410 vues

Un petit tour en Catalogne : El Valle Oriental

0

Et nous voici à nouveau dans notre “résidence secondaire”, sur le grand parking de la Séo de Urgell . C’est grand marché à la Séo, et nous aimons beaucoup ces marchés d’ici où on trouve un peu de tout : des vêtements, aux petits étals de paysans qui viennent vendre leurs légumes, poulets, champignon frais cueillis, fromages, œufs, miel, en passant par les ferretérias et les forains traditionnels.

La Séo de Urgell
On peut y traîner des heures. Juste ce qui nous plaît. Nous achetons du miel et une grosse poignée de girolle pour l’omelette de ce soir. L’après-midi nous allons faire un tour en Andorre ne serait-ce que pour faire le plein de Zébulon, mais, à notre grande surprise, tout, absolument tout est fermé, pour cause de fête de la Santa Maria de Merixel la sainte patronne d’Andorre ( sans doute une sacré commerçante celle-ci ) . Nous n’en croyons pas nos yeux ! Ce doit être le seul jour férié de toute l’année ! Heureusement quelques stations essence sont ouvertes, ce qui nous permet de faire un plein au taux andorran, puis nous prenons le chemin des écoliers, en route vers Barcelone.
Nous bivouaquons à Navacles, dans la grande banlieue de Barcelone, sur le grand parking en bordure du rio près du petit lac, juste en dessous de l’aire de camping-car toute petite et déjà occupée par un CC.
Le lendemain, direction La Roca Village, le village des marques de Barcelone, un centre commercial organisé comme une Rambla de village Catalan avec des places ombragées et de jolies fontaines. C’est vraiment très agréable. Et en cette fin de saison, les prix déjà entre 30 et 70% moins chers que dans les commerces traditionnels offrent des soldes imbattables. Gil trouve divers articles qui lui conviennent moi, bof….Cependant, devant l’offre de une paire de Reebok pour la marche à prix soldé et la seconde paire pour 1€ de plus, ou deux doudounes pour le prix d’une, je n’ai pas fait la difficile et nous voilà donc avec les deux mêmes paires de chaussures et les deux mêmes doudounes ! Après 40 ans de mariage, voilà qu’on se met à s’habiller pareil ! Heureusement, j’ai tous mes cheveux, moi ! Et pas de moustaches ! Sinon on pourrait faire un reemake des Dupond & Dupont
Après cette agréable journée de lèche-vitrines nous nous dirigeons vers la côte puisque notre première idée était d’aller à Tarragonne mais il fait encore décidément trop chaud à cette mi septembre en bord de mer aussi nous décidons de nous replier vers le Valle Oriental . A ce propos, si vous repérez la petite route qui mène à San Miguel del Fai, elle vaut vraiment le détour dans un paysage ****, très surprenant . Nous nous l’empruntons jusqu’au fond de la vallée puis faisons demi tour car il commence à se faire tard et nous ne savons pas encore où nous ferons étape.
Le jeudi 10 septembre, nous visitons le magnifique monastère de Santa Maria de l’Estany, qui est un joyau du patrimoine culturel Catalan avec son cloître roman construit entre les XII° et XIII° siècles et sa mignonne église romane.
De l’Estany parce que les chanoines obéissant à la règle de Saint Augustin qui s’y établirent dés le X° siècle s’occupèrent de drainer les marécages qui rendaient la zone très insalubre vers un étang. Ceci leur permit de gagner des terres cultivables et de faire un élevage de poissons d’eau douce. La communauté devint tellement riche qu’un siècle plus tard elle dominait une bonne partie de la région et put entreprendre la construction de l’ensemble architectural que l’on peut encore admire aujourd’hui.

Eglise Romane de Sta Maria de l’Estany

Le cloître

Chapiteau du Cloître : à gauche une dame coiffe ses long cheveux à droite un chevalier lui conte fleurette

De retour de la pêche à l’étang

C’est pour ces scènes où les personnages semblent tout droit sortis du Moyen-âge pour venir se raconter que nous aimons tellement cet art Catalan Les Vierges ont des airs de petites paysanne naïves avec leurs joues rouges, leurs vêtements bariolés, parfois ornés d’un joli tablier, ou bien avec leurs têtes couronnées de fleurs des champs. On les sent si proches si identiques aux fidèles, si joyeux et pleins de vie !

Santa Maria de l’Estany : azulejos XVIII° siècle

Santa Maria de l’Estany : azulejos XVIII° siécle

Après cette visite nous nous installons au camping de Rupit en fin de matinée et après un rapide repas, nous descendons à pieds vers le village. Sur le chemin, alors que j’hésite à passer dans un trou, Gil me dit ” Et dire que ça veut aller au Machu-Pitchu ! “ Cette moquerie était sans compter sur le pont suspendu qui permet d’accéder dans Rupit d’une rive à l’autre du rio, que Gil à bien failli traverser à 4 pattes tant il avait le vertige à cause du tangage !!

Quoi qu’il en soit, Rupit est un de ces jolis petits villages Catalans fort bien restaurés dans les 20 dernières années, bien agréable à visiter.

Rupit

Rupit

Rupit

Rupit

Le vendredi nous allons faire un tour dans Vic au musée épiscopal . La ville est toute décorée pour la fête de la Catalogne.

Dans la campagne entre Rupit et Vic

Vic la place de l’hôtel de ville

Vic

Puis nous allons nous installer pour deux jours dans un camping en pleine montagne au dessus de Ribes de Freser . Hélas, le temps tourne à l’orage ce qui ne nous empêchera pas de descendre au marché du village le samedi par un chemin à pic qui rejoint le camping à la gare ni de nous faire abondamment tremper au retour . Le lendemain nous dégustons une pizza exceptionnelle au petit restaurant du camping, arrosé d’un Valpolichella tout aussi surprenant que délicieux ici, dans ce coin des Pyrénées

Collada des Tosses sous la pluie

Et voilà, retour à Montpellier non sans faire étape, une fois de plus, à Besalu dont on ne se lasse pas…….. Le café le lundi matin au soleil revenu sur la place principale après avoir une fois de plus fait le tour du village …. Elle est pas belle la vie de retraité ?

Les lions de la façade de l’église romane de Besalu, sur la place centrale.

http://www.catherinegil.com

http://www.catherinegil.com



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!