Aller au contenu

Notre séjour en Dalmatie et à Plitvice en camping

Pour la deuxième partie de notre voyage en Croatie, nous avons choisi comme point de chute Trogir sur la côte Dalmate, et plus précisément le camping Vranjica Belvedere à Seget Donji.



Notre programme en Croatie au coeur de la Dalmatie en camping

  • Plitvice
  • Zadar et Nin
  • Trogir
  • Split
  • Primosten et Sibenik
  • Île de Brac
  • Parc national Krka
  • Île de Hvar
  • Kastela et Salona

Carte de Croatie identification de la Dalmatie

Pour la deuxième partie de notre voyage en Croatie, après avoir apprécié l’étape du séjour en Istrie, puis dans les îles du golfe de Kvarner entre Krk, Cres et Losinj, nous avons choisi comme point de chute Trogir sur la côte Dalmate, et plus précisément le camping Vranjica Belvedere à Seget Donji. Le camping bénéficie d’une magnifique vue sur la mer et les îles avoisinantes grâce à son aménagement en terrasses. L’endroit idéal pour se relaxer après une journée de visite ou tout simplement ne rien faire les jours où il fait trop chaud pour bouger…

Ci-dessous quelques vues prises de notre camping…

camping Vranjica Belvedere à Seget Donji

et la chance d’assister à un très beau phénomène naturel : une pluie d’orage s’abat sur les îles à l’horizon…

orage en Dalmatie

Nos visites culturelles en Dalmatie

Trogir, cité médiévale au patrimoine mondial de l’UNESCO


La cité médiévale de Trogir est notre première visite sur la côte dalmate. Posée sur un îlot, la cité est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ses étroites ruelles pavées, bordées de hautes maisons de pierre blanche, et ses quais où s’amarrent les bâteaux gardent l’atmosphère d’un autre temps et beaucoup de charme. Mais surtout, elle possède l’un des joyaux du patrimoine sacré de Croatie, sa somptueuse cathédrale romane.

Ci-dessous, vue sur les quais envahis par les yachts de luxe… et sur la canal Trogirski et son pont reliant la vieille ville à la terre ferme.

Yatchs quai de Trogir

Le portail occidental de la cathédrale Saint Laurent, abrité sous le vaste porche qui mène au campanile et au baptistère, est le joyau du sanctuaire, sculpté à partir de 1240 par Radovan avec une incroyable richesse de détails. Au sommet, une niche abrite la statue de Saint Laurent portant le gril de son martyre.

Cathédrale saint Laurent à Trogir

L’ascension du campanile de la cathédrale à 47m de hauteur offre un beau panorama sur la tour d’horloge (place Ivana Pavla II), les toits de la ville et plus loin l’île de Ciovo.

panorama depuis le clocher de la cathédrale Saint Laurent de Trogir

Panorama sur Trogir depuis la Cathédrale saint Laurent

Nin, charmante petite ville romaine


A 125 km à l’ouest de Trogir, près de Zadar, se trouve la minuscule cité médiévale de Nin, bâtie sur un îlot au coeur de l’une des innombrables rades et lagunes abritées que compte la côte des environs de Zadar. Durant l’Antiquité, ce fut une véritable petite cité romaine, un port très actif nommé Aenona.

Ci-dessous, vestiges romains et vue sur le plus bel édifice du village, la ravissante Eglise Sainte Croix, la plus ancienne église paléochrétienne de Croatie (9ème siècle).

Eglise sainte croix de Nin plus ancienne église paléochrétienne de Croatie

Le quai de Nin, ses vieux pontons et ses rangées de barques de pêcheur traditionnelles en bois peint bleu ou vert…

Quai de Nin et barques de pêcheurs

Zadar, la capitale de Dalmatie Nord


A 15 km au sud-est de Nin, nous découvrons la plus septentrionale des grandes villes fortifiées de Dalmatie : Zadar.
Malheureusement très éprouvée par la Seconde Guerre Mondiale, elle offre cependant au visiteur un beau centre historique confiné sur une étroite péninsule, et d’inestimables souvenirs de  deux millénaires d’histoire, du forum romain aux trésors baroques, ainsi que de ravissantes églises romanes.

A l’entrée de la ville, le petit port de Fosa, devant la porte de Terre-Ferme.

Zadar port de Fosa

L’Eglise Saint Donat est l’un des monuments les plus célèbres de Croatie et l’emblème de Zadar. Elle date du début du 9ème siècle. Son style est un mélange des premières églises carolingiennes et des sanctuaires byzantins. L’évêque Donat, à qui elle est consacrée, était un diplomate en relation avec la cour de Charlemagne et avec celle de Byzance..

L’église a été construite sur les vestiges du forum romain. On est frappé par la hauteur de l’édifice et par son allure compacte. A la base on voit nettement les fragments de colonnes, frontons et corniches romains, récupérés sur le forum et utilisés pour les fondations.

A droite, le campanile de la cathédrale Sainte Anastasie.

Zadar cathédrale sainte Anastasie

Le marché de Zadar, l’un des plus pittoresques de Dalmatie, est connu pour la qualité de ses primeurs, car Zadar est entourée d’une plaine très fertile. On y trouve entre autre l’huile d’olive pressée à la maison, conditionnée dans des bouteilles plastique de « récupération »…

Marché de Zadar

Split et sa vieille ville antique


Split n’est qu’à une trentaine de kilomètres de Trogir, notre port d’attache.
Le vieux Split est à l’origine un immense palais romain abandonné (le palais de Dioclétien), peu à peu envahi par la population qui y construit des maisons. Ainsi grignoté par le temps, l’ancien palais ne se devine plus qu’ici ou là, au détour d’une ruelle, au-dessus des étals du marché, à la sortie d’un souterrain…
Flâner dans le vieux Split, c’est se perdre dans un invraisemblable dédale, lever les yeux sur un péristyle digne des Césars, pénétrer dans le mausolée d’un empereur romain, croiser des sphinx importés d’Egypte, s’asseoir à l’ombre d’un campanile roman, boire un café dans un temple antique… Vous traversez 2000 ans d’histoire!
Il est simplement dommage que l’affluence des touristes gâche un peu le plaisir de la découverte…
Ci-dessous, différentes vues sur le péristyle au coeur du palais de Dioclétien (4ème siècle). A droite, devant la porte de Fer, la Tour Horloge et son cadran.

Split palais de Dioclétien

Split héritage de la Renaissance vénitienne

La Riva, c’est sous ce nom que les Splitois désignent la promenade du front de mer. Ci-dessous ancienne façade du palais de Dioclétien et vue sur Split du quai de la Renaissance-Nationale-Croate.

Split Riva

Une petite balade sur les sentiers sillonnant la crête de  la colline boisée du Marjan qui surplombe Split offre des vues imprenables sur la ville.

Vue sur la ville de Split en Dalmatie

Split riva promenade maritime

Split capitale dalmate

Krka ou Plitvice? Peut-être les deux plus beaux parcs nationaux en Croatie…

La Croatie offre une nature verdoyante et parmi les mieux préservées en Europe. Lors de notre séjour de 3 semaines en Croatie entre l’Istrie, le Kvarner et l’Istrie, nous n’avons pas voulu choisir ni demander des avis d’autres voyageurs pour savoir entre Krka ou Plitvice quel parc national est le plus beau. Plitvice est l’un des joyaux de ce petit pays des Balkans et nous n’imagions pas ne pas le voir. Krka, l’un des parcs les plus connus de la Dalmatie où la promenade se conjugue à la randonnée, la baignade aux activités nautiques….

Parc national Krka, entre chutes, randonnée et baignade

Parmi les 8 parcs nationaux de Croatie, le parc des chutes de Krka situé dans la région de Sibenik Knin est un des plus attractifs en Dalmatie … Il attire de nombreux touristes en raison de sa rivière à rouleaux, impressionnante, de ses chutes et des plans d’eau où il est possible de se baigner au coeur d’un écosystème très bien préservé…

Krka, ce sont de hautes collines rocailleuses qui se resserrent en étroits défilés dans lesquels se précipite une rivière tumultueuse. C’est une végétation luxuriante encadrant des successions de chutes d’eau que suivent, sous les arbres, de jolis pontons de bois, de vieux moulins…


La rivière Krka : tumultueuse et réputée pour ses cascades

La rivière Krka prend sa source au pied du mont Dinara, qui a inspiré la voie de randonnées des Balkans de l’ouest, la Via Dinarica. La Dinara est le plus élevé de Croatie, au nord-est de Knin, aux confins de la Bosnie-Herzégovine. Son cours, long d’environ 72 km, a creusé de profondes gorges dans le massif karstique.

Durant sa course, la rivière s’est chargée de sédiments calcaires, qui, en se déposant dans les irrégularités du terrain et en s’agglutinant avec la végétation aquatique, ont formé des barrières de travertin. L’eau ainsi retenue franchit les barrières en cascades. Pas très loin de là se trouve la source de la rivière Cetina.

Sur la rivière Krka, sept séries de ces barrières de travertin provoquent des successions de chutes d’eau.

rivière krka

Sur une distance de 800m et un dénivelé de 45,70m, la Krka dévale 17 paliers naturels. Aux chutes de Skradinski Buk, l’eau s’écoule en grondant dans un fin brouillard de gouttelettes. La moyenne de débit à cette endroit est de 55000 litres par seconde.

Dommage à notre avis, contrairement au parc national des lacs de Plitvice, la baignade à Krka est autorisée en bas des dernières chutes, où le plan d’eau s’élargit et s’assagit….

En pleine saison, l’invasion de touristes, pour certains peu respectueux de l’environnement et de la beauté et fragilité de cet écosystème, fait peine à voir…

Kamičak krka
Kamičak

Le parc de Krka est aussi un espace culturel et historique à Roski slap, Puljane et Kistanje, qui sont des entrées peu connues. On y trouve deux monastères, le monastère catholique de Visovac sur une île au milieu du parc et le monastère orthodoxe de Krka, un musée ethnologique, d’anciens moulins à eau, une ancienne usine hydraulique. Il y a aussi les 10 forteresses médiévales de Krka, certaines dont il ne reste que des vestiges comme la citadelle de Drnis.

Coup de coeur pour dormir près de Krka

L’agrotourisme Radonic, situé à 5 km de Lozovac et 10 min de l’entrée 2 de Krka, propose un logement à la ferme … Les hôtes sont accueillis dans une maison de pierre récente aménagée dans l’esprit des habitats traditionnels de la région.

Si le mobilier n’a plus rien d’authentique contrairement aux anciennes chambres, les chambres ont gagné en confort. Il faut y manger le petit-déjeuner typique et le repas à base de spécialités dalmates préparé avec les produits de Radonic. A partir de 12€ le menu.

Aujourd’hui, cet hébergement de plus en plus professionnel est très prisé,  il reste une adresse incontournable.


Lacs de Plitvice : un joyau de la nature

Le parc national de Plitvice est situé sur la route de Zagreb à Zadar, à 85km au sud-est de Karlovac et à 68km au nord de Gradac. Classé sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, Plitvicka jezera est une étape indispensable d’un voyage en Croatie.

panorama sur les chutes des lacs inférieurs à plitvice

Seize lacs disposés en escalier, chacun alimentant le suivant par des cascades, le tout dans un paysage de montagnes couvertes de forêts, des eaux vives qui jouent sur toute la gamme des bleus et des verts… vous en garderez un souvenir inoubliable!

plitvice parc national croatie

Creusés dans la dolomie pour ce qui est des lacs supérieurs (d’où la sérénité des paysages boisés), dans le calcaire pour les lacs inférieurs qui l’ont creusé d’impressionnantes gorges, les lacs de Plitvice sont séparés par des barrières de travertin ou de tuf;

Des conditions particulières, climatiques et autres, entraînent la prolifération de mousses subaquatiques et d’algues qui retiennent le carbonate de calcium contenu dans l’eau, et forment un dépôt calcaire, qui se solidifie peu à peu. Ainsi naissent les barrières de travertin qui, avec le temps, finissent par émerger et retenir l’eau, formant ainsi un nouveau lac. Poreuses, elles permettent à celui-ci de se déverser dans le lac suivant par des cascades.

Les photos ci-dessous vous donneront une idée de la beauté, parfois tourmentée, parfois sereine, de ces paysages…

Sur le première photo, une barrière de travertin en cours de formation…

Ci-dessus, et à gauche de notre compagnon de pique-nique, vue sur la Grande Chute (Veliki Slap) : la rivière Plitvica se déverse du sommet de la falaise d’une hauteur de 70m.

En espérant que ces quelques photos vous donneront envie de découvrir ce paradis, site ô combien fragile, malheureusement menacé par une évolution inexorable, le “vieillissement des lacs”, que la pollution ne peut qu’accélérer. C’est pourquoi, entre autres mesures de protection, la baignade est interdite dans les lacs du parc national de Plitvice…

Où loger près des lacs de Plitvice?

Camping Korana: L’un des plus beaux de la région Senj-Lika. Emplacements bien séparés et sanitaires impeccables. Plusieurs restaurants, snacks et supermarché. Compter 15 a pour 2 pers. (Emplacement, tente et voiture). Location de petits chalets en bois (sanitaires communs) et de bungalows (de mai à septembre). De 30 à 42 € pour 2 à 4 pers. A 7 km de l’entrée 1 du parc. 00 385 53 751 888.

C’est un bon camping, mais vu sa position et sa fréquentation, il n’est pas bon marché.

Camping Borje à 15 km des lacs qui est assez convivial également.

Découvrez Les voyages des routeux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. La Croatie vue par...
  6. /
  7. Notre séjour en Dalmatie...