Aller au contenu

Eglise Noire de Brasov en Transylvanie : lieu symbolique de la Réforme luthérienne

L’Eglise noire de Brasov, fameuse pour sa couleur noire, héritée à l’issue d’un incendie en 1689 auquel elle doit son nom est le monument le plus important de la ville de Brasov, qui est l’une des plus belles villes de Transylvanie.

L’Eglise noire de Brasov : symbole de la Réforme luthérienne en Roumanie

L’Eglise noire de Brasov est située « au coeur de la vieille ville » et est un exemple d' »église-halle » avec ses six portails « aux trumeaux sculptés ». Elle porte aussi l’empreinte de la présence des Saxons de Transylvanie.

L’église noire de Brasov est selon l’auteur la plus « grande » église de style gothique, entre Vienne et Constantinople. Débutée en 1389, sa construction s’achève en 1477, malgré une destruction partielle mais très importante par les Ottomans. L’Eglise a été consacrée à la « Vierge Marie ». Sa tour « culmine à 65 mètres », bien qu’à l’origine 2 tours sur ce modèle étaient prévues.

L’Eglise Noire de Brasov est enfin l’un des lieux symboliques de la Réforme luthérienne au XVIème siècle, sous l’influence de Johannes Honterus, dont « les services » se faisaient en Allemand. Rénovées de 1970 à 1984, sa rénovation extérieure se poursuit encore. Son intérieur décèle « quelques trésors remarquables » tels que les « fonts baptismaux en bronze », la « grille de fer forgée », « l’importante collection » de tapis anatoliens ou encore son orgue à « tonalité remarquable ».

La visite de l’église noire de Brasov est payante : 5 Ron – 10 Ron selon ce que vous visitez.

La visite de l’intérieur de l’église noire de Brasov  n’est pas impérative si vous ne portez pas d’intérêt aux visites culturelles et religieuses, mais elle reste très indiquée à tous les touristes curieux qui souhaitent comprendre l’importance de cette église luthérienne assez exceptionnelle dans l’histoire de la Brasov. Elle prend environ 30 minutes mais n’est pas guidée, donc il est recommandé d’acheter un petit guide informatif pour mieux comprendre ce que vous découvrez.

Brasov église noire
Porte Ecatarina


Ce qu’en disent Oana et Lavina, spécialistes de la Roumanie :

C’est le plus grand édifice religieux (89 mètres de longueur) entre Vienne et Constantinople. L’incendie qui a ravagé la ville en 1689 a noirci les murs de l’église, lui donnant ainsi son nom.
Construite entre 1383 et 1477, l’église a subi de nombreuses rénovations (de 1689 à 1789, 1866, 1937 à 1944, 1969 à 1977, 1984 et aujourd’hui encore des travaux de rénovation ont lieu à l’extérieur)
L’Eglise Noire est caractérisée par la hauteur égale de la nef centrale et des nefs latérales. Les grandes vitraux conférent au choeur une luminosité particulière. L’extérieur est original par les six portails aux encadrements sculptés, d’une ornementation remarquablement riche.
Le toit, détruit par l’incendie, a été refait et prolongé au-dessus de la galerie (sculptée).
Si l’intérieur a perdu partiellement son aspect gothique (suite à la rénovation XVIIIe siècle) les galeries construites dans les nefs latérales entre 1710 et 1720 appartiennent au style baroque.
La peinture appartient notamment au style gothique tardif, l’autel (1966) est de style néogothique. Les peintures sur bois représentent des motifs folkloriques intéressants.
L’orgue, un des plus grands du sud-est européen, et renommé par sa sonorité (400 tubes). Des concerts et des enregistrements ont ainsi lieu dans l’église.
Un trésor d’une grande valeur est constituée par la riche collection de tapis d’Anatolie (tissés au XVIIe -XVIIIe siècle) qui habille l’intérieur de l’église.
brasov-carte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Accueil
  2. /
  3. ROUMANIE : un magnifique pays à découvrir
  4. /
  5. Que voir en Roumanie ?
  6. /
  7. Sites religieux en Roumanie : Eglises, Monastères orthodoxes
  8. /
  9. Eglise Noire de Brasov en Transylvanie : lieu symbolique de...