330 vues

Une autre vision de la Croatie

6

rovinjcroatieguerreTerre de contrastes inattendus, je suis restée choquée par la Croatie. Un pays émouvant, qui vous flanquerait son Océan dans les yeux. J’en garde une vision finalement assez dérangeante parce que je me sens tiraillée entre Admiration et Ecoeurement.

*Ci-gît une tradition d’hospitalité

Une tradition d’hospitalité que j’ai pu constater de nombreuses fois.

——–Le HIC : Le tourisme de masse qui tend a faire oublier (de façon presque justifiée à mon avis !!! ) à certains commerçants leur traditionnelle hospitalité chaleureuse. Je trouve également que le pays ne développe pas de commerce de souvenirs folkloriques traditionnels ; dommage, car ce serait une façon de développer un petit commerce qui contribuerait encore un peu à aider le pays à se relever économiquement.

 

 


** La Croatie: Une écorchée qui cache ses blessures de guerre…et sa beauté! **
 

Beauté ravagée mais beauté retrouvée en Croatie

Aux environs de Split , on est d’abord frappé par l’incroyable beauté des VILLES : Des constructions épatantes aux influences tour à tour vénitiennes, romaines, grecques… mais comme je vous avouerais que je ne suis pas non plus une fine experte, il doit y exister des tas d’autres inspirations que je ne sais pas définir !!! J (Pour ceux qui connaissent l’Ile de Malte , je irais bien que les villes ont aussi une petite ressemblance).
Reprenons…lol, j’en étais où ? Ah ! ça y est : Je soulignais impressionnante splendeur des villes (et sans exagérer !!! J) telles que Split, Trogir, Zadar, Opatija, Rijeka. Et c’est volontairement que je ne citerai ni Dubrovnik, ni Zagreb car j’ai une excellente raison  : J’ai pas pu m’y rendre suite à une fâcheuse conjoncture automobilistique… !

 

—-Bref, si vous allez en Croatie , je vous recommande particulièrement Split et Trogir (classée patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997, tout de même !) , impressionnantes de richesses historiques. (et c’est sans parler des calamars frits absolutely …fabulous !!).
 
——–Le HIC : Et oui, puisque tout Paradis est illusoire, alors je vais tout casser maintenant (à regrets, j’vous jure !) : Bon, j’me lance :
La beauté de tous ces lieux apparaît comme odieusement écorchée et presque injuriée par d’immondes constructions bétonnées qui, hélas, poussent comme des champignons le long de la côte et partout autour des villes. On a tendance à vouloir effacer les ravages de la guerre en reconstruisant vite… et mal ! Contraste malheureux…

 

*Vestiges remarquables en Dalmatie et en Istrie
 
Ici et là, un peu au hasard de mes promenades, on trouve des SITES ANTIQUES (Salona, les arènes de Pula) extrêmement surprenants : Le plus marrant, c’est que c’est vraiment par hasard !! Parce que laissez moi vous dire que pour réussir à voir des panneaux qui indiqueraient le site de Salone (des vestiges d’une très grande cité avec un théâtre quasiment parfaitement conservé), ben faut se lever tôt !!! Enfin, au moins, on est pas 350 sur le site :Personnellement, j’ai croisé 2 petits chiens qui jouaient ds les ruines (Rémus et Romulus réincarnés ?), 2 mecs qui faisaient leur jogging, et 3 touristes hollandais (ça fait cliché, m’enfin c’est la vérité !).
 
——–Le HIC : Ah, encore un « hic » (lol !) : Toujours ce beau site de Salone ! Quel écœurement de découvrir qu’il se trouve au milieu d’un autre site impressionnant : un gigantesque complexe industriel abandonné ! D’horribles carcasses d’usines inutilisées  qui entourent les vestiges antiques !!! Non mais ça va pas ?!!!!

*CI-GIT une côte Adriatique époustouflante
En fait, je veux surtout parler du bord de mer et de la MER elle même (on oublie les hideuses constructions bétonnées dont j’ai déjà dit 2 mots !) : Tout d’abord, j’ai rarement vu une eau aussi belle ! Turquoise et transparente, on nage… en plein rêve !!(Enfin, en oubliant les milliers de gentils oursins qui ne vous veulent que du bien..!!!!). En plus, le paysage est vraiment très inspirant : des petites criques (pas de sable en Croatie, attention !) perdues , des îles apparemment désertes (l’île de Krk par exemple que je ne vous conseille pas d’essayer de prononcer !!!! ) , une nature sauvage et…naturelle !!! ! (pas trafiquée quoi), le port de Split et tous ses jolis bateaux…

——–Le HIC :

Finalement, l’île ou la crique qu’on croyait déserte se trouve surpeuplée (ils étaient bien planqués, juste de l’autre coté de notre crique !) d’un effrayant tourisme de masse qui dénature tout… Tout le monde connaît le syndrome du « et si on collait notre serviette à celle des voisins pour gagner de l’espace ? ». En fait, les jolis villages de pécheurs sont envahis de charmants Vitellonis beuglants en sandales en plastique fluos, de touristes révoltants et irrespectueux qui contrastent avec la courtoise modestie des autochtones. Enfin, on trouve des endroits particulièrement déserts malgré tout. Ceci dit, le joli port de Split, dés la tombée de la nuit, se transforme étrangement en croisette strassée mêlant touristes et sublimes filles croates qui paradent devant les yachts comme pour le festival de Cannes. Je trouve que cette côte d’Azur pailletée est finalement un tableau extrêmement bouleversant. Les Croates semblent cacher leur pauvreté derrière ces artifices pour montrer que leur si beau pays a pansé ses blessures de guerre ,et qu’ils relèvent la tête. Or les cicatrices de guerre sont , hélas, bien présentes…(constructions « béton d’après guerre »,etc).

La Croatie intérieure ; une autre Croatie

 

A l’intérieur du pays, en s’éloignant de la côte dalmate (le pays des dalmatiens !!!), on découvre des paysages littéralement hors du temps avec des lacs immenses (en remontant vers la Slavonie), des paysages lunaires sans le moindre touriste (ni même croate d’ailleurs !)…heu bon, à part nous, des villages déserts, une nature contrastée (forêt-montagne après la mer).

——–Le HIC :
Face à cette immensité, faut bien reconnaître que l’on se retrouve un peu largué et assez perplexe ; surtout si (en remontant vers Zadar) on emprunte une route abominable dont je ne me souviens plus du nom : Sur 80 km, nous n’avons pas vu un chat : AUCUNE AUTRE VOITURE dans notre sens! En face, on a quand même croisé 1 voiture. Surement un autre touriste paumé. Une route absolument terrifiante que l’on traverse la trouille au ventre, sans dire un mot : Sur tout le trajet, des visions d’horreur avec des maisons littéralement explosées, sans toit, brûlées, avec des impacts de balles partout sur les murs restants, des crânes de vaches accrochées sur les portes. Pas UNE maison qui n’ait encore son toit. Et ça dure 80 km, sans issue. Des villages-fantômes à n’en plus finir qui vous donnent affreusement envie de pleurer. Le pire souvenir, c’était de voir un homme âgé passer avec son troupeau de vaches comme s’il venait de nulle parts et qu’il n’allait nulle parts. Nous avons du voir 6 personnes en tout, qui vivaient ds le rez de chaussée de leur maison explosée. Je me souviens également d’une « boutique » avec des T-shirts accrochés ds des arbres et sur des piliers au cas où quelqu’un passerait. C’était terriblement bouleversant de se sentir voyeur, et témoin d’une misère cachée sur la côte.
 

Je dois préciser que nous avons emprunté cette abominable route par hasard (par erreur même) (et donc pas par voyeurisme) et que c’est ce trajet qui m’a fait prendre conscience des réelles difficultés de La Croatie ; J’ai pu me rendre compte des paillettes des villes et de la misère des villages. J’ai été bouleversée par cette Terre de contrastes pénibles qui se relève tant bien que mal de toues ses destructions.

((((PS : On devrait jamais déconseiller de visiter un pays, alors je recommande tout de même ce pays, mais en tourisme d’aventure, et de culture, sans « voyeurisme de guerre »:Y a tellement de sites magnifiques à découvrir, et de vestiges presque oubliés!! Pitié, renoncez aux clubs dénaturants et aux strass indécents, de toute façon, Ibiza, c’est pas là!!! avis aux avertis))))

Leonor

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



Partager

6 commentaires

  1. Cet article est tellement caricatural qu’il perd très vite beaucoup de son intérêt. Le jugement sur le supposé tourisme de guerre de certains, alors que d’autres errent “par erreur” me semble poussif. Sachez que sans être voyeurs, certains apprécient l’ethnotourisme, qui est très présent en Slavonie ou en Croatie centrale et c’est aussi cette activité qui a permis à des petits villages de ne pas être complètement désertés. Je trouve dommage de juger sans connaître, juste parce qu’on a l’impression qu’être sur les lieux et être dérangé nous confère le droit au simplisme…

  2. Je suis assez d’accord avec tes nuances. Maintenant, les ruines, il en existe dans le centre du pays, ou dans l’Est aux zones frontières avec la Bosnie notamment où les traces de la guerre restent bien présentes. Les découvrir n’est sûrement pas du voyeurisme, c’est une évidence quand on découvre le pays réellement, pas simplement pour survoler les lieux touristiques. Depuis bien longtemps, je vais en Croatie et je n’ai aucun sentiment de voyeurisme, mais bien de très belles rencontres, des anecdotes, des récits et témoignages touchants… Le tout est de ne pas se comporter en touriste consommateur…

  3. Faut quand même pas charrier. Effectivement si vous préférer rester collé sur les villes, oui vous trouverez du monde. Seulement avez-vous pris la peine de vous éloigner un peu soi tant? De sortir des sentiers battus? A la lecture de votre récit, la réponse est non. Et vous avez vu ce que la masse voie, c’est à dire rien. Pour les ruines, je ne saurais dire car elles n’étaient pas à notre programme, mais votre description, à l’exception de l’usine, pourrais très bien se référer à la Turquie.

    Il y a 1185 iles, ilots et rochet le long du littoral et la grande majorité d’entre elle sont désertes. Après avoir parcouru 800 milles nautiques (1500 kilomètres) en 4 semaines en voilier le long de la côte Croate, après avoir visiter de nombreuse crique, iles, ports communaux et marinas, je peux affirmer que votre description du béton et des humains agglutinés est complètement fausse, ce qui me lasse à penser que le reste de votre récit l’est aussi.

  4. Gilles et Anne Lise on

    Bonjour, il est surement bien trop tard pour vous demander un conseil puisque nous partons demain matin pour ce pays…
    mais bon on ne sait jamais.
    On voudrait éviter le syndrome touriste en short et tongue fluo: quelles sont les coins à faire?
    Merci d’avance
    Bonne journée!
    Anne-lise et Gilles

  5. Je ne connais pas la Croatie, mais comme vous, je suis révolté par les horreurs bétonnantes du tourisme de masse où les gens préfèrent les plages sur lesquelles rôtir à tout le reste du pays et quand ils s’y rendent c’est pour y beugler ou le dégrader, tripoter les statues dans les musées, etc… Merci de ce coup de gueule.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.