camping en dalmatie

Camping en Croatie : une large gamme concentrée sur le littoral

Le camping en Croatie est devenu l’un des modes d’hébergements les plus populaires et appréciés des touristes venus de toute l’Europe.


Pourquoi faire du camping en Croatie ?

L’épidémie de covid n’a fait que renforcer l’engouement pour les hébergements de plein air. Au-delà de l’aspect économique, l’environnement des bords de l’Adriatique et des espaces naturels réservent des expériences très agréables à tous les profils de voyageurs. Visiter la Croatie en camping en famille s’avère vite une évidence, si on souhaite éviter les hôtels formatés, les gros complexes et les locations de vacances qui n’offrent pas forcément le contact avec la nature et leur lot d’animations comme on peut en trouver dans la plupart des campings croates.

Camping sauvage interdit

Précisons le d’emblée : le camping est réglementé en Croatie et il est déconseillé d’opter pour le camping en liberté, dans la mesure où le camping sauvage est strictement interdit et sévèrement sanctionné, quand on a la malchance d’être pris en flagrant délit.

 Lors des contrôles de police, les policiers sont rarement compréhensifs et verbalisent jusqu’à 7000€ d’amende.

L’hébergement sous la tente en camping, dans un mobil-home ou dans les aires de camping-cars est donc indispensable pour profiter des joies de vacances en Croatie en plein air.

Une gamme de campings variés

Si la qualité des campings croates reste variable selon la classification (les campings non classés pouvant laisser à désirer surtout pour les sanitaires et douches), l’amélioration du nombre et de la qualité des infrastructures, restent une priorité et une réalité depuis cinq à six ans. La Croatie, très consciente du poids du tourisme dans son économie, n’a eu de cesse d’essayer d’attirer toujours plus de touristes pour élargir l’éventail de ses visiteurs qui venaient principalement d’Allemagne, d’Italie et d’Autriche, jusqu’alors.

Les campings de plus en plus exigeants en terme de confort, d’activités et d’environnement, ont contribué à faire de la Croatie une destination idéale pour les familles et les français, plus gros amateurs de camping en Europe, ne s’y trompent pas en étant de plus en plus nombreux à se laisser tenter par cette Croatie au carrefour du monde slave et méditerranéen.

Terrains de tennis, aires de jeux, terrains de sports (volley, handball, basket etc), piscines de plus en plus grandes, jeux d’eaux, centres de loisirs, supérettes, tout est fait pour conserver les touristes dans les campings et remplir leurs journées sans risquer de s’ennuyer. Les campings en Croatie en sont le meilleur exemple grâce à leurs infrastructures 4*, tout confort, les pieds dans l’eau, dans les régions les plus attractives de l’Adriatique. Rien ne vous empêche bien sûr de faire du tourisme !

park umag camping en istrie

Pour qui veut découvrir les Balkans en mode camping ou camping car, la Croatie est la zone la mieux dotée en campings et ce n’est pas pour rien qu’elle convainc chaque année plus de touristes.

Certes, les campings sont principalement concentrés sur le littoral entre l’Istrie, le Kvarner et la Dalmatie et la plupart ne sont souvent ouverts qu’entre avril et octobre, voire entre mai et septembre. Ce bémol exclut de trop s’aventurer à l’intérieur des terres, en Croatie centrale et même dans la capitale Zagreb, ou dans les régions peu touristiques, mis à part aux environs du plus beau parc national Croatie à Plitvice, où l’on compte quelques campings et centres de mobil-homes. Mais compte tenu de la variété des villes, des sites, des parcs naturels dans ces régions, vous devriez vite compenser cette restriction.

Les îles croates n’échappent pas à ce constat. Il y a bien quelques campings sur les îles plus touristiques de Dalmatie centrale comme Brac, Korcula, Hvar, mais mieux vaut anticiper pour séjourner sur une île dalmate ou sur celles du Kvarner comme Krk ou Rab, en profitant d’infrastructures de qualité.

Trouver un camping en Croatie y compris en haute saison ne pose aucune difficulté, si ce n’est aux abords du parc de Plitvice ou de Dubrovnik. La réservation n’est pas indispensable, bien qu’elle présente l’avantage de pouvoir voyager plus sereinement, sans avoir à gérer la recherche, qui retire forcément du temps de visites.

En revanche, si vous envisagez d’aller en Croatie en camping car, reportez vos vacances hors saison, car les aires de camping-car sont rares, coûteuses (entre 15 et 20€ par jour) et prises d’assaut en été.

Prix des campings en Croatie

A l’instar des hébergements en Croatie – les campings de haute catégorie n’ont pas échappé au cours des dernières années aux augmentations de 20 à 30% justifiées par l’amélioration qualitative des services et des activités proposés par les campings de luxe. Les prix des campings restent assez modérés pour les petits campings non classés, où l’on s’installe juste sur un bout de terrain avec éventuellement un véhicule.

Comptez autour de 5 à 8€ par personne et entre 10€ et 15€ pour un petit emplacement avec voiture, accès aux douches ou sanitaires en supplément.

Les tarifs des campings 4 à 5* débutent à partir de 40-45€ par jour en moyenne saison et entre 50 et 70€ pour les plus gros campings et campings clubs. Il n’est pas pas rare que l’accès aux plages privées ou aux plages naturistes pour ceux qui sont orientés vers cette pratique soient aussi payants.

Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 réflexion sur “Camping en Croatie : une large gamme concentrée sur le littoral”

  1. Bonjour,
    Souhaitant visiter une partie de la Croatie, je souhaiterai trouver des campings en istrie, en dalmatie et aux lacs de Plitvice. Trouve-t-on facilement des campings en Croatie? Quel est le prix et faut-il réserver? Quels monuments et sites visiter dans ces régions?
    En vous remerciant,

    Famille R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *