1 071 vues

Comment conduisent les Albanais ?

0

Les Balkans sont réputés comme une région où la conduite est folklorique et parfois même dangereuse. Mais à quelle conduite devez-vous vous attendre sur les routes d’Albanie?

Comment conduisent les Albanais ?

Le seul problème, niveau sécurité quand on roule en Albanie, c’est la conduite des Albanais : comme tout bon peuple balkanique (les Monténégrins étant les pires), le code de la route n’est pas appliqué. On double n’importe où (côte, virage, ligne continue) et en prenant son temps, sans se rabattre vraiment parfois ! Par contre, lorsqu’ils vous doublent, ils ne font jamais de queue de poisson, ils prennent d’énormes distances de sécurité. Seuls les feux sont respectés en Albanie, et encore (ceci dit à paris, je vos tous les jours des types ou des femmes griller volontairement les feux, mais à Paris le code de la route des provinces n’est pas appliqué).

En 2006, surpris, je m’étais énervé devant cette manière de conduire, d’autant plus que j’avais assisté à deux accidents. En 2010, prévenu, j’ai conduit tranquillement, lentement, en anticipant les dépassements et les problèmes de chaussée : je n’ai pas eu le moindre soucis. Mieux, je n’ai même pas eu peur une seule fois alors ça m’arrive presque tous les jours en allant au boulot en banlieue parisienne, des demeurés du volant forçant la priorité ou me faisant des queues de poisson.

Attention aux priorités à droite, elles ne sont pas respectées, c’est la route principale qui prime ou le premier véhicule à prendre l’initiative qui passe. A plusieurs reprises j’ai fait des signes pour me faire comprendre. Dans ce cas là, les Albanais ne forcent pas, ils ne s’énervent pas. Le klaxon ne sert qu’à signaler à un véhicule qu’on le double, ce n’est pas pour vous embêter mais pour vous prévenir.

Les Albanais ne roulent pas très vite, même sur d’excellents routes. Sur les pistes, certains roulent assez vite, ils n’ont pas peur d’abîmer leurs véhicules.

Dans ce domaine aussi, les Albanais progressent : j’ai vu un certain nombre de voitures d’auto-école, le clignotant sert de plus en plus…




Partager

A propos de l'auteur

Voyager, c'est souvent retourner dans le passé, c'est aussi découvrir et connaitre le monde d'aujourd'hui et les gens qui le peuplent. J'ai voyagé en camping-car (1983-1988 et 1995-2003) avec ma famille ; seul en baroudeur en Grèce en 1999; par avion puis en transport en commun en Tunisie et en Egypte (2004-2005); en voiture à deux en Europe centrale (2004-2005) ; en Pologne (Auschwitz et Cracovie) en tant qu'accompagnateur de groupe scolaire ; Magdebourg et Berlin en juillet 2006, en tant que supporter "indépendant" de l'équipe de France de football ; Tours des Balkans en voiture en 2006, 2007, 2008 et 2010 ; par train Transsibérien de Pékin à Moscou (août 2009) ; en groupe en Thailande (hôtel + circuit) ; Normandie, Struthof (KZ alsacien), Verdun, Oradour sur Glane (groupes scolaires); visite des région françaises : Pyrénées centrales, Provence, Bretagne (Crozon, région de Saint-Malo), Bordelais, Bourgogne...; WE à Rome (octobre 2010)... Tout type de voyage me convient, j'apprécie d'ailleurs l'alternance des modes. Voici les pays où je me suis rendu: Italie x11, Sicile, Grèce x10, Espagne x3, Portugal, Luxembourg x2, Gibraltar, Andorre, Monaco, Saint-Marin x2, Liechtenstein, Vatican, Suisse x2, Autriche x7, Allemagne x12, Belgique x2, Pays-Bas, Angleterre, Tchéquie x3, Hongrie x3, Roumanie x 2, Bulgarie x3, Yougoslavie x 4, Croatie x4, Slovénie x4, Pologne, Turquie x4 (camping-car notamment), Chypre (camping-car !), Tunisie, Egypte, Albanie x3, Macédoine x2, Serbie x3, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Chine, Mongolie, Russie, Thailande... Et mes projets proches : Libye, Népal-Inde, Pérou-Bolivie, Turquie d'Asie-Syrie, île de Samothrace... Autres projets : Tour de la mer du Nord ; Zimbabwé/Afrique du Sud ; Caucase...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.