231 vues

Le pub! Une institution de la vie anglaise

1

Le pub, raccourci de “public house” (ou maison admettant du public) est une institution de la vie anglaise.

Il y a plusieurs types de pubs, et c’est pas toujours facile a reconnaitre pour les étrangers, voici une petite liste.

 

  • Le pub de ville: parquets, barmaids est-européennes, prix a la hausse, souvent pas de bitter ou ales (bières traditionnelles, moins pétillantes, amères, pas trop froides) mais que des lagers (bières industrielles sans saveur), pas de repas servis ni d’enfants admis. Le diner du Jeudi soir se prend debout, est liquide et tient dans des verres de 568ml! Paquet de chips les jours de fête… Voir la description de Marine qui raconte dans lepetitjournal.com son expérience de La fièvre du samedi soir: un post drôle et bien observe.

Non, l’anglais qui se respecte est, de jour, un spécimen plutôt réservé, poli et la plupart du temps facile à vivre et agréable. Mais au fameux “pub”, il subit une transformation des plus étranges. Il semblerait que soudain, le discret employé de bureau sort de sa carapace et peut enfin desserrer de quelques crans sa ceinture, entrer dans la meute, et participer à la compétition nationale : descendre le maximum de “pints” (56,8cl) de “lager” en un minimum de temps. Et le challenge ici n’est pas uniquement d’affirmer ses qualités hépatiques supérieures. L’anglais est aussi “fair-play”, forcément, et le défi ultime consiste à boire assez, afin d’asseoir une confiance en soi suffisante pour courtiser le sexe opposé.

Penser a éviter les bagarres dans certains bars en sortant, éviter de parler de foot également.

  • Le Local Pub: l’équivalent du troquet ou l’on vient boire un coup après le boulot ou passer un samedi après midi. Parfois des sandwiches mais le plus souvent ça va être du pork scratchings (couenne grillée) et de cacahuètes. Normalement il y a une bonne sélection de real ales (voir le site de la Camra et une traduction en francais sur wikipedia) dont je suis un fervent amateur! Il y a souvent un jeu de fléchettes, et comme l’a remarque cousine Sylvie qui est venue faire un tour dans notre local, “les anglais font au pub ce que nous faisons a la maison”: lire le journal (l’édition du Dimanche est très volumineuse et ça prend du temps), regarder le foot, etc… Les enfants sont admis s’il y a un “lounge” (salle séparée du bar), si non penser a vérifier avec le landlord.
  • Le pub de chaine: la plupart des pubs appartiennent a des brasseurs (comme Young’s ou Fuller’s) mais ils sont tenus par des landlords (également appelles publicans) qui leur donnent leur propre personnalité. Il y a également des chaines comme Harvester’s qui ont des établissements plus impersonnels, plus grands et ciblant des familles pour le Sunday Roast typique en WE et les sorties entre collègues la semaine.
  • Le gastropub: c’est un pub transforme en restaurant, plus ou moins cher, plus ou moins huppe. C’est un phénomène assez récent, depuis un dizaine d’années beaucoup de local pubs sont gentryfied en devant des gastropubs. Voici un lien vers mon gastropub du coin, le Victoria.
  • Le pub de village: il faut aller a la campagne pour mesurer l’importance de ce lieu de vie pour les villageois: les habitues se saluent, il y a souvent un feu de cheminée, la patronne connait tout le monde, on y joue aux fléchettes, regarde les matches de jeux de baballes, on peut y manger, et tout cela en se pintant! Bref, un troquet des familles comme dans nos campagnes mais en bien plus cosy, avec de la moquette et un feu de cheminée. Doit être de préférence historique, comme celui-ci, au bord d’une rivière, avec un feu de cheminée, etc… Cosy quoi!

Pour les anglophiles, lire absolument cet article donnant une typologie de la clientèle : Guy Browning’s guide to pub etiquette

Sinon, sélection rapide de mes pubs favoris a Londres:



Partager

A propos de l'auteur

Expatrie a Londres, je donne mon avis sur tout... et le reste!Le blog TransmanchesContactez Ludovic sur sa messagerie

Un commentaire

  1. Quand je suis allée au Royaume-Uni, j’étais bien trop jeune (dans les 10 ans) pour apprécier les pubs et j’avoue que j’aimerais bien y revenir pour justement découvrir les “vrais” pubs anglais. En revanche, je suis toujours impressionnée dans les pays où je peux aller (notamment dans les pays de l’Est) de voir à quel point les pubs se sont imposés comme modèle, concept de divertissement…

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.