1 738 vues

Sante voyage : un soin naturel pour stopper une bronchite avec de l’ail et du thym !!

2

ailOn connait bien les nombreuses qualités qu’ont l’ail et le thym. Cette vénérable plante potagère est très conseillée pour soigner ou stopper une bronchite. Sante voyage avec un soin naturel très efficace …

 

Sante voyage: comment soigner naturellement la bronchite?

L’histoire de ma bronchite « stoppée » !

Pendant tout le mois de septembre J’ai séjourné en montagne Bourbonnaise ,au cours de cette période j’ai pleinement profité du temps splendide qui y régnait ( une sorte « d’été indien »)

Mais le dimanche matin 04 octobre sur le plateau de la Verrerie à 1000m d’altitude ( image satellite Google , photo du plateau : ) la température s’est rapidement refroidie.

Vers les 10 heures je discutais avec deux gars du coin , je pense que je n’étais pas assez couvert, et de ce fait j’ai tout simplement « attrapé froid », c’est-à-dire que j’ai été victime d’un refroidissement qui lui est souvent la porte d’entrée pour : rhumes, grippes, et autres bronchites :123

Au bout d’un moment, j’ai senti une petite douleur sur les deux omoplates, comme je suis assez bavard j’ai continué la conversation, mais le soir venu quand je me suis couché j’ai bien senti que ma douleur dans le dos s’ accentuait de plus en plus.

Je connais bien ces symptômes,… car pour moi, ils annoncent la bronchite (j’en ai eu deux, l’une en 1995, l ’autre en 2005,). Ces deux bronchites ont été assez sérieuses (fièvre, toux, expectorations), et toutes ont été soignées par la médecine classique, et elles ont durées au moins un mois.)

Mais depuis quelques années,( bien que l’ail soit à mon menu ), j’ai découvert également que l’ail avait de nombreuses propriétés bactéricides et antibiotiques naturelles, et ce sont ces dernières que j’utilise à ma façon,.. c’est à dire respirer les vapeurs d’ail au plus près ! ( voir ma méthode plus bas dans mon article : Grâce à l’ail,… j’ai guéri mon rhume en 72 heures chrono !,… et également quelques lignes plus bases … c’est-à-dire le plus près de mes deux narines )

Mon retour dans le Sud était prévu pour le lendemain , il a été respecté,… et durant tout le trajet, sur le tableau de bord de ma voiture, j’avais déposé une petite coupelle en plastique ou une gousse d’ail était coupée finement.

Chez moi, j’ai continué « mon traitement », C’est-à-dire en moyenne toutes les 8 heures je coupe en petits morceaux une gousse d’ail et je dépose ces derniers dans ma coupelle, et de temps en temps, surtout lorsque que je renouvelais ma gousse (c’est le moment ou les petits morceaux de l’ail dégagent le plus d’éléments volatiles), je plaçais à ma façon « mon remède », … le plus près de mes deux narines (photo…remarquerez comment je tiens ma coupelle…sacré P@py va !,… même la nuit, je déposais ma coupelle à côté de mon oreiller … inutile de vous dire qu’avec l’odeur .. il n’y avait pas de moustiques dans ma chambre )… et ce « régime » a été renforcé par une plus forte consommation d’ail dans mes repas du midi et du soir , en moyenne une demi-gousse à chaque repas… sans oublier d’autres plantes : oignon , persil , romarin, ciboulette , thym ( ce dernier est excellent pour la bronchite soit en assaisonnement ou en tisane, et de la tisane de thym j’en buvais une à deux tasses par jour )

j’ai eu juste un peu de fièvre ( 37,8°) mardi et mercredi en fin de journée, petit à petit ma toux s’est estompée , et en fin de semaine tout était rentré dans l’ordre.

(Dans mon lien thym ci-dessus, regardez la rubrique Recherches.)

Bronchite. On a mené une étude comparative sans insu (les sujets savaient quel traitement ils prenaient) auprès de plus de 7 000 patients allemands souffrant de bronchite aigüe. Environ 5 600 d’entre eux ont été traités avec un sirop (Bronchipret®) contenant un extrait de thym (Thymus vulgaris) et de racine de primevère officinale (Primulae radix). Les autres ont pris soit de la N-acétylcystéine soit de l’ambroxol, deux médicaments qui fluidifient les sécrétions bronchiques. La préparation Bronchipret® s’est montrée au moins aussi efficace que les médicaments, tant chez les adultes que chez les enfants. Le Bronchipret.

Pour me procurer du thym, j’ai la possibilité d’en cueillir à 4 km de chez moi dans le massif des Petites Maures . (dans le fond c’est Fréjus), il y en a moins que dans certains endroits de l’arrière pays, mais suffisamment pour ma consommation personnelle donc j’ai le loisir de ramasser cette plante, et avec quelques photos j’ai immortalisé cette cueillette. La plante de thym que j’ai cueilli : , je suis fier de vous montrer que je respecte la nature puisque que je cueille mon thym sans arracher la plante, et j’apporte la preuve en montrant que je n’avais cueilli que quelques rameaux à droite : , et je vous montre mon bouquet sans les racines :., quand soudain…patatras mes espoirs d’avoir cueilli du bon thym bio sont tombés à terre !

La zone de cueillette est fréquentée par maître Goupil !

C’est en revenant de ma cueillette qu’en chemin mes espoirs d’avoir cueilli du bon thym bio sont tombés à terre, en effet à un moment mon attention a été attirée par ça,..et cette crotte de renard indique tout simplement que la zone ( comme l’ensemble du massif des Petites Maures ) est fréquentée par les renards.

Par la suite je me suis souvenu d’avoir déjà vu aux cours de mes balades passées dans ma zone de cueillette d’autres crottes de renards, en effet là comme ailleurs le renard aime faire sa crotte sur une aspérité comme sur une pierre ou une une souche, exemple en montagne Bourbonnaise : et ici ( cette photo indique que l’animal s’est goinfré avec des graines d’un sorbier des oiseaux. Parfois la nature nous réserve des surprises, en août j’étais dans les Alpes du Sud du côté de Valberg , et j’ai immortalisée cette photo : ( pour info, j’ai récupéré cette belle pierre blanche pour l’offrir à l’un des mes petit fils.)

Quelques lignes plus haut j’ai écrit qu’il y avait pas mal de renards dans le massif des Petites Maures, je rajouterais même que ces derniers deviennent de moins en moins sauvages, et qu’il n’est pas rare d’en apercevoir près des habitations ( voir mon article Le renard de Noël sur Naturavox.)

Les renards peuvent être aussi des vecteurs de l’ échinococcose !

Ramasser des fruits ou des plantes sauvages n’est hélas pas sans danger, en effets ces derniers peuvent être contaminés par un parasite qui se nomme l’échinococcose… et le renard est l’un des principaux vecteurs.( avec d’autres mammifères dont le chien et le chat )

L’échinococcose kézako !

La définition de cette maladie est ici : 12 …de ce fait dans les zones connues de transmission, il faut éviter de consommer des baies sauvages, porter des gants pour les travaux en plein air et se laver les mains après ces travaux ou après avoir toiletté son animal de compagnie, cuire les aliments provenant des champs, des forêts ou des jardins potentiellement accessibles aux renards. Source Ministère de la Santé, une autre source sérieuse : , les zones infectée progressent (également d’autres résultats sur L’échinococcose alvéolaire ou maladie du renard dans Google.)

Nous l’avons vu en France l’échinococcose progresse sensiblement ( voir sa progression comparatif 1998/2004, ainsi que la répartition des cas humains en France de 1982 à 2000) agriculture /gouv.fr , autre source : .

Avec toutes ces information mon article n’a pas vocation à faire peur, mais il est juste un signal d’alarme , à chacun de prendre ses responsabilités.

Pour ce qui est de l’utilisation de thym, … j’ai relevé les inscriptions d’un bouquet de thym vendu dans le commerce : « Parfaitement naturelles , les herbes aromatiques sont cueillies dans les collines provençales, au coeur d’un terroir sauvage naturellement protégé, selon une récolte traditionnelle, la coupe à la faucille. »

Bon,… pas de panique, pour ce qui me concerne comme le parasite est détruit à la cuisson ( voir plus bas ) dorénavant ma tisane ne sera plus infusée, mais bouillie pendant 2 mn environ , les baies et plantes sauvages ( myrtilles mûres, framboises et fraises en confitures, et les pissenlits seront consommées en soupe ( comme les orties ) !

Recommandations : Éviter de consommer des légumes crus provenant de jardins accessibles à des renards ou des fruits sauvages crus provenant d’un endroit potentiellement souillé par des renards infectés : le lavage ne suffit pas : il faut absolument les cuire avant de les manger (conditions de cuisson : 10’ à 60°C, 5’ à 70°C ou 1’ à 100°C ; la congélation domestique (-18°C) est sans effet).Source

Quand j’ai cueilli mon thym, j’ai pu apprécier le calme et la beauté du paysage, alors comme nous vivons de plus en plus dans un monde de brutes, avec quelques courtes vidéos je vous offre quelques secondes d’ambiance nature qui règne au vallon du Reydissard ou de temps en temps après les pluies des petites cascades provisoires se forment. cliquez : 123 4 ,…et appréciez le murmure de la nature :12 .

liens de mes deux articles cités plus haut !

Sur Carevox : Grippe mexicaine… l’ail peut être un allié !

Sur mon blog : Grippe mexicaine… l’ail peut être un allié !

Sur mon blog : Grâce à l’ail,…. j’ai guéri mon rhume en 72 heures chrono !

Sur Carevox : Grâce à l’ail…..j’ai guéri mon rhume en 72 heures chrono !

Ce qui est intéressant dans ces deux articles, ce sont les nombreux liens que j’ai placé, en cliquant dessus je pense que certains d’entre vous seront surpris d’apprendre les nombreuses propriétés de cette bonne plante potagère.

Liens en annexe :

L’ail débarque à l’hopital : Doctissimo.

L’ail est un antioxydant naturel,résultats Google.

Les antioxydants sur Wikipédia.

Les antioxydants, résultats Google.

Les vertus de l’ail sur Passeport santé.

L’allicine , le principe actif de l’ail. Passeport santé.

Bronchite : remèdes naturels.

L’ail est… aphrodisiaque : résultats Google

Enfin quelques lignes sur l’ail !

Ail le soir, oignon le matin est le malheur du médecin.

Proverbe auvergnat : L’ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.

Proverbe provençal : Une caresse d’ail revigore, un excès d’ail endort. Curnonsky

Manger de l’ail ça rajeunit l’organisme et ça éloigne les importuns. Alexandre Vialatte

Pour une foi, il ne sentait pas mauvais : il avait mangé de l’ail. Aurélien Scholl

Au moyen âge, l’ail était considéré comme un moyen de repousser les voleurs, les sorcières et les vampires.

Gilbert Spagnolo dit P@py



Partager

A propos de l'auteur

Gardien de la paix en retraite, grand-père de 5 petits enfants Également contributeur sur Agoravox et sur mon blog

2 commentaires

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!