IDEOZ Voyages > CROATIE > Aller en Croatie - Formalités > Passage de Frontière Croatie Montenegro : quel temps d’attente aux douanes ?

Passage de Frontière Croatie Montenegro : quel temps d’attente aux douanes ?

Carina karosovici douanes entre croatie et montenegro

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Le passage des frontières entre la Croatie et le Montenegro est souvent source de questionnements chez les touristes qui séjournent en Croatie et envisagent d’aller au Montenegro le temps d’une journée ou d’une courte escapade en particulier depuis Dubrovnik et depuis Cavtat et l’arrière pays du Konavle. Y a-t-il de l’attente aux frontières Croatie Montenegro surtout en haute saison? Les fouilles aux douanes croates et montenegrines sont-elles fréquentes? Voici quelques éléments de réponse.


Comment aller au Montenegro depuis Dubrovnik par la route?

douane croatie frontières

Il n’est pas difficile d’aller au Montenegro depuis Dubrovnik, d’autant que les formalités d’entrée au Montenegro sont réduites. Pour entrer sur le territoire montenegrin si vous êtes ressortissant de l’Union européenne ou Suisse, vous devrez disposer d’un passeport valide ou d’une carte d’identité en cours de validité ou d’une carte d’identité française prolongée théoriquement pendant 5 ans (prévoyez par précaution d’imprimer le formulaire explicatif du Ministère de l’Intérieur par rapport à la prolongation).

Les conducteurs doivent pouvoir présenter leur permis de conduire national ou international et la carte grise/verte de leur véhicule, prévoyant une couverture assurance du véhicule au Montenegro (code MNE non barré). Faute de carte verte, vous pourrez acheter une assurance de transit à la douane si le Montenegro ne figure pas sur la carte, tandis que les voitures de location doivent justifier d’une assurance de transit avec sortie de frontière autorisée par le loueur.

Comptez entre 1h30 et 2h pour rejoindre Kotor depuis Dubrovnik, mais en haute saison, sachez que la circulation peut s’avérer importante et les passages de frontière Croatie Montenegro peuvent être longs et fastidieux malgré une baisse des contrôles.

Qu’en est-il des frontières du Montenegro après la pandémie de coronavirus?

Suite à l’épidémie de covid19 qui avait entraîné une mise en confinement de la population, une interdiction de sortie du territoire la fermeture des frontières, le Montenegro a réouvert toutes ses frontières avec la Croatie, Bosnie Herzégovine, Albanie, Serbie, à partir du 1er Juin à minuit pour les habitants des pays frontaliers mais aussi pour les étrangers ressortissants de l’Union européenne et de Suisse.

Tout savoir sur l’évolution de l’épidémie de covid19 au Montenegro et les conditions de déconfinement


Passage des frontières Croatie Montenegro et temps d’attente aux frontières

La frontière Croatie Montenegro entre Karasovici et Sutorina (Суторина) couvre une distance de 25 km et se situe sur la route principale reliant la ville de Cavtat en Croatie et celle d’Herceg Novi au Montenegro, en passant par la vallée de la Sutorina (*) à proximité de la péninsule de Prevlaka qui donne accès aux bouches de Kotor.

En pratique, contrairement à la frontière Croatie – Bosnie Herzégovine entre Klek et Neum, il existe des files réservées aux bus (nombreux en été) et aux camions et des files plus nombreuses consacrées aux voitures et destinées à améliorer le transit, dans la mesure où les véhicules de tourisme sont en général moins contrôlés. La frontière croate a d’ailleurs aménagé une voie spécifique pour les ressortissants de l’UE qui font rarement l’objet de contrôles à moins que ce soit par formalité. Rien exclut que vous soyez contrôlés ; c’est selon le bon vouloir du douanier!

Ce n’est pas parce qu’un ou plusieurs voyageurs ci et là sur des forums vous affirment ne pas avoir été contrôlés, être passés sans problème (ce qui fut aussi souvent mon cas, mais pas toujours!) et prétendent que les contrôles sont inexistants, qu’il en est toujours ainsi et que vous pouvez pénétrer au Montenegro sans respecter les formalités … Vous pourriez parfaitement subir un contrôle policier (les policiers sont nombreux sur les routes en toutes saisons et font du zèle avec les touristes) et payer une forte amende en cas d’infraction!

Hors saison, il est rare que le franchissement de la frontière Croatie Montenegro à Karasovici (Hr) et Sutorina (Mne) excède 10 min à un quart d’heure, bien que des ralentissements imprévisibles puissent se produire. La plupart du temps, les douaniers croates laissent passer les voitures sans contrôle et les montenegrins se limitent à vérifier les papiers d’identité et du véhicule.

Entre juillet et août, l’attente à la douane de Karasovici (près de Gruda) – Sutorina est réelle, mais variable et impossible à prévoir. En général, il est préférable de franchir les frontières le plus tôt possible dans la matinée pour éviter les ralentissements et de même favoriser les retours plus tardifs, puisque l’essentiel des bouchons se concentrent entre 10 et 14h et entre 16h et 20h.

karosovici frontiere entre croatie et montenegro

Les bouches de Kotor et la visite de Kotor nécessitant au minimum une visite de 6 à 8h, les touristes qui prévoient une excursion d’une journée jusqu’au Montenegro ont intérêt à quitter Dubrovnik vers 6h – 7h pour profiter d’une meilleure fluidité du trafic sur la route entre Dubrovnik et Herceg Novi et aux douanes afin d’éviter aussi les transfrontaliers qui sont les plus contrôlés.

Dès 9h – 10h, les bouchons peuvent être plus nombreux et importants jusqu’à 1h voire 2h d’attente. S’il y a moins de 90 km, avec un rythme sur la route d’environ 50 km/h, le trajet de Dubrovnik jusqu’à Kotor dure au mieux 1h30 hors saison et 2h à 2h30 en saison, hors passage des frontières.

Voici plutôt à quoi ressemble la queue à la frontière entre Croatie et Montenegro en été:

Embouteillage entre frontière de Croatie et du Montenegro

Les complications s’expliquent aussi par la mise en place d’un feu à la zone tampon entre les deux frontières. Il n’est pas possible de passer tant que le feu est rouge. C’est censé améliorer les contrôles. Cette zone peut aussi être embouteillée lors d’un changement de douaniers vu que le feu reste au rouge tant que les douaniers ne sont pas opérationnels.

zone entre la frontière du Montenegro et de la Croatie

C’est évident, mais on ne passe pas au feu rouge ; donc ne soyez pas étourdi sous peine de recevoir une amende lors du contrôle, vu que les vidéos vérifient!

feu au vert pour aller vers la frontière de croatie depuis la frontière du montenegro
queue en aout a la frontière croatie montenegro

Y a-t-il des contrôles aux frontières Croatie et Montenegro?


karosovici frontiere croatie montenegro

Malgré des files dédiées aux ressortissants de l’UE, celles-ci ne sont pas toujours respectées quand il y a trop de monde et du coup, les véhicules ont tendance à se mélanger par inattention. Le problème n’est pas tant lié aux vérifications et enregistrements des entrées sur le territoire des touristes européens peu ou pas contrôlés mais au renforcement du contrôle des locaux et régionaux (surtout albanais), qui profitent aussi de la haute saison pour accroître leurs « trafics » de marchandises illicites (drogue, armes, contrefaçons…), en profitant des bouchons pour espérer des contrôles moindres.

passage des frontières au Montenegro crna gora carina

Dans les Balkans, le faciès a indéniablement son importance aux yeux des douaniers et la plupart des albanais, bosniens et montenegrins ne coupent pas aux contrôles, de même que certains types de véhicules. Les voitures les plus contrôlées sont paradoxalement les grosses berlines de marques allemandes utilisées pour tromper la vigilance et les voitures dont les passagers sont soit très jeunes (à cause du trafic du cannabis avec l’Albanie de plus en plus développé) ; soit majoritairement masculins entre 20 et 40 ans. Les douaniers sont moins regardants à l’égard des familles, des séniors, des camping caristes, qui sont rarement suspectés.

localisation frontière Croatie Montenegro

Pour rappel, la Croatie n’est pas encore dans l’espace Schengen et le Montenegro n’est pas dans l’Union européenne, bien qu’il y ait des accords favorisant la venue des touristes. Les accords bilatéraux entre la Croatie, nouvelle sentinelle balkanique de l’Union européenne, et le Montenegro supposent donc des contrôles renforcés, puisqu’il y a des déclarations et limitations de marchandises et que les pays s’engagent à lutter contre l’immigration illégale. Depuis quelques années, cette frontière attire de plus en plus d’immigrants et fait l’objet d’un renforcement des missions. Les douaniers effectuent ces contrôles avec plus ou moins de zèle et cela ralentit donc l’avancée de l’ensemble des véhicules. Bien sûr, ces contrôles concernent aujourd’hui assez rarement les touristes à moins que les douaniers aient une suspicion quelconque, mais l’existence de frontières réelles avec contrôles entre la Croatie et le Montenegro impacte tout le monde.

Comment éviter la frontière Croatie Montenegro sur la route maritime?

Poste frontière Jablan do entre Montenegro et Bosnie Herzégovine

Pour éviter la queue à la frontière Croatie Montenegro, envisagez comme option de passer par la Bosnie Herzégovine en République serbe de Bosnie dans la région de Trebinje, à l’aller ou au retour. Cela peut d’ailleurs vous permettre d’explorer une autre route, de montagne, belle, et sauvage, mais qui ne présente aucun danger spécifique. Les postes frontières de la route E65 (destination Meljine) à Jablan Do ou de la route 6 avec un poste à Vilusi sont très peu connus donc uniquement fréquentés par les locaux. Certes, l’enregistrement de votre entrée sur le territoire est effectuée en quelques minutes, mais il n’y a plus de fouilles des touristes venant de l’UE, donc cela reste une formalité.

picto attention

En transitant par la  République Srpska en Bosnie Herzégovine pour aller au Montenegro depuis la Croatie vous franchirez deux postes frontières (une douane entre Montenegro et Bosnie et une entre Bosnie et Croatie vers Trebinje) mais paradoxalement, comme ils sont quasi désertiques et que les routes le sont tout autant, vous gagnerez du temps et circulerez très tranquillement dans des contrées.

La frontière routière traversant Vraćenovići – Deleuša avec la Bosnie-Herzégovine sur la route Nikšić – Bileća, qui a été fermée le 27 février 2020 en raison de la construction d’infrastructures frontalières, reste temporairement fermée.

Route E65 Direction Grahovo – Poste frontière Vilusi : route de montagne avec tournants, peu fréquentée : environ 1h30 de Trebinje

dubrovnik vilusi kotor

Route E65- M2 : direction Meljine – Jablan do – Trebinje : environ 1h30

kotor jablan do trebinje

Aperçu des paysages et de la route entre Kotor et Trebinje:

Pour en savoir plus sur le Montenegro, consultez notre guide Voyage Montenegro qui vous permettra de mieux préparer votre séjour en Crna Gora.

(*) Comme souvent en Ex Yougoslavie, les frontières n’ont rien d’évident. Entre 1991 et 1992, la zone frontière entre Croatie Montenegro était militarisée, même si un accord entre le président croate Franco Tudjman et son homologue Yougoslavie Dobrica Ćosić en 1992 avait débouché sur un accord de frontière sous la surveillance d’une mission de la Forpronu qui déboucha sur une résolution 779 au conseil des nations Unies pour en assurer la sécurité. Depuis 2002, un accord a reconnu définitivement que la  péninsule de Prevlaka permettant l’accès aux bouches de Kotor appartenait à la Croatie. Ainsi, la frontière ne fait plus l’objet de conflit ni de contestation.

8 commentaires sur “Passage de Frontière Croatie Montenegro : quel temps d’attente aux douanes ?”

  1. Avis aux amateurs qui ne veulent pas galérer à la douane principale Croatie/Monténégro, dans l’un ou l’autre sens:
    Dans le sens Croatie/Monténégro sur la route nationale N°8, vous traversez KOMAJI, puis GRUDA.
    Environ 3 km après GRUDA, vous prendrez la route N°516 sur la droite vers PLOCICE et DURINICI. Cette petite route fort jolie vous mènera jusqu’à la pointe extrême sud de la Croatie où vous trouverez un petit poste frontière généralement moins fréquenté. De plus, vous arriverez au Monténégro en profitant d’une vue imprenable sur la baie de HERCEG NOVI et, vers le Sud, le petit port de ROSE sur la presqu’île de LUSTICA.
    Dans le sens Monténégro/Croatie, à la sortie de IGALO sur la route E65 une petite route (Dr Zvetozara Zivojinovica) vous mènera vers NJIVICE et le poste frontière. Continuer alors vers DUBROVNIK.
    Un petit œil sur GOOGLE MAP vous donnera une idée du parcours.

  2. Galères, embouteillage et contravention à la frontière entre Croatie -Montenegro

    Bonjour

    Je suis allée au Monténégro (juillet /août 2017) en passant par dubrovnik et en louant une voiture à dubrovnik. Je confirme à notre arrivée 3 heures d’attente après avoir atterrie vers 18h…

    Un habitué de la douane nous a dit en fait que c’était « l’heure de pointe » et en plus les vacances… Donc on prend notre mal en patience…. Pour vous donner une idée, il y avait bien 3/4 km de file et 2 cabines de douaniers…. Et qui va piano…. On a tenté une journée à dubrovnik durant notre séjour au Monténégro, et on s’est dit qu’il valait mieux partir pas trop tard… Et Beh idem… Environ 1h30 de file… Alors pas de toilettes ou pas d’eau dans le bâtiment proche de la douane, donc, prévoyez….

    Pour notre retour en France, nous avons du partir de notre hôtel à 7h du matin, pour un vol à 13h15, et on a bien fait, car on a perdu 2 heures aux douanes (Monténégro et Croatie).. Il nous est arrivée une mésaventure en passant : nous avons du payer une contravention car la carte verte de notre voiture de location n’était pas en regle… On ne l’avait pas vérifié avant, en fait i’ y avant du blanco sur les dates oui oui !!! On s’est donc acquitté du pv à la douane (qui a une validité de 15j au cas où on se fait arrêter, et pour éviter de retourner à dubrovnik, douane etc….).

    Le loueur nous a déduit des frais dus lors de la restitution. Donc, surtout, lisez bien tous les docs du véhicule lorsque vous louez. On s’est fait aussi arrêter par la police, il y en a partout sur la route, donc bien respecter la vitesse,et ayez tous vos papiers du véhicule et vos cni ou passeport avec vous…. Sinon, super séjour dans un super pays !

    Voilà pour illustrer…. J’avais pris la photo des papiers au cas où ils n’auraient pas voulu me rembourser la contravention :

     

  3. Bonjour,

    Je lis votre blog avec attention et certaines autres pages également et j’ai une question concernant mon bebe.
    Pour tout vous dire nous partons le 1er mai de bordeaux pour Dubrovnik, et faisons un transfert pour Herceg Novi. Nous allons donc passer cette fameuse frontière entre la Croatie et le Monténégro. J’ai lu quelque part que nous ne pouvions pas emmener de lait… alors comment vais je faire? Suis je obligée de prendre du lait en poudre ? Ou savez vous si le lait infantile ne rentre pas dans ces restrictions ?

    Merci d’avance pour votre retour, si vous pouvez m’aider…

    Cordialement,

    Audrey

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Audrey,
      je précise que ce que je vous exprime est à prendre sous réserve car je ne suis pas spécialiste des douanes en Croatie ni au Montenegro.
      Pour ce que j’en sais, la réglementation qui interdisait totalement le transport de produits d’origine animale, de viandes, charcuteries, lait, fromages, etc a été assouplie. Le transport pour raison personnelle est très encadré et il y a une limite en poids et en somme globale de produits avec la nécessité de pouvoir prouver d’où proviennent les produits, donc il faut conserver les tickets de caisse! L’objectif au Montenegro comme en Croatie était d’obliger les voyageurs à consommer dans le pays et de ne pas emporter avec eux des produits de pays tiers, ce qui ne rapporterait pas à l’économie locale.

      Les contrôles existent et les sanctions sont des amendes (entre 70 et 100€ en général) et frais de destruction des produits, vu que les douanes mettent un alibi sanitaire pour interdire l’importation et circulation de produits frais. En réalité le but est de dissuader les autochtones et les touristes d’acheter ailleurs et cela fonctionne car les contrôles peuvent être zélés. Mais en général, les touristes ne sont quasiment pas contrôlés, si ce n’est un coup d’oeil sur les papiers et encore pas toujours, ce qui ne signifie pas qu’on ne risque pas les mêmes sanctions que les habitants.

      Bonne nouvelle : le lait en poudre pour les nourrissons et les produits pour nourrir les nourrissons et liés à des problèmes médicaux sont admis sans limite de poids ou de coût. Les produits doivent provenir de pays autorisés, à savoir ici les pays de l’Union européenne. Pas de pays tiers non reconnus mais il est rare qu’on ait avec soi des produits frais venant de l’autre bout du monde. En réalité c’est ce qui intéresse les douaniers, qui vérifient que les produits viennent de pays autorisés.

  4. Retour de ping : 10 bonnes raisons de visiter et découvrir Dubrovnik (ou de la fuir) ! - IDEOZ Voyages

  5. Retour de ping : Rouler dans les Balkans : état des routes, sécurité et précautions

  6. Bonjour, est ce que le poste frontière Granični prijelaz Konfin est une alternative qui vaut le coup ? (il n’est peut être pas ouvert tout le temps ..)

  7. Bonjour
    j’ai parcouru l’article sur le passage de la frontière entre la croatie et le Monténégro que j’ai franchi (avec un temps d’attente très long) samedi dernier. l’article est complet et de bonne qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *