356 vues

L’Atomium ; un monument incontournable en Belgique (Tourisme Bruxelles)

1

atomiumLors de notre week-end en Belgique, j’avais fait une liste des lieux incontournables à visiter, et l’Atomium faisait parmi de ceux que je ne voulais absolument pas louper. Ce monument est à Bruxelles ce que la Tour Eiffel est à Paris, et c’est donc tout naturellement que nous avons commencé notre périple belge par cette visite.Nous avons suivi notre GPS pour arriver à l’Atomium, qui est finalement très bien indiqué par des panneaux au logo du monument bien reconnaissable.

 

De par sa taille, on le remarque tout de même d’assez loin, mais nous avons décidé de nous en rapprocher en voiture le plus près possible pour voir si des parkings étaient prévus. Finalement les voitures sont garées de part et d’autre de la rue, et le stationnement semble gratuit. Gros coup de chance, il était 11h et nous avons trouvé une place tout près, chose qui semblait impossible en arrivant quelques heures plus tard…Direction les caisses qui ne sont pas directement dans l’Atomium mais dans un petit bâtiment à côté. Je demande un ticket plein tarif et un autre tarif étudiant pour moi ; et on ne me demande même pas ma carte 🙂 Nous n’avons pas attendu trop longtemps, il n’y avait que trois ou quatre personnes devant nous. L’accueil est très aimable et le personnel parle plusieurs langues, comme un peu partout en Belgique d’ailleurs.

Direction la grosse molécule en fer, construite pour l’exposition universelle de 1958 et qui n’a finalement pas été démonté. Il est possible de visiter quelques unes des boules mais toutes ne sont pas ouvertes au public. Deux d’entre elles sont d’ailleurs réservées aux enfants et aux séminaires ou réunions privées

Parmi celles auxquelles ont peut accéder, une abrite des expositions temporaires (sur la BD quand nous y sommes allés), une autre des objets en rapport avec l’Atomium, et une dernière un bar/snack où les prix ne sont pas encore trop exagérés. A chaque fois, il faut soit grimper des marches, soit se laisser porter par les escalators. Mais aucun ascenseur n’est prévu pour accéder à ces boules là, le monument n’est donc pas accessible aux personnes ne fauteuil roulant ou ayant du mal à marcher…

L’accès à la dernière boule, qui culmine à 102 mètres, se fait par ascenseur. Il s’agit du plus rapide de l’époque avec une vitesse de 5 mètres par seconde ; c’est assez impressionnant ! Mais avant de pouvoir profiter de la vue panoramique, il faut attendre… je suppose qu’il y avait encore plus de monde l’après midi, mais nous avons attendu une bonne demi heure avant de pouvoir embarquer.

Une fois en haut, il est possible d’observer les alentours ou même de manger sur place dans le restaurant panoramique. Ce n’est évidemment pas donné mais ce n’est pas non plus abusif, on doit pouvoir manger pour une bonne trentaine d’euros par personne. Et d’ailleurs les clients du restaurant ayant réservé n’attendent pas en bas de l’ascenseur mais sont prioritaires, évidemment 😉

Je pense que c’est une nouveauté ; il est possible de descendre en tyrolienne du haut de l’Atomium jusqu’en bas, ça doit être super impressionnant… j’ai voulu me renseigner et avoir les tarifs mais je n’ai pas vu de panneau à la caisse ni en haut 🙁

Au final, la visite a duré une petite heure et était plutôt sympathique, je n’y retournerai pas mais c’est un incontournable de la ville (et du pays) à voir au moins une fois, ne serait-ce que pour la vue !

Crédit photo : Trivago.fr



Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!