Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
351 vues

Les statues soviétiques du Pont Vert à Vilnius (Histoire de la Lituanie)

0
A Vilnius, les statues soviétiques du Pont Vert vont être réparées… Retour sur leur signification historique.
 
En Lituanie, il n’y a plus de statues datant de l’époque soviétique. A deux exceptions près : au Grūto Parkas, près de Druskininkai, qui est en quelque sorte le Jurassic Park de la Lituanie soviétique, et sur le Pont Vert (Žaliasis Tilas) à Vilnius, le seul endroit où elles soient encore en situation.
 
Il y eut un pont en bois sur la Néris (jadis appelée Vilija) à cet emplacement stratégique depuis a priori 1536. Stratégique, donc victime récurrente des diverses guerres qui sont passées par là. Le 28 Juin 1812, Napoléon 1er y aurait paraît-il bu une bière avec les ouvriers qui le réparaient après que les Russes l’aient fait brûler. Un pont en fer n’apparut qu’en 1894 et fut détruit par les Allemands dans leur retraite de 1944 (nuit du 6 au 7 Juillet).
 
Le Pont Vert en 1960. On remarquera l’élégant manoir qui a été depuis remplacé par l’affreux bâtiment de l’Opéra
 
Le pont actuel (102,9 mètres de long, 24 mètres de large) a été construit en 1952 et baptisé du nom du Général d’armée soviétique Ivan Danilovich Chernyakhovsky, mort au combat le 18 Février 1945 à proximité de Königsberg, alors qu’il était le plus jeune commandant de front, à l’âge de 39 ans. A la même époque (1952) le pont a été « orné » de statues de 3,2 mètres de haut (4 mètres pour celle des soldats), d’un style très réalisme soviétique, représentant les classes sociales particulièrement chéries des autorités soviétiques : les soldats, les travailleurs, les paysans et les étudiants.
 
 
C’est un euphémisme de dire que ces statues ne font pas l’unanimité. Je ne suis pas sûr qu’elles aient été entretenues depuis le retour à l’indépendance (1990). Mais, aux outrages des ans et de la météo, se sont ajoutés les outrages des opposants aux symboles de l’occupation soviétique.  
 
 
En Février 2010, une étude avait été faite pour reconstruire les statues. La facture s’élevait à 100 000 / 150 000 Litas (29 000 / 43 500 €), ce qui faisait cher en pleine crise économique. Le Maire (éphémère) de l’époque, Vilius Savickas avait alors demandé, en Mai 2010) au département du Patrimoine Culturel de rayer les quatre statues de la liste des objets sous protection de l’Etat lituanien. Il avait indiqué que, aussitôt l’accord obtenu, il ferait enlever les dites statues. Mais, en fait, c’est lui qui a été enlevé de son poste de Maire en Octobre 2010, et l’affaire n’a pas eu de suite.
 
 
Aujourd‘hui (en fait hier 7 Août 2013), la municipalité actuelle, par la voix du vice-Maire Jonas Pinskus, a annoncé qu’elle lançait un appel d’offre simplifié pour la rénovation des statues, pour un coût qui n’est pas à ce jour connu, mais qui doit approcher les 200 000 Litas (58 000 €). Les soumissions sont à fournir avant le 20 Août. L’opposition se fait déjà entendre, argumentant qu’il y avait dans Vilnius d’autres objets culturels à rénover, qui ne soient pas des symboles de l’occupation soviétique.
 
A mon avis, on n’est pas encore au bout du feuilleton ! 

 


Découvrir le blog de Gilles en Lettonie




Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!