Treize histoires de William Faulkner (Litterature americaine)

0
Cet encadré pub n'apparaît pas aux membres. Cliquez ici pour devenir membre d'IDEOZ

Treize histoires est un recueil de nouvelles (littérature américaine) indispensable pour s’initier aux romans de William Faulkner, l’un des plus grands écrivains américains. On y découvre son univers habituel : le Sud des Etats-Unis, ce Sud profond qui révèle les visages sombres et impitoyables de l’Amérique…
La renommée de Faulkner romancier a trop souvent obscurci un aspect pourtant capital de l’œuvre de celui qui fut l’un des plus grands écrivains de notre siècle : les nouvelles. 

À ce titre, ce recueil, le premier qu’il publia aux États-Unis en septembre 1931, aussitôt après Sanctuaire, est particulièrement précieux. Dédié à sa femme et à son premier enfant qu’il devait perdre en bas âge, il comporte, entre autres, la plus célèbre nouvelle de Faulkner, Une rose pour Emily.

On interprète généralement cette nouvelle comme une allégorie de la décadence, construite autour de la vie d’une vieille fille de Jefferson, Miss Emily Grierson. On peut voir dans ce texte une image de la séduction du Sud aristocratique (Miss Emily) par le Nord, vigoureux et entreprenant (Homer Barron).

Un rose pour Emily fut aussi, avec Septembre ardent, le premier texte de Faulkner à paraître en français, dans l’hiver 1931-1932.

J’ai lu beaucoup de romans de cet immense écrivain mais je dois avouer que je connais moins bien ses courts récits. Il y a déjà quelques temps, j’avais acheté, puis lu avec grand plaisir un petit livre à deux euros : UNE ROSE POUR ÉMILY qui contenait quatre géniales nouvelles tirées d’un recueil plus conséquent que j’ai décidé de me procurer (avec un autre). Il s’agit de celui-ci.

Ce livre est divisé en trois parties.

La première présente des récits qui tournent autour de la grande guerre. Les personnages sont pris dans la tourmente d’un conflit qui les dépasse et les détruits moralement. Comme souvent avec l’auteur, l’humour côtoie la noirceur et les protagonistes de ces nouvelles semblent comme étrangers aux événements auxquels ils participent. Ces quatre histoires sont passionnantes.

La deuxième partie contient six nouvelles dont les quatre incluses dans UNE ROSE POUR ÉMILY . C’est vraiment l’univers habituel de Faulkner qui est raconté ici. Le Sud profond des États-Unis : un monde impitoyable et sombre ou le racisme et les valeurs douteuses de la tradition xénophobe trouvent un terreau idéal dans la misère sociale et morale. Ces six histoires sont des chefs d’œuvre tout à fait représentatifs de l’art de Faulkner. À lire absolument.

La troisième partie est sans doute la plus déconcertante avec des récits de voyages. Naples, Milan, Carcassonne… Les personnages de ces trois nouvelles ne semblent pas s’investir dans les événements, souvent mineurs, qui devraient les concerner. Le mystère est souvent très présent dans le sens où les non-dits règnent en maître sur ces petits morceaux d’humanité où le drame intime est omniprésent.

TREIZE HISTOIRES et un livre indispensable qui pourra éventuellement servir d’introduction aux romans d’un des plus grands écrivains américains.

Dans ma PAL, j’ai encore deux autres recueils de nouvelles : LE DOCTEUR MARTINO ET AUTRES HISTOIRES et LE GAMBIT DU CAVALIER.

Que de plaisir en perspective ! :boing::bouquin2:

Découvrir Le blog de Le Fantasio..

 



Offres speciales 300x250

Tags: , , ,
Share.

About Author

Laisser un commentaire


(obligatoire)