149 vues

Chili : geyser du Tatio

0

Des paysages magnifiques à l’aube… dans ce Chili à la géographie exceptionnelle, qui donne l’impression d’être dans un autre monde… Découvrez le geyser de Tatio…

Les Geyser du Tatio

Les geysers à l’aube

Le 24 Mai,

Nous prenons en début d’après-midi la route vers les geyser du Tatio. Durant les trente premiers kilomètres le piste de terre battue est excellent ensuite en altitude ça se gâte pour finir par bien soixante kilomètres de tôle ondulée vraiment pénible, mais le paysage est absolument splendide.

Les Geyser du Tatio

Nous nous arrêtons prés d’une lagune pour souffler et regarder les vigognes qui sont venues boire, tandis que plus loin, sur le bord du torrent qui alimente la lagune on voit des canards qui pataugent avec délice ainsi que d’autres oiseaux. Nous arrivons sur le site des geysers à la nuit tombante les 5DM se renseignent à propos du “refuge” pour essayer de dormir au chaud, il fait déjà a 4300M un froid de gueux mais il s’avère que le refuge est sans électricité et non chauffé ! Alors, c’est une question de “survie” nous nous empilons pour la nuit tous les sept dans Zébulon.

Les Geyser du Tatio

Le 25 Mai,

Réveil en fanfare à six heures du mat pour aller voir les geyser. Les plus courageux de notre petit équipage à savoir Gilbert, Igor et les enfants s’habillent chaudement, (il fait -15°C ce matin et les vitre du camping car sont toutes givrées) pour aller voir, tandis que Rachel qui se paye un terrible mal au crâne à cause de l’altitude, Sarah et moi, restons au chaud pour prendre notre
petit déjeuner. En fait, nous ne manquons rien car on peut voir les vapeurs depuis le parking où nous sommes garés et les geysers crachent beaucoup plus d’eau un peu plus tard dans la matinée.
Vers le milieu de la matinée, les 5DM se baignent dans une piscine naturelle d’eau +/- chaude, 25°, nous, nous n’avons pas ce courage bien que , dés que le soleil apparaît, la température soit beaucoup plus clémente.

Les Geyser du Tatio

Vers midi, nous reprenons la piste avec l’intention de rejoindre directement Calama non sans avoir fait nos adieux à Joelle et Klaus qui eux retournent à San Pédro pour regagner directement la Bolivie.


En fait, la piste vers Calama qui n’est pas pire que la piste vers San Pedro passe par un col où nous rencontrons des gros blocs de neige gelée que Zébulon refuse de franchir et s’oppose aussi de grimper sur la piste secondaire. Alors, demi tour vers la piste de San Pédro où nous retrouvons Joelle et Klaus tout étonnés . Pour fêter ces retrouvailles inattendues le soir, nous organisons un
petit repas en commun dans le camping . C’est bien sympa.



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!