IDEOZ Voyages > HISTOIRE - SAVOIRS > De la Fête de l’Unité à la Fête des espions en Russie !

De la Fête de l’Unité à la Fête des espions en Russie !

Le 4 Novembre est dédié à la fête de l’Unité dont on fêtera en 2012 les 500 ans. Le 5 Novembre, une toute autre fête est organisée, celle des espions et du renseignement militaires. Deux fêtes qui en disent long sur l’histoire de la Russie et la société russe…
 
Le 4 Novembre est, depuis 2005, la Fête de l’Unité en Russie. Elle commémore le 4 Novembre 1612 quand le petit boucher Kouzma Minine et le Prince Dmitri Mikhaïlovitch Pojarski s’unirent pour lever une troupe de volontaires qui chassèrent de Moscou les Polono-Lituaniens qui occupaient la capitale russe depuis C’est donc la fête de l’unité du peuple, qui a également pour vocation de faire oublier les fastes passés de la célébration de la révolution bolchevique (7 Novembre).
Monument à Minine et Pojarski à Moscou
 
En fait, elle a été célébrée hier en ordre dispersé. 10 000 personnes à la manifestation organisée par « Russie Unie » de Poutine / Medvedev. 15 000 à celle organisée par les jeunesses poutiniennes « Nachi » au nord de Moscou. Une marche antifasciste organisée par des mouvements anarchistes et socialistes.
 
Mais, et c’est cette dernière qui a le plus attiré la presse, une « Marche russe » a été organisée par les nationalistes, avec présence de fans de football, skinheads et autres néo-nazis, soit 7 000 personnes (NB : les chiffres sont ceux donnés par RIA-Novosti). Le mot d’ordre principal était « Arrêtez de nourrir le Caucase ». La police, si prompte à matraquer le moindre rassemblement de libéraux, a été hier d’une passivité remarquable face aux nationalistes. Et les responsables russes sont également plus pugnaces lorsqu’il s’agit de dénoncer la prétendue résurgence du nazisme dans les Etats baltes.  
 
Le 5 Novembre est la Fête du renseignement militaire, qui commémore le 5 Novembre 1918, lorsqu’a été créé le Département d’enregistrement de l’Etat-major de campagne de l’Armée Rouge, qui marquait le début d’une nouvelle étape dans l’activité des services de renseignement russes. Le nom du service de renseignement militaire est bien connu des amateurs de films d’espionnage puisqu’il s’agit du GRU (Главное развeдывательное управление), qui dispose de forces spéciales, les Spetsnaz GRU (en Russe : Спецназ). Le GRU n’est pas à confondre avec le FSB, principal successeur du KGB, chargé de la sécurité intérieure, et avec le SVR en charge du renseignement extérieur.
L’insigne actuel du GRU

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *