Visiter Novi Sad, perle de la Voïvodine sur le Danube en Serbie

Novi sad place Slobode

Novi Sad que vous reconnaîtrez sous l’appellation Нови Сад en cyrillique – est considérée par les Serbes comme l’une des plus belles villes du pays et c’est probablement avec la capitale la plus touristique. De par sa position géostratégique, aux abords de la Hongrie, elle fut une ville à l’histoire riche et fortement marquée par le Danube, qui la traverse.


Que voir à Novi Sad en un jour ou plus?

Novi sad place Slobode

Novi Sad possède un coeur historique piétonnier très dynamique et plaisant, d’autant qu’il y a beaucoup de marchands pour les amateurs de shopping et des cafés…

Un centre historique animé et enthousiasmant

Le centre de Novi Sad s’articule autour de la place principale Slobode, qui affiche ses accents austro hongrois à travers l’architecture de ses édifices et en particulier celle de l’imposant hôtel de ville. La rue Zmaj Jovina est l’artère principale aux magasins et restaurants connus. La rue Dunavska est probablement celle qui a le plus de charme. Elle aboutit à l’espace vert le plus prisé des habitants de Novi Sad. Pasiceva est une de plus vieilles rues de la ville.

Novi Sad place principale Svetozar Miletic
Bâtiments autour de la place Svetozar Miletic à Novi Sad
Novi sad bâtiments d'inspiration Art Nouveau

L’essentiel des maisons du centre de Novi Sad arborent une architecture du XIXème siècle. Chose assez rare en Serbie, Novi Sad est une ville verte et une ville fleurie dont les parterres, les places sont joliment décorés et arborés, presque toute l’année.

façade à Novi sad en Voïvodine
belle façade verte d'un bâtiment Art Nouveau à Budapest
Centre ville de Novi Sad
appelée "la Cathédrale", l'Église catholique de novi sad dédiée à la sainte mère de Jésus
appelée “la Cathédrale”, l’Église catholique de novi sad dédiée à la sainte mère de Jésus
Rue de Novi Sad

La forteresse Petrovaradin, une des gardiennes du Danube

Le Danube marque la ville de Novi Sad son empreinte. La forteresse médiévale Petrovaradin le surplombe et fait partie des nombreuses forteresses serbes jalonnant le trajet du plus long fleuve d’Europe à l’instar de Golubac… La forteresse Petrovaradin a été construite entre 1247 et 1252, a subi de nombreuses modifications liées aux influences notamment turques.

En 1526, les Turcs occupent la ville, développent des quartiers turcs et apportent des changements d’apparence notables pendant le règne de Soliman le Magnifique.

Depuis, elle a été reconstruite grâce à Ludwig Badenski en 1691, selon le système Vauban. De fait, elle ne va pas sans rappeler les forteresses d’Europe occidentale. Etendue sur 112 hectares, Petrovaradin dispose d’un réseau de 16 km de tunnels et de 13 ponts. Ce dispositif lui vaut le nom de “Gibraltar du Danube”.

Petrovaradin forteresse de Novi Sad sur le Danube
Novi Sad Tvrdjava danju Forteresse de Petrovaradin
Novi Sad Petrovaradin
Horloge de la forteresse de Petrovaradin à Novi Sad

Le point de vue est magnifique sur la ville de Novi Sad. Depuis la forteresse, vous apprécierez le Bastion et le pont Ludwig Badenski, vous atteindrez l’édifice par une série d’escaliers. A voir aussi, les bastions Marie Thérèse, St Innocent, Joseph Ier, Leopold…

Visite de Petrovaradin et vue sur le Danube en Serbie
Point de vue sur le Danube depuis la forteresse de Petrovaradin
Vue depuis Petrovaradin forteresse du danube en Serbie
Petrovaradin gardienne du Danube en Voïvodine

Petite histoire de Novid Sad : ville multiculturelle

Ce que nous dit VoiceofSerbia, “La Belle Serbie” à propos de Novid Sad :

Il y a peu de villes en Europe pour lesquelles on peut dire qu’elles sont multinationales, multiculturelles, et, multiconfessionnelles, telle qu’est Novi Sad. Les auteurs de récits de voyage disaient il y a trois siècles que ‘’cette ville libre est un exemple exceptionnel de ce que peuvent faire la tolérance et le commerce’’.


Depuis 1748, la ville était gouvernée par un Magistrat élu librement, et, à cette époque, Novi Sad avait quelque quatre milles habitants. Selon l’accord entre les habitants serbes et non-serbes, aux plus hautes fonctions de la ville se succédaient un orthodoxe et un catholique. Au début du 19ième siècle, le réformateur serbe, Vuk Stefanovic Karadzic, a dit que Novi Sad était le plus grand ‘’centre’’ serbe dans le monde.

Au cours de la grande révolution européenne ( 1848-1849), la ville fut bombardée et détruite. C’est pendant des années qu’elle fut renouvelée et construite dans le style du baroque si bien que dans la seconde moitié du 19ième siècle, elle fut appelée de par son apparence – Athènes serbe. Après la Première guerre et la désintégration de la monarchie austro-hongroise en 1918, Novi Sad ainsi que toute la Voïvodine entrèrent dans la composition de la Serbie.

Le développement culturel et économique a fait de Novi Sad une des villes les plus développées au Sud-est de l’Europe, qui est en même temps la capitale de la Province autonome de Voïvodine. Elle s’étend sur l’ancienne route danubienne, sur l’accès le plus favorable au Danube et sur le territoire passant de Backa à Srem, où le Danube a une largeur de 350 m. En comptant avec les banlieues, à Novi Sad vit un cinquième de la population de Voïvodine, et, avec près de 500 000 habitants, elle est la deuxième ville en Serbie, selon sa grandeur.

Novi Sad abrite des institutions, sur lesquelles repose la culture serbe : la Matica serbe, le Théâtre national serbe, le Théâtre de Sterija…Parallèlement à l’élargissement de la ville, a été cultivée aussi la vie spirituelle, si bien que les premières églises orthodoxes, furent : l’Eglise de Saint Nicolas, la Cathédrale de Saint Georges, l’Eglise de l’Ascension, mais aussi catholique-romaine, gréco-catholique, réformatrice, protestante, arménienne, et, plus tard, la synagogue juive.

Hormis les édifices ecclésiastiques, on construisait aussi des écoles, tant et si bien qu’au 19ième siècle, les habitants de Novi Sad, avaient le premier lycée serbe et hongrois. A cette époque, de Budapest fut déplacée la Matica serbe – la plus ancienne institution culturelle, serbe, fondée en 1826 en Hongrie. Sous ses auspices ont été créés la Bibliothèque de la Matica, le Musée de Voïvodine, et, le Musée de Novi Sad. C’est la période du romantisme national, et, de l’éveil de la vie politique de Voïvodine, qui est lié au nom de Svetozar Miletic. Parmi les éminentes personnalités, au début du siècle dernier, y vivait pendant un certain temps Albert Einstein avec son épouse, – Mileva Maric, originaire de Novi Sad.

Le Danube et la Forteresse de Petrovaradin, datant du 17ième siècle, sont les plus importants symboles touristiques de Novi Sad. D’année en année, un nombre toujours plus grand de bateaux de croisière avec à bord des touristes du monde entier accostent afin que les invités puissent passer d’agréables moments dans une belle ambiance et avec l’amabilité des hôtes. La forteresse, appelée Gibraltar danubien, est aujourd’hui un monument culturel et historique, qui abrite le Musée de la ville, l’Académie des Beaux Arts, l’observatoire et les Archives. Depuis des années, elle est le hôte du festival musical EXIT, proclamé meilleur festival en Europe.

Les visiteurs sont fascinés par l’ancien noyau de la ville, avec une architecture, qui représente un mélange de plusieurs styles différents. La plus ancienne maison ‘’Chez le Lion Blanc’’est construite en 1740 alors que les rues sont embellies par un grand nombre d’édifices, datant de la fin du 19ième siècle ainsi que par de nombreux ouvrages sacraux, qui appartiennent à différentes confessions.

Non loin de Novi Sad, se trouve la montagne et le parc national, Fruska gora, dans laquelle on découvre 17 monastères médiévaux – fondations des souverains serbes. C’est un lieu d’excursion, préféré. Y viennent volontiers des chasseurs, des pêcheurs et des amateurs de la nature, qui ont l’occasion de voir diverses sortes végétales et animales, très rares, ce pourquoi Fruska gora a été proclamé parc national.

Pour aller plus loin sur Novi Sad :

Les événements à ne pas manquer à Novi Sad: Festival EXIT Summer noise du 12 au 15 Juillet, le festival de musique de Novi Sad du 1er Juillet au 1er Septembre

„Ozračimo se duhovnom energijom“ : le jour du transfert des reliques de St Sava le 10 Mai

Le village serbe de Slava organise une grande fête serbe le 22 Mai.

Le Festival “Biserna Grana”, le 17 et le 19 Mai.

Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!
  •  
  •  
  •  
  • 27
  •  
  •  
  •  
    27
    Partages

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur la Serbie ou les brochures officielles de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

2 réflexions sur “Visiter Novi Sad, perle de la Voïvodine sur le Danube en Serbie”

  1. je suis impatient de recevoir votre offre . J’aimerais savoir si je dois payer via le numéro de compte bancaire avant de faire l’application du visa . Car une invitation de l’hotel devrait etre demandé par le service consulaire pour l’obtention

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *