1 171 vues

La Turquie et les Turcs au-delà des préjugés

20

turquieoeilturquie1Comment vit-on en Turquie? A quoi ressemble la société turque? La Turquie est un pays injustement méconnu et les Turcs sont souvent perçus d’une manière négative et fausse. Voici quelques idées reçues sur la Turquie qu’il est temps de combattre!

J’ai passé plusieurs semaines hors saison en Turquie, et comme tous ceux qui y sont déjà allé je suis revenu enchanté d’avoir enfin découvert ce pays et ces gens adorables. Car les Turcs font partie des gens les plus aimables, les plus hospitaliers et les plus xénophiles de la planète.

Yolun Açik Olsun !

(Puisse le chemin s’ouvrir devant toi)

Aussi bien pour les paysages, très variés et très beaux, que pour le patrimoine historique (hittite, perse, grec, romain, byzantin, ottoman, seljoukide), religieux (catholique, orthodoxe et musulman), pour la qualité de vie et la modestie des prix, c’est une destination de voyage géniale.
Malheureusement l’idée, généralement partagée par les gens qui ne le connaît pas, est que ” le turc est un être rustre, brutal, parlant arabe, islamiste, et qui habite un pays rude et pauvre où sévissent tremblements de terre, canicule, tempêtes de neige et inondations “.

Voici des à priori erronés dont il faut se débarrasser au plus vite:

La Turquie est un pays islamique?

faux, c’est un pays laïque avec une majorité de citoyens de confession musulmane, un gouvernement actuellement d’obédience musulmane, mais doté d’une constitution laïque; les gens sont très ouverts et curieux vis à vis des étrangers et si la burka existe dans la rue, le foulard porté avec coquetterie et même la mini-jupe existent aussi. Il n’y a rien de commun avec les arabes, ni la langue, ni la culture, ni même les traits physiques…

La Turquie est un pays peu évolué:


faux, le PIB de 2008 était de 7512€/habitant, comparable au Brésil, c’est un pays résolument tourné vers la modernité avec des infrastructures comparables aux nôtres pour ce qui est du transport et du tourisme, bien qu’il y ait une grosse différence la Turquie de l’Ouest et les régions montagneuses de l’Est. Les villes comme Istanbul, Ankara ou Izmir n’ont rien à envier aux villes européennes. Les villes balnéaires comme Fethiye, Marmaris, Antalya, Finike ou Bodrum non plus.


Il faut éviter d’aller en Turquie car c’est un pays dangereux?

on est beaucoup plus en sécurité la nuit dans les rues d’Istanbul que dans n’importe quelle ville française; agressions, vols et viols sont rares; il y a effectivement parfois dans le pays des actes terroristes d’origine kurde ou islamique mais pas dirigés contre les touristes; pour ce qui est de la brutalité légendaire de la police, rien de notable vu de l’extérieur, mais à l’intérieur des commissariats c’est sans doute autre chose. Il semblerait que les crimes et délits turcs soient surtout de type “col blanc”, avec une corruption importante dans le monde des affaires et de l’administration…

La Turquie est un pays malsain 

les mesures préventives habituelles en voyage sont à prendre (boire de l’eau minérale plutôt que l’eau de robinet, éviter les viandes et poissons crus ou mal cuits), mais sans plus; la grippe aviaire y fait régulièrement son apparition, comme dans une soixantaine d’autres pays.

 

Autrefois terre des Hittites, des Perses et des Grecs, la Turquie abrite maintenant une mozaïque de peuples unis par l’idée de nation turque inculquée par Mustafa Kemal. Les Turcs des steppes d’Asie Centrale se sont mélangés aux peuples déjà présents, plus récemment des immigrants du Caucase (Tchéchènes, Tatars) ou d’Europe (Albanais, Roms, Bulgares, Bozniaques) se sont ajoutés à ce melting-pot pour composer le peuple turc, unis par leur adhésion commune à la religion musulmane. Ce melting-pot ne s’est pas toujours fait pacifiquement, lors de la naissance de la République et de l’Etat Turc les peuples non musulmans (chrétiens, juifs) ont été invités à quitter le pays.
Les massacres d’Arméniens et de Kurdes à la fin du XIXème et au début du XXème siècle et la non-intégration du peuple kurde dans la nation (les Arméniens sont très minoritaires) remettent en cause l’unité et l’harmonie de ce peuple. Le problème kurde est toujours aigu, causé par l’incompréhension et la négation de l’identité des Kurdes qui sont plus de 20% de la population…

La langue turque bien que difficile n’est pas inaccessible, les phonèmes sont proches des nôtres, on apprend rapidement les mots les plus utiles et on se repère partout facilement car le turc s’écrit avec l’alphabet occidental.

On peut diviser (sous l’angle touristique) le pays en 5 parties:
La Turquie européenne avec Istanbul, l’Ouest (Mer de Marmara, Mer Egée, Mer Méditerranée), le Nord le long de la Mer Noire, l’Anatolie à l’intérieur, l’Est (régions kurde et arménienne).

L’Est est pour les Turcs une entité géographique et politique chargée de sens négatif, c’est le lieu de l’incompréhension et de la menace. C’est une partie du pays mal connue qui serait peuplée de gens peu instruits et inquiétants, d’où proviennent tous les problèmes politiques des dernières décennies qui menacent la stabilité du pays.
J’y suis à peine entré car arrivé pendant l’hiver qui est là-bas particulièrement rigoureux. C’est dans les projets à venir d’y retourner.

L’Ouest le long des côtes lycienne, égéenne et marmaréenne, est très européannisé et très touristique depuis longtemps. C’était une région de culture et peuplement grec depuis l’antiquité jusqu’à l’année 1924, année où les grecs ont dû partir lors d’un échange de population avec la Grèce, la république turque étant née.

Le Sud est imprégné d’influence arabe et porte encore les traces d’une histoire très ancienne, à la source de la civilisation (c’est ici que l’on trouve les premiers villages créés par l’homme).

L’Anatolie enfin, immense plateau peu fertile par où sont arrivées toutes les invasions, c’est la Turquie profonde, traditionnelle.

Istanbul pourrait être une 7ème partie à elle seule, car c’est à la fois une synthèse du pays mais aussi une entité à part, différente des autres villes turques.

Comme je le disais plus haut, j’ai voyagé plusieurs semaines dans le pays, sac sur le dos et chaussures de randonnée aux pieds. Je n’ai pas vu encore l’extrême-Est, ni la côte de la Mer Noire, ni la partie européenne: ce sera l’objet d’un nouveau voyage.
Je ne saurais trop vanter le fait de voyager à l’automne en Turquie, hors de la saison touristique: l’été se termine sur les côtes égéennes et méditerranéenne à la mi-novembre, mais on profite des plages en toute tranquillité car il n’y a plus de touristes. De plus les hôtels et pensions discountent fortement.
Je ne prétends pas connaître le pays en si peu de temps, mais j’ai eu un bon aperçu que je vais partager ici.

 

 



Partager

A propos de l'auteur

20 commentaires

  1. La femme de ma vie est une espagnole de pere andalou et de mere catalane mais elle connait pas trop l’andalousie. J’adore l’espagne je suis alle a Barcelone les gens pensaient vraiment que j’etais espagnol ils preferent les turcs aux arabes les portugais c’est la meme chose je suis aussi alle ds la region gallici c’est un beau pays rien a dire c’est la mediterranee…

    • La Galice s’est peut-être déplacée mais pour moi, la Galice c’est l’océan atlantique et surtout, ça n’est pas vraiment le même esprit que l’Andalousie et encore moins la Catalogne… A Barcelone, penser qu’on est un espagnol n’est pas forcément un compliment… dans la mesure où cela signifie qu’on n’est pas catalan, qu’on est donc déjà “étranger”… Et s’insérer à Barcelone n’est pas toujours simple ; plus dur même pour un espagnol surtout du Sud (je n’évoque pas sciemment la dualité Madrid Barcelone), que quand on est Français ou autre!

  2. J’ai rien contre les français au contraire je trouve que les français ont apportés beaucoup de choses à l’humanité. Je voulais juste faire comprendre qu’on arrete de sous estimé les turcs avec des préjugés mensongères. Arretons de mettre tous les musulmans dans le meme sac les turcs ne sont pas arabes et les arabes ne representent pas l’islam. Dans l’islam turc la religion est entre dieu et la personne nul ne peut se meler de mes convictions religieuses. Mes parents se sont battus longtemps pour faire regner la laicite en Turquie. La laicite protege la religion des extremistes comme disait Ataturk le vrai chemin c’est la science la verite est dans le coeur pas dans les actes religieux. Le rite n’est pas signe de foi c’est debile de voir des jeunes en France prier dans les rues sois disant qu’il ny a plus de place dans les mosquees. En Turquie il est interdit de prier en public en France c’est une honte de voir ses charlatans envahir la voie publique, ou est la laicite française? Ils se font pousser la barbe s’habillent comme des bedouins la plupart ne travaille pas sont des rmistes et ils osent critiquer la France je trouve cela injuste.

    • Comme je l’ai maintenu précédemment, cela ne me semble pas être propre aux français. Tout expatrié, ou personne vivant dans un autre pays serait presque en mesure de constater qu’il y a une forme de rejet, de peur, ou de méfiance à l’égard de ceux qui sont différents. Etant d’origine espagnole, un pays où je vais souvent et que je connais un peu, où j’ai aussi toute ma famille, je suis toujours surprise de voir surtout depuis 20 ans, comment certains espagnols dans des villes – devenues terres d’immigration – perçoivent les étrangers qui ont la peau aussi mates qu’eux! D’ailleurs, on constate qu’il peut y avoir un profond rejet de certains “étrangers” par des espagnols qui les jugent avec défiance et ce rejet ne fait que se renforcer avec des expressions populaires qui le sanctionnent. Tout n’est donc pas lié à la religion ou la couleur de la peau. C’est quelque chose de peut-être plus primitif et dans le cas des peurs, on sait bien que la raison n’agit pas forcément pour aider dans les rapports. Pour rester sur le cas de l’Espagne, les accents et les expressions régionales qui permettent de définir d’où l’on vient renforcent les rejets éventuels. Je m’éloigne un peu du débat pour simplement essayer de dire que les réflexes de peur ne comportent pas toujours du racisme ni même de la xénophobie et qu’il me semble abusif de dire que le peuple français serait particulièrement hostile, méprisant à l’égard de certains étrangers ou pays, comme la Turquie dans le cas de cet échange.

  3. La sécurité, c’est soit un sujet idéologique voire politisé, souvent à l’extrême, soit une question d’affect, de sentiment, de ressenti donc d’impression non tangible, qui ne s’évanouira pas pour autant si on propose des statistiques. Quand une personne veut “rassurer”, il est presque naturel pour une majorité de comparer par la positive avec la destination d’où vient le voyageur… Pour fréquenter divers forums depuis une dizaine d’années, je lis souvent “c’est plus sûr qu’en France”. Je ne pense pas que ce soit dit pour dénigrer la France, mais juste pour rassurer quelqu’un sur un plan pratique quand il y a des questions sur la dangerosité d’une destination…

    Tu le sais aussi bien que moi, beaucoup de touristes posent souvent toujours les mêmes questions et même si on le répète, ça ne suffit jamais et dès lors que les français voyagent à l’étranger, y compris en Europe, en quittant les frontières des pays voisins, la question du danger apparaît… C’est une peur élémentaire, me semble-t-il, qu’un voyageur vadrouilleur comprend d’ailleurs assez mal, parfois… Il m’arrive souvent de dire que la Croatie est “peut-être plus sûre qu’en France”, par facilité. La personne a peur, elle a une image fantasmatique de dangers associés à un pays et en fait, elle demande à être rassurée. Comment faire? Personne ne me l’a reproché, d’autant que c’est une habitude commune pour des pays que les voyageurs connaissent bien. J’avoue surtout ne pas comprendre pourquoi le touriste voudrait voir des dangers spécifiques à la destination en dehors de ceux que j’énumère dans une fiche qui se veut objective le plus possible. Ce peurs sont issues de préjugés, de poncifs, mais elles heurtent aussi ceux qu’elles visent… Après tout, on peut mourir sur la route, car la conduite est “dangereuse” peu respectueuse dans l’ensemble et les routards doivent quand même le savoir. On peut tomber sur un psychopathe, on peut tomber sur des affaires de drogue, des mafias… etc. Dans l’idée, je ne parle là que pour mon propos, ce que je veux dire c’est que le pays est “sécurisant” pour diverses raisons liées à la présence de contrôles de police, assez sévères, la présence de forces de l’ordre qui “rassurent”. Ca a un effet sur le sentiment de sécurité.

    De la même manière qu’on peut s’étonner que le plus grand nombre de personnes sondées qui se déclarent en France en insécurité ne sont pas dans les zones les moins “secures”, mais bien dans des villages où la délinquance reste limitée. Mais justement la peur étant un sentiment, on ne peut pas nier que cela peut déclencher des phénomènes de xénophobie, de rejet de l’altérité… Je discutais avec une connaissance qui me parlait justement des points faibles d’une personne parce qu’elle avait un accent du nord et que son entreprise aurait du mal à fonctionner si elle ne corrigeait pas ça auprès de villageois qui ne font “confiance” qu’aux personnes ayant le même accent. C’est choquant de l’entendre ainsi, mais cela part d’un constat. En l’expliquant sur le dossier destiné aux institutions pour qui elle travaille, elle se rendait compte que ça pourrait être considéré comme du racisme, ou de la discrimination, alors que ce n’est même pas elle qui pensait ce qu’elle soulevait comme point faible. Est-ce à dire que les gens du Sud sont des racistes y compris envers d’autres français à l’accent caractéristérisé?

  4. Je ne juge pas l’ensemble du site, pas la peine de voir dans mes propos ce qui n’y est pas. Je dis juste que l’on voit de plus en plus de guignols qui tiennent des propos outranciers qui ne semblent choquer personne.

    Et pour le reste, il me semble que IDEOZ est TON site, pas le mien. Les auteurs participent déjà beaucoup en te fournissant de la matière gratuite pour essayer que toi tu vives de ta passion et de ton travail…

    • “Je dis juste que l’on voit de plus en plus de guignols qui tiennent des propos outranciers qui ne semblent choquer personne.”
      Je vois que tu t’inclus dans cette foule de guignols.
      Si ce que tu lis sur le web ne te plais pas, retourne à tes lectures traditionnelles, Minute et Ici Paris…

      • La question qui se pose est de savoir quelle est la meilleure manière de répondre à des propos que l’on juge selon ses propres critères de lecture comme “outranciers” : faut-il les ignorer? Faut-il les supprimer, donc les censurer? Au nom de quelle vérité? Ou faut-il accepter le risque de l’échange et de l’éventuel débat qui peut déboucher sur des propos pertinents ou pas…. Esprits Libres qui a été l’expérience initiale de débat m’a conforté dans l’idée que l’échange était le moyen le plus judicieux pour ne pas se poser en censeur, tout en autorisant les avis argumentés. C’est un choix que d’autres ne feraient pas mais que j’assume.

        Sur ce sujet, je pense qu’il est tout à fait pertinent de réfléchir aux préjugés et à comprendre comment ils fonctionnent, comment ils se développent et se propagent pour perdurer. Il est probable qu’un propos ait plus de poids dans la mesure où il n’y a pas de recours à la facilité de l’insulte, du sarcasme ou de l’attaque gratuite… Mais chacun a ses limites… Par exemple, à titre personnel, je ne peux que regretter que les participants à cette discussion n’aient pas accepté de débattre sur la légitimité à géométrie variable du préjugé, qui renvoie quoiqu’on en dise à l’altérité et parfois donc au rejet, à la xénophobie… Pourquoi serait-il légitime qu’un pays étranger dépassant les pays voisins de la France soit forcément “dangereux”? A quoi renvoie le risque?

      • Ce n’est en rien légitime. Il n’y a, de toute façon, pas de danger particulier dans les pays européens et méditerranéens. Juste un peu de prudence à avoir face aux vols et arnaques diverses dans les grands lieux touristiques.

        D’autre part, je ne comprends pas que tu laisses un zigomar m’insulter publiquement ici Sandrine. J’espère que tu prendras d’autres mesures que de lui répondre poliment…

      • Je ne tolère pas d’être insulté monsieur.

        Je ne vois pas en quoi m’élever contre les propos rapides et racistes fait de moi un lecture de Minute mais bon…

        Si vous aviez un peu de courage, vous donneriez votre adresse mail plutôt qu’un pseudo ridicule.

        Et si vous avez un peu d’honneur, vous accepterez ce duel que je vous lance. Je vous laisse le choix du lieu dans Paris ou sa proche banlieue, mais je choisis les armes : le pistolet. Et l’on s’arrête au 3e sang, histoire de vous corriger réellement.

        Alors, avez-vous autant de courage dans la réalité que sur le web et assumerez-vous vos injures stupides?

  5. Ceci dit, idem pour l’article en lui-même. Je ne comprends pas qu’on laisse passer des conneries comme: “on est beaucoup plus en sécurité la nuit dans les rues d’Istanbul que dans n’importe quelle ville française; agressions, vols et viols sont rares;”

    Parce que bien sûr, en France, aggressions, vols et viols sont courants. Cela arrive même à tout le monde tout le temps, on vit en état de siège. Même à Montluçon, la peur hante les rues!

    Ras le bol de lire des ramassis d’imbécilité. Ce site à l’origine se voulait sur les voyages, je me rends compte que c’est de moins en moins voyage et de plus en plus: dénigrement, nationalisme et joyeusetés de ce genre.

    La gerbe.

    • Bonjour Alfred,
      Tu reproches à quelqu’un de faire dans la généralité et tu juges IDEOZ sur un message d’un visiteur qui n’est même pas membre. Alors pour info, c’est bien le premier message qui sort du cadre du voyage ou du culinaire depuis des mois, voire plus… Le seul commentaire qui a donné lieu à une remarque sur la Roumanie a été extrêmement enrichissant. Je pense que tu pourrais prendre au moins la précaution de ne pas juger IDEOZ, même si tu es libre d’avoir ton point de vue sur l’évolution du site. Je le trouve particulièrement injuste et surtout erroné. Comme tu as la légende de tous les commentaires sur ton tableau de bord, tu pourrais au moins le vérifier avant de sanctionner!
      Par ailleurs, j’ai déjà appelé et depuis longtemps tous les auteurs à m’aider dans la tâche pourtant pas si contraignante de la vérification des commentaires de manière à ce que mon seul point de vue ne soit pas en jeu, surtout dans le cas de propos polémiques. Personne n’a jamais voulu, n’a jamais essayé … Donc ce type de condamnation me semble quand même douteuse. Pour qu’un site ayant des milliers de contenus tourne au mieux, soit actif et propose de bons contenus, ce qui est le cas malgré tout ce que tu sembles affirmer avec tes humeurs sarctastiques, il faut aussi que les participants se responsabilisent et signalent ce qui leur pose problème. Dès lors c’est réglé dans les plus brefs délais… Ca peut être soumis à plusieurs lectures pour prendre une décision qui pourrait être “collégiale” et ne laisse pas juste entrer en jeu ses propres humeurs et opinions!!!

      Les forums connaissent ce type de propos presque tous les jours, y compris ceux que tu fréquentes, si tu prends la peine de lire les sujets… Cela prend du temps, mais merci d’éviter de laisser entendre qu’IDEOZ serait un site déviant, avec des propos intolérables et serait une exception. Je fais de mon mieux en consacrant 18h de mes journées et en oubliant que j’ai une vie de manière à ce que ce site tourne malgré les difficultés et les limites du fonctionnement où un site repose pour tous ses aspects sur une seule personne… Je ne demande pas mieux que d’avoir de l’aide, même ponctuelle, même très faible…

      Je l’attends… Je l’attendrai probablement toujours!!!

    • Ces propos pour d’autres pays se retrouvent fréquemment sur des forums que tu fréquentes régulièrement. Chacun est libre de considérer ou pas ces propos et d’exercer son esprit critique. Ce n’est pas pour rien qu’il est indiqué que les propos ne sont que l’avis de leur auteur et n’engagent pas l’avis de l’éditeur. Tu estimes, en donnant des preuves, que ce sont des poncifs, merci à toi… Cela s’appelle un débat… Maintenant, si ce n’était pas la France qui était pointée du doigt, il est probable que tu n’aurais même pas commenté. Les pays “tenus” par des armées, sans qu’ils soient des dictatures, sont souvent perçus comme plus sécurisants, plus sûrs, moins “déviants” même parfois!!! Dans les échanges, notamment sur le net, il est facile de tomber dans la facilité, même en voulant “bien faire” et servir l’image d’un pays. Tout le monde n’est pas historien, tout le monde n’a pas ta capacité critique ni ta culture et je ne pense pas que cela mérite de “gerber” sur ces gens là, ni même d’avoir la gerbe …

      Pour faire évoluer un débat, rien ne vaut un argument qui n’est pas contestable, avec des preuves qui l’appuient… Peut-être n’es-tu pas d’accord sur ce point encore une fois, mais IDEOZ est un lieu d’échanges avant tout et pas qu’un lieu de vérités absolues …

  6. Les restes de la civilisation europeenne se trouve en Turquie mis a part la Grèce.. Vous allez me dire que c’etait pas les turcs mais le peuple actuel c’est le meme peuple depuis des millenaires. Quand les turco mongol sont arrives en anatolie il y avait deja plusieurs peuples qui vivait et ils ont pas disparu ce sont les memes que dans le temps. Les francais sont egocentriques se croient le meilleur du monde ils sont trop chauvins et ignorent les autres peuples. En Turquie vous trouverez des turcs de toute les couleurs mais en Europe le teint basane les cheveux noirs ca tape a l’oeil c’est mal vu les musulmans sont consideres comme des terroristes apres ils osent critiquer la turquie. La Turquie c’est le berceau du christianisme et en meme temps de l’islam vous trouverez des eglises et le saint nicolas est ne a antalya.

    • Vous vous rendez compte du racisme puant de votre intervention? Heureusement que “la majorité des Français” sont moins cons que vous monsieur!

  7. C’est dommage que la majorite des Français ne partage pas votre avis. Pour le Français de base la Turquie se situe en Afrique… Le fait qu’une partie des Turcs sont typés noirauds les Francais font l’amalgame avec les Arabes. Il y a beaucoup d’europeens du sud qui sont types noirauds mais le fait qu’ils sont chretiens cache ce cote… Les grecs sont bien plus types que beaucoup de turcs… les turcs d’aujourdhui sont un melange de grec d’armenien de perse et de caucasiens… Perso mes ancetres etaient orthodoxes et d’origine romain d’orient on les appellait les “rum” grec pontique de la mer noire… Je parle a cote du turc ce dialecte grec qui date de tres longtemps il y a meme un chercheur americain qui a fait une recherche sur le grec pontique et a confirme que sokrate le parlait aussi… Le vrai turc type mongol asiatique est rare en Turquie…

    dsl pour les fautes d’orthographes.

    • Merci pour ton message et bienvenue sur IDEOZ.

      Je ne suis pas persuadée que “le français de base” voit la Turquie en Afrique… Je penserais plutôt qu’il la voit en Asie, ce qui ne retire rien aux préjugés qu’il peut y avoir sur les facies, même s’ils sont souvent présents à l’intérieur de chaque pays, et pas seulement pour l’apparence, mais aussi pour les accents par exemple. Ca ne me semble pas être une particularité des Français à l’égard des turcs, ça n’est pas non plus forcément rattaché à la religion (dominante) associée au pays… De toute façon, les préjugés tiennent surtout à une méconnaissance ou une ignorance…

      Sinon, en relisant la conversation précédente : Bošnjak => Bosniaque, mais il est aussi vrai que dans la langue bosnienne (terme politiquement correct incluant serbes et musulmans de Bosnie) ou serbo croate, cela se prononce de telle sorte que l’oreille française entend “z”. L’acception avec un “z” est-elle une erreur, une faute ou est-elle admissible comme elle l’est pour des noms de pays, de villes?

  8. Je pense que la remarque peut être entendue par rapport au sentiment de sécurité ou de dangerosité et non par rapport aux statistiques. En effet, il y a beaucoup de pays à commencer par l’Europe (je pense aux pays “de l’Est) perçus encore par les touristes comme dangereux ou risqués ou encore comme peu sûrs. Or, ce “sentiment” reste un fantasme, une angoisse par rapport à des préjugés et une forte dose de méconnaissance. Pour y aller souvent, je ne te dis pas combien de fois, j’ai dû lutter contre les préjugés et le sentiment d’insécurité chez des touristes prévoyant un séjour et demandant s’ils couraient un danger… etc. A priori, c’est une réponse très commune des forumeurs, mais l’idée est de se demander si en France, au quotidien, quand on sort de chez soi, on se pose la question? Le sentiment de sécurité est souvent bien plus fort dans des pays où l’on craint d’aller que dans un pays comme la France. Ensuite, est-ce que cela s’applique dans les statistiques. D’après mon expérience et mon ressenti, la Turquie est un pays très sûr.

  9. 3 choses:
    – On écrit boSniaque et moSaïque. Pas de z!
    – Faut arrêter les âneries sur les villes françaises soit-disant plus dangereuses! Les faits divers sont médiatisés certes, mais les villes françaises sont très sûres globalement, et beaucoup plus qu’il y a 30 ans contrairement aux idées reçues.
    – La Turquie est un pays islamique, car l’Islam y est majoritaire. Islamique veut dire: de religion musulmane. Ce n’est par contre pas un pays islamiste, cet adjectif désignant un système politique basé sur l’Islam. De même que la France est laïque et pourtant majoritairement chrétienne, la Turquie est laïque et islamique. Ce ne sont pas des antonymes.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!