IDEOZ Voyages > CROATIE > SE DEPLACER EN CROATIE > Conduire en Croatie : permis, routes et conduite des Croates

Conduire en Croatie : permis, routes et conduite des Croates

route du littoral en croatie

Vous pensez vous déplacer en Croatie en voiture et vous interrogez sur la conduite et les précautions à prendre? Vous êtes au bon endroit. Quel est l’état des routes en Croatie? Comment est la conduite des Croates sur la route ? Comment fonctionnent les contrôles de police et quelles sont les sanctions encourues en cas d’infraction au code de la route?


Quel est le meilleur moyen de transport pour se déplacer en Croatie quand on fait du tourisme? Je préconise de visiter la Croatie en voiture, même si les transports en commun (surtout le bus et le ferry) sont assez développés. Mais le road trip est même la façon la plus souple et pratique surtout si vous souhaitez sortir aussi des sentiers battus. Globalement, l’état des routes en Croatie est bon, y compris en montagne, en dépit d’axes intérieurs et de petites routes souvent difficiles vers les régions de l’Est ou du Centre ou dans l’arrière pays dalmate.

Depuis son entrée de la Croatie dans l’Union Européenne le 1er Juillet 2013 et en raison d’une attractivité pour les touristes de plus en plus nombreux, la Croatie propose un réseau routier et autoroutier de plus en plus qualitatif, même si le problème majeur reste les habitudes de conduite pas toujours respectueuses du code et des limitations de vitesse, et parfois même folkloriques…


Quels documents nécessaires pour conduire en Croatie?

Faut-il un permis international pour conduire en Croatie?

Non.

Le permis national suffit pour rouler en Europe si vous êtes ressortissant de l’Union européenne et des pays tiers européens. En revanche, il est toujours judicieux de présenter un permis international aux policiers et douaniers en cas de contrôle.

Si vous n’en avez pas, inutile d’engager des démarches pour en obtenir un, bien que la délivrance d’un permis international en France soit gratuite et facilite la compréhension de certains interlocuteurs. Les délais de livraison sont variables, donc c’est une action à prévoir en amont lors des préparatifs d’un voyage en Croatie, ou ailleurs en Europe. Comptez au moins un mois.

Pensez bien à prendre tous vos permis si vous êtes plusieurs conducteurs potentiels. A fortiori si vous louez une voiture en location, car le permis vous sera demandé à la prise du véhicule. Quelques rares agences de location imposent encore le permis de conduire international dans leurs conditions de vente. Contactez donc toujours l’agent de location pour confirmer que le permis national est autorisé pour la location.

Votre véhicule doit disposer d’une assurance pour transiter en Croatie. Cette assurance qui est sur votre carte verte permet de confirmer que vous êtes le propriétaire du véhicule et que vous êtes assuré au cas où vous auriez un accident responsable ou non responsable. Derrière ou au bas de votre carte figurent les pays où vous êtes autorisés à vous rendre en voiture.

Si le pays est barré ou s’il y a une croix sur la Croatie (HR), cela signifie que vous n’êtes pas assuré en Croatie donc en théorie, interdit de circulation à moins de souscrire en option à la destination auprès de votre assureur ou de souscrire une assurance éphémère.

carte verte assurance voiture europe

Si vous n’êtes pas assuré pour aller en voiture en Croatie, vous devrez souscrire à une assurance de transit (en général pour un mois, environ 50€) vendue aux postes frontières.

Compte tenu de la récente entrée de la Croatie dans l’Union européenne, la Croatie devrait figurer sur votre carte verte, mais pensez à bien le vérifier avant votre départ ou informez vous auprès de votre assureur.

Si vous ne disposez pas de ce document alors que vous êtes arrêté sur la route pour un contrôle policier, vous devrez honorer une lourde amende, en plus du montant de l’assurance et votre véhicule pourrait même être immobilisé par la police jusqu’à ce que vous justifiez d’une assurance.


Quel est l’état des routes en Croatie?

Un réseau autoroutier moderne et de plus en plus étendu

La Croatie dispose de plusieurs autoroutes qui couvrent trois quarts du territoire : l’une va de la frontière Slovène à la frontière serbe (direction Belgrade) ; l’autre de Zagreb à Rijeka et de Rijeka en direction de la Slovénie à travers l’Istrie et enfin, vous aurez un tronçon assez important jusqu’à Ploce en passant par Zadar, Sibenik, Split et Makarska.

Le paiement des autoroutes en Croatie se fait à chaque péage comme en France.

Pour tout savoir sur l’état et le trafic des autoroutes : HAK

autoroute en croatie A1 Highway en dalmatie

Carte des autoroutes en Croatie

carte autoroutes croatie

Des routes “nationales” assez satisfaisantes

L’état des routes en Croatie est globalement satisfaisant et même très satisfaisant compte tenu des investissements européens qui ont accompagné l’intégration de l’UE par la Croatie.

L’intérieur du pays dispose de routes nationales et de voies secondaires assez bien entretenues.  

Les routes de montagne “nationales” en Croatie sont évidemment plus délicates à pratiquer mais très correctes dans l’ensemble : elles peuvent très tortueuses dans le massif de Velebit. Mais rien à voir avec la route vertigineuse du Biokovo qui n’autorise le passage que dans un sens, avec des manoeuvres réservées aux conducteurs chevronnées.

route biokovo à l'entrée lors de l'ascension vers le point culminant
route de Biokovo

  Les routes locales surtout dans les régions rurales comme celle du parc naturel de Lonjsko Polje (ci-dessous) en Croatie centrale, en Istrie verte ou en Slavonie peuvent être de mauvaise qualité et mal entretenues et sont fréquentées par des véhicules lents qui ralentissent l’avancement.

route lonjsko polje

La route de la côte adriatique croate est la plus prisée des touristes et connaît en haute saison de forts ralentissements car la plupart des voyageurs profitent du paysage.

Les routes côtières en Croatie sont assez dangereuses car souvent étroites et avec beaucoup de tournants. La vitesse est en général limitée à 60 et avec des lignes continues fréquentes.

route du littoral en croatie
tournants sur la route littorale du kvarner entre rijeka et karlobag

En haute saison, on roule rarement à plus de 40-60 km/h et souvent en file indienne sur la Magistrale entre Zadar et Dubrovnik, et notamment entre Neum et Dubrovnik.  

Magistrale entre mer et montagne entre Makarska et Brela

Les routes croates sont autorisées pour les voitures, camions, motos, vélos, scooters, camping-cars, remorques. Peu de charrettes en Croatie mis à part dans les régions très rurales.  

Les mots croates utiles :

Route : Cesta à prononcer tsèsta
Autoroute : Autocesta à prononcer a outo tsèsta
Péage : Cestarina à prononcer tsèstarina

Voiture se dit Auto (a outo)
Camion : Kamion (kamione)
Moto : Motor
Vélo : Bicikl (bitsikeul)  


Conduire en Croatie : l’essentiel sur la réglementation routière


Rouler en Croatie peut paraître pour beaucoup très folklorique. En effet, malgré une forte surveillance de la police, les Croates roulent de manière très rapide, imprudente, sans forcément se soucier des règles… Voilà quelques rappels…


Taux d’alcoolémie en Croatie

0,5% pour les plus de 25 ans en Croatie ; 0% pour les jeunes

Si le taux de 0,5% pour l’alcoolémie pour la majorité des conducteurs, il est de 0 pour les moins de 25 ans. Le mieux est d’attendre environ 2h avant la prise d’un véhicule : si vous mangez, l’alcool devrait passer un peu mieux et au bout de deux heures, l’équivalent d’un verre devrait être dissipé.

Et oui, on se plaint en France, mais quand on va dans les pays de l’Est, on se rend compte que ça plaisante encore moins. D’ailleurs, si vous êtes pris en état d’ébriété, vous risquez de 500 à 3000 HRK (75 à 450€) selon le degré constaté et dans tous les cas, le retrait du permis. Les contrôles sont nombreux que ce soit pour l’alcool ou la vitesse.

Vous n’avez pas l’obligation d’avoir un alcootest dans la voiture.


Conduite locale en Croatie imprudente

Il faut dire que beaucoup de chauffeurs croates sont très imprudents, ils conduisent très vite comme les Italiens et font beaucoup de dépassements limite sur des zones sans visibilité ou avec ligne blanche, y compris sur les routes côtières.

Sur les autoroutes comme l’axe Zagreb – Belgrade, il y a des zones ouvertes permettant un changement de sens de voie. Il n’est pas rare qu’on voiture déboule donc de la voie adverse sur la vôtre ce qui est très déroutant.

Une autre précaution à prendre : bien regarder les panneaux de vitesse qui varient très régulièrement et sont parfois peu lisibles dans certaines zones. Cela suppose une plus forte vigilance sur la vitesse, surtout maintenant que les radars se sont multipliés.

Grâce aux contrôles de police et la mise en place de radar, la responsabilisation et le rappel des règles opèrent mieux. Il en va de même en Bosnie, où la police sévit facilement et ne pratique pas la mise en garde. Vous devez rouler avec vos codes (surtout en hiver), même le jour sous peine d’une amende en Bosnie et en Croatie! Sinon, vous encourez une amende de 20€ en Bosnie et 300 kn (45€) en Croatie.

Il est interdit d’utiliser le téléphone portable en conduisant.
Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour circuler en Croatie en voiture.
Le gilet réfléchissant fait partie de l’équipement obligatoire du véhicule.


Vitesses limite en Croatie

Sur l’autoroute : 130 km / h

Sur les voies express : 110 km / h
Sur les routes : 90 km/h
Dans les villes : 50 km/h

Dans les zones très centrales : 30 km / h


On roule à droite.

Les changements de vitesse sur les panneaux peuvent apparaître comme permanents sur certains tronçons et parfois même contradictoires, car les panneaux se sont accumulés sans forcément une réflexion sur les zones dangereuses. Il est donc indispensable de vérifier toujours la vitesse à son compteur, car le limitateur ou le régulateur de vitesse ne seront pas suffisants ni pertinents au vu du nombre de variations. Ce problème ne se pose pas

Matériels obligatoires

Les feux de route en Croatie sont obligatoires pour tous les véhicules, mais uniquement entre le dernier dimanche d’octobre et le dernier dimanche de mars.

Par habitude, beaucoup de Croates les conservent toute l’année, donc ne soyez pas étonné de voir les véhicules avec des feux de route en plein été. De plus sachez qu’en Bosnie Herzégovine, les feux de route sont obligatoires toute l’année et si vous traversez la Bosnie pour la zone frontière Klek – Neum afin de rejoindre Dubrovnik, ou si vous allez à Mostar, vous devrez circuler avec les feux de route allumés jour et nuit.

Sont également obligatoires un triangle de signalisation (deux si vous avez un véhicule avec une caravane ou une remorque.

Les gilets fluos sont obligatoires également (un par place ou personne dans le véhicule).

D’autres équipements sont facultatifs mais fortement recommandés: un extincteur et un jeu complet d´ampoules de rechange à bord, sauf s’il est équipé de feux xénon, néon, LED ou similaire.

Trousse de secours et circulation avec des médicaments

N’oubliez pas aussi de prendre avant votre départ en Croatie une trousse de secours, car le code de la route en Croatie l’impose pour tous les véhicules de plus de deux roues. En cas de contrôle de police, vous pourriez recevoir une contravention en cas d’absence. Au lieu de vous demander si vous risquez vraiment quelque chose à ne pas l’avoir dîtes vous qu’une trousse de premier secours s’avère souvent très utile et devrait être un réflexe. Vérifiez aussi auprès de l’agence de location de voiture pour savoir si elle est disponible dans leur véhicule ou si vous devez prévoir d’emporter la vôtre dans vos bagages.

Si vous circulez avec des médicaments liés à des traitements chroniques ou des médicaments spécifiques, pensez bien à vérifier auprès du sites des douanes croates quels sont les médicaments autorisés sans déclaration. On n’y pense pas en préparant ses vacances, on ne songe pas aux contrôles des douanes ou de police, mais certains médicaments contenant des opioïdes ou autres substances peuvent être classés comme à risque et “stupéfiants” et nécessiter une autorisation. Prévoyez toujours une copie des ordonnances pour justifier de l’usage de ces médicaments dans le cadre de vos soins. Cela évitera des contraventions et cela sera utile si vous avez besoin de les renouveler en urgence.


Ralentissements, embouteillages et infos routières

Par temps de pluie:
Sur chaussées mouillées ou humides, il est conseillé de modérer sa vitesse d’au moins 10-20 km par rapport à la vitesse réglementaire.

Pour éviter les embouteillages et diminuer la durée du voyage, nous vous conseillons de:

  • planifier votre voyage en utilisant un GPS Coyote, Garmin, ou une application telle que Waze, Google maps dans lequel sont indiquées les prévisions relatives aux jours et aux axes routiers de circulation dense.
  • vous pouvez vous renseigner, avant le départ, sur les prévisions du trafic routier et maritime auprès du Club Automobile de Croatie (Centre d’information de HAK: +385 1 4640 800) ou en écoutant la deuxième chaîne de la Radio croate d’infos routières (98,5 Mhz).

Conduite en hiver

Plusieurs équipements seront utiles pour conduire en Croatie en hiver à commencer par les pneus hiver ou neige autorisés avec une profondeur minimale de 4mm comme les chaînes.

En revanche, les pneus cloutés sont interdits en Croatie. Munissez vous d’une pelle si vous devez aller en montagne en Croatie entre novembre et mars, car la neige peut être très présente surtout dans les régions de Lika, de Croatie centrale et dans les montagnes dalmates.

La conduite sans feux de jour allumés en hiver sur les routes en Croatie est sanctionnée d’une amande de 300 HRK (40 €).



Conduire en Croatie avec des enfants

Rouler en Croatie quand on a des enfants dans le véhicule suppose quelques précautions supplémentaires.

Tout d’abord, les enfants âgés de moins de 12 ans ne peuvent circuler sur le siège avant de la voiture. Seul les enfants âgés de moins de deux ans, sont exceptionnellement autorisés à être installés sur le siège avant à condition d’être dans un siège bébé ou enfant dos à la route et bien attachés.

Pensez à désactiver l’air bag dans ce cas de figure sous peine d’être sanctionné par une amende.

Un enfant de 2 à 6 ans doit toujours voyager à l’arrière dans un système de retenue adapté à sa taille comme un siège auto par exemple. Si vous roulez avec une voiture de location en Croatie, vous serez obligé de prendre ce siège auto en option lors de votre réservation (entre 5 et 10€ par jour et par siège). Vous pouvez utiliser votre siège, donc soyez prévoyant à ce niveau là pour économiser lors d’une location de longue durée.

Un enfant de 5 à 12 ans doit obligatoirement utiliser une ceinture de sécurité adulte avec réhausseur.


Contrôles de police et sanctions


Infractions, accidents et sanctions

Comme en France, le mobile est interdit au volant, mais le kit main libre est admis. L’amende est de 500 HRK (68€) en cas d’infraction.

Attention, ne contestez pas les amendes, ce serait peine perdue et ça ne pourrait que créer des tensions, aggraver le problème, même si vous estimez n’avoir pas commis la faute qu’on vous reproche.

Que faire en cas d’accident de la route en Croatie?

En cas d’accident routier, le premier réflexe est de prévenir sans délai la Police en appelant le numéro de téléphone 192 (ceci n’est pas obligatoire en cas d’accident de la circulation ayant occasionné des dommages matériels légers).


Balisez le lieu de l’accident, endossez votre gilet réfléchissant, placez votre triangle de signalisation et prenez les mesures nécessaires pour prévenir d’autres accidents. Attendez l’arrivée de la police.


Si votre véhicule a subi un dommage d’une manière ou d’une autre en Croatie, vous devez demander à la police une attestation écrite, indispensable pour quitter le territoire national. Attention, si vous êtes jugé responsable, vous ne pourrez quitter le pays, car vous serez jugé sur place (rapidement, normalement dans les 15 jours) et vous devrez donc répondre de vos actes devant la justice croate.

Pour le dépannage ou le remorquage jusqu’à l’atelier de réparation, appelez l’Assistance routière au 987 (pour les appels depuis l’étranger composez le: +385 1 987). Je vous déconseille de payer le service d’assistance voyage (entre 5 et 8 € par jour) proposé par les agences de location de voiture en Croatie, car ces prix sont élevés et injustifiés pour une aide limitée.

Contactez les urgences

Retenez bien ces numéros, ils sont faciles à mémoriser et pourraient vous être utiles

Le plus important est le numéro du service d’urgence européen, le 112 : vous y trouverez un interlocuteur parlant en général plusieurs langues dont l’anglais, l’allemand, l’italien, le français…

Police (Policija) : 192

Sapeurs-pompiers : 193 : à contacter en cas d’incendie, d’accident grave

Urgences médicales : 194

En cas d’accident, de noyade, de disparition en mer, il y a le Centre national de recherche et de sauvetage en mer : 195

Informations générales : 18981

On peut trouver un interlocuteur polyglotte pour toutes les informations générales en cas de problème en contactant le 18981. Ces services ont des postes locaux et interurbains : le numéro variant entre 11880 et 11888 selon la région. Demandez à votre hébergeur s’il peut vous communiquer celui de la région où vous séjournez en Croatie.

En cas d’urgence uniquement si vous avez besoin d’une aide francophone, contactez l’ambassade de France à Zagreb qui pourra vous servir d’intermédiaire dans le cas d’accident, d’arrestation, d’hospitalisation, de disparition, vous pouvez contacter le : +385 (0)1 48 93 607.

Pour tout accident grave, préférez contacter directement l’ambassade de France à Zagreb :
tél.: +385 1 48 93 600

N’oubliez pas de vous munir de votre carte verte / ou grise ; c’est une assurance nécessaire pour le franchissement de toutes les frontières qui atteste que votre véhicule est assuré. Vous devez aussi avoir des constats, à réaliser pour tout accident.

Attention, si vous êtes responsable ou à l’origine de l’accident, vous ne pourrez quitter le pays, car vous serez jugé sur place (rapidement, normalement dans les 15 jours) et vous devrez donc répondre de vos actes devant la justice croate.


Le contrôles de vitesse sont nombreux sur les routes croates

Les policiers sont facilement repérables sur les routes où ils effectuent des contrôles manuels de vitesse ou pour les autres infractions. Les contrôles de vitesse sont aujourd’hui possibles également par le biais de radars fixes qui sont prioritairement installés sur les autoroutes, dans les zones urbaines et sur les routes du littoral, qui sont les plus fréquentées et supposées dangereuses.

controles de police en croatie dans le Konavle région de Dubrovnik

Les contrôles sont aussi renforcés dans les zones urbaines. En moyenne et haute saison, il devrait y avoir une augmentation du volume de contrôles pour faire respecter le code.

Les amendes pour excès de vitesse en Croatie sont censées être dissuasives (environ 40€ – 300 HRK pour les excès de moins de 5 kilomètres et jusqu’à 5000 HRK – 680€). Elles sont évolutives par tranche de 10 km de dépassement, mais les policiers peuvent les augmenter en fonction de l’attitude du conducteur, d’autres facteurs ou imprudences. Elles sont plus coûteuses quand les dépassements de vitesse sont observés dans les agglomérations.

Mieux vaut donc respecter les règles de conduite en Croatie même si vous constatez que les croates conduisent mal et sont irrespectueux!

Retrouvez tous nos conseils à propos des contrôles de police et des radars en Croatie

Paiement des amendes en Croatie : la Poste, la solution pratique

La police “Policija” est chargée de faire appliquer les réglementations routières et a l’attribution de dresser des contraventions pour les non respects classiques : excès de vitesse, dépassement sur ligne continue, feux rouges grillés, priorités non respectées, usage d’alcool ou de drogue, usage du mobile au volant, accès interdits, absence de ceinture de sécurité ou sièges enfants et réhausseur et de tous les matériels obligatoires, violation de l’autorité ou non respect de l’autorité des policiers etc …

Vous pouvez payer au moment ou sous 8 jours dans tous les bureaux de Poste, sur présentation de la contravention quel que soit le motif de l’amende. La procédure est la même pour les contraventions pour non paiement d’un stationnement. Les bureaux de Poste prélèvent souvent une somme correspondant aux frais de traitement.


Carburants et stations service en Croatie


Le réseau de stations service en Croatie est très satisfaisant dans tout le pays en particulier sur le littoral. On trouve en général au moins une pompe dans chaque petite ou moyenne ville ou dans un rayon de 50 km. Les marques principales sont OMV, HAK, Tifon et INA.

Toutes sont approvisionnées en Eurosuper 95, Super 95, Super 98, Super plus 98, Euro Diesel et Diesel; les stations-service dans les grandes villes et sur les autoroutes vendent également du gaz.

Les régions rurales et de montagne et les zones insulaires sont plus délicates pour s’approvisionner.

Les stations services sur les autoroutes en Croatie sont ouvertes 7 jours sur 7 et 24h sur 24 (comme les stations services de marque internationale dans les grandes villes).

Les autres pompes à essence ouvertes sont plus généralement ouvertes toutes à partir de 7h et jusqu’à 19h en hiver, 20h en moyenne saison ou 22h en haute saison.

Pour vous informer sur le prix des carburants en Croatie

Bornes pour les voitures électriques

Les bornes de chargement pour voiture électrique sont de plus en plus nombreuses sur le territoire croate. Vous les trouverez sans surprise dans les principales villes Zagreb, Pula, Zadar, Split, et Slavonski brod, mais aussi des villes plus petites comme Karlovac, Otocac.

Consultez Chargemap, très utile avec son appli, sa communauté qui actualise les informations.

Les voitures Tesla peuvent être chargées sans difficulté auprès des superchargers de Croatie dans les villes de Senj sur le littoral entre Rijeka et Zadar

Vocabulaire croate utile:

Carburant : Goriva
Essence : Benzin (bènezine)
Sans plomb : Bezolovno
Diesel : Dizel
GPL : Auto plin (a outo pline)

6 commentaires sur “Conduire en Croatie : permis, routes et conduite des Croates”

  1. Séjour en moto en Croatie : y a-t-il des contraintes et des emplacements spécifiques aux motos?

    Bonjour.
    Existe-t-il des contraintes particulière pour circuler en moto sur la Croatie (+ en transit sur Slovénie et Bosnie) ?
    Dans les (grandes) villes, existe-t-il des emplacements de parking spécifiques aux motos,et/ou peut-on stationner sur les emplacements voiture ?
    Existe-t-il des zone environnementales à circulation restreinte (en particulier sur Zaghreb), et est-ce que les motos y sont contraintes ?
    Merci pour les infos !
    Louis.

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Louis,

      Existe-t-il des contraintes particulière pour circuler en moto sur la Croatie (+ en transit sur Slovénie et Bosnie) ?

      Aucune spécifique. Du moment que votre carte verte autorise le transit, ce qui devrait être automatique pour la Slovénie, et assez probable pour la Bosnie-Herzégovine, il n’y a pas de problème.

      Les contraintes sont limitées. En Slovénie, évitez de rentrer par l’autoroute si vous ne souhaitez pas être soumis à la vignette autoroutière slovène. La Slovénie, la Croatie et la Bosnie pratiquent de nombreux contrôles de vitesse. Mieux vaut donc les respecter strictement.

      Privilégiez les trajets matinaux compte tenu de la chaleur qui peut être très forte aussi bien sur le littoral et plus encore à l’intérieur des terres en été. Les limitations de vitesse basculent rapidement de l’une à l’autre de façon anarchique et il faut donc être très vigilant quant à ces changements, qui ne sont pas toujours attendus. Les vitesses moyennes sur la Magistrale sont entre 60 et 80 km / h voire 30-40 km sur certaines zones et dans les villages.

  2. Bonjour,

    J’ajouterai aussi ce détail pour celles et ceux qui s’y rendent en voiture:
    Si vous souhaitez vous rendre en Croatie en voiture donc, il faut que vous soyez propriétaire de votre véhicule, c’est-à-dire que la carte grise soit bien à votre nom.
    Dans le cas contraire, vous devrez présenter une autorisation du propriétaire du véhicule (un ami ou un loueur de voitures par exemple). Ce document doit être original, signé et traduit en croate ou en anglais.

  3. Rectification.
    La loi a changé depuis peu et le taux d’alcool autorisé dans le sang est repassé a 0,5 (il était a 0,5 avant d’être passé a 0,0). Il est resté a 0,0 seulement pour les conducteurs âgés de moins de 25 ans et pour les professionnels (chauffeurs de taxis, bus…).
    En ce qui concerne les codes ils doivent être allumés le jour mais seulement en période­ hivernale (au changement d’heure).
    Comme pour le taux d’alcool a 0 il y a eu une période d’essai pour l’allumage des codes. On a du les allumer en journée pendant toute l’année, mais a la fin de cette période d’essai il a été décidé que ce soit obligatoire seulement pour la période hivernale.
    Beaucoup de sites internet n’ont pas encore été mis a jour donc vous trouverez de nombreuses erreurs a ce sujet.
    A vrai dire la loi change si souvent que les croates eux-mêmes ne suivent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *