Ukraine : la nuit d’Ivan Kupala

Ukraine : la nuit d’Ivan Kupala 1
Si, la nuit dernière, vous avez vu de vos amis ukrainiens courir nus autour d’un champ de blé, ne vous inquiétez pas, c’est normal ! C’était la nuit d’Ivan Kupala !!

La nuit d’Ivan Kupala est une célébration traditionnelle païenne des peuples slaves lors du solstice d’été du 24 Juin (qui, dans le calendrier julien, correspond au 7 Juillet dans le calendrier grégorien). Cette fête célèbre principalement le feu et l’eau, mais aussi les récoltes, la fertilité, la joie et l’amour. Elle est liée au culte de la déesse Kupala, déesse des herbes, de la magie, du sexe et du solstice d’été.

Cette fête comporte plusieurs rituels généralement ludiques (pour ne pas dire érotiques) qui se tiennent dans la nuit du 6 au 7 Juillet.

Si vous êtes en couple, il vous faut sauter au dessus du feu main dans la main. Vous resterez ensemble pour une longue durée.

Ukraine : la nuit d’Ivan Kupala 2

Si vous n’êtes pas en couple et que vous désirez le devenir, c’est là qu’il faut faire à minuit trois fois le tour d’un champ de blé en courant nu(e) ! Votre partenaire potentiel vous verra alors en rêve et se rendra compte au réveil que vous être le (la) partenaire recherché(e).

Si vous êtes très courageux, vous pourrez aller chercher dans la forêt la fleur de fougère qui ne fleurirait que cette nuit-là. Elle vous permettra de prédire les destins, de soigner les maladies et de trouver des trésors. Mais, attention, car vous risquez de rencontrer les créatures du mal (sorcières, roussalky = sirènes, mavky = roussalky des champs). A défaut de fleur de fougère, il semblerait que les jeunes gens profitent de l’ombre de la forêt pour se livrer à des jeux plus … charnels.

Autre activité incontournable, la fabrication de couronnes de fleurs, destinées à être déposées au fil de l’eau. Si la couronne coule, ça signifie la mort. Si elle s’échoue sur le bord, la jeune fille restera non mariée. Si la couronne est emportée par le courant, celui qui la trouvera est destiné à devenir le bien-aimé.

Ukraine : la nuit d’Ivan Kupala 3

Ceux qui connaissent peu ou prou les traditions païennes baltes retrouveront les rituels de Līgo et Jāņien Lettonie et de Rasos et Joninės en Lituanie, toutes traditions récupérées par les Eglises chrétiennes pour la Saint-Jean (voir aussi http://gillesenlettonie.blogspot.fr/2010/06/ligo-et-jani.html).

Cette fête a en outre inspiré l’écrivain ukrainien (né près de Poltava) Nicolas Gogol (Микола Гоголь) pour sa nouvelle « La nuit d’Ivan Kupala ») et le compositeur russe Modeste Moussorgski (Модeст Мусоргский ) pour son poème symphonique « Une nuit sur le mont Chauve ».


Découvrir le blog de Gilles en Lettonie



 791 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *