FRANCE

Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis

Par Voyageur Curieux (Auteur invité), le Juil 1, 2014 - Oise, Picardie, tourisme religieux
senlisPetit tour à Senlis pour visiter l’Abbaye Royale Saint Vincent, située à l’est de la ville entre les remparts Bellevue et de l’Escalade.

Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis  1

 

Avant 1060, il existait en dehors du rempart Gallo-Romain, dans le faubourg de Vittel (nom de l’époque) près de la Nonette, une chapelle placée sous l’invocation de Saint Vincent dont on sait peu de chose, mais plutôt en mauvais état.


 

Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis  2

Anne de Kiev (1024-1076), fille d’un grand duc d’Ukraine, devient l’épouse du roi Henri 1er. Mais celle-ci ne parvenait pas avoir d’enfant malgré ses abondantes aumônes et prières. Saint Vincent, martyr Espagnol, était alors vénéré dans le pays et les miracles fréquents, obtenus par son intermédiaire, conduisirent la Reine à s’adresser à lui.

Elle s’engagea par une promesse à faire bâtir une église, en son honneur, si elle obtenait du ciel un fils qui put succéder à la couronne de France. Son vœu fût exaucé, elle eut un fils, futur Philippe 1er, vers 1052.

A la mort de son mari en 1060, Anne de Kiev quitta la cour pour se retirer, quelques temps, à Senlis. Elle décida alors d’exécuter sa promesse et donna l’ordre de faire rebâtir l’église Saint Vincent et de faire élever à coté un monastère.

Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis  3

En 1065, l’église fut consacré en l’honneur de la Sainte trinité, de la vierge Marie, de Saint Jean-Baptiste (né d’une mère stérile) et de Saint-Vincent. Le monastère fut désigné par le nom d’Abbaye Royale de Saint-Vincent et donna son nom au faubourg dans lequel il était situé. Ce sont les chanoines de l’ordre de Saint-Augustin qui s’installèrent.


Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis  4

Les religieux entreprennent, vers 1660, la reconstruction du cloitre et des bâtiments classiques que l’on voit encore.

Le clocher de l’église date du XIIe siècle. L’abbaye a été remaniée au XIIIe et XVIIe siècle (dont le rehaussement du niveau supérieur de la nef de l’église).

Vendue comme bien national, à la Révolution, l’Abbaye deviendra tour à tour usine de filature, caserne, hôpital militaire et collège religieux. Un lycée privé occupe actuellement les lieux.
Abbaye Royale Saint-Vincent de Senlis  5

Collège Saint-Vincent au XIXe siècle

Pour aller plus loin :

 418 Visites au total,  2 aujourd'hui

Voyageur Curieux (Auteur invité)

Commentaires

Le Nov 13, 2009 à 12 h 23 min, Bernard VIALLET a dit :

En France aussi, il y a tant de belles choses à visiter...

Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.