88 vues

Un Maroc bien en marche

0

Quand les nouvelles mentalités se heurtent à la dureté des traditions, c’ est toute une révolution qui se prépare. Elles marchent, elles parlent, elles complotent…  Elles ont leur jeunesse pour elles et l’ énorme responsabilité de faire bouger les traditions marocaines sur leurs conditions de vie.

Elles ne seront pas, c’ est sûr, comme leurs grands-mères, leurs mères ou leurs tantes… pieuses, soumises, obéissantes.
Elles, futures actrices de leur vie privée, se donneront le choix d’ accepter ou de refuser la loi musulmane, le joug de la sphère familiale, les violences d’ un mari macho, qu’ elles soient verbales, physiques, psychologiques ou plus odieux encore, son harcèlement sexuel.
Depuis le 23 décembre 2005, le Maroc a lancé un numéro vert gratuit, dédié aux femmes battues, le premier dans le monde arabe ; le 0 8000 8888, elles l’ utiliseront à bon escient pour combattre l’ omerta.
Les Droits de l’ Homme, elles en feront leur bréviaire, coûte que coûte, pour ne plus être considérées tantôt mineures et irresponsables, tantôt majeures, au gré des intérêts masculins.
Informées par les revues de presse féminine, les associations ou les centres d’ écoute, elles sauront s’ orienter en cas de problèmes graves, vers les organes judiciaires et administratifs compétents.
Elles apprendront chaque jour à contourner les lois discriminatoires.
Elles connaissent déjà dans leur entourage, des amies qui portent plainte suite à un abandon de famille.
Pères volatilisés, femmes se retrouvant seules et marginalisées avec la charge des enfants, sans aucune autonomie financière, terrifiant !
Elles ont vu les larmes couler et peut-être même les enfants se prostituer…
Elles savent maintenant que depuis le 4 janvier 2004 et sous la pression des modernistes, un Nouveau Code de la Famille a été adopté par le Parlement.
Désormais, elles sont mieux protégées contre la polygamie et la répudiation. Elles peuvent même demander le divorce. Voilà un acquis majeur pour leur dignité.
Les temps changent, l’ illettrisme recule et les femmes comme les hommes, peuvent prétendre à de grandes responsabilités professionnelles .
Du moins elles le croient et elles feront tout pour ça.

A la fin de cette promenade ô combien vivifiante, elles retourneront au collège, au lycée, à la boutique, à l’ atelier ou à la maison, plus fortes et plus unies.
Les idées chemineront et le destin de chacune s’ imposera, en bleu, en noir, ou en blanc.

(En illustration, cette magnifique photo de Francine Bernaert…)
Son blog: http://mogadorpicture.canalblog.com



Partager

A propos de l'auteur

Se changer d' abord avant de changer le monde...Le blog Lettres de coeur ______________________________________________________________________________________________ Contactez moi en privé sur ma messagerie

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!