6 406 vues

Quelques us, coutumes et spécificités des Hongrois

9

hongrie1Les Hongrois ont une façon un peu particulière de se saluer : ils se serrent vigoureusement la main, se regardent droit dans les yeux, et se présentent par leur nom puis leur prénom. Exemple, moi je dirais : “Debuda Léo vagyok (je suis)” Mais je ne sais pas encore dans quel ordre ça doit se faire : est-ce à moi de commencer ? dois-je attendre que l’autre le fasse ? Et après on peut rajouter “nagyon örülök”, ce qui veut dire “je suis bien content”.

– comme la Hongrie est un petit pays, il arrive souvent que des personnes qui se voient pour la première fois aient au moins une connaissance commune. On s’aperçoit que les Hongrois vivent dans un réseau de relations beaucoup plus serré que le nôtre, en France …

– en hongrois, expliquer se dit “magyaráz”, c’est-à-dire parler en bon hongrois. C’est un peu comme si, au lieu du verbe expliquer, on employait, je sais pas moi, “franciquer” par exemple.

– l’autre jour, je me suis dit que la démocratie hongroise n’était pas si éloignée de la démocratie malgache, qu’il m’a été donné d’observer pendant 5 ans. Dans les deux cas, il s’agit d’un modèle imposé (d’ailleurs il n’en existe plus d’autre n’est-ce pas ?) à des populations qui n’étaient pas prêtes pour le vivre : Madagascar avec l’indépendance, la Hongrie avec le “changement”.  Bien sûr les situations et les histoires sont complètement différentes mais dans les 2 cas, on assiste à des effets identiques : un fossé énorme entre les riches et les pauvres, une lutte féroce pour s’emparer du pouvoir et de la richesse, sans aucun souci du bien public, la démocratie étant perçue avant tout comme l’opportunité offerte à chacun, s’il est assez dur et assez malin, de marcher sur la tête des autres en s’en mettant plein les poches ! Et le pire, c’est que c’est clair et accepté par chacun !

– en hongrois, le verbe “avoir” n’existe pas ! (Plutôt sympathique, me direz-vous …) Vérifiez dans votre dictionnaire français-magyar favori, et vous trouverez avoir : Il a van . Mais “Van” veut dire “il est”, “il existe”. Pour dire “j’ai une maison”, le Hongrois dit : “Egy hazam van” soit “une maison à moi existe”. Je me demande si cela change quelque chose au “sentiment de propriété” … cela implique-t-il une distanciation, ou au contraire une fusion possessive ?

– un matin, comme nous sortions pour aller travailler, nous fûmes étonnés de trouver au coin de la rue tout un tas d’ambulances, voitures de police, etc … Ma Douce me dit qu’il y avait un mort allongé sur le trottoir, mais je ne le vis pas. Quand, mon cours fini, je repassai par là une heure et demie plus tard, le mort était toujours là, bien enveloppé dans un plastique noir d’où ses chaussures dépassaient, bien rangé au bord du trottoir. Les voitures clignotantes avaient disparu mais dans une entrée d’immeuble, deux flics à chapka rigolaient doucement …

– en hongrois, les genres “féminin” ou “masculin” n’existent pas ! Bien sût il y a des mots pour dire “femme” (nő) ou pour désigner tout autre élément du sexe féminin, mais pour dire “il” ou “elle”, c’est le même mot : ő (à prononcer comme des “oeufs” mais un peu allongé). Et le soleil n’est ni masculin, ni féminin, il est, tout simplement !



Partager

A propos de l'auteur

Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ http://budablog.over-blog.com/

9 commentaires

  1. En complément de ”Une Hongroise” pour construire une phrase en hongrois il faut oublie la construction sujet verbe cod commune au français anglais. En hongrois on met en premier l’élément le plus important ceci expliquant que ”egy hazam van” ce traduise par je n’ai qu’une seul maison. Normalement on enseigne que le verbe avoir ce traduit par neki avec le verbe etre a la troisième personne du singulier soit ”van”:nekem van, neked van, neki van etc
    donc il est aussi possible de de dire ”nekem egy hazám van”.

    L’article du verbe est facultatif puisque les terminaison de toutes les personnes changent, mais revêtent un caractère très affirmatif a utiliser avec prudence donc !
    De la même manière le verbe et particulièrement être peuvent disparaitre lorsqu’on utiliserait la troisième personne du singulier.
    ainsi le temps est beau ce traduira par ”szép idő” soit temps beau !

    losque l’on frappe a la porte on dit: ”kicsoda” ce qui ce traduirait par quel est le miracle de Dieu qui vient a moi.

    Lorsque l’on veut souhaite la bienvenue:” Isten hoztá” Dien qui t’apporte…

  2. une hongroise on

    Je pense que les caractères des gens et ce que nous en percevons lors d’un voyage à l’étranger n’est pas conditionné uniquement par l’histoire des gens rencontrés, mais aussi par l’histoire du voyageur, sans parler des à prioris “infligés” par les médias qui est un moyen efficace du conditionnement des peuples de chaque pays.
    Effectivement les conditionnements médiatique des peuples sous le joug de dictatures communistes n’étaient pas les mêmes que celles sous le “joug de démocratie de consommation” ce qui rend souvent les communications faussées par les à priori même après tant d’années de l’ouverture de rideau de fer.
    Personellement je n’aime pas généraliser, dans chaque pays du monde il existe des sourires hypocrites et des sourires sincères, des fiers et des humbles etc.
    Ceux qui se ressemblent rassemblent et cette communication commence déjà par le regard lors d’un voyage, reste à découvrir par la suite les détailles de ce qui nous rassemble surtout quand on sait d’avance ce qui nous sépare 😉

  3. Les Hongrois ont en effet une fierté très marquée et qui est dans ma bouche un compliment. Je pense que cette impression de distance et de froideur pourrait être valable pour plusieurs peuples d’Europe de l’Est, je ne sais pas ce que tu en penses? Personnellement, je l’ai ressenti dans plusieurs en tout cas, y compris la République Tchèque, habituée au tourisme, en Slovénie, ou même en Croatie où le tourisme est l’une des ressources principales. L’histoire est-elle le seul élément d’explication? Il est évident en tout cas que vivre sous le joug de dictatures communistes, après d’autres partages ou guerres antérieures notamment avec l’Empire austro-hongrois et les rapports de domination, n’aide pas à témoigner une confiance immédiate. Et c’est probablement aussi bien. Dans certains pays, il y a une certaine hypocrisie à faire des courbettes aux touristes en croyant que ça permettra de les conserver. Or, le rapport n’est pas sain, il est faussé par ce genre de fausse politesse ou disponibilité. Je préfère une personne froide, qui ne me juge pas et qui se comporte sincèrement avec moi, d’autant que je suis étrangère et que par définition, il est plutôt normal d’inspirer une certaine méfiance, qu’une personne qui me fera des sourires en permanence et me dira des choses plaisantes juste pour me soutirer le plus possible éventuellement!

  4. une hongroise on

    Bonjour,
    Ne vous inquiétez pas , la jeunne génération parle anglais ou allemand et de plus en plus le français aussi…. celà dit plutôt dans les grandes villes qu’en région rurale.
    De façon générale les gens sont très ouvert, joyeux, acueillant et plein d’humour… surtout autour d’un bon verre de vin dont ils sont aussi fier que les français 😉
    Bien évidemment actuellement l’ambiance générale n’est pas au top avec la crise économique et la période électorale (présidentielles mi-avril) et les discussions sont souvent houleuses …. préparez-vous 😉

    Pour ce qui est des guides qui indiquent que les hongrois sont parmi les moins heureux d’Europe, ils doivent faire référence à l’histoire souvent injuste de ce pays…. par conséquence , je dirais plutôt qu’ils ont l’âme plus sensible.

    Bon séjour à vous 🙂

  5. Bonjour,
    Sur certains guides, on vous indique que les hongrois sont parmi les gens les moins heureux d’Europe, qu’ils sont moins exubérants que leurs voisins slaves. Comme nous partons dans quelques jours, j’aimerais bien avoir votre opinion, car on aime se taper la discut sur place avec les gens du pays( si c’est possible en anglais ou en allemand à défaut du français), rire, etc…Alors les Hongrois qui sont-ils?

    ———————————————————————–

    Pour répondre, passez directement par le site : https://voyages.ideoz.fr/hongrie/ et ne répondez pas aux mails que vous recevez.

  6. Merci beaucoup pour ces rectificatifs et précisions… Tu es bienvenue sur Ideoz et n’hésite pas à nous faire découvrir la Hongrie car Ideoz n’a de sens que dans les échanges interculturels et les découvertes des différences dans le respect, ce qui permet aussi d’apprécier au mieux d’éventuels voyages… J’espère que tu accepteras!

  7. Amusant de lire comment un coeur françait voit les coeurs hongrois …. on ne voit qu’avec le coeur, bien ou pas 😉
    Quelques précisions quand même: les hongrois ne se saluent pas de la façon décrite dans la publication , mais (nuance!) ils se présentent de cette façon à quelqu’un avec qui ils viennent de faire connaissance. Les règles de l’art exigeraient que ce soit le plus agé (ou la femme, ou le rang supérieur selon circonstances) des deux qui tend la main en premier et le plus jeune dit son nom en premier.

    Pour la devinette du mot “magyaràz” (expliquer) il faut savoir que déjà le mot magyar veut dire “personne parlant” en hongrois (d’il y a 2000 ans presque) magy=parlant et ar=personne; de là “magyaràz” suit la logique des affixes et veut dire: personne parlant sans arrêt. La logique dans l’exemple franciquer n’est pas le même il me semble 😉

    Le verbe avoir en hongrois existe : birtokolni. Sauf qu’on ne se sert pas de ce verbe comme auxiliaire pour la conjugaison …. de surcroit l’exemple “j’ai une maison” est encore plus compliqué = “van egy hàzam” , soit “existe une maison à moi”…. et non “egy hàzam van”, qui veut dire “je n’ai qu’une maison” 😉

    Pour les genres c’est vrai , pas de différence entre masculin, féminin …. c’est probablement l’expression de l’émancipation des esprits hongrois même dans la langue hongroise 😉

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.