9 048 vues

Vacances au Portugal ; un pays formidable et au riche patrimoine

2

Comment décrire le Portugal ? C’est difficile. C’est un pays qu’il faut en quelque sorte « apprivoiser » avant de l’aimer. Si vous allez en vacances au Portugal, vous éprouverez sûrement ce sentiment. Le Portugal est un très beau pays, au climat clément, qui est doté d’un patrimoine culturel et naturel très attractif. Petit tour d’horizon de quelques incontournables à visiter au Portugal : de Braga, à Porto, de Lisbonne aux Algarves…

Algarve – crédit photo : buddhacomputers.com

Nous sommes rentrés par le Nord car nous avions l’intention de passer quelques jours dans le parc national de Peneda Geres, mais une fois sur place, cet endroit nous a déçu. Je m’attendais à de grands espaces préservés mais en fait il s’agit d’un lac en contrebas d’une montagne, jusque là tout va bien… Le problème ce sont plutôt les aménagements du lieu qui ont été faits : les villages sont récents et très moches. Pas un coin de montagne « naturelle » mais des pylônes électriques et des maisons (moches) éparses. Bref. On a plié bagage avant même de les avoir défaites !

Nous avons fait notre première escale à Braga, ville super sympa, avec une place centrale très animée, plein de jolies églises et des belles rues piétonnes. Enfin, on commençait à apprécier le pays… Le camping se situe un peu + haut que le centre-ville et nous avons payé… vous n’allez pas en croire vos yeux ! 10 – 12 euros la nuit pour nous 2 avec la tente et la voiture ! Avec en plus accès à la piscine municipale accolée au camping.

Dans les environs de Braga se trouve Bom Jesus, un petit havre de paradis, au milieu d’une belle forêt. On y vient surtout pour voir l’escalier représentant les 7 péchés capitaux qui monte à une église (possibilité d’emprunter un très vieux funiculaire pour les moins courageux,(quoi qu’en le voyant on se demande si c’est pas ceux qui le prenne qui sont les plus courageux !) ou les plus éreintés), mais tout le cadre est superbe : magnifique vue sur la vallée, environnement luxuriant. Le coucher de soleil est magique…

Je ne vais pas détailler en détail toutes nos étapes (on n’en finirait pas !), mais plutôt parler de nos coups de cœur.

Les incontournables, dont le premier de mon cœur : Porto. Attention les mollets ! ça monte et ça descend… (ça monte plus que ça ne descend d’ailleurs, non ?!) : en plus de la beauté de la ville (traversez le pont pour Villa Nova de Gaia afin d’avoir une vue d’ensemble de la belle en face… et profitez en pour aller visiter les fabriques de Porto), l’atmosphère qui règne est indescriptible… Toutes les rues sont animées par la présence des portugais qui vaquent à leurs occupations, les enfants nagent dans le fleuve, les touristes déambulent, les voitures sont coincées dans les bouchons… je ne sais pas comment décrire l’ambiance. Il faut la vivre pour l’apprécier. Tout le charme de Porto est bien trop réduit en photo.

On retrouve un peu la même ambiance à Lisbonne, même si c’est bien plus grand : là aussi ça fait mal aux mollets, mais quel bonheur de se promener dans ces rues toutes colorées et de manger dans les cantines populaires pour si peu d’euros… Petit détail : le camping à Lisbonne est au milieu d’un grand parc floral rempli d’arbres habité par des quantités d’écureuils ! C’est super mignon de les voir descendre à fond de leurs arbres pour se balader au milieu des tentes… A Lisbonne on se sent vraiment « ailleurs ». Un peu au Brésil avec le christ accroché à sa croix qui veille en haut de la colline en face. Nous y avons passé 3 jours.

Autre très jolie ville : Obidos : petit village fortifié où on circule à pied. On se croirait dans les îles grecques et on peut faire le tour des remparts pour voir la ville de plus haut (pensez aux chapeaux !). C’est très joli.

A Nazaré, petit village de pêcheurs, on commence à ressentir le tourisme de masse. La plage, sympa, est couverte de petites tentes rayées, (comme en Bretagne !) . La mer est calme car située dans une baie, donc les familles viennent ici avec leurs enfants et c’est noir de monde… Les abords de la plage sont gavés de restos pour touristes avec plus rien de typique. A part ça, l’intérieur du village est très sympa. Les poulets cuisent sur des barbecues de fortune au beau milieu des ruelles.

Petit aparté sur les plages au Portugal : mis à part dans le sud (l’Algarve), ne pensez pas faire la planche pendant des heures. La température de l’eau tourne autour des 16° ou 17° et la mer est souvent très agitée (le drapeau rouge ne chôme pas contrairement à son collègue vert…°).

Aux alentours de Lisbonne, ne pas manquer Sintra, ville des mille et une nuits avec ses palais colorés tous plus fous les uns que les autres… On verrai surgir un dragon à 4 têtes qu’on ne s’étonnerait qu’à moitié !

Ensuite nous sommes descendus pour rejoindre l’Algarve, l’extrême sud du pays. Le paysage change complètement : aux grandes forêts d’eucalyptus sans fin succèdent des sols sablonneux et des paysages désertiques. A croire qu’on change de pays : on ne parle plus le portugais tellement cette région est envahie de touristes. C’est le revers de la médaille : les plages sont magnifiques (surtout celle qui est sur la route de Sagres en partant de Lagos), eau claire, mer calme, température de l’eau supérieure à 20°, mais ce n’est plus le Portugal typique. Ça fait quand même du bien de se reposer dans un tel cadre.

La pointe de Sagres, à l’extrême sud est du pays a des allures de bout du monde : la mer vient s’éclater sur les hautes falaises.
Enfin, sur cette côte sud, nous sommes allés jusqu’à Albufeira. Là aussi c’est envahi de touristes (espagnols essentiellement) et il se faut se battre sang et ongles pour trouver une place pour stationner (si on a pas déjà abandonné dans les bouchons parce que c’est infernal), puis se battre à nouveau pour trouver un bout de plage où poser sa serviette, puis, pardon, ah pardon, se battre pour arriver à l’eau, pardon, pardon, se frayer un chemin au milieu des nageurs, des tubas, et des algues… On a tenu environ 15 minutes avant de rebrousser chemin, temps qui est vraiment honorable comte tenu des circonstances ! Dommage parce que toute la côte est très belle, mais tous ces inconvénients ne motivent pas…

En bref, pour résumer, le Portugal c’est un pays à vivre. Il est difficile d’arriver à le comprendre mais une fois dans le cœur, c’est un pays qui fait vibrer, qui émeut et qui laisse des bouts de chaleur. C’est un pays dans lequel on a envie de revenir, comme un ami cher qu’on est pressé de retrouver.

Sylvie



Partager

A propos de l'auteur

2 commentaires

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!