Se déplacer en Croatie : Transports et routes

Quel est le meilleur moyen de transport pour se déplacer en Croatie et pour quel budget moyen ? Les transports en commun sont-ils pratiques et économiques pour découvrir le pays ? La voiture est-elle forcément la solution la plus commode si votre priorité est de faire du tourisme ?  

 

Quel est le meilleur mode de transport pour se déplacer en Croatie?

L’idée d’un road trip en Croatie en voiture apparaît comme une évidence dans l’esprit des routards, qui souhaitent explorer plusieurs régions. L’argument économique l’emporte souvent dans le choix d’aller en Croatie en voiture plutôt qu’en avion ou en transport en commun. Surtout quand on voyage à plus de 4 personnes. Le voyage commençant dès le départ et pas seulement quand on arrive dans son lieu de vacances, c’est aussi l’occasion de se laisser surprendre par de belles visites sur le chemin, dans les autres pays qu’il faut traverser.

La question du meilleur mode de transport se pose différemment pour les touristes qui décident d’un lieu fixe pour tout un séjour et préfèrent rayonner en étoile ou pour ceux qui voyagent avec un budget serré.  Du choix initial de transport pour se rendre en Croatie et du type et du nombre d’hébergements retenus, découle toujours celui des modes de transports pour visiter ensuite le pays ou une région. 

Si la voiture a beaucoup d’arguments pour convaincre les touristes, il est toujours possible de voyager en Croatie uniquement en transport en commun, de préférence en bus, puis en ferry, du moment qu’on privilégie un séjour dans les principales villes.

 

Pourquoi visiter la Croatie en voiture ?

La voiture, le transport le plus pratique et le plus souple

La voiture n’est plus forcément  la solution la plus économique pour voyager en Croatie à moins d’être plus de 3-4 personnes. Mais elle s’avère la plus pertinente si votre objectif est de découvrir vraiment la Croatie en liberté,  en mode road trip, en s’autorisant à sortir des sentiers battus pour ne pas limiter votre itinéraire aux seules villes principales. Aucun autre moyen de transport, si ce n’est la moto, le vélo ne vous donnera plus de latitude. Se déplacer d’île en île avec une voiture s’avère fastidieux surtout en Dalmatie en été.

L’état des routes satisfaisant sur le réseau principal et très bon sur les autoroutes permet de circuler dans tout le pays d’est en ouest et de nord au sud jusqu’à environ 70 km avant la ville de Dubrovnik.

route magistrale
Des coûts qu'on oublie souvent

Si la voiture personnelle ou de location est pour beaucoup synonyme de liberté de mouvement, par habitude, elle génère des coûts non négligeables au-delà des péages d’autoroutes et du prix des carburants qui repart à la hausse depuis début 2021, même s’il reste environ 20% moins cher en moyenne qu’en France. 

Il faut aussi prendre en compte le coût des parkings publics à Dubrovnik où ils sont prohibitifs (jusqu’à 11 €/h en zone 0) dans toutes les villes (plutôt autour de 1,5€-2€/h en été) et dans les villages et sur les rivas le plus connus de la riviera dalmate (jusqu’à 3€) et dans certains parkings de sites touristiques payants comme le parc de Plitvice. Si vous manquez de temps ou voulez optimiser votre temps de visite, vous choisirez peut-être les parkings jouxtant les centres historiques, qui sont forcément les plus chers. 

Dans le cas d’un séjour dans une ville, particulièrement à Dubrovnik, mieux vaut toujours envisager un hébergeur disposant d’un parking privé, puisque les parkings dans la rue sont souvent payants même dans les zones résidentielles. Ce sera plus économique de prendre le bus, si vous êtes un peu éloigné, que de garer votre voiture pendant une heure, avec le risque de prendre une contravention de 30 à 250 € (oui vous avez bien lu! c’est le montant de l’amende à Dubrovnik) pour défaut de paiement.

Les frais cachés et assurances imposées par certains projets quand on loue une voiture et doit emprunter le ferry et traverser des frontières impactent de 15 à 20 % le prix total. 

Permis et documents obligatoires

Hors saison, on loue facilement des voitures économiques pour 5 à 10€/ jour (hors assurances) sur certains comparateurs ou centrales de réservation.  Mais ne vous laissez pas illusionner par ces prix trompeurs. Le coût d’une voiture entre avril et octobre (hors juillet et août) est plutôt autour de 25-35 € / jour.

Prévoyez toujours les assurances spécifiques comme le passage de frontière (pour Neum entre Split et Dubrovnik) et l’emprunt de ferries, qui peuvent entraîner des surcoûts et aussi les assurances facultatives (jeunes conducteurs, seniors) etc.

location de voiture

Explorer la Croatie en moto ou à vélo

Visiter la Croatie en moto ou à vélo, c’est la garantie de la plus grande liberté de mouvement, puisqu’on peut même envisager des routes et chemins qui ne sont pas forcément faciles d’accès en voiture. Les motards verront dans ce pays une sorte de paradis, en raison de la grande variété des routes, avec des routes littorales sinueuses et très stimulantes, des routes à l’intérieur des terres traversant les montagnes et des régions quasi désertes.

Sur les îles, aux paysages vallonnés et parfois escarpés et aux routes étroites et sinueuses, les deux roues sont les moyens de transport privilégiés lors d’un séjour dédié à des visites et des randonnées.

En excursion d’une journée, c’est plus limitant, mais le scooter s’avère très pratique si on ne souhaite pas juste visiter Hvar ou Korcula mais sortir un peu de la capitale insulaire pour se baigner ou admirer le paysage, sans avoir à s’encombrer d’une voiture.

Voyager en Croatie en transports en commun ?

Si l’autotour combinant une arrivée en avion et la location de voiture est le choix privilégié par les voyageurs itinérants qui ne souhaitent pas avoir à conduire jusqu’en Croatie, les transports en commun offrent des possibilités de déplacement sans se ruiner.

Le train est envisageable essentiellement dans le nord du pays en Croatie centrale, en Istrie et jusqu’à Split. Le bus est le moyen le plus évident entre avril et octobre. Il peut être associé aux ferrys ou catamarans.

Le bateau car ferry ou catamaran ou bateau rapide des compagnies privées ou publique est rarement considéré comme un premier choix par les voyageurs. Pourtant, cela reste l’un des moyens de transport les plus économiques et intéressants, du moment qu’on se déplace en passager et pas en voiture.

Si vous privilégiez un séjour sur les îles croates, vous devriez emprunter les liaisons de  Jadrolinija, la compagnie nationale de ferrys, bateaux rapides et de catamarans présente en Dalmatie et dans le Kvarner, TP Line, GV Line dans le Kvarner et Krilo en Dalmatie et quelques acteurs locaux pour des liaisons spécifiques. Ensuite, vous pourrez vous déplacer  en bus local sur les plus grandes îles (uniquement en privilégiant les villes et gros villages à l’échelle de chacune : mieux vaut donc séjourner dans la capitale insulaire). Pour plus d’autonomie, rien ne vaut de louer une voiture, un scooter ou un vélo, si on veut être moins contraint et si l’objectif est d’explorer des zones moins connues. Il est impossible de circuler d’île en île avec une voiture en Dalmatie, sans repasser par le littoral systématiquement, alors que les îles du Kvarner sont reliées par car ferry. On peut aller en catamaran de Split à Dubrovnik (ou vice versa), mais pas en car ferry. En revanche, on peut se rendre d’une ville à l’autre avec ou sans étape avec la compagnie Krilo (entre mai et octobre) et avec Jadrolinija.

Bien sûr, au-delà des contraintes propres à chaque voyageur, en terme de confort, et de praticité, la période du séjour en Croatie peut beaucoup influer sur les prix des transports.

rouler en autobus en croatie

Bus en Croatie, le transport en commun le plus sûr et économique

Le bus en Croatie dessert l’ensemble du pays, contrairement au train. Outre la variété des lignes ouvertes jour et nuit en période touristique, il a pour lui l’avantage d’être assez économique avec un coût autour de 0,10€ du kilomètre. 

Le train uniquement Dans le Nord

Si vous êtes adepte du voyage en train, vous pourriez être frustré par la Croatie. Les voies ferrées y sont très limitées et elles ne sont pertinentes que si vous envisagez un pass Interrail incluant plusieurs pays, avec déplacement de capitale en capitale entre Ljubljana, Zagreb, Serbie. Il est éventuellement possible de rejoindre l’Istrie via Rijeka ou de descendre jusqu’à Split depuis Zagreb. Mais les liaisons sont réduites et le coût est élevé par rapport à celui des liaisons des bus, privilégiées par les Croates et les touristes.

12 commentaires sur “SE DEPLACER EN CROATIE : Quel est le meilleur moyen de transport?”

  1. Bonjour,
    Nous envisageons de partir visiter la Croatie ce mois de juillet 2022. Nous possédons un Van. J’ai lu que le camping sauvage est fortement déconseillé, vous le confirmez?
    Nous partons pour une vingtaine de jours sur site en espérant voir le maximum de chose. Donc on devrait sillonner le pays du nord au sud. Nous hésitons à amener nos vélos. Qu’en pensez vous?
    Merci pour votre retour

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour,
      Je vous confirme que le camping sauvage est interdit.
      Le vélo est très recommandé, mais surtout sur les îles : Brac, où la via Brattia est formidable, Solta, Dugi otok, les petites îles de l’archipel de Biograd, Zadar, Vis, Mljet, Hvar ou Korcula s’y prêtent. Mais pour des petites distances, car certaines îles ont des reliefs très sportifs et escarpés. On peut bien sûr louer des vélos sur place, mais puisque vous êtes en van mieux vaut les emporter. Encore plus pratique un scooter.

  2. Bonjour,

    nous arrivons à l’aéroport de Dubrovnik, nous nous dirigerons par la suite à Supetar et terminerons par rejoindre Split.
    Quel est le moyen de transport le plus avantageux entre chaque destination ?

    De plus, comment échanger la monnaie des euros aux kunas. Où serai le plus rentable ?

    Je vous remercie
    Bonne soirée
    A.

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour

      Pour aller de Dubrovnik à Supetar, il n’y a pas de liaison de catamaran direct. Soit vous devez aller de Dubrovnik à Split, en catamaran avec Krilo, Jadrolinija ou TP line. Puis de Split prendre le car ferry vers Supetar, accessible même si vous n’avez pas de véhicule,
      Soit vous devez emprunter la liaison Krilo, ou Jadrolinija qui vous amène à Milna ou à Bol selon le choix de liaison et ensuite vous pourrez rejoindre Supetar en taxi (le plus cher), ou en bus.

  3. Bonjour, J’ai déjà jeter un coup d’œil sur le blog IDEOZ Voyages Croatie, c’est très utile

    Mon itinéraire sera le suivant lacs de plitvice (j’ai un doute sur mon arrivée, cela ne fait-il pas trop long en arrivant de split? ) – zadar (kornati ) – sibenik ( krka) – split (île de vis) – dubrovnik si j’ai le temps …

    Pouvez vous me dire si les transport sont pratiques (train notamment .. ) ?

    Merci

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Hugues,

      Combien de temps allez-vous rester en Croatie?
      Si vous arrivez à Split, il est évident que c’est loin de rejoindre Plitvice. Je ne sais pas où ni comment comment vous logez, mais c’est trop loin pour le faire dès le jour de votre arrivée. Les transports en commun sont pratiques, les bus, puisque c’est les bus que vous prendrez sur le continent sont assez confortables et les liaisons assez régulières. Il y a même des bus de nuit. Oubliez le train, il ne va bien sûr pas à Plitvice, il n’est ni plus pratique ni plus rapide que les bus et de toute façon sur cet itinéraire, il ne serait disponible qu’entre Zadar et Split.

      Idéalement, rejoignez les environs de Plitvice pour loger en sachant que vous devrez être dans le parc à l’ouverture pour l’apprécier le plus agréablement possible car dès 10h, c’est de suite plus compliqué. On peut aller à Plitvice dans la journée en bus, mais je ne vous recommande pas, car vous n’aurez pas le temps d’apprécier le parc en 4h. Il existe des solutions alternatives pas plus chères comme les transferts partagés, qui sont à peine plus souples que le bus, car le chauffeur se montre plus compréhensif en général. Dans l’optique de rejoindre Plitvice depuis Split, partez vraiment avec le bus de 7h, et s’il y en a un avant, encore mieux. Cela vous fait déjà arriver assez tard vers 11h avec la perspective de repartir à 17h. Il est préférable de séjourner à Zadar ou de s’y rendre pour limiter le temps de transport dans la journée, qui est trop long.

      Pour les Kornati, c’est une bonne idée, mais en excursion organisée en petit groupe en mode partagé ou en privé, car il n’y a pas à proprement parler de « ferry » à moins que vous alliez à Dugi Otok pour découvrir le parc naturel de Telascica. En fait le mieux reste la découverte des Kornati depuis Sibenik et surtout Murter, considérée comme la porte d’entrée des îles Kornati… Depuis Zadar, la visite est moins complète et moins intéressante.

  4. Bonjour

    Nous devons faire Pula Split dubrovnik en transport en commun au mois de mai que me conseillez vous? train? Bus ? Cela est-il faisable dans une journée – merci de votre reponse

  5. Bonjour
    Je désire partir 1 mois en Croatie en septembre et je voudrais avoir de bon conseil.
    Je demeure au Québec et ma question , serait avons nous besoin de location dans certaine ville et les transports sont-ils appropriés pour visiter les campagnes.
    Merci à l avance

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonsoir Edith
      Tout d’abord, je ne peux que vous conseiller de découvrir les campagnes car c’est bien dans ces zones là que vous découvrirez une Croatie encore authentique, accueillante et très différente des cartes postales touristiques. Je vous conseille d’ailleurs de privilégier l’agrotourisme pour déguster aussi les spécialités de chaque région. Avez-vous déjà une idée de votre circuit et des régions que vous voulez visiter? Quand vous parlez de “campagne” envisagez-vous d’aller en Slavonie, en Croatie centrale, dans l’Istrie verte ou dans l’arrière-pays de Croatie?

      Le meilleur mode de transport pour explorer la campagne en Croatie – et le seul pour ainsi dire – est la voiture, éventuellement la moto si vous êtes amateur. Le scooter peut être pertinent sur de petites distances comme le vélo si vous venez prendre votre temps et avez une approche active. Les bus régionaux ne sont pas si développés en dehors des principales villes et des sites très touristiques comme Krka, Plitvice. Mais même entre les stations du littoral et les villes, les liaisons restent limitées ou contraignantes.

    2. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonsoir Edith
      Tout d’abord, je ne peux que vous conseiller de découvrir les campagnes car c’est bien dans ces zones là que vous découvrirez une Croatie encore authentique, accueillante et très différente des cartes postales touristiques. Je vous conseille d’ailleurs de privilégier l’agrotourisme pour déguster aussi les spécialités de chaque région. Avez-vous déjà une idée de votre circuit et des régions que vous voulez visiter? Quand vous parlez de “campagne” envisagez-vous d’aller en Slavonie, en Croatie centrale, dans l’Istrie verte ou dans l’arrière-pays de Croatie?

      Le meilleur mode de transport pour explorer la campagne en Croatie – et le seul pour ainsi dire – est la voiture, éventuellement la moto si vous êtes amateur. Le scooter peut être pertinent sur de petites distances comme le vélo si vous venez prendre votre temps et avez une approche active. Les bus régionaux ne sont pas si développés en dehors des principales villes et des sites très touristiques comme Krka, Plitvice. Mais même entre les stations du littoral et les villes, les liaisons restent limitées ou contraignantes.

  6. Bonjour’
    nous partons 11 jours en croatie.
    ma question est : nous atterrissons à Zadar restons deux jours sur place et en suite direction Split nous sommes 5 personnes et au retour Split Zadar quelle est la meilleure façon de voyager SVP?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Accueil
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. SE DEPLACER EN CROATIE : Quel est le meilleur moyen...