78 vues

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Rūta Šepetys ; ou les souffrances des peuples baltes

0

“Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre” (Titre original : Between Shades of Gray) est le premier roman de Rūta Šepetys (éditions Gallimard). Mais c’est un roman basé sur des faites réels. Il relate de façon poignante les souffrances des peuples baltes et notamment en Lituanie, pendant la période soviétique…


Car l’auteur, née à Detroit et résidant actuellement à Nashville, est américaine de descendance lituanienne, son père étant venu se refugier aux Etats-Unis pour fuir l’occupation soviétique. Le déclencheur du roman fut, à l’occasion d’une visite dans sa famille en Lituanie, lorsqu’on lui dit qu’il n’y avait pas de photos de ses parents et de ses grands-parents, car il ne fallait pas que l’on sache qu’ils étaient de la même famille que ces « criminels »  suivant la terminologie soviétique. Leur crime ? Ils étaient Lituaniens.

A travers le personnage de Lina, quinze ans, on découvre la terreur et la maltraitance infligées aux peuples baltes, mais aussi leur courage et leur merveilleuse réponse résumée par le titre du roman. Ce qu’ « ils » n’ont pas pu leur prendre, c’est l’amour, l’humour, la soif de liberté, le Beau, en un mot, l’âme. Si les protagonistes du roman sont inventés, les faits sont réels et issus des longues interviews que l’auteur a menées auprès d’anciens déportés, d’historiens et de psychologues.
Ruta Sepetys (à droite) avec Christine Baker, directrice éditoriale de Gallimard Jeunesse
   
Ce roman est poignant, émotionnel, et on le lit d’une traite. Après l’avoir lu, on se demande comment il est encore possible que certains dénient qu’il y ait eu occupation des Etats baltes.  Le livre m’avait été recommandé par Rasa Balčikonytė, Attachée culturelle à l’Ambassade de Lituanie à Paris. Depuis, il a été élu meilleur roman jeunesse de l’année 2011, distinction venant après de nombreuses autres à l’étranger, car il a déjà été traduit en 27 langues. Autant j’ai été déçu par « Purge » dont on a fait grand cas (je n’ai personnellement pas réussi à le terminer), autant j’ai été enthousiasmé par “Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre”. A vous de juger.

Ci-dessous, une interview de Rūta Šepetys, en anglais sous-titrée en français, réalisée lors du passage de l’auteur en Septembre 2011 à Paris.

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

 



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.