129 vues

23 Janvier 1783: naissance de Stendhal

0
 
Le 23 Janvier 1783 naît à Grenoble Marie-Henri Beyle, qui sera connu plus tard sous le nom de plume de Stendhal. Il n’est pas question ici de retracer toute la carrière de ce grand écrivain mais d’évoquer les années où il a été militaire (1800 – 1814) et notamment la campagne de Russie qu’il va majoritairement passer en Lituanie.
 
Parti à Paris en Octobre 1799 pour passer le concours de l’Ecole Polytechnique, il renonce à se présenter et tombe même malade. Recueilli par un cousin de son grand-père Henri Gagnon, Noël Daru, le fils de celui-ci, Pierre Daru (le futur Commissaire général de la Grande Armée) lui trouve un emploi au Ministère de la Guerre où il est secrétaire général.
 
Le jeune Henri Beyle (il a alors 17 ans) participe ainsi à la campagne d’Italie, participe à la bataille de Marengo et est nommé Sous-lieutenant au 6e Régiment de Dragons. Il est surtout ébloui par Milan, ce qui aura une grande influence sur sa destiné future. Il démissionne en 1802 pour une femme, mais reprend du service en 1806. Il assiste à la bataille d’Iéna comme élève commissaire des guerres, puis à l’entrée de Napoléon à Berlin (27 Octobre 1806). Il est nommé le 11 Juillet 1807 Commissaire de Guerre adjoint à Brunswick. Il participe aussi à la campagne d’Allemagne et d’Autriche (1809), avant d’être nommé auditeur au Conseil d’Etat et d’obtenir le poste d’inspecteur du mobilier de la couronne, toujours grâce à Daru. 
En 1812, Henri Beyle / Stendhal quitte Paris le 23 Juillet, porteur de courriers pour l’Empereur. Il atteint Marijampolė début Août, passe à Kaunas et à Vilnius, et rejoint l’Etat-major impérial le 12 Août du côté de la Bérézina (Bojarinkov).
 
 
 
Il est alors affecté à Smolensk afin d’assurer l’approvisionnement des régions de Smolensk, Moguilev et Vitebsk. Il se trouve à Moscou le 15 Octobre, 4 jours avant son évacuation. Anticipant la retraite, Stendhal quitte Smolensk le 11 Novembre et atteint Vilnius dans la soirée du 6 Décembre, d’où il repart dès le 7 ou le 8, en direction de Kaunas et Königsberg.
 
A Vilnius, il aura rendu vraisemblablement visite au divers commandement français, et notamment à celui de la trésorerie, installé dans ce qui est maintenant l’Institut français de Lituanie, connu par les Lituaniens comme Maison Franck et par les Français comme Maison Stendhal (cf. photo ci-dessous). Mais il loge apparemment dans une auberge tenue par un Italien du nom d’Oliverio, qui est a priori un espion à la solde des Français. Il aura le temps d’écrire à sa sœur pour lui dire qu’il est en bonne sante mais qu’il a tout perdu. Il restera à Königsberg (Kaliningrad) du 14 au 30 Décembre, qu’il quittera alors en traîneau pour Danzig (Gdansk). 
  
La chute de Napoléon en 1814 mettra fin à la carrière militaire d’Henri Beyle. Il se consacrera alors à l’écriture.

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

Voyage sur mesure Lettonie



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!