824 vues

Saint Malo, cité corsaire sur la côte d’Emeraude (Tourisme Bretagne)

1

Partons à la découverte Saint Malo, cité corsaire sur la côte d’Emeraude … Une ville tournée depuis des siècles vers la mer et dont l’histoire passionnante est intimement associée aux corsaires…

Découvrir la Côte d’Emeraude et le pays de Rance en Bretagne Nord, c’est s’arrêter tout particulièrement sur certains points chargés d’histoire et d’architecture : des générations d’anciens ont donné à cette région bordée par les villes de Saint-Malo, Dinard et Dinan, un fort caractère qui reflète le lien entre les hommes qu’affectionnent les Bretons. Visiter Saint-Malo offre de nombreuses occasions de

Toutes les voies romaines mènent à Aleth

principales voies romaines bretonnes à l'époque de la Gaulle

principales voies romaines bretonnes à l’époque de la Gaulle

Si du temps des gallo-romains vous aviez eu envie de découvrir notre terre coriosolite (du nom de la ville romaine de Corseul – 22), vous auriez pu y accéder par les principales voies romaines suivantes :

–  axe Sud-Nord : de Dinan jusqu’aux plages de Dinard,
–  axe Sud-Ouest / Nord Est : de Lamballe jusqu’à Saint-Malo.

A vos chars citoyen romains, direction Aleth (actuelle Saint Malo et ancienne capitale du Bas Empire romain en Bretagne).

 

Partons à la découverte de Saint Malo

 

Histoire de Saint-Malo

saint malo sous l'ancien régime

Il faut remonter aux Gaulois, Saint-Malo et son port formaient un centre maritime avec la cité d’Aleth. A l’époque gallo-romaine, la ville de Corseul, à l’Ouest de Saint-Malo  dans les terres, prend de l’importance aux dépens de la cité d’Aleth qui reste un port important, car à la fin du IIIème siècle, les Romains décident de le fortifier. L”île de la future Saint-Malo n’est pas encore habitée. L’armée romaine évacue Aleth en 423.  Saint Maclow, venant de l’actuel Pays de Galles, s’installe sur le rocher qui prendra le nom de rocher de Saint-Malo en 541. Au milieu du XIIème siècle, le siège épiscopal d’Aleth vient s’installer sur le rocher de Saint-Malo.

En1590, Saint Malo passe de la Bretagne à la France. Après la découverte des Amériques,  les armateurs et corsaires font la renommée de Saint-Malo avec leurs malouinières. Jacques Cartier découvre le Canada, Dugay-Trouin et Surcouf s’illustrent dans la course, Maupertuis brille dans les sciences, Chateaubriand s’implique en politique et en littérature. La révolution française met un frein à l’expansion de Saint-Malo et de son port. Viendra le temps de la grande pêche avec les Terre-Neuvas. En 1944, Saint-Malo est sévèrement détruite par les bombardements alliés.

Saint Malo, une cité de corsaires

Surcouf, un célèbre corsaire de Saint-Malo

Surcouf, un célèbre corsaire de Saint-Malo

Les corsaires ont fait la réputation et la richesse du port et de la ville de Saint Malo . Ils ne faut pas les confondre avec les pirates, car ils ont en toute légalité exercé leur activité avec l’autorisation de leur roi, et selon les lois de la guerre. Quand ils étaient capturés, on les traitait comme des prisonniers de guerre.

Un corsaire est un membre d’équipage d’un navire civil armé, et autorisé par une lettre de marque (encore nommée « lettre de commission » ou « lettre de course ») à attaquer les navires ennemis uniquement en période de conflit. Les corsaires s’en prenaient principalement aux navires marchands, laissant le soin à la marine de guerre d’attaquer les objectifs militaires. En temps de paix, les capitaines corsaires du port de Saint-Malo pouvaient se transformer en négociants et armateurs : ils ont ainsi pu accumuler de grandes richesses.

 

Fête de la Sainte Ouine

C’est aux pieds des remparts de la ville de Saint-Malo, sur le port, qu’a lieu tous les débuts d’année la traditionnelle fête foraine de la Sainte Ouine pour fêter la Bretagne. Son origine remonte au XIVe siècle, alors que des ermites (plus précisément des Rogations qui préparaient la fête de l’Ascension et demandaient à Dieu un climat favorable pour les cultures) se réunissaient sur le Grand Bé. En 1360, ils bâtissent une chapelle dédiée à Saint-Ouen, archevêque de Rouen et connu en Angleterre sous le nom de Saint-Owen.

A partir de 1661, la procession des Rogations disparaît et la chapelle tombe en ruine. La population de Saint-Malo continuera à se rassembler tous les ans pour le dimanche de la Passion. Depuis le XIXè siècle, la Sainte-Ouine se tient sur les quais du port de Saint-Malo, et coïnciderait avec le départ des Terre-neuvas qui partaient pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve. Plusieurs jours avant le départ, les bateaux étaient amarrés au port bassin Duguay-Trouin et les familles priaient pour les campagnes de leurs marins.

Fort Lalatte, un fort à terre à deux pas du Cap Fréhel

fort Lalatte en baie de Saint-Malo

fort Lalatte en baie de Saint-Malo

Construit sur un éperon rocheux au bord du Cap Fréhel, le château de Fort Lalatte était la tête de pont d’un réseau de forts pour la défense de Saint Malo à l’époque où il fallait défendre son port de l’Anglais. Autrefois appelé château de la Roche-Guyon, il fut édifié au XVème siècle par les seigneurs de Matignon. Sous Louis XIV, le château fut transformé en bastion, et il continuera à avoir une utilité militaire jusqu’à la fin de l’empire napoléonien.

Fort National en baie de Saint-Malo

Fort national devant Saint-Malo

Fort national devant Saint-Malo

L’histoire de Fort National, ou Fort Royal sous l’ancien régime est étroitement liée à celle du port de Saint-Malo dont il garantissait la protection contre les incursions Britanniques. Il a été édifié en 1689 sur ordre de Louis XIV en même temps que le renforcement des remparts de Saint-Malo, sur une île en face de la cité corsaire. Il est l’oeuvre de Vauban, qui l’a intégré comme un élément d’un réseau plus vaste de fortifications qui s’étend de la pointe de la Varde jusqu’au fort Lalatte. Pendant la deuxième guerre mondiale, Fort National est transformé en prison par les allemands : des habitants de Saint-Malo eurent à en souffrir. Fort National est accessible à pied à marée basse depuis les remparts de Saint-Malo.

Bataille de Saint-Cast pour la défense de Saint-Malo

bataille de SaintCast (22) pour la défense de Saint-Malo

bataille de Saint-Cast (22)

La guerre de Sept Ans voit les britanniques et les armées du roi Louis XV s’affronter dans les Colonies des Indes et du Canada. Les britanniques lancent des manœuvres de diversion pour  fixer en France des régiments qui auraient été plus utiles dans les Colonies américaines et en Allemagne où les français affrontent les Prussiens. Ils lancent des attaques contre les ports de la Manche, bases arrières des corps expéditionnaires français. En 1758, ils pillent Cancale et ils attaquent Cherbourg.

Le 3 septembre, une flotte de 116 navires (10 000 hommes) débarque à Saint Lunaire pour attaquer le port de Saint-Malo. Un vent de noroît les prive du support de leur flotte qui se réfugie en baie de Saint-Cast. Repoussée par les canons des forts de Saint-Malo, l’armée britannique fait mouvement vers l’ouest pour rejoindre ses navires. La bataille s’engage sur la plage de Saint-Cast, et sous le feu français, elle doit rembarquer le 11 septembre. Au final, les Britanniques comptent 2 000 morts et plus de 700 prisonniers : Saint-Malo et son port sont sauvés.

 

L’hôtel particulier d’un grand armateur de Saint Malo

L'hôtel d'Asfeld intra-muros de Saint-Malo

L’hôtel d’Asfeld intra-muros de Saint-Malo

L’hôtel d’Asfeld à Saint-Malo a été construit au XVIIème siècle,  de 1723 à 1725 par l’armateur François-Auguste Magon de la Lande. En 1787, l’hôtel d’Asfeld devint la demeure de la famille Nouaïl du Fougeray.

Où loger en Bretagne pour découvrir Saint Malo et sa région?

manoir du clos clin

Pour profiter de votre séjour breton dans l’Ille et Vilaine, nous vous recommandons de loger au manoir du clos Clin près de Pleurtuit, qui propose des chambres d’hôtes de charme, au coeur de la nature dans un espace arboré situé entre les terres du pays de Rance et la mer, à proximité de Dinan, Dinard et Saint Malo.

Vous apprécierez le calme de la campagne et d’un environnement plaisant pour la villégiature, mais aussi la bâtisse de caractère qui fait la fierté du chaleureux couple de propriétaires, Victoria et Guy Macquart De Terline. Et on comprend mieux pourquoi en découvrant ce lieu chargé d’histoire dont Guy et Victoria parlent avec une passion communicative pour mieux faire partager l’histoire de leur famille, du patrimoine et de leur région… Des chambres superbes, élégantes, spacieuses et tout confort avec un mobilier et une décoration d’époque replongent instantanément dans un autre Temps dont on cultive la mémoire… Sans oublier le petit déjeuner avec des produits frais!

Site du Clos Clin  – Réserver une chambre au Manoir du Clos Clin

chambre dhotes manoir clos clin ille et vilaine

Pour en savoir plus sur Saint Malo :



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!