124 vues

Pourquoi Geronimo n’a-t-il pas inventé le fusil et conquis l’Europe ?

0

divers0Pourquoi ce ne sont pas les Amérindiens qui ont inventé le fusil, la caravelle et conquis l’Europe ? Les Aborigènes qui ont dominé l’Asie du Sud-Est ? Pourquoi l’humanité s’est-elle développé de façon inégale d’un point de vue technique, scientifique, politique, à des rythmes si différents ? Rares sont les essais historiques qui éclairent les grandes problématiques d’époque, offrant une interprétation consistante les mettant en perspective.

medium_jared_wideweb_470x294_0.jpg

(Jared Diamond à Bornéo)

Ainsi en est-il de l’essai “De l’inégalité parmi les sociétés : Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire” du géographe et historien de l’environnement Jared Diamond. Il vient d’être publié en poche, chez Folio Gallimard.
En Juillet 1972, Jared Diamond est en mission en Nouvelle-Guinée. Un soir, il croise un homme politique nommé ” Yali “, avec qui il fait un bout de chemin. M. Yali est hanté par une question : pourquoi ce sont les ” Blancs “, et pas eux ” les Noirs “, qui ont inventé tous ces instruments précieux, les haches en métal, les fusils, les étoffes, les médicaments, les bateaux à vapeur, ce qu’en Nouvelle-Guinée la population appelle le ” cargo ” ? Pourquoi les Néo-guinéens vivent-ils dans des villages de huttes, tandis que les Américains et les Européens habitent dans d’immenses villes électrifiées ? M. Yali ne comprend pas. Il lui semble pourtant être aussi intelligent que les colons qu’il fréquente, et qui le méprisent. Jared Diamond ne comprend pas non plus, même s’il pense que la civilisation forestière des Néo-Guinéens mérite le respect, et que ces hommes sont ses égaux.

À l’époque, Jared Diamond réfléchit à un vaste ” Traité de l’Homme “, une histoire générale de l’espèce humaine dans ses relations à l’environnement. Il prépare le premier tome, ” Le troisième chimpanzé ” (Harper 1992, Gallimard 2000), consacré à l’étude comparée des comportements écologiques des grands singes hominidés et des homo sapiens – la seule espèce capable de massacrer une autre, et de ruiner son environnement. Écoutant M. Yali, il s’interroge sur les suites de l’évolution humaine, son essor vertigineux, ses disparités extrêmes – et ses effondrements rapides. D’où provient cet incroyable contraste dans le développement entre les sociétés ? Pourquoi ce ne sont pas les Indiens d’Amérique qui ont inventé le fusil et l’acier et conquis l’Europe ? Les Africains de l’Ouest qui ont colonisé le Brésil ? Les Aborigènes d’Australie qui ont dominé l’Indonésie et l’Asie du Sud-Est ? Pourquoi l’humanité ne s’est-elle pas développée au même rythme ?

LA GEOGRAPHIE ET L’ENVIRONNEMENT PRIMENT
Nous connaissons la réponse raciste : le bagage génétique, l’ADN de ces populations, leur génome plus primitif et leuir cerveau plus petit expliquent ces divergences dans le développement. Nous avons ensuite connu l’explication « culturaliste », toujours très en vogue, et bien développée pendant le « discours de Dakar » de Nicolas Sarkozy en juillet dernier (qui a fait scandale dans la presse là-bas) : les civilisations de ces pays, plus artistes, irrationnelles, magiques n’ont pas permis qu’ils élaborent une technologie avancée, encore moins l’Etat de droit – ou inventent même la roue, comme les Mayas (ce qui est faux, certains jouets mayas ont des roues, mais les porteurs sont plus utiles sur les sentiers de montagne). Jared Diamond mettra vingt-cinq ans à répondre à la question de ” Yali “. Ce sera l’essai ” De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’Homme et l’environnement dans l’histoire “, (prix Pulitzer 1998, Gallimard 2000).
S’appuyant sur une riche documentation géographique, épidémiologique, biologique et archéologique, il ruine toute explication supposant une inégalité génétique ou ” raciale ” au sein des populations humaines. Ce sont la géographie et l’environnement, montre-t-il, remontant 13.000 ans d’histoire, qui ont fabriqué les énormes dissemblances dans la croissance humaine. Une civilisation agricole, sédentaire, artisanale, technicienne a pu croître au Moyen-Orient, dans le Croissant Fertile, parce que le lin et ses fibres, le blé, l’orge, les pois chiches, les lentilles qui permettent d’emmagasiner des vivres y poussaient à l’état sauvage. Cinq espèces d’animaux décisives pour l’alimentation, le transport et le trait y vivaient : les chiens, les moutons, les porcs, les bovins, le cheval – qui a tant impressionné les Incas. Comparez avec l’Australie, écrit-il, elle n’abrite aucun mammifère domesticable, et une seule plante cultivable : une noix. L’agriculture sédentaire, une civilisation urbaine ne pouvait se développer là. Une civilisation de chasseur cueilleurs oui, déployant une intense culture du rêve, pleine d’arts magiques – car les hommes partout déploient leur intelligence, leur imagination et leurs talents, même dans les déserts et les îles isolées. Allez voir l’extraordinaire exposition virtuelle que vient d’ouvrir le musée du Quai Branly pour vous en convaincre : http://www.quaibranly.fr.

Remarquez qu’à l’époque de Babylone, du « miracle grec » ou de la république romaine, l’Europe du Nord était, rappelle Jared Diamond, un « trou perdu ». On ne lui connaît aucun apport significatif à la civilisation mondiale avant les années 1000. Alors pourquoi devient-elle le coeur de l’Occident ? La géographie a voulu qu’elle soit installée sur la route de communication directe est-ouest avec le Moyen-orient, via l’Espagne et la Méditerranée. L’Europe retardataire hérite alors de la métallurgie et des artisanats romains, la navigation à voile, des techniques militaires, du droit et de la centralisation politique sans les avoir inventés. Quand le Moyen-Orient périclite, déforesté par les armées romaines, les sols usés et desséchés, l’Europe aux précipitations abondantes et aux terres grasses, tournée vers l’Atlantique et les Indes Orientales, sait mettre à profit ces avantages. Peu de régions au monde ont hérité d’une une telle chance géographique : avec cet axe Sud-Nord si enrichissant.
Hélas, nos sénateurs ont décidé d’y dresser le mois dernier plein de nouveaux barrages et obstacles – d’y instituer une sorte de barrière génétique pour empécher les regroupements familiaux.


De l’inégalité parmi les sociétés : Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire.
Jared Diamond. Folio. Gallimard. Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition ou leur survie. Jared Diamond. Gallimard . Nrf/Essais.

Cliquez sur la carte pour consulter son site

Cliquez sur la carte pour consulter son site



Partager

A propos de l'auteur

Frédéric Joignot, la passion de la presse écrite et magazine------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------1974-1980. pionnier du quotidien LIBERATION, rédacteur-en-chef des “pages culture”. En 1980, je participe à la création du nouveau magazine ACTUEL ;un grand magazine de reportages à travers des récits fleuves et la photo. 1982-1988 : c’est l’aventure de RADIO NOVA lancée par ACTUEL. Elle fait connaître toutes les musiques “groove” internationales. 1985-88 : je lance le magazine ZOULOU. 1995 -1999 : je collabore au lancement du mensuel NOVA MAGAZINE; dirige la revue de littérature SANS NOM ; travaille à la création du mensuel D.S, “premier féminin de société”; participe à l’aventure de PSYCHOLOGIE Magazine, ou encore de COLORS. 1999-2001 : Création de la lettre d’idées, de tendances et d’éthique BRAIN FACTORY à destination des dirigeants d’entreprise. 1999-2007 : appelé par François Siegel et par la direction du MONDE pour aider à créer le mensuel LE MONDE 2. En 2001, je participe au lancement de la formule hebdomadaire. Création également du magazine culturel BLAST. Aujourd’hui, je suis toujours écrivain-reporter au MONDE, participe au mensuel PHILOSOPHIE MAGAZINE et j'ai fondé en 2008 la féroce revue “RAVAGES” avec l'écrivaine Isabelle Sorente. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- http://fredericjoignot.blogspirit.com

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!