47 vues

Pavillon de la Sécession à Vienne ; l’esprit de Klimt et le berceau de l’Art nouveau viennois

1




Klimt est l’une des figures artistiques les plus représentatives de l’Art Nouveau en Autriche. Le pavillon de Sécession est un site incontournable à Vienne et pas seulement pour les amoureux d’Art et de musées. Vienne est un concentré d’influences artistiques et le Pavillon Sécession à Vienne rappelle à quel point la capitale autrichienne fut le berceau de l’Art Nouveau.

Vienne  a de multiples facettes et est très éloignée de l’image souvent passéiste de ville plus tournée vers son glorieux passé. Très différente de cette capitale engoncée dans un certain goût de la tradition et du conservatisme, Vienne s’avère un terreau fertile pour les artistes. Auteurs, musiciens, peintres, architectes. Tous ont trouvé dans Wien des sources d’inspiration illimitées. Au début du XXème siècle, Vienne est même devenue le berceau du Jugendstil, l’Art Nouveau, qui revendiquait une exigence de modernité et d’esthétisme. Cet art s’est également appelé « Sécession », du nom du pavillon dans lequel les artistes de ce courant artistique ont pu exposer leurs œuvres, a eu pour célèbre tête de file le peintre Gustav Klimt.

Pavillon de Sécession à Vienne, mémoire fertile de  l’Art Nouveau selon Klimt

Dans ce pavillon de la Sécession, en réalité, un assez gros bloc carré, blanc, à coupole composée d’épais fils d’or tressés et orné de motifs floraux, de clés de sol, aux lignes courbes et épurées,  on découvre (pour la somme, tout de même de 6,50€ par personne !) la « Beethovenfrisie », la frise Beethoven. Il s’agit de peintures de Klimt qui s’est inspiré de la neuvième symphonie de ce compositeur telle que l’interpréta Richard Wagner (la musique est bel et bien partout à Vienne !) pour composer cette suite de scènes qui se nomment respectivement « La Nostalgie du bonheur », « Les Souffrances de la faible humanité », les prières de celles-ci, « La Force bien armée », « La Compassion », « L’Ambition » puis « La Luxure », « La Volupté », « L’Intempérance » et enfin un peu de poésie avec « Chœur des anges du paradis » et « Couple s’embrassant ».

Beethovenfrieze au pavillon sécession à vienne

Cette œuvre fascine par la simplicité des formes et par le choix des couleurs. Les corps féminins sont très longs, très fins, tout en courbe. Ils sont généralement blancs ou dorés. Leurs chevelures sont très épaisses et souvent de couleur sombre. La particularité de ce peintre est d’avoir inséré des feuilles d’or dans ses toiles comme il l’a fait pour cette frise, en 1902. Ses peintures m’ont toujours parlé, aussi ne pouvais-je pas manquer de les voir de près, en vrai. Mon rêve s’est réalisé lorsque j’ai visité le Belvédère supérieur (Oberes Belvedere).

Aperçu en détails de la Beethoven Frise

Klimt Beethovenfriese femmes nues et animal

Beethovenfrise femmes et maladesdétail de la frise de Beethoven de Klimtmusicienne de Klimt au Pavillon Sécession à Vienne

oeuvre de Klimt corps enlacés

Une impressionnante collection des oeuvres de Klimt

Deux pièces entières sont consacrées à la très riche et très belle collection de toiles de Klimt : une première rassemble ses premières œuvres, faites de touches de peinture agencées de telle sorte que l’on a l’impression d’être face à une œuvre pointilliste. Elles représentent majoritairement des paysages, mais très simples, sans goût du pittoresque. Klimt s’attarde sur un arbre, un jardin, des fleurs. C’est assez naïf tout en étant très travaillé. Les couleurs se répondent bien et souvent j’ai trouvé les teintes bleues et violettes particulières, soutenues, assez originales car je n’en ai jamais vues de pareilles. Tous les tableaux sont carrés, assez grands.

Dans la seconde salle, on trouve ses plus belles toiles… D’abord « Le Baiser ». Elle représente un homme, une femme, s’embrassant, s’enlaçant. Rien de plus. Un décor très abstrait, un peu de verdure, des petites touches de couleurs vives comme de petites fleurs, et le reste assez sombre, mais avec de minuscules petits points d’or. On serait presque face à une icône. La femme porte une longue robe, proche du corps, ce qui met en valeur ses formes rondes. Elle est toute en couleurs rouge, violette, verte, bleue, celles de la nature, de la vie. L’homme, quant à lui porte une tunique à formes carrées, rectangulaires, noires, brunes, grises. On ne voit que le visage du personnage féminin, aux lèvres et aux pommettes rouges, yeux clos, dans une position d’abandon complet. Elle s’en remet entièrement à celui qui délicatement lui caresse la joue… Beaucoup de sensualité dans ce tableau. C’est beau…

Le Baiser de Klimt

Portrait d'Adèle Bloch Bauer de Klimt

L'espoir II Klimt

Les autres toiles représentent également des femmes, entre érotisme et pruderie. Toutes sont présentées sous un aspect sensuel, aux lèvres entrouvertes, aux regards noirs évocateurs, à la tête légèrement inclinée ou carrément penchée, en position d’abandon, en général. On retrouve de nombreuses formes géométriques, d’inspirations orientales, égyptiennes, grecques…L’ornementation met en valeur le sujet principal, qui ne se noie pas sous les petits motifs floraux.

De cette époque, on peut également admirer les toiles d’Egon Schiele, peintre très torturé qui représente des corps difformes, des visages émaciés, sur lesquels se lisent la misère, la douleur, la détresse. Très poignants, et d’une technique incroyable. Lorsqu’on regarde de près, on remarque que la peau des personnages n’est pas blanche, ni beige, non elle se compose de nombreuses couleurs pastels : rose, jaune, bleu… De loin, on remarque ainsi les contours des muscles. On dirait que les corps sont presque décharnés… Très impressionnant, très angoissant aussi…

Informations pratiques sur le Pavillon de Sécession à Vienne

Friedrichstraße 12 , 1010 Wien
www.secession.at

+43 1 587 53 07

Carte du Pavillon Sécession

Prix  d’entrée au Pavillon Sécession à Vienne : 

9,50€ / personne – 6€ / étudiant – Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans

Tarif de groupe à 4,5€ / personne pour les groupes de plus de 8 personnes

réduction en achetant la Vienna City Pass, la carte officielle de Vienne pour les touristes

Horaires d’ouverture : Mar – Dim, 10:00 – 18:00

Accessibilité : 13 escaliers par la porte principale, aucune marche par l’entrée secondaire pour les personnes à mobilité réduite ou qui ont du mal avec les escaliers

Pour aller plus loin quelques compléments pour apprendre l’essentiel sur Vienne et l’Art Nouveau de Klimt:

Gustav Klimt, Contexte viennois autour de 1900

Klimt et la Sécession Viennoise

Documentaire sur Klimt ; mystérieusement Klimt, un éclairage utile avant de se rendre à Vienne pour découvrir ce que Klimt et la Sécession ont changé …

La Sécession de Vienne ; comment Klimt, Schiele, ont rompu avec le conservatisme de Vienne

La Sécession viennoise en pratique à travers des exemples architecturaux




Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Visiter Vienne en 3 jours au-delà de l'émerveillement : une ambiance rassurante et conviviale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.