23 Novembre 1851 : naissance de Jonas Basanavičius

Je pense que je ne me tromperais guère en affirmant que chaque ville lituanienne a sa rue Basanavičius. Mais qui était donc ce personnage une fois de plus méconnu en France, au point de n’avoir exactement qu’une ligne et demie dans le Wikipedia en Français ?!
 
Jonas Basanavičius est né le 23 Novembre 1851 à Ožkabaliai, dans la région de Vilkaviškis, au sud-ouest de la Lituanie actuelle, dans ce qui était alors le Gouvernement de Suvalkai (Suvalkų gubernija). Ses parents étaient des paysans lituaniens. Sa maison natale est aujourd’hui transformée en musée : http://www.muziejai.lt/vilkaviskis/basanaviciaus_sodyba.htm
 
A cette époque, le Polonais était la langue de la noblesse et des gens éduqués, le Lituanien la langue des paysans et le Russe la langue administrative. Après l’insurrection de 1863, les autorités russes entreprirent de russifier la Lituanie en réduisant l’influence de la langue et de la culture polonaises. Cette nouvelle politique permit au jeune Jonas d’entrer à l’école secondaire de Marijampolė, jadis réservée aux nobles. Paradoxalement, il y découvrit l’héritage historique et culturel de la Lituanie.

23 Novembre 1851 : naissance de Jonas Basanavičius 1Jonas Basanavičius


 
Lorsqu’il fut diplômé en 1873, il réussit à convaincre ses parents, qui le destinaient au séminaire de Sejny, de le laisser rejoindre l’Université de Moscou. En fait, après deux semestres, il rejoignit l’Académie Médicale de Moscou, d’où il sortit médecin en 1879. Il dirigera brièvement (Janvier 1880 – Mai 1882) un hôpital dans la Principauté de Bulgarie (vassal très autonome de l’Empire Ottoman depuis 1878), mais il partira s’installer à Prague en Décembre 1882, après l’assassinat du Tsar Alexandre II de Russie, de peur de représailles (le Tsar avait été assassiné par un dénommé Ignacy Hryniewiecki , originaire de l’ancien Grand-duché de Lituanie / région de Mogilev).
 

23 Novembre 1851 : naissance de Jonas Basanavičius 2
Un exemplaire d'”Aušra”

 
C’est de Prague qu’il organise la publication d’Aušra, premier journal national lituanien en Lituanien, dont le premier exemplaire paraît en Mars 1883 depuis la Prusse orientale. Les journaux sont transportés clandestinement en Lituanie, où l’usage de la langue lituanienne est interdit, par les knygnešiai. Ils furent une étape importante de l’Eveil national lituanien (Lietuvių tautinis atgimimas).
 
A Prague, Basanavičius se marie à une Allemande de Bohème, Gabriela Eleonora Mohl, en Mai 1884, et le couple repart aussitôt en Bulgarie. En Février 1886, Jonas contracte typhus et pneumonie, en Août 1887, il échappe à une tentative d’assassinat et, en Février 1889, son épouse Gabriela meurt de tuberculose. En 1891, Basanavičius acquiert la nationalité bulgare et, en 1892, il est promu à Varna sur la Mer Noire. Mais de multiples problèmes de santé l’incitent à alléger ses activités. Comme il est néanmoins membre du Parti Démocratique, il est élu au Conseil municipal de Varna de 1899 à 1903.
 
En 1905, apprenant que la prohibition de la presse avait été levée le 24 Avril 1904, Basanavičius rentre en Lituanie et continue à jouer un rôle important dans l’éveil national lituanien. Il joue même un rôle majeur dans le grand Seimas de Vilnius (Didysis Vilniaus Seimas), assemblée de 2 000 personnes qui se réunissent dans l’actuelle salle de l’orchestre philarmonique les 4 et 5 Décembre 1905, et qui demandent l’autonomie.
 

23 Novembre 1851 : naissance de Jonas Basanavičius 3Les vingt signataires de l’acte d’indépendance (au centre, avec la barbe blanche, Jonas Basanavičius)

 
La Conférence de Vilnius, qui se tient du 18 au 23 Septembre 1917, décide de la création d’un Conseil d’Etat de la Lituanie (Lietuvos Valstybės Taryba) qui se voit confier la mission de préparer l’établissement d’un Etat indépendant. Le 16 Février 1918, le Conseil proclame la restauration de l’indépendance de la Lituanie, gouvernée par les principes démocratiques et ayant Vilnius comme capitale. L’acte d’indépendance est paraphé par 20 signataires, présidés par Jonas Basanavičius. Les effets de la déclaration furent limités car les Allemands occupaient toujours le pays. Mais le pas avait été sauté.
 
Jonas Basinavičius mourut le 16 février 1927 (donc à la date anniversaire de la proclamation d’indépendance) à Vilnius. Il est enterré au cimetière de Rasos (Rasų kapinės).

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

 345 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *