IDEOZ Voyages > CROATIE > Vie pratique en Croatie > Idées reçues, clichés sur les croates et différences culturelles en Croatie

Idées reçues, clichés sur les croates et différences culturelles en Croatie

jeune femme croate en habit folklorique

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Quels sont les clichés et les idées reçues à propos de la Croatie? Comment sont les Croates? Quelles sont les différences culturelles à connaître pour éviter les impairs lors d’un séjour en Croatie?


Quand on ne connaît pas encore un pays, on peut l’aborder sans se poser de questions ou au contraire apprendre à l’appréhender pour mieux connaître les habitants, leurs modes de vie et leur mentalité. Il n’est pas possible de résumer les croates à quelques idées reçues plus ou moins vérifiables ou des clichés sur des traits de caractère dominants ou des comportements.

Bien sûr, tout est question de rencontres, d’expériences, de temps consacré à découvrir la culture du pays et la manière dont vivent les habitants et il est difficile en touriste de percevoir la complexité de ce que peut être un peuple. Parler des croates est donc impropre, car le peuple croate ne forme pas un tout qui pourrait se résumer à quelques caractéristiques et traits saillants. Mais il est aussi impossible de dire qui sont les croates, comment ils fonctionnent et quelle est leur perception par rapport aux touristes français, par exemple.

Dans cet article, je ne ferais qu’émettre mes impressions personnelles par rapport à des questions récurrentes chez les voyageurs envisageant un premier séjour et qui commencent à organiser un séjour en Croatie. Il ne s’agit en rien de vérités absolues. J’espère me montrer le plus objective possible, même si certains sujets comme le racisme, l’homophobie en Croatie ou l’accueil des croates à l’égard des touristes peuvent donner lieu à des polémiques.

Idées reçues sur la Croatie

Les prix sont très bas ; tout est presque donné pour un français ! Faux !

Le coût de la vie en Croatie est environ 20-25 % moins cher qu’en France peut même être très élevé au vu des salaires moyens des locaux (entre 350€ vers l’est et 500-600€ à Zagreb et dans les zones touristiques).

On peut marchander facilement avec les Croates? Faux!

Ils peuvent même être vexés par ces tentatives! Il est malvenu de négocier les prix en première intention, y compris pour le logement. Avec les touristes, les Croates estiment arrêter le « bon » prix et vont rarement le baisser pour trouver des clients, mais cela peut arriver, quand l’échange est bien engagé.

Les Croates sont prêts à tout pour gagner de l’argent et prennent les touristes pour des “vaches à lait”? Vrai et faux!

Comme tout pays qui était pauvre il y a peu et qui voit progresser son niveau de vie et doit s’aligner sur les standards de l’Union européenne, sans que cela soit toujours facile pour les habitants. Les croates ont conscience de l’importance de l’argent pour améliorer leur confort au quotidien dans un pays avec très peu d’aides sociales, qui pratique le chacun pour soi et surtout l’art de la débrouille, avec parfois quelques tentations d’économie souterraine. S’ils acceptent volontiers l’euro sous conditions, ils sont attachés à la monnaie croate, héritage de la nouvelle république indépendante. Ils essaient de faire respecter leurs prix, tout en profitant du tourisme grandissant pour augmenter certains services ou hébergements, d’autant qu’il y a de nombreux Italiens, Allemands, Autrichiens, Suisses, globalement exigeants.

Le tourisme représente 20 % du PIB et se concentre sur une petite frange du pays en bord de mer. L’industrie autour des activités de la mer reste présente mais en crise. Les salaires restent très bas dans les régions non touristiques et ont évolué favorablement jusqu’à ce que soit établi un salaire minimal d’environ 400€.

Le salaire moyen en Croatie s’établit entre 550 et 600€/mois, environ 25% de plus dans les zones touristiques pour atteindre jusqu’à 800-1000€ en moyenne à Dubrovnik en haute saison. La vie est très dure encore dans les campagnes (moins de 300-400€ de salaire et deux fois mois de retraite).

La situation économique de la Croatie reste assez médiocre ce qui explique une fuite des cerveaux et des jeunes (ou moins jeunes d’ailleurs) qui s’expatrient pour travailler.

Sur les routes, je peux faire ce que je veux vu que je suis étranger! Faux !

Gardez vous en bien, même si vous voyez les locaux conduire n’importe comment. Nul n’est sensé ignorer la loi et aucun étranger n’est exempté! L’état des routes en Croatie a beau être de plus en plus satisfaisant, elles n’en sont pas moins dangereuses sur le littoral, où de nombreux virages serrés obligent à une grande vigilance, même si les locaux doublent souvent sans visibilité et sur la ligne droite.

Les contrôles de police sont fréquents, mais surtout, le réseau de radars automatiques n’a cessé de progresser et le montant des sanctions pour les infractions au code de la route augmente.

La police croate ne cache pas son objectif de sanctionner les touristes sous prétexte qu’ils auraient davantage les moyens de payer.

On peut loger partout sans problème et sans réservation ? Vrai et faux!

Il y a des hôtels, des appartements de location et des chambres chez l’habitant partout en Croatie, même s’ils sont essentiellement concentrés sur le littoral, dans une moindre mesure sur les îles a fortiori les îles les plus éloignées, les moins touristiques ou dans la région plus orientale. Il est possible de voyager en Croatie aisément en itinérant, sans réservation hors saison. Néanmoins, entre octobre et mars, une grande partie des hébergements privés sont fermés, bien que les panneaux de Zimmer, Sobe, apartmani restent.

En revanche, en haute saison, il est recommandé de réserver, surtout dans les points chauds comme Dubrovnik, Split, les environs de Plitvice ou Krka, et Pula, ainsi que sur des îles comme Hvar ou Korcula. Si vous envisagez un logement en hôtel, vous devriez trouver sans mal, mais si vous préférez un logement chez l’habitant, sachez qu’en saison, les habitants sur le littoral refusent de plus en plus les touristes pour de courts séjours (moins de 4 jours).

Il faut toujours donner un pourboire pour le service dans les restaurants ? Vrai !

Il est de coutume de donner 10 % de l’addition en plus pour le pourboire, c’est naturel pour les Croates. On peut donc ne pas vous rendre la monnaie pour se payer du service. A savoir aussi ; le service n’est pas toujours compris, le serveur vous le fera savoir…


Les “croates” et les différences culturelles en Croatie


Rapports hommes / femmes en Croatie

Les Croates sont machos ? Vrai!

Comme les Serbes avec qui ils partagent ce trait selon moi, les croates peuvent avoir le sang chaud s’ils sentent que vous regardez de façon trop insistante leur femme ou si vous tentez de la draguer. Il sont très fiers et prêts à défendre leur honneur dès qu’ils se sentent agressés

Les femmes croates sont des femmes faciles ? Faux!

Je ne devrais pas avoir à poser cette question, mais elle m’est souvent posée. Dispensez vous des comportements de dragueurs aux attitudes trop insistantes ou propos lourds à ce sujet. Certaines filles croates aiment bien s’habiller avec des jupes courtes ou des décolletés démonstratifs en été. Ce n’est pas une invitation à les draguer : elles vous feront vite comprendre qu’elles ne sont pas intéressées !

Homophobie en Croatie

Les Croates sont homophobes ? Préférez la discrétion…

Le rapport entre les croates et l’homosexualité, même s’il évolue notablement depuis quelques années à la faveur de plusieurs lois progressistes, reste délicat sur le terrain. Globalement, en dehors de certains lieux à Zagreb, gay friendly, et de zones très festives, ils ne sont les plus ouverts ni très tolérants à l’égard d’un affichage qui serait jugé ostentatoire à moins d’être dans des lieux dédiés comme le sont certaines plages ou boîtes de nuit…

Racisme en Croatie et perception des autres

Les Croates sont xénophobes, racistes? Faux! Mais méfiance…

Rien n’est jamais simple et les Croates ont été à diverses reprises condamnés lors de manifestations sportives pour chants ou insultes jugés racistes. Pourtant, en Croatie, les choses sont plus complexes. On lit beaucoup sur divers forums que les Croates seraient racistes et xénophobes à l’égard des étrangers, surtout s’ils ne sont pas « blancs de peau » ou ont des traits de faciès caractérisés.

Beaucoup de Croates sont très patriotes voire nationalistes, fiers de leur pays et du sang versé pour cette Patrie, acquise de dure lutte à l’issue d’une guerre de 4 ans. Ils n’apprécient pas forcément que leur pays soit envahi de touristes susceptibles de dégrader la qualité de vie et d’environnement, bien que certains en vivent…

Cessez de croire n’importe quoi sous prétexte qu’une personne aurait considéré qu’elle avait été mal admise, ou mal perçue… Ce n’est pas non plus parce que les Croates apparaissent comme relativement homogènes, par rapport à une société métissée comme celle de la France que les Croates n’aiment pas les étrangers!

Les populations en ex Yougoslavie se déterminent par leur origine, leur ethnie, donc ils se présentent souvent aux voyageurs en mentionnant à quel groupe ethnique ils appartiennent : croate tout court est rare et signifie en général catholique, on parle de serbe de Croatie probablement de confession orthodoxe, bosniaque pour parler des musulmans de Bosnie. Il y a deux minorités tchèques et hongroises.

La Croatie compte aussi une communauté tzigane mais souvent venue d’autres pays de l’ancienne Yougoslavie. Les tziganes sont mal perçus et intégrés globalement, souvent suspectés d’être à l’origine de rapines depuis les vols importants jusqu’aux pickpockets qui se sont hélas développés à Dubrovnik ou Split, où les touristes trop insouciants ont de mauvaises surprises !

→ Que vous choisissiez de payer en euro ou en kuna, les locaux peuvent avoir tendance à ne pas rendre la monnaie (les centimes) ; ils arrondissent et se paient en estimant que cela vaut pour le « service »

1 commentaire pour “Idées reçues, clichés sur les croates et différences culturelles en Croatie”

  1. Retour de ping : Tout ce qu'il savoir sur la Croatie quand on est touriste!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *