Nanluoguxiang – Vacances en Chine en famille

Mes parents sont arrivés à Beijing le lundi 28 septembre à 10 heures. C’était même la première fois que mon père prenait l’avion. Ils sont arrivés un peu fatigués mais très contents. On ne s’était pas vu depuis un an. Nos retrouvailles se font dans la rue touristique de Nanluoguxiang…


La nouvelle ligne de métro qui va de l’aéroport à San Yuan Qiao et Dong Zhi Men est bien pratique, le trajet coûte 25 yuans (2€50). Nous logeons à l’hôtel Ibis qui est situé à San Yuan Qiao, à 200 mètres de la sortie du métro, dans un quartier tout récemment sorti de terre. Vous allez me dire que ce n’est pas très rustique, mais je préfère y aller en douceur. Après plus de 10 heures d’avion et le décalage horaire, mes parents ont bien droit à un peu de confort.

On pose les bagages et on prend le taxi pour Nanluoguxiang, une vieille rue de Beijing très animée et bordée de magasins, bars et restaurants. Il fait un temps magnifique, rien à voir avec le ciel gris de la veille. J’aime beaucoup Nanluoguxiang, cette petite rue est très agréable. C’est un endroit pour déambuler, prendre son temps et respirer un peu. On mange dans un très bon restaurant du Hunan, sauf que les plats sont un peu épicés et le visage de mon père vire au rouge. Note pour plus tard : éviter les piments pour épargner l’estomac des parents !!

Mes parents sont enchantés, ils sont comme sur un nuage. Ils sont tout simplement fascinés par les décors qui les entourent. Ils suivent régulièrement mes aventures en Chine et se sont intéressés à ce pays avant d’y voyager, et malgré cela, leur première impression ne correspond pas du tout à ce qu’ils attendaient.

 

beijing promenade bordée d'arbresNanluoguxiang – Beijing

La rue est bordée d’arbres qui rendent la promenade plus agréable encore. Par contre, ce n’est pas une rue piétonne et on y croise donc des voitures peinant à avancer au milieu des passants.

beijing palais

Nanluoguxiang – Beijing

De part et d’autre de la rue se trouve un Hutong, vous savez ces vieux quartiers pékinois. Il ne faut pas hésiter à s’y aventurer. Malgré la couleur grise un peu terne des maisons, j’aime bien me promener dans les Hutongs quand je viens à Beijing. La vie y semble plus tranquille et l’on y croise souvent des gens souriants, agréablement surpris de vous voir errer dans leur quartier. Mon père n’est pas très serein dans ce dédale, pourtant les Hutongs ne sont pas dangereux surtout ici.

Vous aurez noté les drapeaux chinois présents sur toutes les photos. Nous sommes à quelques jours de la fête nationale.

Woods

 433 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *