14 792 vues

Conduire en Croatie: Croatie en voiture, état des routes et conduite locale?

8

Voyager en Croatie en voiture? Mais quel est l’état des routes en Croatie? Comment est la conduite des Croates sur la route?

Visiter la Croatie en voiture ne pose aucune problème. Globalement, l’état des routes en Croatie est bon, y compris en montagne, en dépit d’axes intérieurs et de petites routes souvent difficiles vers les régions de l’Est ou du Centre ou dans l’arrière pays dalmate.

Depuis son entrée de la Croatie dans l’Union Européenne le 1er Juillet 2013 et en raison d’une attractivité pour les touristes de plus en plus nombreux, la Croatie propose un réseau routier et autoroutier de plus en plus convaincant, même si le problème majeur reste les habitudes de conduite dangereuses…

 

Documents pour conduire en Croatie?

Quels documents pour conduire en Croatie? Vous devez toujours être muni d’un permis national ou international (pensez bien à prendre vos permis si vous êtes plusieurs conducteurs potentiels a fortiori si vous louez une voiture en location, car le permis vous sera demandé à la prise du véhicule).

Votre véhicule doit disposer d’une assurance pour transiter en Croatie. Cette assurance qui est sur votre carte grise (appelée carte verte) permet de confirmer que vous êtes le propriétaire du véhicule et que vous êtes assuré au cas où vous auriez un accident responsable ou non responsable. Derrière ou au bas de votre carte figurent les pays où vous êtes autorisés à vous rendre en voiture. Si le pays est barré ou s’il y a une croix sur la Croatie, cela signifie que vous n’êtes pas assuré en Croatie donc en théorie, interdit de circulation à moins de souscrire en option à la destination auprès de votre assureur ou de souscrire une assurance éphémère.

Si vous n’êtes pas assuré pour aller en voiture en Croatie, vous devrez souscrire à une assurance de transit (en général pour un mois, environ 50€) vendue aux postes frontières. Compte tenu de la récente entrée de la Croatie dans l’Union européenne, la Croatie devrait figurer sur votre carte verte, mais pensez à bien le vérifier avant votre départ ou informez vous auprès de votre assureur. Si vous ne disposez pas de ce document alors que vous êtes arrêté sur la route pour un contrôle policier, vous devrez honorer une lourde amende, en plus du montant de l’assurance et votre véhicule pourrait même être immobilisé par la police jusqu’à ce que vous justifiez d’une assurance.

Conduire en Croatie sur l’autoroute

Le réseau autoroutier en Croatie est de plus en plus étendu

routes Croatie en voitueLa Croatie dispose de plusieurs autoroutes qui couvrent trois quarts du territoire : l’une va de la frontière Slovène à la frontière serbe (direction Belgrade) ; l’autre de Zagreb à Rijeka et de Rijeka en direction de la Slovénie à travers l’Istrie et enfin, vous aurez un tronçon assez important jusqu’à Ploce en passant par Zadar, Sibenik, Split et Makarska. Le paiement des autoroutes en Croatie se fait à chaque péage comme en France. Les autoroutes croates ne sont pas très chères (entre 4 à 6€ par tronçon de 100 km environ), bien qu’elles soient de bonne qualité, puisqu’elles sont  récentes pour certaines comme celles en direction de la Dalmatie. Vous retrouverez l’ensemble des prix des autoroutes en Croatie sur cette page. En attendant le tronçon qui devrait relier Split à Dubrovnik, vous pouvez emprunter l’autoroute depuis Zagreb jusqu’à Ploce à environ 70 km de Dubrovnik.
 
Attention sur les autoroutes croates, car la prudence est de mise constamment à cause du mode de conduite folklorique des croates qui vont changer de sens en plein milieu d’une voie d’autoroute sans attendre l’échangeur au risque de créer des accidents. Compte tenu du faible nombre d’échangeurs de péages sur les autoroutes, il est possible de faire des changements de sens sur les autoroutes directement sur les voies, sans être obligé de sortir par un échangeur. Cela peut s’avérer très dangereux, j’ai assisté à plusieurs accidents dans ces configurations. Vous pouvez voir à tout moment lorsqu’il y a une ouverture de la voie centrale déboucher les voitures de la file d’en face …
 
Certaines voies express ont été créées pour une meilleure fluidité dans les déplacements ; elles sont payantes comme les autoroutes (par exemple entre Pazin et Rijeka).

Vocabulaire croate utile:

Route : Cesta à prononcer tsèsta
Autoroute : Autocesta à prononcer a outo tsèsta
Péage : Cestarina à prononcer tsèstarina

 

Carte des autoroutes en Croatie

carte autoroutes croatie

Etat des routes en Croatie satisfaisant

L’état des routes en Croatie est globalement satisfaisant et même très satisfaisant compte tenu des investissements européens qui ont accompagné l’intégration de l’UE par la Croatie. On est bien loin du mythe des Balkans aux routes périlleuses en Croatie. Les routes croates du bord de mer sont plus lentes, notamment en été à cause de la conjugaison d’un fort trafic, de dépassements difficiles par la configuration des routes assez tortueuses avec lignes continues fréquentes et de contrôles de vitesse et de police très nombreux et implacables. Un tronçon amélioré va de Makarska à Dubrovnik, c’est une belle route qui a été récemment refaite. La “Magistrale”, la route côtière entre Zadar et Dubrovnik est de bonne qualité en terme de revêtement, mais sa sinuosité, la quasi impossibilité de dépassement ralentissent la circulation.
 
L’intérieur du pays dispose de routes nationales et de voies secondaires assez bien entretenues, qui ne présentent pas de danger en dehors des comportements des conducteurs. Il y a assez peu de trous ou de nids de poule, et en général, ils sont signalés, sinon, il faut surtout se méfier des animaux au bord des routes de campagne et de montagne.
 
Les routes de montagne “nationales” en Croatie sont évidemment plus délicates à pratiquer mais très correctes : elles peuvent être étroites et très tortueuses, mais elles restent bien entretenues pour les trajets fréquentés comme ceux menant de Zagreb à Zadar, à travers la Lika Senj, sachant qu’en plus, une autoroute a été créé pour ceux qui souhaiteraient éviter ce type de route.
Certaines routes croates en montagne peuvent être impraticables en hiver et même dès le mois de novembre quand les premières neige tombent. Elles sont déconseillées jusqu’à Mars sans équipement spécifique pour la conduite en montagne. Des routes comme celle menant au sommet du parc naturel du Biokovo sont vertigineuses, très étroites, escarpées, sans barrière de protection sur l’ensemble de la route et elles n’autorisent pas le croisement de deux véhicules. Elles sont donc réservées aux conducteurs avertis, mais constituent en soi une véritable expérience au paysage impressionnant.
Si vous n’êtes pas un conducteur chevronné, préférez opter pour le scooter ou la moto si vous avez le permis moto, car cela rendra la route plus accessible qu’en voiture. Sur la majorité des îles (hors Hvar, Korcula, Krk, Rab et Cres), le scooter peut aussi être une bonne alternative, dans la mesure où les routes restent assez étroites et souvent le relief escarpé en bord de mer ne facilite pas les déplacements.

 
route biokovo
 
biokovo route croatie
En montage, comme à peu près partout en Europe, le risque principal tient aux chutes fréquentes de rochers qui endommagent les routes et souvent peuvent même rester aux bords des routes, du coup, il faut redoubler de vigilance dans les zones indiquant ce type de danger. Pour découvrir plus en détail la route du Biokovo, cliquez ici
 
Route biokovo
 
Même si ce n’est pas général, les routes locales surtout dans les régions rurales comme celle du parc naturel de Lonjsko Polje (ci-dessous) en Croatie centrale ou de Slavonie peuvent être de mauvaise qualité et mal entretenues et sont fréquentées par des véhicules lents qui ralentissent l’avancement. Mais dans un parc comme celui de Lonjsko Polje, n’est-ce pas précisément cette authenticité qui contribue au charme?!
 route lonjsko polje
 
 

Route cote croatie

La route de la côte adriatique croate est la plus prisée des touristes et connaît en haute saison de forts ralentissements car la plupart des voyageurs profitent du paysage. Les routes côtières en Croatie que ce soit en Istrie, dans le Kvarner ou en Dalmatie sont assez dangereuses compte tenu de leur tracé sinueux et de leur étroitesse. Elles restent de qualité très convenable, mais le littoral dentelé, bordé par les montagnes sur une longue partie entre Rijeka et Dubrovnik justifie une ligne blanche quasi continue.
Même si certaines pour ne pas dire la plupart sont bien entretenues voire refaites, les nombreux virages avec une faible visibilité et les dépassements aléatoires des locaux invitent à la plus grande prudence quand on conduit en Croatie, d’autant que les limitations de vitesse entre 60 et 80 km/ heure changent fréquemment et que la circulation importante en été impose un supplément d’attention pour les conducteurs. En haute saison, on roule rarement à plus de 40-60 km/h.
 Magistrale entre mer et montagne entre Makarska et Brela
Les routes croates sont autorisées pour les voitures, camions, motos, vélos, scooters, camping-cars, remorques. Peu de charrettes en Croatie mis à part dans les régions très rurales.
 
Pour rappel :
Voiture se dit Auto (a outo)
Camion : Kamion (kamione)
Moto : Motor
Vélo : Bicikl (bitsikeul)
 

Conduire en Croatie : Règlementation routière

Rouler en Croatie peut paraître pour beaucoup très folklorique. En effet, malgré une forte surveillance de la police, les Croates roulent de manière très rapide, imprudente, sans forcément se soucier des règles… Voilà quelques rappels…

 

Taux d’alcoolémie en Croatie

0,5% pour les plus de 25 ans en Croatie ; 0% pour les jeunes

Si le taux de 0,5% pour l’alcoolémie pour la majorité des conducteurs, il est de 0 pour les moins de 25 ans. Le mieux est d’attendre environ 2h avant la prise d’un véhicule : si vous mangez, l’alcool devrait passer un peu mieux et au bout de deux heures, l’équivalent d’un verre devrait être dissipé. Et oui, on se plaint en France, mais quand on va dans les pays de l’Est, on se rend compte que ça plaisante encore moins. D’ailleurs, si vous êtes pris en état d’ébriété, vous risquez de 500 à 3000 kn (75 à 450€) selon le degré constaté et dans tous les cas, le retrait du permis. Les contrôles sont nombreux que ce soit pour l’alcool ou la vitesse.

Conduite locale en Croatie imprudente

Il faut dire que les chauffeurs croates sont très imprudents, ils conduisent très vite comme les Italiens et font beaucoup de dépassements limite. J’avoue que c’est l’une des régions où j’ai eu le plus peur de conduire il y a dix ans… Grâce aux contrôles, la responsabilisation opère mieux. Il en va de même en Bosnie, où la police sévit facilement et ne pratique pas la mise en garde. Vous devez rouler avec vos codes (surtout en hiver), même le jour sous peine d’une amende en Bosnie et en Croatie! Sinon, vous encourez une amende de 20€ en Bosnie et 300 kn (45€) en Croatie.

Vitesses limite en Croatie

Sur l’autoroute : 130
Sur les routes : 80 km/h
Dans les villes : 50 km/h
On roule à droite.

Carburants en Croatie

Le réseau de stations service en Croatie est très satisfaisant dans tout le pays en particulier sur le littoral. Il est moins développé dans l’intérieur du pays et les zones reculées mais vous trouverez toujours une station service dans un rayon de 50 km environ. Dans toutes les stations services croates, on trouve donc du diesel eurodiesel et du diesel destiné pour les camions à déconseiller absolument pour les véhicules, du super 95 et 98 et euro super.

De même, vous pourrez vous approvisionner en GPL dans toutes les stations services des autoroutes et des grandes villes. Les régions rurales et de montagne sont plus délicates pour s’approvisionner, mais il y a généralement une pompe à proximité de toute petite ville. Les stations services sur les autoroutes en Croatie sont ouvertes 7 jours sur 7 et 24h sur 24 (comme les stations services de marque internationale dans les grandes villes). Les autres stations ouvertes sont plus généralement ouvertes toutes à partir de 7h et jusqu’à 19h en hiver, 20h en moyenne saison ou 22h en haute saison.

Pour vous informer sur le prix des carburants en Croatie, cliquez ici

Vocabulaire croate utile:

Carburant : Goriva
Essence : Benzin (bènezine)
Sans plomb : Bezolovno
Diesel : Dizel
GPL : Auto plin (a outo pline)

 

Conduire en Croatie : Équipements

Les feux de route en Croatie sont obligatoires pour tous les véhicules, mais uniquement entre le dernier dimanche d’octobre et le dernier dimanche de mars.

Par habitude, beaucoup de croates les conservent toute l’année, donc ne soyez pas étonné de voir les véhicules avec des feux de route en plein été. De plus sachez qu’en Bosnie Herzégovine, les feux de route sont obligatoires toute l’année et si vous traversez la Bosnie pour la zone frontière Klek – Neum afin de rejoindre Dubrovnik, ou si vous allez à Mostar, vous devrez circuler avec les feux de route allumés jour et nuit.

Sont également obligatoires un triangle de signalisation (deux si vous avez un véhicule avec une caravane ou une remorque. Les gilets fluos sont obligatoires également (un par place ou personne dans le véhicule). N’oubliez pas aussi de prendre avant votre départ en Croatie une trousse de secours, car le code de la route en Croatie l’impose pour tous les véhicules de plus de deux roues.

 D’autres équipements sont facultatifs mais fortement recommandés: un extincteur et un jeu complet d´ampoules de rechange à bord, sauf s’il est équipé de feux xénon, néon, LED ou similaire.

Plusieurs équipements seront utiles pour conduire en Croatie en hiver à commencer par les pneus hiver ou neige autorisés avec une profondeur minimale de 4mm comme les chaînes. En revanche, les pneus cloutés sont interdits en Croatie. Munissez vous d’une pelle si vous devez aller en montagne en Croatie entre novembre et mars, car la neige peut être très présente surtout dans les régions de Lika, de Croatie centrale et dans les montagnes dalmates.

Conduire en Croatie avec des enfants

Conduire en Croatie quand on a des enfants dans le véhicule suppose quelques précautions supplémentaires. Tout d’abord, les enfants âgés de moins de 12 ans ne peuvent circuler sur le siège avant de la voiture. Seul les enfants âgés de moins de deux ans, sont exceptionnellement autorisés à être installés sur le siège avant à condition d’être dans un siège bébé ou enfant dos à la route et bien attachés. Pensez à désactiver l’air bag dans ce cas de figure sous peine d’être sanctionné par une amende.

Un enfant de 2 à 5 ans doit toujours voyager à l’arrière dans un système de retenue adapté à sa taille comme un siège auto par exemple. Si vous louez une voiture en Croatie, vous serez obligé de prendre ce siège auto en option lors de votre réservation. Un enfant de 5 à 12 ans doit utiliser une ceinture de sécurité adulte avec réhausseur, si nécessaire.

Sanctions et accidents en Croatie

Infractions en Croatie et sanctions

Comme en France, le mobile est interdit au volant, mais le kit main libre est admis. L’amende est de 500 kn en cas d’infraction.

Attention, ne contestez pas les amendes, ce serait peine perdue et ça ne pourrait que créer des tensions, aggraver le problème, même si vous estimez n’avoir pas commis la faute qu’on vous reproche.

En cas d’accident en Croatie

Pour tout accident grave, préférez contacter directement l’ambassade de France à Zagreb :
tél.: (01) 48 93 607

N’oubliez pas de vous munir de votre carte verte / ou grise ; c’est une assurance nécessaire pour le franchissement de toutes les frontières qui atteste que votre véhicule est assuré. Vous devez aussi avoir des constats, à réaliser pour tout accident.

Attention, si vous êtes responsable ou à l’origine de l’accident, vous ne pourrez quitter le pays, car vous serez jugé sur place (rapidement, normalement dans les 15 jours) et vous devrez donc répondre de vos actes devant la justice croate.

 

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

8 commentaires

  1. Pingback: Rouler dans les Balkans : état des routes, sécurité et précautions - IDEOZ Guide voyage en Europe

  2. Pingback: Cohabiter avec les vrais et faux policiers dans les Balkans 

  3. Pingback: Croatie en voiture : Quelles sont les règlementations routières?

  4. Pingback: Comment aller à Plitvice? Transports, routes et distances

  5. Pingback: Bien voyager en Croatie : Guide voyage Croatie

  6. Pingback: Parc national Plitvice en Croatie: lacs et cascades splendides

  7. Rectification.
    La loi a changé depuis peu et le taux d’alcool autorisé dans le sang est repassé a 0,5 (il était a 0,5 avant d’être passé a 0,0). Il est resté a 0,0 seulement pour les conducteurs âgés de moins de 25 ans et pour les professionnels (chauffeurs de taxis, bus…).
    En ce qui concerne les codes ils doivent être allumés le jour mais seulement en période­ hivernale (au changement d’heure).
    Comme pour le taux d’alcool a 0 il y a eu une période d’essai pour l’allumage des codes. On a du les allumer en journée pendant toute l’année, mais a la fin de cette période d’essai il a été décidé que ce soit obligatoire seulement pour la période hivernale.
    Beaucoup de sites internet n’ont pas encore été mis a jour donc vous trouverez de nombreuses erreurs a ce sujet.
    A vrai dire la loi change si souvent que les croates eux-mêmes ne suivent plus.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.