IDEOZ Voyages > CROATIE > DESTINATIONS > Dalmatie du sud : que voir et que faire dans la région de Dubrovnik ?

Dalmatie du sud : que voir et que faire dans la région de Dubrovnik ?

Cavtat en Dalmatie du sud

Visiter la Dalmatie du Sud ce n’est pas seulement découvrir Dubrovnik, l’une des plus belles si ce n’est la plus belle ville de Croatie. C’est explorer des îles, la presqu’île de Peljesac, rencontrer la Neretva…


Pourquoi aller en Dalmatie du Sud et découvrir la région de Dubrovnik ?

Bien qu’elle soit excentrée en Croatie, la Dalmatie du Sud est la région touristique par excellence en Dalmatie. Elle attire un grand nombre de visiteurs chaque année : Dubrovnik à elle seule accueillait près de 4 millions de visiteurs avant l’épidémie de covid. Ses patrimoines culturels, historiques et naturels impressionnants de beauté sont à eux seuls un argument.

Les petites plages et criques de la riviera de Dubrovnik et de Cavtat l’emportent pour beaucoup de touristes, qui veulent allier farniente et visites.

Dubrovnik, appelée “la perle de l’Adriatique” pour son riche héritage historique et ses fortifications remarquablement préservées malgré les affres des siècles, a attiré grand nombre des chasseurs de rêves.

Comment y aller ?

Les vols vers Dubrovnik depuis la France sont les plus fréquents et sont opérationnels entre avril et octobre. Ils sont aussi en général les plus couteux en haute saison et en dernière minute en raison de l’attractivité de la cité, mais ils sont très attractifs en moyenne saison.

L’aéroport international de Čilipi avec une quarantaine de compagnies aériennes du monde entier relie Dubrovnik avec toutes les villes principales de l’Europe.

Vous pouvez également arriver en Croatie à Split et emprunter la route magistrale ou la voie maritime pour rejoindre Dubrovnik ou certaines îles dalmates.

Les lignes en car ferry depuis l’Italie vers Dubrovnik partent directement de Bari, d’Ancône vers Korčula, tandis que les lignes locales de catamaran (pas de déplacement en voiture donc) relient toutes les îles de l’archipel des Elaphites avec le centre de la région.

De Korčula, vous pouvez partir en bateau jusqu’à Split via Vela Luka, ainsi que de Dubrovnik, Orebić et Drvenik. Le ferry pour Lastovo part de Split.

Dubrovnik, le centre névralgique de Dalmatie du sud

Le grand George Bernard Show a écrit: “Ceux qui recherchent le paradis sur terre doivent venir à Dubrovnik”. Depuis le siècle dernier, Dubrovnik est devenue le point incontournable du sud croate. Si la zone moderne n’a aucun intérêt touristique, au coeur de la vieille ville, chaque coin et maison attire le coup d’oeil attire et interpelle pour raconter 1500 ans d’histoire.

Sous protection de saint Blaise, elle est la cité fortifiée la plus réputée de l’Adriatique, avec ses voisines Korcula, Hvar et Kotor au Montenegro (qui est seulement à 1h30-2h de route).

Stradum à Dubrovnik en septembre

Un héritage culturel et historique exceptionnel

Elle son son nom aux forêts de chênes (les “dubrava”) qui recouvraient jadis les alentours de la ville. Chaque conte et légende a laissé ses traces dans les murs et les façades du noyau historique de Dubrovnik, dans les pierres de Stradun, dans les rues avoisinantes, dans l’église de Saint-Blaise (Sveti Vlaho), dans les tours, parmi lesquelles Lovrijenac est érigé sur un rocher à 37 mètres d’altitude, et qui donnait beaucoup de mal aux Vénitiens qui voulaient s’approprier de la République de Dubrovnik et lui enlever sa liberté si chère.

Toute visite de la vieille ville de Dubrovnik passe par les remparts. Ils sont le vrai emblème de la cité fortifiée ; inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces remparts en parfait état, longs de 1940 mètres qui encerclent la ville, font partie des plus beaux et résistants système de fortification de la Méditerranée avec ses tours, bastions, et tours carrées.

L’espace pavé de Stradun, la plus grande rue du centre historique de Dubrovnik, est le lieu des événements tels que le Festival d’été de Dubrovnik, mais aussi le lieu de rencontres, de fêtes et de réveillons du nouvel an.

Depuis quelques années, dans la zone aquatique de Dubrovnik on peut de nouveau voir les “karaka”, répliques des embarcations de transport de marchandises et voyageurs d’époque de la République de Dubrovnik.

A la fin du 16 ème siècle, la karaka de Dubrovnik appartenait au rang des plus grands bateaux du monde. Aujourd’hui elles emmènent les touristes faire le tour des criques et des îles aux alentours de Dubrovnik, mais aussi sur le “Tour de pirates” sur l’Adriatique.

A ne pas manquer :

  • admirer les façades de pierre du centre historique et le pavage en pierre du Stradun
  • flâner dans les ruelles en pente et dans l’ancien quartier juif
  • l’église Saint-Blaise (sv. Vlaho), patron de la ville de Dubrovnik
  • les remparts de la ville de Dubrovnik
  • le palais des Recteurs
  • la vue panoramique sur la vieille ville depuis le mont Srd (accessible à pied, en voiture, en téléphérique)

Se baigner à Dubrovnik à la plage de Banje ou de Sveti Jakov pour ne citer que les pus connues ou encore aux pieds des fortifications est l’occasion d’apprécier les eaux translucides de l’Adriatique sans même quitter la ville.

Dubrovnik Plage de banje

Quelques coups de coeur pour loger à Dubrovnik ou dans les environs

visibility

Visiter la Dalmatie du Sud : quelles excursions et visites autour de Dubrovnik?


La variété des excursions depuis Dubrovnik est importante. Mais vous pouvez également visiter la Dalmatie du Sud en envisageant un itinéraire dont le circuit se composerait de certaines des destinations présentées ci-dessous.

  • l’ancien noyau de la petite ville de Cavtat – centre touristique et culturel du Konavle
  • le mausolée de la famille Račić, la maison natale du peintre Vlaho Bukovac, le palais des Recteurs et le fort Sokol
  • la ville antique de Narona et son musée, au village de Vid près de Metković
  • la muraille de la ville de Ston – ensemble de remparts du 14e siècle, unique de par sa longueur de 5,5 km
ston dalmatie
Ston
korcula dalmatie ile croatie
  • la tour Minčeta, le fort Lovrijenac et le palais Sponza à Dubrovnik
  • les résidences d’été de style gothique ou gothico-Renaissance que l’on trouve de la presqu’île de Pelješac à la plaine du Konavle
  • le couvent franciscain d’Orebić
  • le palais des Recteurs à Luka Šipanska
  • le couvent franciscain de Rožat
  • l’Arboretum de Trsteno – monument de l’architecture horticole, près de Dubrovnik
  • l’embouchure de la Neretva – réserve spéciale et réserve ichtyologique et ornithologique : on découvre cet écosystème en balade en trupica ou lors d’un safari en canoë
delta neretva
Embouchure de la Neretva
  • la baie de Mali Ston – réserve naturelle marine
  • l’îlot de Lokrum – réserve de végétation forestière
  • la grotte Vela spilja de Korčula – monument géomorphologique naturel
  • Kočje, village de Žrnovo sur l’île de Korčula – paysage remarquable
  • les Konavoski dvori dans la plaine de Konavle – paysage remarquable
  • Forteresse Sokol grad

Des petites îles dalmates pleines de charme

Iles Elaphites
  • le parc national de l’île de Mljet – riche en végétation méditerranéenne et patrimoine culturel (monastère bénédictin du 12e siècle sur l’îlot se trouvant dans le lac Veliko jezero)
Mljet, monastère Sainte Marie

Presqu’île de Pelješac : de Ston à Orebic

Orebic croatie

La presqu’île de Pelješac, qui faisait partie de la République de Dubrovnik, est la plus grande presqu’île de Croatie après l’Istrie.

Les murailles de Ston sont toujours la, s’étirant sur 5,5 kilomètres avec ses forts et tours qui jadis empêchaient l’approche de Dubrovnik.


Orebić, qui fut au 18 ème siècle le centre nautique, a garde sur les façades de maisons familiales les traces-temoins de la richesse de la vie des familles des navigateurs.

Ile de Korčula

Visiter la Dalmatie du sud, c’est partir à la rencontre d’une des plus belles îles de Croatie : Korcula.

Ville natale de Marco Polo

Depuis le temps où le navigateur Marco Polo partit de sa Korčula natale, l’île dans l’archipel de Dubrovnik (on peut visiter la maison de sa naissance), la ville de Korčula s’est développé comme une sculpture en pierre aux lignes parfaites et est restée en parfait état jusqu’au nos jours.

Korcula en Croatie

La particularité de cette ville est l’architecture de ses rues en forme d’arrêtes de poisson, qui laisse passer les rayon de soleil à chaque moment da la journée, mais pas du tout aux moments les plus chauds de midi.

A seulement 3 kilomètres de Metković se trouve le village Vid avec les ruines de la cité antique Narona, colonie romaine et empire qui basait sa richesse sur le commerce. Elle représente le plus précieux héritage du sud croate par le fait d’être un des sites archéologiques des plus importants en dehors de Rome avec plus de 30 monuments romains.

Dans la proximité de Vid, sur la rivière Neretva, est organisé chaque année le marathon des bateaux et embarcations traditionnelles autochtones de cette région.

La riviera de Cavtat et l’arrière-pays du Konavle : tourisme actif


Le Konavle est situé à l’extrême sud de la Croatie, dans la partie sud-est de l’actuelle riviera de Dubrovnik. Il s’agit d’un territoire par l’achat duquel la République de Dubrovnik a complété son territoire au 15ème siècle.

Une terre riche en traditions et en folklore depuis le Moyen-Âge

Le nom Konavle vient du mot latin « canale », « canalis », dans le parler local « konali », « kanali », ce qui fait référence à l’aqueduc qui, à l’époque romaine, amenait l’eau de Vodovađa à Epidaurum, l’actuelle Cavtat.  Konavle est une région de beautés naturelles et de contrastes particuliers : colline et plaine, montagne et karst, bleu et vert, ou, comme diraient les habitants de Konavle, les bandes supérieures et inférieures.

Bordé au nord par les monts Konavle, au sud par la mer Adriatique, Konavle s’étend, à l’est, jusqu’à l’entrée de la baie de Bouches de Kotor et la presqu’île de Prevlaka, et s’étire, à l’ouest, jusqu’aux baies habitées de Cavtat et Obod. La partie centrale est, elle, constituée par la plaine inondable de Konavle.

La nature préservée, l’architecture rurale unique et de grande valeur, les nombreux monuments de l’histoire millénaire de cette région, les traditions séculaires conservées grâce au folklore, le costume unique de Konavle et la broderie locale, l’harmonie de vie entre l’homme et la nature, … c’est tout cela qui rend Konavle unique et reconnaissable.

La région de Konavle offre aux touristes friands de loisirs actifs, trois itinéraires cyclistes d’une longueur totale d’environ 60 kilomètres, tandis que les amateurs de vacances aventure trouveront eux aussi leur plaisir. Par ailleurs, une paroi aménagée pour l’escalade libre se trouvent au-dessus des villages de Mihanići et Pridvorje, et l’on y trouve aussi les excursions Konavle Jeep Safari, ATV Safari et un programme d’équitation de loisirs à Popovići.

Cavtat, le choix de la sérénité

Le siège de la commune de Konavle est la petite ville médiévale de Cavtat, située à 19 kilomètres au sud de Dubrovnik. L’antique Epidaurum a été une importante colonie romaine dans ces régions, tombée lors de l’incursion des Slavènes et des Avars. Sa population a fui dans l’agglomération voisine Laus Rave Ragusa qui deviendra Dubrovnik.

La proximité de Dubrovnik, le riche patrimoine historique et culturel et l’offre touristique variée fait de Cavtat l’une des destinations les plus attractives de l’Adriatique.

Parmi les curiosités qu’il faut absolument voir, il y a la maison natale de Vlaho Bukovac, le musée, l’atelier et la galerie d’art de l’un des peintres croates les plus connus mais aussi le mausolée de la famille Račić dans le cimetière Saint-Roch, chef-d’œuvre du sculpteur Ivan Meštrović, la pinacothèque de l’église paroissiale Saint-Nicolas où est conservé un trésor sacré de valeur, et la collection de Baltazar Bogišić comprenant de riches collections graphiques, numismatiques, des collections de livres rares, de photographies et de mobilier.

En ville, on peut voir de nombreux palais et monuments de l’époque romaine, comme les vestiges du théâtre d’une villa de campagne et des murailles de la ville.

Cavtat compte une gamme d’hébergements variés pour tous les budgets, même si les prix sont environ 30% plus chers qu’ailleurs sur la riviera dalmate en été.

Molunat : repère pour la plongée et le snorkeling

Dans le touristique village de pêcheurs de Molunat, à 20 kilomètres au sud de Cavtat, il est possible de séjourner dans l’un des quatre campings (auto-kamp) et de profiter de vacances au contact immédiat d’une nature intacte. 

Les fonds marins de Cavtat et de Molunat attirent particulièrement les amateurs de plongée. A proximité immédiate, près des petites îles de Cavtat Mrkan, Bobara et Supetar, se trouvent quelques sites antiques, les plus grands et les plus attrayants de l’Adriatique, et même parmi les plus grands de la Méditerranée. Ces sites ont beaucoup de valeur, avec plus de 1800 amphores et jarres, qui datent du 1er siècle avant Jésus-Christ et des 1er et 2ème siècles de notre ère.

Le snorkeling près de Cavtat révèle de magnifiques murs sous-marins, qui atteignent jusqu’à 100 mètres de profondeur, des grottes sous-marines et des épaves, ayant sombré de l’époque antique jusqu’à un passé proche.

Cilipi : rendez-vous avec le folklore dalmate

On peut dire du village de Čilipi qu’il est le centre culturel de Konavle. Ce village est connu pour ses manifestations folkloriques lors desquelles les touristes ont l’occasion de découvrir de la meilleure manière les traditions de Konavle et le costume traditionnel avec ses broderies de soie caractéristiques.

Le costume traditionnel et la broderie sont des signes distinctifs de la région, connus non seulement en Croatie mais aussi dans le monde entier. Le costume était un signe de la fortune et du statut social des habitants de Konavle, des femmes, en particulier.

La broderie de Konavle est l’élément décoratif de base de l’habit féminin, elle était brodée sur la poitrine et les manches. A l’origine, les broderies étaient réalisées grâce aux fils de soie obtenus des vers à soie, qui étaient élevés dans chaque maison, et teintés de manière naturelle.

A Čilipi, se trouve aussi la Maison du pays de Konavle, musée abritant le riche matériel ethnographique de la région. Pour les amoureux de la nature, entre Čilipi et Cavtat, a été aménagé un sentier pédestre et cycliste d’où l’on peut voir des espèces végétales endémiques et des espèces de faune de rivière protégées. 

Dans le village de Pridvorje, au pied des versants du plus haut sommet de Konavle, Snježnica (1234 mètres), a été construit au 15ème siècle le château princier où ont habité les princes.

Des châteaux dans le Konavle

Les châteaux de Konavle constituent un paysage protégé, proches de la source et du cours supérieur de la Ljuta le long de laquelle sont installés de nombreux moulins et colonnes datant de l’époque de la République de Dubrovnik.

Après 1550, a été construit le système des « moulins inférieurs » qui a été préservé et représente aujourd’hui un monument culturel protégé.  Au col de la montagne, vers l’arrière-pays bosnien, est située la forteresse Sokol ou Soko Grad, datant elle aussi de l’époque de la République de Dubrovnik. La forteresse a été rénovée et offre aux visiteurs une magnifique vue sur tout Konavle.

La presqu’île de Prevlaka, qui ferme l’entrée de la baie des Bouches de Kotor, est sous protection particulière en raison de sa valeur naturelle et de son micro-climat. La forteresse du cap Oštro a été construite au milieu du 19ème siècle et est l’une des plus importantes forteresses austro-hongroises sur la côte croate.

spa

La nature dans la région de Dubrovnik

La dominante de cette région est le climat doux et chaud méditerranéen.
La végétation est luxuriante, non seulement méditerranéenne mais aussi subtropicale. On y trouve des citronniers, des orangers, des palmiers. La plus attractive des plantes est l’aloe vera.

Le littoral de cet espace relativement petit est très diversifié: il y a aussi bien des rochers abruptes que des plages de sable dans des criques isolées; des montagnes arides surplombent les champs fertiles qui descendent jusqu’à la mer.

Le parc national Mljet : un havre verdoyant

A l’extrême sud de la Croatie, l’île de Mljet est selon certains l’une des plus belles si ce n’est la plus belle île de l’Adriatique. En effet, avec son lac au milieu de l’île, et une île avec un monastère catholique au centre d’un des lacs, qui constitue l’une des attractions touristiques du parc national.

Mljet veliko jezero ile sainte marie monastère franciscain

Le monastère bénédictin du 12 ème siècle sur ce lac, cet endroit est tout à fait particulier. Cet endroit sort tout droit des plus beaux contes, parmi lesquels celui qui dit que Mljet fut justement l’endroit où la nymphe Calypso garda Ulysse captif. Les profondeurs sous-marines ouvrent sur le monde magique des récifs de coraux rouges.

baie de saplunara plage de sable fin en croatie en dalmatie du sud
Baie de sable de Saplunara

Les îles Elafiti : une excursion à la journée ou un séjour au calme

Les îles Elaphites formées de plusieurs de bouts de terres exclusivement pédestres, se trouvent à l’ouest de Dubrovnik. La plus grande île des Elafiti est Šipan, suivi de Lopud et Koločep.

Reliées quotidiennement à Dubrovnik par les bateaux, ces îles attirent beaucoup de touristes avec leurs paysages magnifiques et leurs plages de sable. Elles sont souvent envisagées en excursion organisée d’une journée durant lesquelles on peut découvrir les trois principales. Certes, rien ne vaut un séjour de quelques jours pour les apprécier, mais l’excursion est déjà une approche pour ceux qui disposent d’un temps limité dans la région et qui ne veulent pas renoncer à visiter des îles!

Monastère de Lopud
Monastère de Lopud

Trsteno et son arboretum : une étape pour les fans de Game of Thrones

Trsteno abrite le plus ancien jardin de la renaissance (de 1502) en Dalmatie, qui est aujourd’hui l’unique arboretum du littoral croate.
Les plantes exotiques telles que l’eucalyptus, le camphrier, ou alors deux platanes gigantesques âgés de 400 ans, sont des spécimens uniques de leur espèce en Europe. Une fontaine baroque aux figures de Neptune et de nymphes embellit ce jardin.

Le delta de la Neretva : le verger de Dalmatie

Le fleuve puissant Neretva,dont la source est en Bosnie et Herzégovine voisine, créé autour de son estuaire près des villes de Ploče, Opuzen et Metković les plaines de terre fertile couverte de forêts de mandariniers et de champs de pastèques. Le fleuve est l’habitat naturel des anguilles et des muges à cause du mélange d’eau douce avec de l’eau de mer.

Les bras de Neretva, couverts de lèche, peuvent être visités à l’occasion du safari de Neretva, dans des petites embarcations traditionnelles (trupice). Le calme de cette région n’est entrecoupé que par des cris d’oiseaux au-dessus des marais.

Des sites ornithologiques se trouvent près de Vid, Prud et Orepak, où les oiseaux viennent passer l’hiver. La partie sud-est du delta de Neretva est l’endroit du frai des poissons.

neretva ljepotica

La baie Malostonski zaljev est un des endroits incontournables de la région de Dubrovnik qui est, à cause de l’affluence des sels substantiels, une zone aquatique de haute bioproduction. Ici sont cultivées les fameuses huîtres de Ston que vous pouvez goûter dans les restaurants voisins.

Manifestations culturelles

Grâce au riche héritage culturel et historique, les manifestations culturelles qui font vivre la tradition folklorique, la tradition des processions, des jeux antiques, des danses et du chant sont nombreuses dans chaque lieu touristique de cette région.

Entre Moreska, la danse des épées et le festival du vin à Korcula


A Korčula est organisé le Festival des jeux chevaleresques avec les danses traditionnelles de “moreška“, “kumpanija” et “moštra”, danses dans les costumes originales de 16 ème siècle. Ces danses représentent la bataille du roi blanc contre le roi noir pour gagner la faveur de la princesse enlevée par le roi noir, le tout accompagne par l’orchestre a vent jouant une marche de bataille.

Ce spectacle est donne le 29 juillet de chaque année, pour la Saint Todor (Théodore) mais aussi tous les jeudis de la saison touristique.

Le festival international de la chanson et du vin se déroule chaque année à Korcula à la mémoire de Marco Polo dont il porte le nom. Tous les mois de mai, on organise le spectacle représentant l’entrée de Marco Polo dans le port.

Festival du foklore à Metkovic

Le festival du folklore à Metković Na Neretvi misečina pala nommé “Le clair de lune sur Neretva” a lieu chaque année. Cependant, dans les murs des bâtisses anciennes, la vie touristique se déroule dans un rythme soutenu.

Dans cette région au climat clément, chaque personne peut trouver exactement ce qu’elle aime tout au long de l’année et même en hiver, quand la température ne descend pas en dessous des 10°C.

L’été des festivals à Dubrovnik

Le Festival d’été de Dubrovnik Dubrovačke ljetne igre est l’événement culturel de l’année, pas uniquement pour Dubrovnik, mais pour la Croatie entière. Sa longue tradition de premières et avant-premières, les meilleurs réalisateurs du monde, les acteurs et les musiciens illustres, et les vieilles rues de Dubrovnik en guise de coulisses font cet événement unique dans la Croatie et dans le monde.

Si vous souhaitez sortir des frontières de la Croatie le temps d’une excursion, vous trouverez de nombreuses idées d’excursions depuis Dubrovnik au Montenegro et en Bosnie Herzégovine…

Les goûts et saveurs de la région de Dubrovnik : Spécialités culinaires à goûter

  • le petit gâteau aux coings kontonjata
  • la crème caramel rožata
  • les anguilles de la Neretva
  • les grenouilles de la vallée de la rivière
  • l’agneau et le veau cuits sous cloche, le brodetto d’anguilles ou de grenouilles de la vallée de la Neretva
  • les huîtres, moules et sel de Ston
  • les gâteaux du Konavle (kontonjata, mantala et arancina)
  • les mandarines et les citrons de la vallée de la Neretva
  • les vins Dingač et Postup de Pelješac, Pošip et Grk de Korčula et le malvoisie Dubrovačka malvazija du Konavle

… écouter

  • un concert de Julian Rachlin et ses amis à Dubrovnik
  • le Festival d’été de Dubrovnik – ses metteurs en scène mondialement connus, ses acteurs et ses musiciens en font un festival d’art unique

N’hésitez pas à télécharger les ebooks gratuits d’IDEOZ dédiés à la Croatie.

L’office National du tourisme  vous propose de commander gratuitement des brochures touristiques sur la Croatie pour préparer votre séjour en Croatie avec les meilleures informations possible…

Site de l’Office du tourisme de Croatie

Les derniers articles par Croatiafulloflife (office de tourisme de Croatie) (tout voir)
    Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!

    2 commentaires sur “Dalmatie du sud : que voir et que faire dans la région de Dubrovnik ?”

    1. Bonjour, je suis en train de préparer un voyage en Croatie.
      Nous sommes un couple
      on arrive à dubvronik samedi 28 septembre vers 12h et on repart samedi 05 octobre vers 12h30
      qu’est que vous me conseille.
      je voudais visiter dubvronik (entre 1 à 2 jours), peux être visiter une ile des îles Élaphites
      faire les bouches de Kotor
      puis allez sur une ile (korcula ou Hvar ou Pelješac)

      merci

      1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

        Bonjour,
        Les Elaphites sont en effet une excellente idée pour occuper une journée quand on est à Dubrovnik … Il n’y a pas forcément beaucoup à voir, mais de charmantes criques pour la baignade…

    Répondre à Bernard Annuler la réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *