437 vues

Durban, village gersois : Matinée brumeuse et automnale

0

Savez-vous que Durban n’est pas qu’une ville d’Afrique du Sud? C’est aussi le nom d’un charmant village du Gers. Partons donc à la découverte de Durban, ce village Gersois perché sur un éperon rocheux, possédant un vieux château en ruine charmant et dont la position géographique permet de pouvoir observer l’horizon et profiter notamment de levers de soleil magnifiques !

Ca faisait un moment que je voulais aller à Durban. J’avais vu sur des photos le vieux château en ruine et j’avais trouvé ça d’un charme fou. J’avais aperçu le village lors d’une randonnée autour d’Ornézan, et pareil, j’avais là été séduite par le panorama que j’avais eu du village pourtant plutôt simple et petit. Mais avec son clocher et son vieux donjon en ruine, j’avais trouvé ça très joli.

durban gers

C’était hier matin, en revenant d’Auch après une soirée sympathique en compagnie d’une bande de joyeux amis. J’étais assez fatiguée, mais mon appareil photo et moi avons eu une discussion sérieuse (oui, lui et moi communiquons, c’est très important pour avoir une relation saine et durable).

Appareil photo : Tu peux pas m’avoir emmené avec toi sans m’avoir utilisé !!!!

Moi : Oui, mais j’aimerais bien aller me recoucher un peu, pour être en forme et encore mieux t’utiliser ensuite !


Appareil photo : Allez, fais pas ta petite nature ! Je suis sûr que sur la route il y a un endroit que tu crèves d’envie d’aller explorer, hein dis ?

Moi : Beh en fait oui, mais faut que je me motive !


Appareil photo : Milodiou ! tu vois la jolie brume qui se lève sur les collines, tu imagines ce que va être le lever de soleil ?

Les arguments de Pentaxounet [ndlr : nom de l’appareil photo en question]furent très convaincants ! J’hésitais donc entre prendre les chemins de crêtes derrière Seïssan et regarder le lever de soleil illuminer les Pyrénées et les vallons de l’Astarac ou aller à Durban. Comme j’avais déjà pu mainte fois voir la première destination, j’ai choisi Durban dont la route allait incessamment sous peu croiser la mienne ! A Sansan, j’ai bifurqué sur la droite et j’ai rejoint le village perché sur sa colline autour duquel la brume se levait doucement.

1

Je me suis garée devant la salle des fêtes vers 8h15 quand les lampadaires brillaient encore. J’aime le contraste entre cette lumière captive et le ton brumeux de l’horizon.

2

3

4

5

Je me suis donc dirigée vers le centre du village, vers l’église espérant trouver un chemin pour aller vers le château. C’est là que j’ai croisé un portail vraiment joli et sculpté sur le haut dans la pierre.

6

7

8

Devant l’église se trouvait une petite placette de laquelle on apercevait encore la campagne. A cet endroit les lampadaires étaient éteints. Peut-être était-ce déjà l’heure de l’extinction des feux nocturnes car le soleil était sur le point de se lever ?

9

J’ai continué sur la route en bas de l’église, voyant le ciel peu à peu bleuir et la brume se dissiper.

10

Derrière moi, au loin, un oiseau s’était posté sur une croix de pierre…ombre en pleine lumière.

11

J’ai entraperçu un peu plus loin le château, sur son promontoire, entre les habitations puis je suis retournée vers la voiture, trouvant encore un lampadaire éteint et les collines voilées de ces brumes matinales typiques de la région.

12

13

14

C’est là que le soleil a fait son apparition, d’un rose intense, dans son écrin de brume, colorant légèrement le ciel de plusieurs couleurs pastel délicieuses alors que derrière moi, le château en ruine lui faisait face.

15

16

17

18

Après cet émerveillement, j’ai repris la voiture, car il ne faisait que 7 degrés dehors. Mais j’avais une frustration : je n’avais pas encore approché le château. J’ai trouvé une pancarte qui en indiquait la direction, j’ai pu y grimper. Je vous en parlerai très bientôt.

19

Arrivé sur cette motte castrale, j’ai eu ce sentiment de béatitude que je ressens chaque fois que je visite le Gers. J’avais l’immense privilège d’assister à un spectacle magique et merveilleux. Il s’en fallu de peu que je m’assois pour contempler longtemps ce talent de la nature… mais le froid a gelé mes mains, et avant de tomber malade, j’ai préféré retourner au chaud dans ma voiture, histoire de rester assez en forme pour encore profiter de ces instants automnaux exceptionnels dans les jours à venir !

20

21

22



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le Gers avec Wawaa...Gersicotti et Gersicotta------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Contacter Wawaa sur sa messagerie

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!