une des œuvres romanesques les plus importantes de la littérature française, mais de mettre en exergue ses liens avec la Touraine et l’Ukraine.  
 
Mis en nourrice jusqu’à l’âge de 4 ans à Saint-Cyr-sur-Loire, il retrouvera cette ville  entre Juin et Septembre 1830, lorsqu’il louera « La Grenadière » pour y séjourner avec Laure de Berny (de 23 ans son aînée, il donne des cours à ses fils depuis 1821), auprès de qui il trouvera l’amour d’une mère et qui sera sa confidente, sa conseillère et finalement son amante. C’est à cette époque qu’il commence à signer « de » Balzac ses articles dans différents journaux et que paraît son premier vrai roman, « Les Chouans » (Mars 1829).
 
La Grenadière
 
Mais c’est surtout le château de Saché qui est le lieu balzacien par excellence. Honoré de Balzac découvre Saché en 1823, son propriétaire, Monsieur de Margonne, ayant été l’amant de sa mère (décidemment ……) et s’étant pris d’affection pour le jeune homme. Balzac y fait plusieurs séjours prolongés entre 1823 et 1837. A Saché, il est à l’abri des huissiers qui, à Paris (où il habite depuis 1814), l’obligent à déménager fréquemment et à vivre sous des noms d’emprunt. Vingt-trois heures de diligence l’amènent de la capitale à Tours, et il parcourt parfois à pied, quand ses finances sont particulièrement basses, les 20 derniers kilomètres pour atteindre Saché. C’est là que naîtront « Le Père Goriot », « César Birotteau », mais surtout « Le Lys dans la vallée » dont les décors sont empruntés à la vallée de l’Indre.
 
Château de Saché
 
C’est en 1832 que la comtesse Ewelina Hańska entrera dans la vie de Balzac. Sœur du romancier Henryk Rzewuski, promoteur du roman historique en Pologne, d’une famille de la noblesse galicienne, retirée dans son domaine de Verkhovnia (dans l’oblast de Jytomyr en Ukraine), elle engagea avec le romancier français une correspondance qui dura 17 ans. Ils se rencontrèrent une première fois le 25 Septembre 1833 au bord du lac de Neuchâtel, puis se retrouvèrent à plusieurs reprises dans diverses villes d’Europe, notamment en 1843 à Saint-Pétersbourg. On sait d’ailleurs qu’au retour, il passa par Narva, Valka/Valga, Riga, Mitau (Jelgava) et Tauroggen (Tauragė).
 
La comtesse Hanska
 
Balzac séjournera en 1847 et 1848 chez la comtesse Hańska, veuve depuis 1841. Il l’épousera à Berditchev (Berdytchiv  en Ukrainien, toujours dans l’oblast de Jytomyr) le 14 Mai 1850. Les nouveaux époux s’installent à Paris le 21 Mai, mais Honoré de Balzac décédera trois mois plus tard,  le 19 Août 1850. Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise (division 48). A ses obsèques, Victor Hugo déclarera : « Aujourd’hui, la nation pleure un écrivain de génie ! ».        
 
La pièce de travail de Balzac à Saché
 

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

Voyage sur mesure Lettonie



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!