341 vues

4 jours dans le Hunan au coeur de la Chine

0

Je rentre de 4 jours passés dans le Hunan au coeur de la Chine. Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas voyagé seule (depuis mon séjour dans les Montagnes Jaunes il y a tout juste 3 ans pour être précise)… Ca faisait peut-être trop longtemps que je n’étais pas partie comme cela. Je me suis décidée pour cette destination sur un coup de tête, alors que je déjeunais dans un de mes restaurants préférés de Shanghai, de spécialité hunanaise. Mes billets achetés le soir-même pour Changsha, la capitale locale, ce n’est que quelques jours plus tard que j’ai réalisé que j’avais très peu d’infos sur cette destination.

Et là, je tiens à dire un grand MERCI à ceux qui ont répondu à mes appels sur la toile: j’ai laissé des messages sur des forums, sur quelques blogs, et j’ai eu plus de retours que je ne pouvais m’y attendre. Des inconnus au bout du clavier m’ont répondu et m’ont donné le goût de ce voyage… Un bonheur. Et pour certains d’entre eux, cet échange se terminera par une rencontre…

En Chine, tu n’es jamais seul, m’avait-on dit. J’ai ici mis en pratique cet adage une fois de plus. Avec cet avant-voyage, donc, où certains routards qui m’ont précédée dans le Hunan m’ont orientée, motivée et inspirée.

Et surtout, surtout pendant mon séjour. Les Chinois voyagent très rarement seuls, ils préfèrent voyager entre amis ou en voyage organisé. Alors quand ils voient un Occidental, seul, avec un sac sur le dos et de sexe féminin, cela devient un fort objet de curiosité. Et beaucoup souhaitent aider, voire vous prennent carrément sous leur aile. En 4 jours de voyage, pour ne citer que ces quelques personnes qui m’ont particulièrement touchée: ce papi avec sa petite fille sur les genoux aux côtés de qui j’ai voyagé pendant 4 heures dans un bus et qui m’a accompagné à pied à la gare de bus suivante où je devais prendre ma connexion, pour être sûre que je ne me perde pas. Ce guide, à l’entrée du parc naturel qui a passé 30 minutes à me concocter un programme sur mesure à travers les moult chemins, alors qu’il savait que je n’accepterai pas ses services le jour suivant. Cet autre guide, dans le parc, qui m’a proposé de me joindre à l’oeil à sa cliente, juste pour continuer à bavarder après avoir attendu un bus ensemble. Ces étudiantes qui m’ont accompagnée pendant un très long trajet en bus (encore) et m’ont offert fruits et boissons. Ce jeune couple franco-chinois qui a attendu pendant 2 heures que mon bus (et encore) arrive et m’a invité à dîner, alors que c’est moi qui les avais sollicités pour avoir des infos sur Changsha.

Alors, ce voyage était magnifique, j’y reviens bientôt, je me suis gorgée de nature, de pierres et de verdures, c’était dépaysant et relaxant; mais ce voyage m’a surtout rappelé qu’il suffit de peu pour créer de belles rencontres, comme par exemple prendre souvent le bus!

Hunan, jour 1 – arrivée à Zhangjiajie

Première journée pour ce voyage solo. J’arrive samedi matin à l’aéroport de Changsha. Je prends la navette qui m’amène près de la gare. De là, d’après les infos glanées sur la toile, je suis censée reprendre le bus 312 pour la gare routière ouest Xizhan, où je devrai pouvoir prendre le bus qui m’amènera enfin à Zhangjiajie, but de mon périple. Descendue de la première navette, je tombe sur une agence de voyage. Ils proposent des bus directs pour le parc, à 150 yuans au lieu des 110 annoncés depuis l’autre gare. Le jeu n’en vaut pas la chandelle, et je prends donc ce premier bus. 2 heures de balades dans Changsha en attendant le départ: je me sens déjà très loin de Shanghai. Les gens vivent plus dans la rue, leur peau est plus bronzée et leurs regards à mon égard plus interrogateurs…

4 heures de bus plus tard, me voilà à Zhangjiajie ville. Un autre mini-bus plus loin, j’arrive à Zhangjiajie Senlin Gongyuan (parc de la forêt  de Zhangjiajie, en français), où j’ai appris que les hôtels sont nombreux et situés juste à l’entrée du parc. Me voici donc rendue à destination, il est 18h !

A l’hôtel, j’achète une carte pour comprendre un peu ce qu’est ce parc Wulingyuan, appelé communément Zhangjiajie, en raison de la proximité de la ville éponyme. Que se cache-t-il derrière ces noms compliqués? Il s’agit en fait d’une partie des montagnes Wuling, classées au patrimoine mondial de l’Unesco, et aménagées en grand parc naturel. Ce sont des pics karstiques émergeant au beau milieu d’une forêt tropicale. On peut voir des centaines de pics, donc certains atteignent 200 mètres de hauteur. Ceux qui ont vu Avatar reconnaîtront peut-être, car un passage a été filmé dans le parc…

J’étais donc en train d’acheter la carte du parc, qu’un guide local me propose son aide pour m’orienter. Il m’écrit carrément mon programme pour mes 2 jours de balades. Une aubaine, moi qui voulait me balader seule et qui ne savait pas où aller ! et comme je vous disais hier, une des nombreuses preuves de gentillesse dont j’aurai été témoin pendant ce séjour…

Un repas frugal plus tard, je me couche tôt car une longue balade m’attend le lendemain…

Wulingyuan pratique :
Voici l’itinéraire recommandé et que j’ai suivi à la lettre, plutôt sportif car j’ai tout grimpé à pied, mais qui vaut vraiment le détour, et dans cet ordre pour aller de beauté en beauté…
Jour 1 : Jin Bian Xi (rivière) / Qian Li Xiang Hui / Mi Hun Tai (ça grimpe beaucoup pour y arriver, attention !) / Wulong Zhai (bus pour aller à ce point) / Da Guan Tai / Arrivée à Tianzi Shan en bus et nuit sur place (j’ai trouvé un petit hôtel juste en face de Shen Tang Wan).
Jour 2 : Shen Tang Wan / He Long Gongyuan / Shili Hua Lang / Wulingyuan.

Autres détails techniques : le droit d’entrée au parc est de 248 yuans pour 2 jours, très cher pour la Chine donc; des bus électriques parcourent les plus grandes routes du parc, très utile en cas de fatigue… Et bien sûr, comme partout dans les lieux touristiques en Chine, aucun problème pour manger, boire ou dormir à même le parc!

Zhangjiajie, beauté de karsts et de verdures

Me voici enfin au coeur du parc naturel de Wulingyuan… Le parcours que je suis me convient parfaitement: il est assez sportif (je monte et descends beaucoup beaucoup) et me permet de ne pas être tout le temps au milieu des (très nombreux) touristes chinois, même si cela est inévitable pour les spots les plus célèbres… La première paire d’heures de balade, le long de la rivière Jian Bian Xi, est une pure communion avec la nature, une parfaite entrée en matière.

 

Après une journée dans le parc et 7 heures de rando, je me pose à l’hôtel, au coeur de la montagne  Tianzi, tout près du magnifique Shen Tang Wan. Les dernières photos sont prises à cet endroit, dans les lumières du soleil couchant.

Pour ma part, je me couche peu de temps après, exténuée et surtout ravie…



Partager

A propos de l'auteur

Pendant 4 ans j'ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs; je suis devenue "voyageuse sédentaire" en Chine. Je souhaite partager ma passion, mes impressions, mes vues et entrevues. Subjectives inévitablement, mais sincères aussi.N'hésitez pas à laisser vos commentaires dans les billets, ils seront toujours les bienvenus !Ye Lili----------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le voyage pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain. (Roland Dorgelès)--------------------------------------------------------------------------------------------------------- Curieuse Voyageuse

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!