81 vues

11 Juillet 1918 : Mindaugas II, Roi de Lituanie

0
Ceux qui s’intéressent à la Lituanie savent qu’il n’y a eu qu’un seul Roi de Lituanie, Mindaugas, qui a régné de 1253 à 1263. En fait, ce n’est pas tout à fait exact. Mindaugas (ainsi que son épouse Morta) a été le seul Roi couronné de Lituanie.

Il y eut en effet deux autres Rois de Lituanie :

      # Vytautas reçut le titre de Roi en Janvier 1429. L’Empereur Sigismond (du Saint Empire Romain germanique) lui envoya la couronne, mais ses envoyés furent stoppés par les magnats polonais à l’automne 1430. Une seconde lui fut envoyée, mais Vytautas mourut au château de Trakai le 27 Octobre 1430, avant que la couronne ne lui parvienne.

      # Mindaugas II, celui qui nous intéresse aujourd’hui,  (Wilhelm Karl Florestan Gero Crescentius, Fürst Wilhelm von Urach, Graf von Württemberg, 2. Herzog von Urach) a « régné » du 11 Juillet 1918 au 2 Novembre 1918.

Le Conseil de Lituanie (Lietuvos Taryba) avait proclamé l’indépendance du pays le 16 Février 1918, mais il n’avait aucun pouvoir du fait de la présence des troupes allemandes. Les Allemands exerçaient d’ailleurs de fortes pressions sur les Lituaniens afin que la Lituanie soit incorporée dans l’Empire Allemand. Les Lituaniens, qui souhaitaient conserver leur indépendance, pensèrent éloigner le danger en établissant une monarchie constitutionnelle.

Le 4 Juin 1918, la Taryba offrit le trône du Royaume de Lituanie à Guillaume, 2ème duc d’Urach. Celui-ci avait l’avantage d’être catholique (religion dominante en Lituanie), de ne pas être un Hohenzollern (famille de l’Empereur d’Allemagne Guillaume II), et d’avoir effectué une brillante carrière militaire. On pouvait en outre espérer, en choisissant un souverain d’origine germanique, que l’Allemagne volerait au secours de la Lituanie en cas d’intrusion russe. En contrepartie, Guillaume d’Urach devait s’engager à vivre en Lituanie et à apprendre la langue lituanienne. Guillaume accepta la proposition le 11 Juillet 1918.

Toutefois, le choix de Guillaume d’Urach ne fit pas l’unanimité. Les quatre membres socialistes de la Taryba étaient opposés à cette nomination. De son côté, le gouvernement allemand soutenait la candidature de Matthias Erzberger, un politicien influent, qui sera signataire de l’armistice du 11 Novembre 1918 à Compiègne. Guillaume d’Urach commença à apprendre le Lituanien, mais il ne vint jamais en Lituanie, restant dans son château de Lichtenstein, au sud de Stuttgart (ci-dessous). 

Lorsqu’il devint évident que l’Allemagne allait perdre la guerre, la Taryba lituanienne revint sur sa décision. Guillaume d’Urach avait « régné » pendant 114 jours, sans jamais mettre les pieds en Lituanie. Il décédera le 24 Mars 1928.  

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

Voyage sur mesure Lettonie



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!