104 vues

19 Octobre 1813 : mort du prince Józef Poniatowski à Leipzig

0

Né à Vienne le 7 Mai 1763, prince polonais et du Saint-Empire romain germanique, neveu du dernier Roi élu de la République des Deux Nations (Stanisław August Poniatowski),  Józef Antoni Poniatowski a commencé sa carrière dans l’armée autrichienne, devenant Colonel et aide-de-camp de l’Empereur d’Autriche.

En 1789, il rejoint l’armée polonaise en tant que Major-Général et son oncle le Roi lui confie le commandement de l’armée polonaise d’Ukraine avec laquelle il combat les Russes en 1792. En 1794, il rejoint comme simple soldat dans l’armée de libération de Tadeusz Kościuszko, mais celui-ci lui confie le commandement d’une division. Après l’échec de l’insurrection, il se retire sur ses terres.

Napoléon 1er et le Prince Poniatowski

Après la création du Duché de Varsovie par Napoléon 1er (Traité de Tilsit du 7 Juillet 1807), Józef Poniatowski se rallie à l’Empereur des Français car il pense que c’est la seule chance pour la Pologne de recouvrer son indépendance. Il est fait Ministre de la Guerre, poste où il réorganise une armée polonaise, puis, en 1808, généralissime du Duché. Il participe à la campagne de Russie à la tête du Ve Corps d’Armée et il se distingue notamment à la bataille de la Moskova. Il est blessé lors du passage de la Bérézina. 
  
Józef Poniatowski rejoint Napoléon en Saxe en Juillet 1813. Il s’illustre aux combats de Löbau, Altenburg, Pening et Wachau, ce qui lui vaut de recevoir le bâton de Maréchal des mains de Napoléon le 16 Octobre 1813. Il fut le seul des 16 Maréchaux d’Empire à être étranger.

Le saut dans l’Elster


Le 19 Octobre 1813, lors de l’ultime phase de la bataille de Leipzig, celle de l’évacuation de la ville, l’explosion prématurée du pont sur l’Elster (dommage collatéral de la trahison des Badois et des Saxons, fait qu’une partie de l’armée française est bloquée dans la ville. Certains, comme Macdonald, réussissent à passer le fleuve à la nage pour échapper à l’ennemi. Józef Poniatowski qiui, bien que blessé, veut en faire autant, est emporté par le courant. Son corps ne sera retrouvé que le 24 Octobre.

Son corps, d’abord transporté à Varsovie, est inhumé en 1817 dans la crypte Saint Léonard de la cathédrale du Wawel à Cracovie, aux côtés notamment du Roi Jan III Sobieski et de son épouse, Marie Casimire de la Grange d’Arquien, et de Tadeusz Kościuszko. 


   
Dans le Mémorial de Sainte-Hélène, Las Cases rapporte que Napoléon disait de lui : « Le vrai roi de Pologne, disait Napoléon, en entendant passer en revue les rois auxquels on l’avait crue destinée, le vrai roi de Pologne, c’était Poniatowski; il en réunissait tous les titres et en avait tous les talents ».

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!