Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
40 vues

Photo de voyage: quel appareil-photo choisir?

2

Quel appareil-photo choisir en voyage ? Hybride, reflex, compact, smartphone, bridge, full frame, APS-C, HDR, RAW… difficile de s’y retrouver dans cette jungle. Ideoz vous propose un petit article pour y voir plus clair. Et au passage, tordre le cou aux idées reçues !

L’appareil-photo de qualité

« Pour faire des photos de qualité, il te faut un appareil-photo reflex ». Combien d’entre nous ont entendu cette affirmation péremptoire ? J’ai l’habitude d’y répondre par « et pour toi, qu’est-ce qu’une photo de qualité ? ». En général, la réponse est assez floue, ce qui est ennuyeux quand il s’agit de photo.

Par exemple, cette photo est de mauvaise qualité : elle est floue. Mais elle est expressive, elle rend très bien la joie de ce bébé !

Je l’avoue : j’ai abandonné mon reflex. Je n’ai plus à trimballer un sac de 3 kilos. Ni à changer d’objectif sous la pluie, dans le vent, ou la poussière. En voyage, cela vous change la vie !

Quel photographe êtes-vous ?

Qu’est-ce que la qualité ? Tout simplement, la réponse à vos attentes. Faites-vous de la photo de rue ? de paysage ? du portrait ? de sport ? de fleurs ? d’intérieur ? Publiez-vous sur Ideoz, sur facebook, sur Instagram, ou sur flickr ? Préférez-vous les livres-photo, ou les tirages papier ?

Dans l’industrie, la qualité se mesure. Or la beauté d’une photo ne se mesure pas. Un Degas n’est ni plus ni moins beau qu’un Rembrandt.

On ne peut mesurer que la capacité d’un appareil-photo à reproduire fidèlement les formes, et les couleurs. Ici, un simple smartphone suffit à reproduire les détails, y compris les nervures des feuilles que l’on peut voir sur l’extrait de droite:

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde. C’est-à-dire : le/la photographe. L’appareil-photo, lui, ne ‘voit’ rien : il se contente de capturer la lumière. La qualité d’une photo dépend surtout de votre regard! Donc, pour choisir votre appareil, il faut d’abord savoir quel  photographe vous êtes, ce que vous aimez photographier, et comment vous allez utiliser vos images.

Il n’y a pas que la taille qui compte!

“Pour faire de belles photos, il faut un grand capteur” C’est totalement faux ! Avant le numérique, le format de pellicule universel était le 24×36 mm. Les fabricants qui dominaient ce marché (Nikon et Canon en tête) ont développé toute une gamme d’objectifs adaptés à cette taille. Naturellement, ils cherchent aujourd’hui à la rentabiliser. En réalité, ce format réutilise celui des films de cinéma. Or, un film défile verticalement : ses images sont donc dans le sens de la largeur. De plus, une partie du film est occupée par le son. Par conséquent, les images sont 2,5 fois plus petites : environ 16×22 millimètres, comme on peut le voir sur le dessin ci-joint. Et pourtant, personne ne s’est plaint de leur manque de définition…

En revanche, la taille du capteur influe sur sa capacité à obtenir un flou agréable (le fameux « bokeh »). Flou très utile pour les portraits, afin de détacher le sujet principal. Un capteur de petite taille peut être partiellement compensé par un objectif  très lumineux (cf. ci-contre)  mais si vous faites beaucoup de portrait,  mieux vaut un capteur de 1 pouce ou plus.

En bref : nul besoin d’un capteur 24×36 (« full frame »). Un capteur APS-C, un capteur micro 4/3, un capteur 1 pouce, donnent des images parfaitement nettes. Avec un bon objectif, bien sûr !

« Il te faut commencer par un objectif standard »

Ah, le célèbre 50 mm, réputé reproduire fidèlement la vision humaine ! Notamment, notre angle de vue, d’environ 45 degrés. En réalité, la vision humaine dépasse 180°. De plus, l’œil bouge tout le temps, car il ne voit bien que sur une zone minuscule: essayez donc de lire ce post sans bouger les yeux ! Malheureusement, les objectifs standard sont aussi les moins créatifs. Comparez les trois photos suivantes :

De nouveau, on voit bien l’intérêt des fabricants : on achète d’abord un appareil-photo muni d’un objectif standard (ce sont les moins coûteux à fabriquer), mais très vite on complète par un grand-angle, puis un zoom, voire un téléobjectif !

Moralité : méfions-nous des standards. Aux USA, le courant électrique est en 110 volts. En France, 220. Pour autant, l’un de ces deux standards est-il meilleur que l’autre ?

Manuel ou automatique ?

J’ai parcouru beaucoup de blogs de voyageurs. Presque tous recommandent de photographier en manuel. Bizarre… Certaines voitures savent se garer toutes seules. Faut-il pour autant s’échiner à faire son créneau à la main ?

Là aussi, soyons objectifs : les automatismes de l’appareil-photo sont sophistiqués. Désormais,  il est rare de rater une photo. Quand ça m’arrive, je passe en manuel, mais pour 1% des cas ! En voyage, je préfère regarder autour de moi, plutôt que de passer mon temps à bidouiller les réglages.

Le plus souvent, j’utilise le mode semi-automatique, avec priorité à l’ouverture. Cela me permet de contrôler la profondeur de champ, c’est-à-dire la zone de la photo que je souhaite nette. Et je laisse le logiciel décider du reste !

Zoom ou focale fixe ? Objectif unique ou interchangeable ?

Les objectifs à focale fixe sont plus faciles à fabriquer. Plus lumineux, ils permettent de photographier en basse lumière. Inconvénient : il en faut plusieurs pour couvrir toutes les focales, du grand angle au téléobjectif. Ce qui nécessite un appareil à objectifs interchangeables. Mais les zooms ont fait beaucoup de progrès, ils couvrent toutes les plages de focale. De plus, les logiciels corrigent certains défauts des objectifs:

 RAW ou JPEG ?

Et maintenant, un peu de jargon technique. RAW et JPEG désignent des formats de stockage des images.

RAW (« brut » en anglais) enregistre ce que le capteur de votre appareil-photo a reçu. Ce n’est pas exploitable à l’œil nu, car le capteur « voit » en noir et blanc.

JPEG est un format où un logiciel a interprété ce qu’a enregistré le capteur, pour – entre autres – restituer les couleurs. Bien entendu, l’appareil-photo contient ce logiciel, pour nous permettre de visualiser l’image dès la prise de vue. Pour simplifier, le capteur joue le rôle de l’œil, le logiciel celui du cerveau. La couleur n’existe pas : c’est une sensation. Dans nos rêves, nous percevons des images, les yeux fermés !

Avantage : le format RAW permet de retoucher ses photos avec plus de latitude. Inconvénient : contrairement au JPEG, le format RAW n’est pas normalisé. Chaque marque a le sien. RAW implique d’investir dans un logiciel de retouche (en Euros, et aussi en temps !). Pour la plupart des photos, le JPEG suffit : vous trouverez facilement des logiciels de retouche simples d’emploi… et gratuits.

Mon choix : le compact expert

Oui, j’ai laissé tomber mon reflex. Pour un compact. Lequel a un ÉNORME avantage en voyage: petit, il ne pèse que 300 grammes ! J’aime :

  • Son zoom très lumineux sur toute la plage de focale : 1,4 à 2,3. Je peux faire de la photo d’intérieur en éclairage faible, y compris des photos de nuit sans trépied.
  • Sa bague autour de l’objectif : très pratique pour régler l’ouverture
  • Sa mise au point automatique, grâce à l’autofocus rapide et efficace
  • Sa rapidité au démarrage
  • Sa discrétion : il tient dans une poche de blouson. il n’effraie pas les gens : j’ai l’air d’un touriste lambda, pas d’un voleur d’images. Il n’attire pas les convoitises.
  • Son écran lumineux : plus besoin d’enlever mes lunettes pour regarder dans le viseur !
  • Sa solidité : construction en métal, protège-objectif…
  • Le HDR : un gros plus dans des conditions de lumière contrastée. Comparez les deux images ci-dessous, en particulier le détail des nuages et les feuilles “brûlées” du bouleau :

A l’heure du choix

En 2018, les fabricants classent encore leurs produits en bridge, hybride, reflex, compact,… mais ces catégories sont de plus en plus floues. A  l’origine, compacts et bridges étaient équipés de petits capteurs.  Aujourd’hui, c’est fini : on trouve de grands capteurs (APS-C) sur quasiment tous les types d’appareil-photo.

A mon sens les critères de choix les plus pertinents sont les suivants :

  • Le budget dont vous disposez (ben oui)
  • Le poids et la taille : importants en voyage… surtout à pied !
  • Voulez-vous devenir un expert en réglage, ou préférez-vous un appareil automatique ?
  • Le viseur : reflex, viseur électronique ? Pas de viseur du tout ?
  • L’objectif : fixe ou interchangeable ?

Ce petit tableau résume les principales caractéristiques de chaque type d’appareil-photo :

Smartphone : pour des photos en lumière du jour, de paysage, de bâtiments, dans la rue… Permet des retouches basiques, et une publication rapide et facile. Alimentera un blog, Facebook, etc. Image très correcte jusqu’au format A5. Budget à prévoir : zéro Euro si vous avez un modèle sorti  depuis fin 2015 (Galaxy S6, Sony Experia Z5, iphone 6…) Inconvénient : peu ergonomique, on risque de le laisser tomber.
Compact automatique : comme le smartphone, mais avec un zoom en plus. Cadrage plus facile.  JPEG uniquement (pas de format RAW). Tient dans la poche d’un jean. Idéal si on ne veut pas se prendre la tête ! Budget : moins de 200€.
Reflex : appareil-photo à objectifs interchangeables et à viseur optique. Autorise tous les types de photos : portrait, paysage, sport, nuit… Avantage : le viseur optique permet de voir en temps réel, incontournable pour suivre les sujets en mouvement (oiseaux en vol, animaux au galop). Alors qu’un viseur électronique a besoin de quelques centièmes de secondes pour afficher l’image. Un reflex est volumineux, ce qui permet une bonne prise en main. Le viseur ne consomme pas d’énergie : on peut faire un trek d’une semaine sans recharger la batterie. Inconvénients : le poids et l’encombrement dans les bagages. Budget à prévoir : à partir de 1200 € pour un boîtier et deux objectifs corrects. Attention : les boîtiers sont souvent vendus avec un objectif « standard » (50mm, petit zoom…) qui n’est pas toujours une bonne affaire. Achetez plutôt vos objectifs à part.
Hybride : compact expert à objectifs interchangeables et à viseur électronique. Le capteur est de bonne taille, ce qui permet de tout faire ou presque : photos en faible lumière, portraits, photojournalisme… Un peu plus léger et moins volumineux qu’un reflex. Un peu moins cher aussi.

Compact expert : dispose d’un objectif fixe, le plus souvent, un zoom. Léger et discret. Certains modèles possèdent aussi un viseur électronique.  Avec un bon zoom, à taille de capteur équivalent, concurrence les hybrides et les reflex. Budget à prévoir : à partir de 350 €, et jusqu’à 1500 €.

Bridge : ressemble à un reflex, mais avec un objectif fixe. La visée est électronique. Avec un bon zoom, permet de presque tout faire, donc de limiter le poids dans la valise (mais pas forcément dans la main). Bonne prise en main. Large gamme de poids, de performance, et de prix : de moins de 300€ à 1800€.

 

Et la résolution du capteur ?

La course aux pixels semble s’être calmée à 24 millions. Typiquement, un ordinateur de bureau  affiche 2 millions de pixels. Pour lui, les 24 mégapixels sont du luxe !

En revanche, si vous voulez imprimer vos photos, la résolution du capteur est importante. Traditionnellement, voici les résolutions minimales recommandées en fonction de la taille du papier :

Format du papier

Taille en cm

A3

42 x 29,7

A4

21 x 29,7

A5

21 x 14,8

A6

14,8 x 10,5

A7

7,4 × 10,5

Résolution  du capteur en Megapixels

 

18

 

9

 

4

 

2

 

1

 

Pour aller plus loin

En matière de photo numérique, le site dpreview (en anglais) fait autorité grâce à ses tests très complets. Il édite ce guide d’achat  des meilleurs appareils-photo de voyage… à noter : il n’y a pas un seul reflex dans cette liste !

En français, le site les numériques, montre qu’un bon compact expert fait jeu égal avec un reflex.

Plus technique, le site DxOMark vous permettra de déterminer les meilleurs objectifs et les meilleurs capteurs.

Un dernier conseil : achetez d’occasion ! Un appareil-photo récent n’est pas forcément meilleur. Et achetez au bon moment : traditionnellement, les constructeurs renouvellent leur gamme en avril. Les prix des anciens modèles baissent mécaniquement. 

Précision sur la focale

La focale est la distance optimale entre l’objectif et le capteur, celle qui permet d’obtenir l’image la plus nette.

A l’époque de l’argentique, c’était simple : le format 24×36 était le standard. La focale 50 mm était considérée comme normale. Un grand-angle typique avait une focale de 28mm. Un zoom 80-200 mm couvrait le reste, idéal pour les portraits et les photos de loin.

Mais en numérique, il existe plusieurs formats de capteur. La focale dépend de la taille du capteur. Par exemple, un objectif de 50 mm de focale sur un 24×36 mm donnera une focale équivalente à 75 mm sur un capteur APS-C. Pour faciliter les comparaisons,  les docs des fabricants affichent la focale équivalente. Mais attention : comme on peut le voir sur la photo ci-jointe, sur l’objectif lui-même, ils affichent la focale réelle : ici, 8,8 à 25,7. En réalité, le zoom du SONY RX100 (dont le capteur mesure 1 pouce) a une focale équivalente de 24-70 mm. Il permet donc des photos qui vont du grand angle au portrait.



Partager

A propos de l'auteur

Pourquoi voyage t'on ? Par curiosité, par goût de l'inattendu ? Pour se faire surprendre, ou bien pour vérifier que la réalité est conforme à ce que l'on avait imaginé ? Sans doute tout cela à la fois. Le voyage, cela se prépare, mais il faut laisser aussi un peu de place à l'inconnu, ne pas hésiter à se laisser déstabiliser, à sortir de notre quotidien si prévisible. Et vous, pourquoi voyagez-vous?

2 commentaires

  1. Bonjour Sandrine. Effectivement, le TZ80 est un exemple d'”amélioration” mitigée par rapport à son prédécesseur. Panasonic a augmenté la résolution du capteur sans en augmenter la taille, ce qui techniquement augmente le risque de bruit du signal et donc de “fausseté” des couleurs.

    Personnellement je n’utilise pas d’objectif au-delà de 300 mm, alors que le TZ80 va jusqu’à 720mm. Ce qui limite tout de suite son ouverture, même à la focale la plus petite. Une longue focale est intéressante pour les animaux, le sport, ou pour les détails d’architecture. Mais si tu ne fais pas pas ce genre de photos, ce n’est pas très utile.

    Dans les photos de paysage, si on zoome trop, les objets placés très loin sont séparés de nous par une couche épaisse d’air et souvent de poussière (on n’a pas toujours la chance d’arriver juste après un bon orage…) donc l’image en est forcément affadie, si ce n’est déformée. Je préfère utiliser une focale plus courte et recadrer ensuite.

    Je pense toutefois que tu peux utiliser ton appareil pour faire de bonnes photos. Peux-tu m’envoyer quelques une de tes images en MP et me dire ce que tu leur reproches? J’essaierai d’être plus précis!

  2. Merci pour cet article très complet. C’est une question que je me suis posée il y a trois ans. A chaque fois que je demandais un conseil, on m’orientait vers un appareil ; c’était décourageant. Du coup, je suis restée sur la même marque et j’ai pris le dernier qu’ils avaient sorti dans la même gamme que celui que j’avais, mais je ne suis pas très satisfaite. Je ne trouve pas beaucoup d’améliorations pour un appareil qui m’a coûté à l’époque 479€. Je regrette même d’avoir payé ce prix car les différences ne se ressentent pas pour quelqu’un qui comme moi n’y connaît rien. J’avais acheté le tout premier de la gamme Panasonic Lumix DMC-TZ de Lumix à sa sortie, conservé 6 ans, puis n’étant plus assez satisfaisant, j’avais acheté le Panasonic Lumix DMC-TZ10. J’ai donc acheté ensuite le Panasonic Lumix TZ80 …

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!